Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/519

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
501
TABLE DES MATIÈRES

Mingan — Pointe-aux-Esquimaux
Départ de l`île d’Anticosti. — La perfidie d’un « paquet de mer. » — L’Île aux Perroquets et son chroniqueur. — Mingan. — Une « réception ». — Grand bal chez les Montagnais. — Danses symboliques. — Funérailles à la montagnaise. — Le calvaire de Mingan. — Ce que gagnent les sauvages. — La pêche à Mingan. — La seigneurie de Mingan. — Un procès célèbre. — Une visite diplomatique. — Départ de Mingan. — On louvoie — Pointe-aux-Esquimaux. — Une arrivée triomphale. — M. le G. Y. Gendron. — Et les Esquimaux ! — Concert gratuit. — Histoire des chiens du Labrador. — Leur rôle hygiénique. — Attelés au cométique. — Comment on les nourrit. — Pourquoi les Canadiens n’ont pas fait comme les Lapons. — Bénédiction des enfants. — Les rosiers du Labrador 
 251
Pointe-aux-Esquimaux (suite)
République canadienne-française… Port militaire… — Histoire d’une colonie acadienne. — Les missionnaires de la Pointe-aux-Esquimaux. — Le bon M. Ternet. — Chapelle, église, presbytère. — La Préfecture apostolique du golfe Saint-Laurent. — Mgr Bossé. — Projet d’un petit séminaire. — Le Couvent de Saint-Joseph du Labrador. — Démission de Mgr Bossé. — La Préfecture réunie au diocèse de Chicoutimi. — Un conseil municipal qui meurt d’inanition. — Les écoles. — Petits détails pour l’histoire. — Les moyens de communication. — Poste et télégraphe. — Un incident électoral qui a fait du bruit. — La première jetée construite au Labrador. — La flotte de la Pointe-aux-Esquimaux 
 287