Cinq-Mars

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michel Lévy frères.
LE Cte ALFRED DE VIGNY
de l’académie française




CINQ-MARS
ou
UNE CONJURATION SOUS LOUIS XIII


Le Roi était tacitement le chef de cette conjuration. Le grand écuyer Cinq-Mars en était l’âme ; le nom dont on se servait était celui du duc d’Orléans, frère unique du Roi, et leur conseil était le duc de Bouillon. La Reine sut l’entreprise et les noms des conjurés…
Mémoires d’Anne d’Autriche,
par Mme de Motteville.


Qui trompe-t-on donc ici ?




Quatorzième édition
PRÉCÉDÉE DE RÉFLEXIONS SUR LA VÉRITÉ DANS L’ART
accompagnée de documents historiques




PARIS
MICHEL LÉVY FRÈRES, LIBRAIRES ÉDITEURS
rue vivienne, 2 bis, et boulevard des italiens, 15
à la librairie nouvelle

1803
Tous droits réservés
TABLE


— Les adieux 
 11
— La rue 
 35
— Le bon prêtre 
 47
— Le procès 
 61
— Le martyre 
 72
— Le songe 
 84
— Le cabinet 
 94
— L’entrevue 
 120
— Le siège 
 135
— Les récompenses 
 149
— Les méprises 
 163
— La veillée 
 175
— L’Espagnol 
 194
— L’émeute 
 209
— L’alcôve 
 227
— La confusion 
 243
— La toilette 
 252
— Le secret 
 268
— La partie de chasse 
 276
— La lecture 
 305
— Le confessionnal 
 328
— L’orage 
 340
— L’absence 
 356
— Le travail 
 365
— Les prisonniers 
 396
— La fête 
 429