Différences entre versions de « Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/913 »

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
m
césure
m (césure)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{tiret|Jo|seph}} en a donné une intitulée : S''iphte Jeschenim'' ; c’est-à-dire, ''Les lèvres des dormans''. Nous en avons aussi une de Julius Conradus Ottho, Juif converti, sous le titre de ''Galiæ Razia'', l’''Explication des choses cachées''. Encre les Chrétiens Gesner, Sixte de Sienne, Mollerus, ou plutôt Meellerus, Théodore Ebert, Possevin, Besodneus, Plantavit de la Pause, Hottinger Célestin du Mont Marsan, Nicolaus Antonius Heddeger Buxtorf, & M. Simon, nous ont donné de ces Notices des ouvrages rabbiniques. Mais la plus ample & qui mérite le mieux de porter le nom de ''bibliothèque que rabbinique'', est celle de Bartolocci, Abbé de l’Ordre de Saint Bernard, continuée par Imbonali en cinq volumes, imprimés à Rome.
+
{{tiret2|Jo|seph}} en a donné une intitulée : S''iphte Jeschenim'' ; c’est-à-dire, ''Les lèvres des dormans''. Nous en avons aussi une de Julius Conradus Ottho, Juif converti, sous le titre de ''Galiæ Razia'', l’''Explication des choses cachées''. Encre les Chrétiens Gesner, Sixte de Sienne, Mollerus, ou plutôt Meellerus, Théodore Ebert, Possevin, Besodneus, Plantavit de la Pause, Hottinger Célestin du Mont Marsan, Nicolaus Antonius Heddeger Buxtorf, & M. Simon, nous ont donné de ces Notices des ouvrages rabbiniques. Mais la plus ample & qui mérite le mieux de porter le nom de ''bibliothèque que rabbinique'', est celle de Bartolocci, Abbé de l’Ordre de Saint Bernard, continuée par Imbonali en cinq volumes, imprimés à Rome.
   
 
La ''bibliothèque chimique'' de Borelli. Le royaume de Naples en a une faite par Nicolas Toppy, augmentée par Leonard Nicodème.
 
La ''bibliothèque chimique'' de Borelli. Le royaume de Naples en a une faite par Nicolas Toppy, augmentée par Leonard Nicodème.

Menu de navigation