Discussion utilisateur:194.214.70.252

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

J'ai vu que tu te débats avec Œuvres choisies de Charles Perrault, édition 1826/Fables/Jupiter et le Limaçon Sourire. Si tu as besoin d'aide, tu peux aller en demander sur le Scriptorium. Cordialement, --Hsarrazin (d) 16 novembre 2016 à 10:22 (UTC)

message sans aucun rapport[modifier]

Deux sources de traduction sont proposées. A mon sens, il faut garder celle de Xavier Marnier et non celle de L Poul Høybye: H.C. Andersens franske ven Xavier Marmier, 1950 (AaJ 1338).

merci de ne pas modifier la bibliothèque d'origine des Facsimilés[modifier]

Bonjour,

merci de vouloir aider à référencer nos facsmiles, mais vos modification d’aujourd’hui sont erronées[1], [2] et [3]

En fait, peu importe que des FS existent sur Gallica. Ce que nous indiquons dans la case Bibliothèque, c’est le FS que nous avons réellement utilisé. Merci de ne pas changer ces données

Cordialement,

PS : si vous souhaitez en parler, n’hésitez pas à me contacter sur ma page de discussion. --Hsarrazin (d) 22 décembre 2016 à 12:40 (UTC)

(message reporté sur la pdd du contributeur pour la cohérence du suivi)
Bonjour,
J'ai rajouté des fac-similés sur Wikisource parce que je pensais que ce serait utile.
Ce qui me gêne pour les fac-similés proposés par Wikisource, c'est que ce ne sont pas toujours des fac-similés utilisables pour une utilisation commerciale.
Si des documents proviennent d'Internet archive, je ne sais pas si je peux les utiliser. En effet, certains documents référencés dans Internet archive ont la mention "Usage Public Domain Mark 1.0" mais proviennent de la BNF et sont référencés comme non utilisables à des fins commerciales par la BNF.
Pour mon travail je vérifie systématiquement si les fac-similés sont estampillés "libre de droits" par la BNF sur le catalogue général. Les adresses de fac-similés que j'avais rajoutés étaient estampillés "libre de droits".
Je préfère de loin me fier à la BNF plutôt qu'à Internet archive.
Ceci dit, je pense que mon travail est très peu à but lucratif. Mais je souhaite ne pas enfreindre la loi.
Bonne journée.
194.214.70.252
bonjour, je ne ssis pas ce que vous vous entendez par "utilisation commerciale".
l’usage de Wikisource n’est pas à but lucratif… et les facsimile que nous utilisons ne sont destinés qu’à établir un texte, qui, lui, est dans le domaine public (les auteurs l’étant). Nous ne "publions" pas les facsimile. Ils ne sont pas choisis en fonction des mentions (parfois fausses) figurant sur le site des bibliothèques qui les produisent, mais en fonction de leur qualité technique, dans la mesure du possible, et également de leur disponibilité au moment où nous les avons mis en ligne.
si vous souhaitez annoter les livres avec d’autres facsimilé en ligne, qui, d’après vous, seraient utilisables pour vos besoins, vous pouvez ajouter leurs liens en page de discussion de la page d'index, mais surtout pas remplacer nos mentions. En effet, nous indiquons là le facsimile précis qui a été utilisé pour établir le texte ; ceci nous permet, en cas de problème technique, de pouvoir savoir avec certitude si d’autres scans proviennent ou pas du même exemplaire.
C’est également le reflet des partenariats que nous menons avec différentes institutions culturelles, et pas seulement en France. En effet, wikisource fr est francophone et nous travaillons aussi bien avec des institutions belges, suisses ou canadiennes, d’où l’usage fréquent de Internet Archive.
quant à vous fier à la BNF pour le domaine public, libre à vous, mais il leur est fréquemment arrivé de mettre en ligne des textes qui n’étaient pas du domaine public, et une bonne vérification juridique de la situation quant au Domaine Public des auteurs concernés, est toujours plus fiable que la mention "libre de droits" sur Gallica, qui ne veut strictement rien dire d’autre que le fait que Gallica peut le diffuser librement.
très cordialement, --Hsarrazin (d) 22 décembre 2016 à 15:06 (UTC)
PS : si vous avez l’intention d’utiliser (et d’éditer) wikisource régulièrement, il serait souhaitable que vous vous créiez un compte utilisateur, qui faciliterait les échanges. Cela vous permettra également d’avoir vos propres pages de travail, où vous pourrez noter tout à loisir les références des FS qui vous intéressent…


