Page:Le Tour du monde - 11.djvu/418

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • D’ORSOVA À VIDINE. – Mehadia. – Les Portes de Fer. – Un anglais érudit et gastronome. – L’esturgeon et la tour de Severin. – Le pont de Trajan. – Croquis de la rive droite. – Le pont de bateaux. – Types et costumes turcs. – Calafat. – Souvenirs de la guerre d’Orient. – La vieille et la jeune Turquie. …90


VOYAGE AU TAKA (HAUTE NUBIE), par M. GUILLAUME LEJEAN. (1864. – Texte et dessins inédits.)

  • Route de Saouakin à Kassala. – La Khala. – Fillik. – Un consul mort et ressuscité. – Mallem Ghirghis. – Alla ranca. – "Un gentilhomme, je comprends : mais un Français !" – Le cheikh des Hadenda : politique égyptienne. – Une femme de bon conseil. – L’honneur du drapeau égyptien. – Le mont Kassala el Louz. – Le fleuve Gach. – Promenade à l’Abou Gamel. – L’ocher. – Conseils pour trouver de l’eau au désert. – Les Menna. – Un bandit gentilhomme : le fils du léopard. – La carabine de Mme Baker. – Ce qu’il en coûte au Soudan pour être honnête homme. – Nouvelles de Khartoum. – Esclavage. …97
  • La chasse aux nègres faite officiellement. – Débâcle, misère, défaites. – Informations sur les Denka. – Un peuple qui a les yeux sous l’aisselle : les Blemmyes. – Les Takarir. – Nouvelles d’Édouard Vogel. – Départ pour Massaoua. – Sabterat. – Drame domestique. – Visite d’un lion : discours classique au visiteur. Algheden. – Plaine de Bicha. – Tribus nubiennes. – Hallenga. – Habab. – Belaù, Kelaù et Hafara. – Ad-Cheikh. – Un apôtre musulman contemporain. – Choumaglié et Tigré. – Bicha. – Dunkuas. – Cours et panorama du Barka. – Projet gigantesque de chemin de fer. – Le doum. – Barea. – Usages étranges. – Lacs Balaghinda. – Encore un lion. – Takrourit. – Sulib. – Tchaghié. – Une expédition mystérieuse. …113
  • Karovel. – Une escarmouche. – Un poëte brigand. – Le Zadamba. – Un grand baron abyssin. – Le Sennaheit. – Ses serviteurs. – Le duc Ernest. – Beugou. – Arrivée à Keren. – Les bogos. – Légendes : Guevra Terké. – État actuel. – Coutumes particulières. – Prix du sang. – Christianisme. – Le P. Stella. – Son histoire. – Son apostolat. – Malheurs récents des Bogos. – Invasion de 1854. – Intervention et réparations. – Le bœuf Apis et ses calembours. – Pour dix-sept mille francs de poésie. – Chant bogos. – Incidents. – Un dolmen. – Un serpent. – Histoire d’un consul et d’un léopard. – Mes Abyssiniennes ne veulent pas être enlevées. – Vols d’enfants. – Départ pour Massaoua. – Ainsaba. – Torrents de cette contrée. – Le Mensa. …123
  • La Samhar. Études rétrospectives. – Une page d’Artémidore avec commentaire. – Les sauterelles. – Amba. – Desset. – Tombeaux antiques. – Les Rôm. – Un Ajax africain. – Excursion à Aïlat. – Eaux thermales. – Saati : le café au sel. – Monkoullo : villégiature ; les porteurs d’eau. – Mgr Masaja. – Départ de Monkoullo. – Les chora. – Massaoua : structure géologique. – Citerne. – Nom et origine de Massaoua. – Saba. – Les Banians. – La liberté des cultes menacée par les chiens de M. Delmonte. – Les Missions à Massoua. – Un capucin duelliste. – Climat de Massaoua. – Mon buen retiro. – M. Barroni : sa lutte énergique contre la traite des esclaves. – Du goudron français. – Un peu d’histoire. – Les gouverneurs de Massaoua : tracasseries et vexations. – Ibrahim : sa fin tragique. – Un poëte turc. – Promenades autour de Massaoua. – Le mont Ghedem. – Arkiko et ses princes. – Dessi, possessions françaises. – Conclusion. …145


VOYAGE DE L’OCÉAN PACIFIQUE À L’OCÉAN ATLANTIQUE À TRAVERS L’AMÉRIQUE DU SUD, par M. PAUL MARCOY. (1848-1860. – Texte et dessins inédits.)

  • PÉROU. – Neuvième étape. – DE SARAYACU À TIERRA BLANCA. – Arrivée des néophytes de Sarayacu. – Explications à la clarté des torches. – Un Yankee mécanicien. – Départ des visiteurs. – Les membres des commissions-unies s’endorment pêle-mêle dans l’attente du lendemain. – Réveil sur la plage. – Où la supériorité du singe sur l’homme est suffisamment démontrée. – Départ précipité pour la Mission de Sarayacu. – Qui traite de la façon dont l’auteur de ces lignes perdit son soulier gauche et ce qui s’ensuivit. – Aspect des grands bois. – Belen. – Rencontre dans un sentier désert. – Que l’homme brave de la veille est quelquefois l’homme poltron du lendemain. – Arrivée à Sarayacu. – Présentation officielle. – Honneurs rendus au comte de la Blanche-Épine. – Banquet avec danse et musique. – Spécialité du comte de la Blanche-Épine pour les portraits à la manière noire. – Lamentations du capitaine de frégate. – Aux grands maux les grands remèdes. – Où l’auteur s’afflige du départ de ses compagnons, et se réjouit à l’idée de rester seul dans leur cellule. …161
  • SUITE DE SARAYACU À TIERRA BLANCA. – Le compte de la Blanche-Épine, proclamé dictateur, règne et gouverne sans contrôle. – Désenchantement des bons pères. – Qui explique comment et pourquoi le chef de la Commission française, après être entré à Sarayacu avec trompettes et tambours, en sortit sans tambour ni trompette. – Qu’entre l’apothéose et les gémonies, il n’y a qu’un tour de roue de la fortune. – Coup d’oeil sur la plaine du Sacrement. – Des missions de l’Ucayali. – Biographie du révérend P. José-Manuel Plaza. – Topographie du village de Sarayacu et classement des races qui le peuplent. …177
  • SUITE DE SARAYACU À TIERRA BLANCA. – La rivière, le port et les caïmans. – L’auteur trouve, sans le chercher, un moyen d’éloigner ces monstres voraces. – Couvent, église et servitudes. – L’arbre de Cracovie. – La chasse aux effraies. – Règlements de police. – Du mariage à Sarayacu. – Défrichement et culture. – Les deux sexes considérés dans leurs rapports mutuels. – Perfectibilité de la femme à peau rouge. – L’auteur saisit avec empressement l’occasion d’ajouter un nouveau chapitre au Mérite des femmes de M. Legouvé. – Rufina. Naissance et décès. – Détails de ménage. – Culture de la canne à sucre sur une grande échelle. – Le moulin-cage et les meuniers-écureuils. – L’orchestre de la Mission. – La fête de la Noël. La reine Christophore et ses filles d’honneur. – La pantomime de Smith et Lowe. – Aubade et baise-main à l’occasion du jour de l’an. – Danseurs et danseuses. …193