Discussion:La Princesse de Clèves (édition originale)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi
Voir aussi la discussion concernant le fac-similé

Aide pour remplir le modèle : voir ici

Informations sur l’édition de La Princesse de Clèves (édition originale)

Édition : Claude Barbin, Paris, 1689


Source : BnF BnF Gallica - arts and science concordia ca


Contributeur(s) : À évaluer

1 (1/0) Filipvansnaeskerke 2009-02-17 11:54 2009-02-17 11:54
1 (1/0) Grondin 2006-07-16 04:48 2006-07-16 04:48
2 (2/0) Marc 2005-03-31 17:22 2005-04-03 12:46
1 (0/1) Phe-bot (bot) 2009-11-05 16:02 2009-11-05 16:02
2 (1/1) Sapcal22 2009-03-04 19:04 2009-06-19 20:22
4 (0/4) ThomasBot (bot) 2005-08-29 17:49 2010-08-21 07:28
1 (0/1) ThomasV 2005-12-14 16:24 2005-12-14 16:24
1 (0/1) YannBot (bot) 2009-11-06 23:40 2009-11-06 23:40
2 (1/1) Zyephyrus 2008-10-25 22:53 2011-04-13 09:03


Niveau d’avancement : Texte incomplet


Remarques :


Relu et corrigé par :


Info icon.png
Ce livre est sélectionné pour une publication sur CD dans le cadre de ce projet.




Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) : La Fayette, Marie-Madeleine Pioche de La Vergne (1634-1693 ; comtesse de)
Titre(s) : La princesse de Clèves [Document électronique]. Tome I / [La Fayette]
Lien au titre d'ensemble : La princesse de Clèves
Type de ressource électronique : Données textuelles
Publication : 1995
Description matérielle : 211 p.
Note(s) : Date d'éd. du microfilm provenant d'un catalogue d'éditeur
Reproduction : Num. BNF de l'éd. de, Cambridge (Mass.) : Omnisys, [ca 1990] (French books 1601-1700 ; 69.4). 1 microfilmReprod. de l'éd. de, A Paris : chez Claude Barbin, 1689
Notice n° : FRBNF37240458
Cote : NUMM-57582


Tome II, Tome III Tome IV

Autre source possible

arts and science concordia ca


Cohérence

Bonjour,

Les pages publiées à ce jour respectent la pagination de l'original, c'est bien ; mais pourquoi pas la mise en page, avec les lignes de trois mots de ce petit in-12 ? On a donc des coupures de mots en fin et début de pages, mais pas en fin de lignes.

La graphie originelle est respectée, avec cet illisible « ſ » ; mais pourquoi l'omniprésent « & » est développé en « et » ? La ponctuation ? Exemple p. 10 : « La preſence de la Reine autoriſoit la ſienne : Cette Princeſſe eſtoit belle, quoi » devient « La preſence de la Reine autoriſoit la ſienne. Cette Princeſſe eſtoit belle, quoi » (avec perte du retrait de paragraphe)…

Comment décider une politique cohérente ?

Si je devais traiter quelques pages, comment procéder ? Prendre le texte en vrac, et insérer les commandes propres à chaque page ?

Budelberger 3 avril 2009 à 00:43 (UTC).

Dans certaines pages la modernisation du ſ en s a été faite manuellement (include et noinclude) or elle se fait par les options d'affichage dans la colonne de gauche (# Maquette 1 # Liens vers les pages # Texte modernisé) ainsi que les mots du Wikisource:Dictionnaire. Il faut donc dans le texte laisser les ſ. Pour le reste normalement, on ne laisse pas les retours à la ligne dans la correction mais pourquoi pas...
Il faut aussi laisser les & qui se modernisent comme les ſ
Les Lorque, lorsqu'il... sont lors que, lors qu'il... Sapcal22 (d) 18 mai 2011 à 21:55 (UTC)
Page:La Fayette - La Princesse de Clèves - tome 1.djvu/82 un exemple de correction avec des modeles
Page:La Fayette - La Princesse de Clèves - tome 1.djvu/15 avec des include et noinclude
utilisation des modèles de Catégorie:Modèle pour bibliophiles ainsi que celui-là Modèle:LPdC1689... La documentation est légère... Sapcal22 (d) 18 mai 2011 à 22:34 (UTC)

Il faudrait soit documenter ces modèles, soit refaire le texte avec les outils mis au point depuis sur Wikisource, car tel quel l’avancement du travail a l’air de rester en panne. --Zyephyrus (d) 17 août 2011 à 09:02 (UTC)

J'ai repris toutes les pages en adaptant le texte aux outils actuels et en supprimant les modèles inutiles créés pour les caractères anciens ſ et &, puisqu'on les obtient directement sans problème maintenant, et les include et noinclude qui ne visaient qu'à obtenir une restitution visuelle différente en page et en transclusion, et qui alourdissait les pages de manière infernale, tout en les rendant illisibles. La correction du premier volume est terminée, et j'ai validé les pages qui avaient déjà été corrigées (en uniformisant les codages).
les volumes 2, 3 et 4 ont été chargés et M/Splittés - et j'attaque la correction selon les mêmes règles : "respect de la typographie d'époque (y compris les caractères spéciaux), ainsi que de l’orthographe et de la ponctuation de l’original avec correction des quelques coquilles détectables (syllabe manquante par ex.) et transposition (avec {{corr}}) des quelques abréviations typographiques pour la lisibilité" - si cela pose un problème, on pourra facilement les retrouver et les passer en modernisation :) --Hsarrazin (d) 10 octobre 2011 à 17:03 (UTC)

Édition

  • On trouve tranquille ou tranquile

Édition originale ?

Pourquoi dire de cette édition qu'elle est l'édition originale ? La première édition de La Princesse de Clèves est celle de 1678. Elle est disponible sur Gallica, mais malheureusement sans OCR : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b86108225. --George Barbentane (d) 20 décembre 2019 à 12:01 (UTC)