Page:Stendhal - Promenades dans Rome, II, Lévy, 1853.djvu/382

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Corps d’assassins à Naples 
 219
L’orgueil espagnol importe en Italie l’usage du cavalier servant 
 221
En 1650, jamais de femmes dans les rues des villes d’Italie 
 221
Règne de Paul V 
 223
Agriculture actuelle 
 225
Urbain VIII, déroute de l’armée du pape 
 224
Innocent XI et Louis XIV, droit d’asile 
 225
Clément XI et la bulle Unigenitus 
 225
Benoît XIII, et le cardinal Coscia, ministre fripon 
 226
Prosper Lambertini 
 228
Ganganelli et le petit miroir 
 229
Pie VI 
 229
Faveur de monsignor della Genga 
 230
La duchesse Braschi et monsignor Chiaramonti 
 231
Conclave de 1800, le jardin de Venise 
 231
Lettre pastorale du citoyen cardinal Chiaramonti 
 232
Vie de Léon XII dans le Times 
 233
Société de Rome 
 233
Petites glaces à rompre 
 234
Simplicité romaine, déplairait à Paris 
 236
Judas brûlé à Majorque 
 236
Montaigne en Italie, 1580 
 237
L’esprit incompatible avec le sentiment des arts 
 238
Histoire de Rome de 891 à 1073 
 241
Le cadavre de Formose jugé 
 242
Théodora gouverne Rome, et fort bien 
 243
Jean XI, fils du pape Serge III 
 244
Octavien, duc de Rome et pape 
 245
Le bon empereur Othon convoque un concile à Rome 
 245
Griefs contre Jean XII 
 246
Faute de latin de Jean XII 
 247
Révolte de Rome 
 247
Jean XIII 
 249
Crescentius, le plus grand homme de son siècle 
 250
Saint Nil 
 251
Mort de Crescentius 
 252
Stéphanie, sa veuve, empoisonne l’empereur 
 252
Le tombeau de Gerbert sue 
 253
Benoît IX, pape à dix ans 
 253