Wikisource:Accueil

La bibliothèque libre.
(Redirigé depuis Main Page:Français)
Aller à : navigation, rechercher
Bienvenue sur Wikisource
une bibliothèque de 204 968 textes libres et gratuits
  Découvrir un extrait

Ivan Tourgueniev, Pères et Enfants 1863

Traduction Prosper Mérimée 1865


PÈRES
ET
ENFANTS




I


« Eh bien ! Pierre, rien ne vient encore ? » demandait, le 20 mai 1859, un homme de quarante-cinq ans environ, vêtu d’un paletot et d’un pantalon à carreaux couvert de poussière, debout, nu tête, sur le seuil d’une auberge de la grand’route de X, en Russie. Le domestique auquel il adressait cette question était un jeune blondin aux joues pleines, aux petits yeux ternes, au menton rond, couvert d’un duvet incolore.

Ce domestique, chez lequel tout, depuis ses cheveux pommadés et ses boucles d’oreilles en turquoises, jusqu’à ses gestes étudiés, révélait un serviteur de la nouvelle génération du progrès, jeta les yeux sur la route par égard pour son maître et lui répondit avec gravité :

— On ne voit absolument rien !

— Rien ? demanda le maître.

— Absolument rien ! répéta le domestique.

Le maître soupira et s’assit sur un banc. Pendant qu’il se tient là, les jambes repliées et promenant les yeux autour de lui d’un air pensif, profitons-en pour le présenter au lecteur.

Il se nomme Nicolas Petrovitch Kirsanof, et possède, à quinze verstes de l’auberge, une propriété de deux cents paysans ; là, pour parler comme il le fait depuis qu’il s’est arrangé avec eux, conformément aux nouveaux règlements, il s’est monté une « ferme » comprenant deux mille deciatines[1]. Son père, un de nos généraux de 1819, homme d’une nature très-peu cultivée, rude même, un Russe du plus pur sang, mais sans ombre de méchanceté, avait blanchi sous le harnais. Nommé général de brigade et plus tard commandant d’une division, il habitait la province, où, en raison de son grade, il jouait un rôle assez important. Nicolas Petrovitch, son fils, était né dans la Russie méridionale, ainsi que son frère aîné Paul, dont nous parlerons plus tard ; il fut élevé à la maison jusqu’à l’âge de quatorze ans par des gouverneurs à bon marché, entouré d’aides-de-camp aux allures servilement dégagées, et d’autres individus appartenant à l’intendance ou à l’état-major. Sa mère, une demoiselle Koliazine, qui se nommait Agathe sous le toit paternel, avait pris, une fois mariée, le nom de Agatokleïa Kouzminichna, et ne dérogeait en rien aux habitudes qui caractérisent les « dames » des officiers supérieurs ; elle portait des bonnets magnifiques et des robes de soie bruyantes, s’avançait toujours la première à l’église pour baiser la croix[2], parlait beaucoup et très-haut, donnait sa main à baiser tous les matins à ses enfants, et leur administrait chaque soir sa bénédiction ; en un mot, elle était la grande dame du chef-lieu. Quoique Nicolas Petrovitch passât pour un poltron, on le destinait, en sa qualité de fils d’un général, à entrer au service militaire, ainsi que son frère Paul ; mais, le jour même de son départ pour le régiment, il se cassa la jambe et

100 livres en 100 jours ! Vous sentez-vous d'attaque ?

Plus de détails sur la page du défi ! Soumettez vos idées de livres et inscrivez-vous comme participant !
Derniers textes ajoutés



Derniers ouvrages validés
  Découvrir le projet et y participer
Wikisource, projet de bibliothèque soutenu par la Wikimedia Foundation, est élaboré par des contributeurs bénévoles.

Chacun peut participer à la création ou la relecture d’un ouvrage, en respectant les règles du droit d’auteur et celles établies par la communauté ; par exemple, un texte doit être vérifiable grâce à un fac-similé.

De nombreuses pages d’aide sont à votre disposition, notamment pour relire une page, créer un fac-similé ou encore le publier sur le site. N’hésitez pas à poser des questions sur le scriptorium, ou à d’autres utilisateurs, ou bien à vous inspirer des suggestions plus détaillées proposées sur le portail communautaire.

Vous pouvez par exemple débuter en participant aux projets Bibliothèques nationales de la semaine :

Prenez note que les niveaux d'avancement sont mis-à-jour automatiquement qu’une fois par jour seulement.


Nuvola France flag.svg Archives de BnF : Nuvola Swiss flag.svg Archives de Bibliothèque nationale suisse :
Aimard, Auriac - Cœur de panthère.djvu 1861 Cœur de panthère
24/07/2016 :
 
Gustave Aimard, Jules-Berlioz d’Auriac
École de gymnastique pour l'instruction militaire de la jeunesse suisse, 1883.djvu 1883 École de gymnastique pour l'instruction militaire de la jeunesse suisse
24/07/2016 :
 
 
Nuvola Quebec flag.svg Archives de BAnQ : Nuvola Belgian flag.svg Archives de Bibliothèque Royale de Belgique :
Chouinard - L'arriviste, 1919.djvu 1919 L’arriviste
24/07/2016 :
 
Ernest Chouinard
Séverin - Théodore Weustenraad, poète belge, 1914.djvu 1914 Théodore Weustenraad, poète belge
24/07/2016 :
 
Fernand Séverin
24/07/2016 :
 


Wikimedia-logo.svg
Wikipedia Wikipédia
Encyclopédie
Wikinews Wikinews
Actualités
Wiktionnaire Wiktionnaire
Dictionnaire universel
Wikilivres Wikilivres
Livres et textes didactiques
Wikiquote Wikiquote
Recueil de citations
Wikispecies Wikispecies
Inventaire du vivant
Wikiversity Wikiversity
Communauté pédagogique
Wikivoyage Wikivoyage
Guide de voyage
Commons Commons
Base de données multimédia
Wikidata Wikidata
Base de connaissance
Meta-Wiki Meta-Wiki
Coordination
  1. Mesure de terrain équivalant à un hectare à peu près.
  2. À la fin de la messe, en Russie, tout le monde baise la croix.