Page:Lazare - Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, 1844.djvu/278

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Guillaume (cour Saint-).

Située dans la rue Neuve-Coquenard, no 11. Le dernier numéro est 9. — 2e arrondissement, quartier du Faubourg-Montmartre.

Cette cour fut bâtie, en 1820, par M. Guillaume Périer, architecte.


Guillaume (passage Saint-).

Commence à la rue de Richelieu, no 19 ; finit à la rue de la Fontaine-Molière, no 16. Le dernier impair est 13 ; le dernier pair, 16. — 2e arrondissement, quartier du Palais-Royal.

Construit vers l’année 1780, par M. Bellanger, ce passage, qui est propriété particulière, doit son nom à une enseigne.


Guillaume (rue Saint-).

Commence à la rue des Saints-Pères, nos 30 et 32 ; finit à la rue de Grenelle-Saint-Germain, nos 32 et 34. Le dernier impair est 29 ; le dernier pair, 40. Sa longueur est de 316 m. — 10e arrondissement, quartier du Faubourg-Saint-Germain.

Cette rue, qui forme retour d’équerre, se nommait anciennement de la Butte, en raison d’un monticule ou butte qu’elle tournait. Sur un plan gravé d’après une ancienne tapisserie, plan qui porte la date de 1540 et qui représente Paris en 1400, on voit cette butte sur laquelle est figuré un moulin à vent. La partie de cette voie publique qui, de la rue Saint-Dominique s’étend à la rue de Grenelle, portait le nom de rue Neuve-des-Rosiers, en raison d’une plantation de rosiers sur laquelle elle fut alignée. Le nom actuel donné à cette voie publique dans toute son étendue lui vient d’une enseigne. — Une décision ministérielle du 23 frimaire an IX, signée Chaptal, a fixé la largeur de la rue Saint-Guillaume à 8 m. Les maisons nos 17, 21 et 23 sont alignées. Toutes les autres constructions de ce côté ne sont soumises qu’à un faible redressement. Les maisons no 24, 32, 34, 36, 38 et 40 sont alignées ; de 2 à 14, le retranchement est de 1 m. 10 c. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Française).


Guillemin (rue Neuve-).

Commence à la rue du Four-Saint-Germain, nos 57 et 59 ; finit à la rue du Vieux-Colombier, nos 16 et 18. Le dernier impair est 23 ; le dernier pair, 28. Sa longueur est de 110 m. — 11e arrondissement, quartier du Luxembourg.

En 1546, c’était la rue de Cassel, parce qu’elle conduisait à l’hôtel de ce nom. Elle prit ensuite la dénomination de rue de la Corne, en raison d’une enseigne de corne de cerf qu’on voyait au coin de la rue du Four. Son dernier nom de Guillemin lui vient d’une famille qui possédait un grand jardin bordant un côté de cette rue. — Une décision ministérielle du 23 frimaire an IX, signée Chaptal, a fixé la largeur de cette voie publique à 7 m. Les maisons no 1, 3, 9 ; 2 et 22 sont alignées ; celles nos 5, 7 et 28 ne sont soumises qu’à un faible retranchement. — Portion d’égout du côté de la rue du Four.


Guillemites (rue des).

Commence à la rue des Blancs-Manteaux, nos 10 et 12 ; finit à la rue de Paradis, nos 5 et 7. Un seul impair qui est 1 ; le seul pair, 2. Sa longueur est de 55 m. — 7e arrondissement, quartier du Mont-de-Piété.

Le couvent des Blancs-Manteaux ayant été supprimé en 1790, devint propriété nationale et fut vendu les 12 vendémiaire et 8 prairial an V. La clause suivante fut insérée dans le deuxième contrat qui comprenait le cloître et autres bâtiments : « L’adjudicataire sera tenu de fournir, et ce sans indemnité, le terrain nécessaire pour l’ouverture d’une nouvelle rue. » — Une décision ministérielle en date du 28 pluviôse an X, signée Chaptal, autorisa l’ouverture de cette rue et fixa sa largeur à 10 m. Peu de temps après, ce percement fut effectué. Une ordonnance royale du 12 juillet 1837 a maintenu sa largeur primitive. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).

Cette rue a pris son nom des ermites de Saint-Guillaume, appelés également Guillemites, qui, en 1297, vinrent habiter ce couvent.


Guisarde (rue).

Commence à la rue Mabillon, nos 8 et 10 ; finit à la rue des Canettes, nos 21 et 23. Le dernier impair est 25 ; le dernier pair, 20. Sa longueur est de 105 m. — 11e arrondissement, quartier du Luxembourg.

Cette rue a été ouverte en 1630, sur une partie de l’emplacement occupé par l’hôtel de Roussillon. « On lui donna le nom de Guisarde, dit un historien contemporain, pour rappeler l’hôtel du Petit-Bourbon, qui du temps de la ligue était habité par la fameuse duchesse de Montpensier, et qui servait alors de quartier général aux partisans de la faction des Guise. » De 1793 à 1806, cette voie publique porta le nom de rue des Sans-Culottes. — Une décision ministérielle du 14 thermidor an VIII, signée L. Bonaparte, avait fixé la largeur de cette voie publique à 6 m. En vertu d’une ordonnance royale du 26 novembre 1830, cette largeur a été portée à 10 m. Les maisons nos 1 et 19 sont alignées, le surplus de ce côté devra reculer de 2 m. environ ; la maison no 2 est à l’alignement ; les autres constructions sont soumises à un retranchement de 2 m. 10 c. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Française).


Gymnase dramatique (théâtre du).

Situé boulevart Bonne-Nouvelle, entre les nos 30 et 38. — 3e arrondissement, quartier du Faubourg-Poissonnière.

Ce théâtre a été construit en 1820 sur les dessins de MM. Rougevin et Guerchy, architectes, sur l’emplacement occupé autrefois par le cimetière de Notre-