Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 2.djvu/654

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le cercle, & par le caractere d’imperfection ou la croix.

Les caracteres chimiques plus modernes n’ont pas été imaginés sur les modeles de ceux-là ; on n’y a pas employé tant d’art ou tant de finesse : quelques-uns ne sont autre chose que les lettres initiales des noms des substances, des opérations, des instrumens, &c. qu’ils désignent, comme celui du bismuth, de l’effervescence, du bain-marie, &c. d’autres peignent la chose exprimée comme ceux qu’on employe ordinairement pour cornue, bain de sable, &c. d’autres enfin sont purement arbitraires & de convention ; tels sont ceux dont on se sert pour le cinnabre, les cendres, le lait, &c. Cet article est de M. Venel.

Caracteres usités en Pharmacie & en Medecine.
♃. . . . recipe, prenez.
ā āā ana, de chacun également.
℥. une once.
ʒ. une dragme.
℈. un scrupule.
Gr. un grain.
ß. la moitié de quelque chose.
Cong. congius, ou quatre pintes.
Coch. cochleare, une cuillerée.
M. manipulus, une poignée.
P. la moitié d’une poignée.
P. E. parties égales.
S. A. conformément à l’art.
Q. S. une quantité suffisante.
Q. Pl. quantum placet, autant qu’il vous plaît.
P. P. pulvis patrum, le quinquina.
Caracteres usités parmi les anciens Avocats, & dans les anciennes inscriptions.
§. paragraphe.
ff. Digeste.
E. extra.
S. P. Q. R. senatus, populusque Romanus.
S. cto. senatus consulto.
P. P. pater patriæ.
C. code.
CC. consules.
T. titulus, &c.
Caracteres que l’on met sur les tombes.
S. V. siste viator, arrête-toi voyageur.
M. S. memoriæ sacrum, consacré à la mémoire.
D. M. diis manibus.
IHS. Jesus.
XP. caractere trouvé sur d’anciens monumens, sur la signification duquel les auteurs ne s’accordent pas.
Caracteres en Grammaire, Rhétorique, Poësie, &c.
, caractere d’un comma ou d’une virgule.
 ; sémicolon, un point & une virgule.
 : colon, deux points.
. point.
 ! exclamation.
 ? interrogation.
() parenthese.
’ apostrophe.
´ accent aigu.
` accent grave.
^ accent circonflexe.
˘ breve.
« guillemet.
† renvoi.
§ section ou paragraphe.
M. D. docteur en medecine.
A. M. artium magister, maître ès arts.
F. R. S. fellow of the royal society, membre de la société royale.


Caracteres, en Commerce.
Do. dicto, le même.
No. numero, ou nombre.
Fo. folio ou page.
Ro. recto. folio
V°. verso.
L. ou ℔. livres d’argent.
℔. livres pesant.
s. sols.
d. deniers.
Rx. rixdalles.
Dd. ducat.
P. S. postscript. &c.

Caracteres, en Musique, sont les signes dont on se sert pour la noter. Voyez Note.

Caractere, en Écriture & en Impression : outre les acceptions qui précedent, où il se prend pour lettre, il désigne aussi la grandeur relative d’un caractere ou d’une lettre à une autre ; ainsi on dit un gros caractere ; un petit caractere ; caractere en écriture est alors synonyme à œil en Impression, ou en Fonderie en caractere. Voyez Œil, voyez Fonderie en caracteres à l’article suivant. On distingue en écriture quatre sortes de caracteres pris dans ce dernier sens : le gros titulaire ; le moyen, ou le caractere de finance ; la coulée commune, & la minute.

Les caracteres en Écriture & en Impression se distinguent encore relativement à une certaine forme particuliere ; & l’on a en écriture le batard ou Italien, & le rond ou financier ; & en Impression le Romain & l’Italique. Voyez l’article suivant, & les articles Imprimerie & Écriture.

* CARACTERES D’IMPRIMERIE, ce sont autant de petits parallelepipedes d’une composition métallique particuliere, à l’extrémité desquels est en relief une lettre ou quelqu’autre figure employée dans l’impression des livres, & dont la surface enduite d’encre noire, rouge, ou d’autre couleur, voyez Encre, & appliquée fortement par la presse d’Imprimerie, voyez Imprimerie & Presse, contre du papier préparé à cet effet, y laisse son empreinte.

On conçoit qu’il faut que le caractere qui doit laisser son empreinte sur le papier, soit tourné dans le sens opposé à l’empreinte. Exemple, pour que le caractere B donne l’empreinte B, il faut que ce caractere soit disposé comme le voici B ; car si l’on suppose un papier appliqué sur ce, B de maniere qu’il en reçoive l’empreinte, il est évident que quand on retournera le papier pour appercevoir l’empreinte laissée, les parties de ce B qui étoient à gauche, se trouvant à droite, & celles qui étoient à droite, se trouvant à gauche, on ne verra plus la figure B, mais la figure B. C’est précisément comme si le papier étant transparent, on regardoit le caractere B par derriere. C’est là ce qui rend la lecture d’une forme difficile à ceux qui n’en ont pas l’habitude. Voyez Imprimerie, Forme.

On conçoit encore que si l’on avoit autant de ces petits caracteres en relief, qu’il en peut entrer dans l’écriture, & qu’on possedât l’art de les arranger comme ils le doivent être pour rendre l’écriture ; de les enduire de quelque matiere colorante, & d’appliquer dessus fortement du papier, de maniere que ce papier ne se chargeât que des figures des caracteres disposés, on auroit l’art le plus utile qu’on pût desirer, celui de multiplier à peu de frais & à l’infini les exemplaires des bons livres pour lesquels cet art devroit être réservé ; car il semble que l’Imprimerie mettant les productions de l’esprit humain entre les mains de tout le monde, il ne faudroit imprimer de livres que ceux dont la lecture ne peut nuire à personne.

Cet art suppose celui de faire les caracteres, &