Page:Pétrarque - Lettres de Vaucluse, trad. Develay, 1899.pdf/257

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


VII. 
Au même. (Sa paix avec les nymphes de la Sorgues.) 
 70
VIII. 
Au même. (Il le remercie du chien qu’il lui a donné.) 
 74
IX. 
À Gulielmo di Pastrengo. (Sa rencontre à Vaucluse avec la maîtresse de cet ami.) 
 80
Deuxième partie
Lettres en prose
I. 
Au P. Dionigio Roberti. (Son ascension sur le mont Ventoux.) 
 85
II. 
À Giovanni Colonna di San Vito. (Remède contre la goutte.) 
 102
III. 
À Lélius. (Il le prie d’intéresser le cardinal Giovanni Colonna à un jeune homme faussement accusé de viol.) 
 107
IV. 
Au même. (Même sujet.) 
 110
V. 
À Giovanni Colonna. (Invité simultanément à recevoir la couronne de laurier à Paris et à Rome, il lui demande son avis.) 
 116
VI. 
Au même. (Il suivra le conseil qu’il lui donne de se faire couronner à Rome.) 
 118
VII. 
À Philippe de Cabassole. (Son vœu le plus ardent est de vivre et de mourir à Vaucluse.) 
 120
VIII. 
Au même. (Il lui annonce son retour à Vaucluse.) 
 121
IX. 
À Francesco Nelli. (Arrivée à Vaucluse de l’évêque de Florence.) 
 123
X. 
Au même. (Sa fausse réputation de poète sauve Rienzi de la peine capitale.) 
 125
XI. 
À Pierre de Rainzeville. (Sa passion pour l’étude. Il est assailli par les versificateurs de tous les pays.) 
 141