Bonjour,

J'ai commencé un travail consistant à utiliser Wikisource pour adapter des livres du domaine public sur un logiciel destiné à répondre à des besoins spécifiques de lecture. Pour mon propre cas et dans ce cadre d’utilisation, le fait que les livres soient du domaine public ne suffit pas. Il faut également que les livres soient exempts de la "Licence d'utilisation commerciale et de représentation". (Voir les conditions d'utilisation des livres de la BNF). Vous me dites, "les facsimilés que nous utilisons ne sont destinés qu’à établir un texte, qui, lui, est dans le domaine public (les auteurs l’étant". Je vous réponds : les fac-similés se réfèrent cependant à une édition existante qui, elle, est soumise à des droits d'utilisation commerciale et de représentation". C'est la raison pour laquelle entre deux éditions proposées par la BNF, il est préférable à mon sens, de se référer à une édition déchargée de la "Licence d'utilisation commerciale et de représentation". Pour résumer ma pensée, tous les livres du domaine public dont les exemplaires ont été corrigés sous Wikisource ne sont pas tous utilisables à des fins commerciales : Wikisource se refère à une édition existante qui elle est certes du domaine public mais qui est bien souvent, encore soumise à une licence d'exploitation commerciale ou de représentation. Pour cette raison, je pense qu'il est préférable de sélectionner les ouvrages qui sont proposés exempts de « la licence d'utilisation commerciale et de représentation". Ainsi donc, pour ma part je ne puis en théorie, me référer qu'aux livres issus du partenariat BNF/Wikisource ou aux livres mentionnés "libre de droits d'exploitation par la BNF. Ce qui est très insuffisant. J’ai mon propre compte d’utilisateur ‘Chat de la fontaine ». Mais parfois, je suis obligée de perdre les informations parce que j’ai oublié de me connecter. C’est la raison pour laquelle je ne suis référencée parfois que sous mon adresse IP.

Bonne année à vous et bonne continuation Chat de la fontaine

Bonjour,
Je comprends votre problématique, mais dans ce cas, vous pouvez :
  • soit en porter mention en Page de Discussion, mais surtout pas [4] qui donne l'impression que ce scan provient de la BNF alors que ce n'est pas le cas... et alors, d'autre part, que les références Gallica que vous mentionnez sont celles d'une autre édition...
  • soit importer sur wikisource l'édition différente qui vous intéresse, quand il s'agit d'une autre édition : nous acceptons tout à fait que plusieurs éditions d'une même oeuvre soient traitées sur wikisource Sourire
très cordialement, --Hsarrazin (d) 4 janvier 2017 à 10:35 (UTC)
PS : par ailleurs, quand Gallica mentionne une "la licence d'utilisation commerciale et de représentation", il s'agit de l’utilisation commerciale des images du facsimile, en aucun cas du texte contenu, d'où ma réponse première. Les textes, eux, quelle que soit l'édition utilisée par wikisource (et sauf mention explicite contraire), sont toujours libres de réutilisation commerciale, sous licence https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr.

Bonjour, Je relis et relis les informations contenues sur le site de la BNF.

Je n'arrive pas à trouver la confirmation selon laquelle est exacte votre affirmation : ""la licence d'utilisation commerciale et de représentation", il s'agit de l’utilisation commerciale des images du facsimile, en aucun cas du texte contenu, d'où ma réponse première. Les textes, eux, quelle que soit l'édition utilisée par wikisource


Sur le site de la BNF "aux conditions d'utilisation" est indiqué ce qui suit :

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.

Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :
 - La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source.
 - La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service. Cliquer ici pour accéder aux tarifs et à la licence.

Bonne journée Bien à vous

je sais ce qu'affiche la BNF... et c'est ambigu exprès.
on parle ici d'ouvrages du domaine public. Ce qui signifie que la BNF/Gallica ne peut en aucun cas s'attribuer quelque droit que ce soit sur le contenu textuel. Déjà, pour les images, c'est grandement sujet à contestation... ils sont propriétaires des photos, qu’ils ont faites, mais de rien d'autres..., et c'est la seule chose qu’ils ont le droit de commercialiser (ou de licencier) - et ils n'ont aucun droit d'auteur (et c'est bien de celà qu'il s'agit quand on parle de domaine public, pas plus d'ailleurs que Google ou quelque autre numériseur que ce soit.
bon nombre d'institutions culturelles mettent en place ce type de licence, et il s'agit de copyfraud.
pour utiliser le texte des oeuvres du domaine public, il n'y a aucun droit, aucune licence, aucune redevance à verser à qui que ce soit... même à ceux qui l'écrivent en gros sur les facsimilés...
si vous ne me croyez pas, je vous invite à soumettre la chose sur la page Wikisource:Questions_légales. Il y a sur wikisource de nombreux professionnels spécialistes du droit d'auteur et des questions afférentes à la numérisation d'ouvrages du domaine public.
très cordialement, --Hsarrazin (d) 4 janvier 2017 à 15:41 (UTC)

Bonjour,

J'ai regardé des articles sur le copifraud et "l'enclosure". Je ne suis pas légiste. Je n'ai trouvé qu'un seul un amendement qui permet d'outre-passer le "copifraud".

