éléments Wikidata

Livre:Pétrarque - Lettres de Vaucluse, trad. Develay, 1899.pdf

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pétrarque - Lettres de Vaucluse, trad. Develay, 1899.pdf
TitreLettres de Vaucluse
AuteurPétrarque Voir et modifier les données sur Wikidata
TraducteurVictor Develay Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionErnest Flammarion
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1899
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similéspdf
AvancementÀ corriger

Pages

Table des matières

Première partie
Épîtres en vers
I. 
Au P. Dionigio Roberti. (Description de la fontaine de Vaucluse, qu’il l’engage à visiter.) 
 31
II. 
À Philippe de Cabassole. (Il l’invite à partager sa retraite à Vaucluse.) 
 38
III. 
À Jacopo Colonna. (Ses vains efforts pour combattre sa passion. Sa vie à Vaucluse. Jouissances de l’étude.) 
 41
IV. 
À Lélius. (Vaucluse réveille son amour qu’il croyait éteint.) 
 54
V. 
À Giovanni Colonna. (Sa guerre avec les nymphes de la Sorgues.) 
 57
VI. 
Au même. (Un orage à Vaucluse.) 
 64
VII. 
Au même. (Sa paix avec les nymphes de la Sorgues.) 
 70
VIII. 
Au même. (Il le remercie du chien qu’il lui a donné.) 
 74
IX. 
À Gulielmo di Pastrengo. (Sa rencontre à Vaucluse avec la maîtresse de cet ami.) 
 80
Deuxième partie
Lettres en prose
I. 
Au P. Dionigio Roberti. (Son ascension sur le mont Ventoux.) 
 85
II. 
À Giovanni Colonna di San Vito. (Remède contre la goutte.) 
 102
III. 
À Lélius. (Il le prie d’intéresser le cardinal Giovanni Colonna à un jeune homme faussement accusé de viol.) 
 107
IV. 
Au même. (Même sujet.) 
 110
V. 
À Giovanni Colonna. (Invité simultanément à recevoir la couronne de laurier à Paris et à Rome, il lui demande son avis.) 
 116
VI. 
Au même. (Il suivra le conseil qu’il lui donne de se faire couronner à Rome.) 
 118
VII. 
À Philippe de Cabassole. (Son vœu le plus ardent est de vivre et de mourir à Vaucluse.) 
 120
VIII. 
Au même. (Il lui annonce son retour à Vaucluse.) 
 121
IX. 
À Francesco Nelli. (Arrivée à Vaucluse de l’évêque de Florence.) 
 123
X. 
Au même. (Sa fausse réputation de poète sauve Rienzi de la peine capitale.) 
 125
XI. 
À Pierre de Rainzeville. (Sa passion pour l’étude. Il est assailli par les versificateurs de tous les pays.) 
 141
XII. 
À Francesco Nelli. (Sa vie à Vaucluse.) 
 152
XIII. 
À Zanobi da Strada. (Il le remercie de l’intérêt qu’il porte à sa réputation.) 
 159
XIV. 
À Mathieu Longus. (Éloge du chien.) 
 164
XV. 
À Dom Ubertino. (Il s’excuse de ne pas lui communiquer son poème de l’Afrique, auquel il n’a pas encore mis la dernière main.) 
 168
XVI. 
À Gui de Boulogne. (Tourmenté du désir de quitter Avignon pour retourner en Italie, il ne se sent pas la force de l’attendre plus longtemps.) 
 171
XVII. 
À Pons Samson. (Il s’excuse d’être parti sans prendre congé de lui.) 
 175
XVIII. 
À Francesco Nelli. (S’étant mis en route pour l’Italie, une pluie torrentielle l’a forcé à rebrousser chemin.) 
 178
XIX. 
À Zanobi da Strada. (Sa vie à Vaucluse.) 
 183
XX. 
À Andréa Dandolo. (Il se disculpe du reproche de trop aimer les voyages.) 
 191
XXI. 
À Pierre de Rainzeville. (Sa polémique avec un médecin. Nouveaux délais qui suspendent l’expédition de Charles IV en Italie.) 
 199
XXII. 
Au même. (Sa polémique avec un médecin.) 
 204
XXIII. 
À Lélius. (Il lui demande conseil sur l’endroit où il doit se fixer et il lui témoigne le désir qu’il éprouve de finir ses jours à Rome.) 
 209
XXIV. 
À Philippe de Cabassole. (Il lui demande asile dans sa maison de campagne pour se dérober à tous les regards.) 
 219
XXV. 
Au même. (Il lui envoie trois petits présents.) 
 221
XXVI. 
À Elie de Talleyrand et Gui de Boulogne. (Il demande l’autorisation de retourner à Vaucluse par suite de la mort de son métayer gardien de sa bibliothèque.) 
 223
XXVII. 
À Socrate. (Content de son sort, il supplie ses amis de ne pas le pousser dans la voie de l’ambition.) 
 228
XXVIII. 
Au même. (Il exprime son inquiétude sur la disparition d’un ami qui était venu le voir.) 
 233
XXIX. 
À Lélius. (En allant voir son frère au monastère de Montrieu, il rencontre des dames romaines qui lui donnent des nouvelles de Rome.) 
 236
XXX. 
À Socrate. (Désagréments des domestiques.) 
 242
XXXI. 
À Gérard Pétrarque. (Il le félicite de sa conduite héroïque pendant la peste.) 
 246