Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome12.djvu/166

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Henri IV, un des descendants de Transtamare, qui commença son malheureux règne en 1454, était énervé par les voluptés. Il n’y a jamais eu de cour entièrement livrée à la débauche, sans qu’il y ait eu des révolutions, ou du moins des séditions. Sa femme doña Juana, que j’appelle ainsi pour la distinguer de sa fille Jeanne et des autres princesses de ce nom, fille d’un roi de Portugal, ne couvrait ses galanteries d’aucun voile. Peu de femmes dans leurs amours eurent moins de respect pour les bienséances. Le roi don Henri IV passait ses jours avec les amants de sa femme, ceux-ci avec les maîtresses du roi. Tous ensemble donnaient aux Espagnols l’exemple de la plus grande mollesse et de la plus effrénée débauche. Le gouvernement étant si faible, les mécontents, qui sont toujours le plus grand nombre en tout temps et en tout pays, devinrent très-forts en Castille. Ce royaume était gouverné comme la France, l’Angleterre, l’Allemagne et tous les États monarchiques de l’Europe l’avaient été si longtemps. Les vassaux partageaient l’autorité. Les évêques n’étaient point princes souverains comme en Allemagne ; mais ils étaient seigneurs et grands vassaux, ainsi qu’en France.

Un archevêque de Tolède, nommé Carillo, et plusieurs autres évêques, se mirent à la tête de la faction contre le roi. On vit renaître en Espagne les mêmes désordres qui affligèrent la France sous Louis le Débonnaire, qui sous tant d’empereurs troublèrent l’Allemagne, que nous verrons reparaître encore en France sous Henri III, et désoler l’Angleterre sous Charles Ier.

(1465) Les rebelles, devenus puissants, déposèrent leur roi en effigie. Jamais on ne s’était avisé jusque-là d’une pareille cérémonie. On dressa un vaste théâtre dans la plaine d’Avila. Une mauvaise statue de bois représentant don Henri, couverte des habits et des ornements royaux, fut élevée sur ce théâtre. La sentence de déposition fut prononcée à la statue. L’archevêque de Tolède lui ôta la couronne, un autre l’épée, un autre le sceptre : et un jeune frère de Henri, nommé Alfonse, fut déclaré roi sur ce même échafaud. Cette comédie fut accompagnée de toutes les horreurs tragiques des guerres civiles. La mort du jeune prince à qui les conjurés avaient donné le royaume ne mit pas fin à ces troubles. L’archevêque et son parti déclarèrent le roi impuissant dans le temps qu’il était entouré de maîtresses ; et, par une procédure inouïe dans tous les États, ils prononcèrent que sa fille Jeanne était bâtarde, née d’adultère, incapable de régner. On avait auparavant reconnu roi le bâtard Transtamare, rebelle envers son roi légitime ; c’est à présent un roi légitime qu’on dé-