éléments Wikidata

Livre:Obry - Du nirvana bouddhique.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Obry - Du nirvana bouddhique.djvu
TitreDu nirvana bouddhique
Sous-titreen réponse à M. Barthélemy Saint-Hilaire
AuteurJean-Baptiste-François Obry Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionAuguste Durand
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1863
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES.



PAGES.
broch. vol.
CHAP. I.Object de ce Mémoire 
 3 307
— Coup d’œil sur le Bouddhisme et sur ses rapports avec le Christianisme 
 3 307
— Le Nirvâna bouddhique est-il le néant ? N’est-ce pas plutôt le bonheur suprême et éternel avec exemption des renaissances dans le monde phénoménal ? 
 6 310
— Opinions contradictoires des érudits sur cette question capitale du Bouddhisme indien (Voir aux Addit., p. 208-9, B, ou p. 512-3, V). 
 9 313
— Considérations morales en faveur de la seconde solution (Voir au ch. VII, p. 140-8, B, ou p. 444-52, V, et au ch. IX, p. 206-7, B, ou 510-1, V.). 
 13 317
— Résumé des preuves alléguées en faveur du système qui ne voit dans le Nirvâna de Çâkyamouni que l’anéantissement de l’âme 
 15 317
— Système contraire soutenu de nouveau dans le présent Mémoire 
 19 323
— Importance de la question 
 20 321
— Le Bouddhisme compte-t-il plus d’adhérents que le Christianisme ? (Voir aux Addit., p. 209, B, ou p. 513, V.) 
 20 321
CHAP. II.Réponses aux difficultés extrinsèques ou accessoires 
 10 321
— Le Bouddhisme est-il un effet sans cause si son Nirvâna ne diffère pas de la délivrance finale des Brahmanes ? 
 21 328
— Les Orientaux ont-ils la vie en horreur à cause de la toi des transmigrations ? 
 25 329
— Le Bouddhisme n’avait-il pas sa raison d’être dans l’appel de toutes les classes de la société à la béatitude suprême que les Brahmanes réservaient à leur propre caste ? 
 18 332
— L’athéisme reproché aux Sânkhyas et aux Bouddhistes ne s’explique-t-il pas naturellement par le caractère indéterminé et la nature mixte de Brahma neutre aux siècles de Kapila el de Çâkyamouni et même dans les temps postérieurs ? (Voir au ch. VII, p, 129-36, B, ou p, 133-9, V, et aux Addit., p. 210, 217-9 et 521-3, B, ou p. 514, 521-3 et 525-2, V.). 
 32 336
— Le Bouddha étant reconnu pour le premier des êtres, n’est-il pas par cela même le plut élevé de tous les dieux (Voir au ch. VI, p. 123-4, B, ou p. 127-8, V ; au ch. VIll, p. 163, B, ou p. 467, V, et aux Addit.. p. 211-2 et 224, B, ou p. 515-16 et 530, V.) 
 37 311
CHAP. III.De la nature de l’âme selon les Bouddhistes
 41 343
— Adoption de la métempsychose par Kapila et par Çâkyamouni 
 42 346
— Distinction de l’âme et du corps chez les Bouddhistes (Voir au ch. VII, la note 2 de la p. 442, B, ou de la p. 446, V.) 
 13 349
— Corps subtil distingué de l’âme, en note (Voir au ch. V, p. 84 6, B, ou p. 388-93, V, et aux Addit., p. 212-6, 1), ou p. 316-20, V) 
 48 332
— Éternité des âmes admise généralement par les écoles religieuses et philosophiques de l’Inde 
 51 333
— Les 12 Nidanas ou causes et effets de l’existence, selon Çâkyamouni (Voir aux Addit., p. 212-6, B, ou p. 516.20, V) 
 34 338
— Explication du Vidjnamam, d’abord individuel, puis universalisé (Voir 1e au ch. V, p. 94, B, ou p. 398, V. ; 2e au ch. VI, p. 113-4, B, ou p. 417-8, V ; 3e au ch. VII, p. 132, B, ou p. 136, V ; 4e au ch. IX, p. 202, B, ou p. 506, V, et 5e aux Addit., p. 228, B, ou 532, V). 
