Page:Stendhal - Promenades dans Rome, II, Lévy, 1853.djvu/377

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


TABLE
DE LA DEUXIÈME SÉRIE.

Philosophie des beaux-arts 
 5
Supériorité du caractère romain 
 7
Dimensions exactes de Saint-Pierre et de quelques édifices célèbres 
 12
Talent d’imiter exactement, sans quoi l’on n’est pas peintre 
 16
Formes énormes des nymphes de Rubens 
 17
MM. Cammucini et Agricola 
 18
Bonheur de la France sous le règne de Charles X, envié par les étrangers 
 19
Loi publiée par M. le duc de Modène 
 20
Canova raconte les commencements de sa carrière 
 22
Sentiment des arts 
 24
Sonnet de Pétrarque après la mort de Laure 
 25
Gouvernement de Rome 
 26
Administration de la justice 
 26
La conjuration de Catilina, farce délicieuse de l’abbé Gasti 
 28
Tête de Napoléon contemplant la mer du haut du rocher de Sainte-Hélène 
 29
Les grands mouvements ridicules en sculpture 
 30
Les gestes et la société allemande en 1740 
 31
Les arts ne savent que copier les gestes de Talma 
 31
Un tableau agit comme signe 
 32