Page:Andler - Nietzsche, sa vie et sa pensée, I.djvu/389

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Pages.
Chapitre IV. — Fontenelle 
 197
I. Glorification du doute. — L’Irrationalisme moral. — Le pessimisme intellectuel, — II. Fontenelle, moraliste, variante de La Rochefoucauld. — Le désir du commandement. — Sophismes qui le masquent. — Croyance au hasard moral. — Où Nietzsche abandonne Fontenelle.
 
Chapitre V. — Chamfort 
 213
I. Psychologie de Chamfort. — Corruption de l’homme par la société. — L’individualisme. — L’esprit grégaire. — La révolte nécessaire. — II. Morale positive. — Glorification du philosophe et du solitaire. — D’une moralité supérieure, sans impératif. — Chamfort et la Révolution.
 
Chapitre VI. — Stendhal 
 233
I. L’idéologie de Stendhal. — Ce qu’elle apprend à Nietzsche. — Réduction des mobiles humains à l’énergie.
 
II. Théorie de la civilisation. — La civilisation se mesure à l’énergie. — Exemple de la Renaissance italienne. — Ce qui en subsiste dans l’Italie moderne. — Exemple d’une civilisation où décline l’énergie : la France.
 
III. Idéologie des arts. — 1. La beauté architecturale et décorative. — 2. La beauté humaine. — Relativité et évolution de l’idéal. — 3. Le beau musical. — Conditions physiques. — Harmonie et mélodie. — 4. Le beau littéraire. — Le style simple. — L’humanité supérieure dans Stendhal. — Ressemblances entre le beylisme et le nietzschéanisme.
 


Chapitre I. — Jacob Burckhardt 
 265

Nuance de l’amitié entre Burckhardt et Nietzsche.

I. Les facteurs principaux de la civilisation. — Définition de la culture. — Rôle de la religion, de l’État et des grands hommes. — Sélection des génies : les grandes villes, foyers d’éclosion.