 36 360
CHAP. IV.Du Nirvâna au temps de Çâkyamouni 
 61 363
— Sens du mot Nirvânam, non applicable au principe pensant, qui est éternel (Voir sur l’éternité des âmes, au chap. Ill, p. 52-1, B, ou p. 336-8, V. — Voir aussi aux Addit. la note étendue tant sur le siège de l’âme, selon les Indiens, que sur leur métaphore de la lampe qui s’éteint pour toujours, p. 228-33, B, ou p. 332-7, V.) 
 61 363
— Les 4 degrés du Dhyâna et les 4 sphères du monde sans formes, mal expliqués par tes partisans du système de l’anéantissement 
 63 367
— Le Kaîtalyam des Sânkyas, type du Nirvâna bouddhique, n’est pas le néant (Voir aux Addit. la note relative à la doctrine de Lao-Tseu, prétendu copiste de Kapila et précepteur de Çâkyamouni, p. 217-9, II, ou p. 321-3, V.) 
 67 371
— Il répond au Satyalôka des Védantistes et à l’Alôkâkâça des Djainas 
 73 377
— Il répond de même au Nirvâna des Bouddhistes 
 76 380
CHAP. V.Du Nirvâna sous la périodes des conciles et des soûtras bouddhistes
(Sur les dates respectives des Soûtras et des Conciles, voir au ch. II, p. 21, B, ou p. 323, V, et au ch. VI, p. 107, B, ou p. 421, V, et ch. VIII, p. 167, B, ou 471, V) 
 80 384
— Quatre écoles principales et quatre opinions différentes sur le Nirvâna de Çâkyamouni 
 80 384
— Des deux Nirvânas avec et sans reste d’Oupadhi, et des cinq Sandhas qui s’y rattachent (Voir au ch. IX, à la note 4 de la p. 197, B, ou de la p. 501, V, et aux Addit., p. 212-6, B, ou p. 516-20, V.). 
 84 388
— Soûtras simples et Soûtras développés généralement, favorables à la persistance du principe pensant dans le Nirvâna 
 86 390
— Les mêmes, favorables aussi à la conservation de la personnalité ou de la conscience du moi, très-clairement établie dans le Mahâparinirvâna soûtra (Voir sur ce second point, au ch. IX, p. 193-203, B, ou p. 492-509, V, et sur la valeur du Mahâparinirvâna Soûtra, aux Addit., p. 220, B, ou p. 521, V.). 
 93 397
— La Pradjnâpâramita et le Vinaya Soûtra de Nâgârdjouma font exception sur ces deux points, mais ils sont postérieurs aux autres Soûtras et non admis généralement (Voir encore sur la Prâjnâparamitâ, aux Addit., p. 120-1, B, ou 321-3, V.). 
 98 402
CHAP. VI.Du Niravâna depuis l’époque des derniers Soûtras jusqu’à nos jours 
 103 407
— Espaces célestes peuplés de Bouddhas dans le Bouddhisme du Nord 
 103 407
— Les mêmes, vides en apparence dans celui du Sud, mais lacune insignifiante pour l’appréciation du Nirvâna 
 108 412
— Ambiguïté du Milidapraçna soutta de Ceylan et des livres ou traditions des Svâkhâvikas purs du Népâl 
 109 413
— Théories Mongole et Chinoise sur tes trois trois corps des Bouddhas 
 121 423
— Çâkyamouni adoré partout comme Dieu suprême ou comme Dieu rédempteur des âmes (Voir au ch. II, p. 32-40, B, ou p. 336-31, V ; au ch. VIII, p. 163, B, ou p. 167, V, et aux Addit., p. 211-2 et 226, B, ou p. 513-6 et 530, V.). 
 123 427
CHAP. VII.Comparaison du Brahmanirvânam des Sankhyas-Yôgins avec le Çounyanirvânam des Bouddhistes orthodoxes. — Opposition manifeste et mal expliquée des préceptes de Çâkymouni avec le prétendu néant de son Nirvâna 
 125 429
— Idées des Bouddhistes sur le grand vide où se rendent les âmes affranchies 
 126 430
— Idées des Brahmanes sur leur grand Brahma (Voir aux Addit., d’abord sur le Tao de Lao-Tseu, p, 221-2, B, ou p. 525-5, V, et ensuite, p. 227, B, ou 531, V, sur l’assimilation du Bouddha à Brahma neutre). 
