« Page:Rousseau - La Monongahéla, 1890.djvu/82 » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
 
Balise : Validée
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 9 : Ligne 9 :


— Soit, mon cher, je veux croire qu’elle t’aime.
— Soit, mon cher, je veux croire qu’elle t’aime.
Mais n’oublie pas ces deux vers qu’écrivait un jour à Marguerite de Valois François {{1er}}, sur les vitres d’une fenêtre du Louvre :
Mais n’oublie pas ces deux vers qu’écrivait un jour à Marguerite de Valois {{roi|François|I}}, sur les vitres d’une fenêtre du Louvre :


{{g|<poem>Souvent femme varie :
{{pom|Souvent femme varie :
Bien fol est qui s’y fie !</poem>|5}}
Bien fol est qui s’y fie !|m=1.5em}}


« ''Ô woman ! thy name is frailthy !'' » a dit Shakespeare : l’un était un grand roi et l’autre un grand poète.
« ''{{lang|en|O woman ! thy name is frailthy !}}'' » a dit Shakespeare : l’un était un grand roi et l’autre un grand poète.


— Où veux-tu en venir ?
— Où veux-tu en venir ?

Menu de navigation