Page:Revue des religions, Vol 2, 1892.djvu/322

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


de la mort avec les grands dieux, et Mammit [1], la maîtresse du destin, à la fois durs et pitoyables, les grands génies de la nuit [2] et les génies de la cité [3].

Notes

  1. Mammit : X, VI, 37-39.
  2. En-nun-mes sa mi : IV, II, 21.
  3. sêdu : (?), III b, 13-14.




◄   Caractères généraux 2   ►

Gilgamès [1], dont le nom est transcrit en signes idéographiques Is-tu-bar, apparaît d’abord, dans le poème, comme le personnage principal, qui est présent à tous les événements, auquel est suspendue toute l'action. C’est aussi le seul caractère qui offre un certain développement régulier. Ce n’est pas à dire qu’il faille s’attendre à rencontrer ici l’analyse savante d’une âme, où se découvrent une idée et une volonté toujours les mêmes à travers les diverses situations, où la foule

  1. Gilgamès : 1° Ses origines : II, II, 30-32 ; II, V, 25-26 ; II, VI, 20, 26, 28, 29-36, 37 ; IV, I, 22-24, 27-28 ; IV, II, 3 5 ; IV, III, 47 ; VI, 192 ; IX, III, 3 ; X, V, 39 ; ( ?), (?) c, 49-60.
    2° Sa physionomie : II, II, 22, 26 ; II, IV, 39-40, 45-46 ; II, V, 14-15 ; IV, II, 45 ; IV, (?) a, 6 ; IV, (?) c, 6, 10-12 ; V, VI, 46 ; VI, 1-6 ; VIII, VI, 18 ; IX, 1,15-17 ; IX, II, 10-11, 13-15 ; X, I, 18 ; X, II, 4-5 ; X, II b, 30, 34 ; X, III, 2, 40, 44 ; X, IV, 17 ; X, V, 29 ; XI, 1-6, 206-280 ; XII, II, 29-30 ; XII, III, 6-7 ; (?), (?) i, 20, 22.
    3° Ses exploits : II, II-III ; VI ; IV-V ; VI ;X, V, 1-13, X, Vb,13-14. — Leur caractère physique et moral : II, V, 21 ; III, IV, 2844 ; IV, II, 7-18. Voir, en outre, l’Hymne à Gilgamès. Quant au nom an-is-tu-bar, on peut le décomposer ainsi : an = « dieu », is (gis) = « homme » tu-barsaptu saplitum II R 62, 69 ab c juge inférieur ». Il semble, d’après cela, qu’il faille le traduire : « demi-dieu juge d’ici-bas. » Cf. Jeremias : Izdubar-Nimrod, p. 5.
    4° Ses voyages : IX-XI. — Leur caractère physique et moral : II, I, 1-7 ; IX, I, 3-5 ; IX, VI, 38 ; X, II b, 11-14, 23 ; X, III, 4, 11,29-31 ; X, V, 20-22 ; X, VI, 42 ; XI, 206-316, 330. Cf. L’Hymne à Gilgamès.