Blanc, Sabine. Le copyfraud, entre circulation des savoirs et contraintes. La Gazette des communes (Paris) [en ligne]. [consulté le 05/01/2017]. Disponible sur Internet : <http://www.lagazettedescommunes.com/435215/le-copyfraud-entre-circulation-des-savoirs-et-contraintes>. ISSN 0242-570X Résumé : Article concernant un amendement (n°613) visant à permettre aux associations dont l’objet est de protéger la propriété intellectuelle, de défendre le domaine public ou de promouvoir la diffusion des savoirs d’agir en justice contre toute action de « copyfraud » et d’abus de propriété intellectuelle.

Je souhaite pas mettre en marche une machine "Copyfraud". Dans ce cadre je pense que je ne puis pas me permettre d'outrepasser la loi.

Un livre semblerait pouvoir peut-être répondre à ces interrogations :

Pignatari, Olivier / Gaudrat, Philippe. Le support en droit d'auteur . [consulté le 05/01/2017]. 1 vol. (699 p.) : couv. ill. en coul. ; 24 cm. Création, information, communication Notice disponible sur Internet : <http://www.decitre.fr/rechercher/result?q=Pignatari%2C+Olivier+>. ISBN 978-2-8044-6055-6, ISSN 1780-2369 Résumé : Cet ouvrage précise les contours de la notion de support ainsi que ses implications en droit d'auteur.


Bien à vous Bien cordialement


[modifier]

Bonjour, dans las pages de Corneille que vous modifiées, vous rajouter un
à chaque fin de ligne exemple ici Page:Corneille,_Pierre_-_Œuvres,_Marty-Laveaux,_1862,_tome_3.djvu/187 outre que ce n’est pas l’usage habituel pour mettre en page de la poésie, c’est un btravail qui me parâit bien fastidieux. Dans ce cas il faut utiliser les balise <poem>Texte du poème</poem> qui se trouve dans la barre d’outil sous le lien "Wikisource" ou dans le cadre en bas de page dans la ligne "Wiki" ou encore grace à l’icone qui représente un parchemin avec une plume dans la barre d’outil. Vous sélectionner votre texte et vous cliquer sur un de ces trois outils.

Voir ce que j’ai fais ici

Cordialement,

Le ciel est par dessus le toit Parloir 28 juillet 2017 à 09:04 (UTC)

Je vous est fait un exemple de mise en forme selon nos principes de correction sur cette page Page:Corneille, Pierre - Œuvres, Marty-Laveaux, 1862, tome 3.djvu/117 (le texte n’est pas relu, je n’ai fait que la mise en forme) veuillez suivre ce modèle svp. Ne pas mettre de <nowiki></nowiki> avant et après la balise poème sinon, elle n’a pas l’effet escompté.

Par contre quand le texte commence par un nouveaux paragraphe, il faut mettre en première ligne cela : cliquer sur le bouton (flèche vers le bas et vers la gauche) de la barre d’outil. Quand on clique sur le bouton "T" de la barre d’outil celui-ci se transforme en <nowiki />

De même il ne faut pas laisser les en-tête de page dans le corps du texte voir ce diff ici

Le ciel est par dessus le toit Parloir 28 juillet 2017 à 10:09 (UTC)

Édition bilingue[modifier]

Fac-similé : voir ici.

Amicalement,

--Zyephyrus (d) 9 août 2019 à 14:06 (UTC)


Vous êtes sur la page de discussion d’un utilisateur anonyme qui n’a pas encore créé de compte ou qui n’en utilise pas. Pour cette raison, nous devons utiliser son adresse IP pour l'identifier. Une telle adresse IP peut être partagée par plusieurs utilisateurs. Si vous êtes un utilisateur anonyme et si vous constatez que des commentaires qui ne vous concernent pas vous ont été adressés, vous pouvez créer un compte ou vous connecter afin d’éviter toute confusion future avec d’autres contributeurs anonymes.