Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/359

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


APPEKDICE, T. Iir, P. 215-222. 351

une lacune. M. A. de Montaiglon rétablit ainsi ce passage : « du Regnard (& du chien que Neptune & Vulcan avoient fées comme le dit) Julius… « Voyez t. II, p. 2^9, 1. 26, et le Commentaire. Mais là c’est Bac- chus, et non Neptune, qui a féé le renard.

L. 9 : Cigne. Ms. : Cinge.

Page 221, 1. 5 : Lampades nojlre eflinguntur, « Nos lampes s’éteignent. » Paroles des vierges folles. Saine Matthieu^ XXV, 8.

L. 23, col. 2 : De par fa femme. Le copiste avait d’abord écrit ma. Il a effacé ce mot et a mis au-dessus fa. Il y avait probablement ma dans le premier vers de la chanson,

L. 25’, col. 2 : Malemariiade. « La maumariée, » la mal mariée. Voyez Chanfons du XV siècle publiées par Gaston Paris [Société des anciens textes français)^ p. 5, note I.

Page 222, 1. 3, col. i : La motifque de Bifcaye. On serait tenté de croire qu’il s’agit d’une mouche ; \\ n’en est rien : 1e premier vers delà chanson, que nous avons dans son entier avec la musique, est :

Vne mouffe (Jeune fille) de Bifcaye.

Voyez la p. 7 des Chanfons citées ci-dessus.

L. 6, col. i : La péronnelle.

Au’ous point veu la Perronnelle ?

Voyez la p. 41 des Chanfons.

L. 6, col. 2 : C’ejl fmplement donné congé.

C’eft fimplement donner congié.

Voyez la p. 7$ des Chanfons.

L. 25", col. 2 : Faifons lafaifons.

Faifons bon chère, faifons la, faifons.

Voyez la p. 24 des Chanfons.

L. 29, col. I : y^ l’omhre d’vn huijfonnet. Voyez ci- dessus, p. 319, note sur la 1. 31 de la p. 30.