 129 433
— Séjour des Bienheureux au-dessus des cieux visibles dans tous les systèmes de l’Inde, de la Perse, du Néoplatonisme, du Christianisme, du Gnosticisme et de la Kabbale 
 136 440
— Contradictions inexplicables prêtées au Bouddha par la théorie de l’anéantissement des âmes 
 140 444
— Lutte implacable et incessante instituée contre le corps, et pourquoi (Voir aux Addit., pour Lao-Tseu, p. 222-3, B, ou p. 320-7, V, et pour saint Paul, p. 133, B, ou p. 337. V.). 
 145 449
— Extirpation du Kléça ou du péché 
 147 451
— Idée confuse d’une fauté originelle (Voir aux Addit., p. 223, B, ou 327, V., la note sur feu M. le baron d’Eckstein.) 
 149 453
— Guerre à Pâpîyân ou au tentateur 
 151 455
— Union avec le Triratna ou la triade bouddhique 
 152 456
— Rapprochements indiqués entre les religions chrétienne et bouddhique (Voir aux Addit., p. 223-6, B, ou p. 52746, pourquoi quelques savants modernes les repoussent, tout en reconnaissant qu’ils sont plausibles). 
 154 458
CHAP. VIII.Rapports du Christianisme avec le Bouddhisme sur les doctrines de la vie future. — Difficultés et moyens de propager la foi chrétienne chez les Bouddhistes du Sud et du Nord 
 155 459
— Les deux religions sont étrangères l’une à l’autre par leur origine 
 158 462
— Renommée du Bouddha répandue dès les premiers siècles de notre ère dans l’Asie occidentale et en Égypte (Sur le Bouduas de Mégasibènes, écrivain antérieur à notre ère, voir aux Addit., p. 226-7, B, ou p. 539-1, V.). 
 161 465
— Communications des Bouddhistes avec les premiers Chrétiens, certaines avec les Gnostiques, très-vraisemblables avec les orthodoxes 
 165 469
— Analogies de vues, d’institutions, de cérémonies, de pratiques, etc. 
 177 481
— Différence du fond sur quelques points de doctrines, sans influence ici à raison de la similitude du plus grand nombre (Voir aux Addit., p. 227, B, ou 331, V, la note sur une dissidence particulière entre les Pères de l’Église). 
 177 481
— Progrès lents et peu marqués du Christianisme dans les contrées bouddhiques 
 181 485
— Moyens divers de les accélérer 
 186 490
CHAP. IX.Conclusion 
 193 496
— Divergences des systèmes indiens sur le sort des âmes délivrées de l’obligation de renaître dans le monde phénoménal 
 195 499
— Chez les Bouddhistes orthodoxes, permanence du principe pensant pour l’ascète affranchi, généralement avec conservation de la conscience du moi 
 197 501
— Vague nécessaire des Soûtras bouddhiques sur l’espèce de bonheur dont on jouit dans le Nirvâna 
 205 509
— Influence bienfaisante du Bouddhisme sur les populations 
 206 510
— Impossibilité morale de prendre le Nirvâna pour le néant 
 206 510
Addit. à la liste des auteurs favorables au système du Nirvâna néant 
 208 512
Id. 
sur le chiffre des populations bouddhiques. 
 209 513
Id. 
sur l’absorption en Brahma 
 210 514
Id. 
sur le culte du Bouddha-Çâkyamouni 
 211 515
Id. 
sur le corps subtil tant chez les Indiens que chez les Hébreux 
 212 516
Id. 
sur la doctrine de Lao-Tseu 
 217 521
Id. 
sur le Makdpanatrténa Soûtra 
 220 524
Id. 
sur la Pradja-tparatiiild 
 220 524
Id. 
sur Brahma et le Tao 
 221 525
Id. 
sur le corps, considéré comme un mal par Lao-Tseu 
 222 526
Id. 
sur feu M. le baron d’Eckstein 
 223 527
Id. 
sur le rejet des rapprochements signalés entre le Bouddhisme et le Christianisme. 
 223 527
Id. 
sur le mythique Adiboudda du Népâl 
 226 530
Id. 
sur le Bouduas de Mégasthènes. 
 226 530
Id. 
sur une dissidence entre les Pères de l’Église. 
 227 531
Id. 
sur l’assimilation du Bouddha à Brahma neutre chez les Tibétains. 
 227 531
Id. 
sur le siège de l’âme selon les sages de l’Inde et sur la métaphore de la lampe qui s’éteint pour ne plus se rallumer 
 228 532
Id. 
sur un texte de Saint Paul 
 233 537
Table analytique des matières 
 234 538