De l’Économie (Trad. Talbot)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par Eugène Talbot.
Tome 1
Hachette.


DE L’ÉCONOMIE.


Chapitre premier. Principes de l’économie : c’est l’art de gouverner sa maison ou celle d’un autre ; mais cette science ne suffit pas pour faire un bon père de famille, il faut encore être libre des mauvaises passions 
 137
Chapitre II. Socrate démontre, en raillant, à Critobule qu’il est pauvre dans sa richesse, et que lui, Socrate, est riche dans sa pauvreté. Critobule le prie de lui enseigner l’art d’augmenter sa fortune. Socrate répond qu’il ne le connaît pas, mais qu’il lui désignera ceux auprès desquels il peut l’apprendre 
 141
Chapitre III. Socrate conseille à Critobule d’examiner la conduite de ceux qui gèrent bien ou mal leurs affaires. Principes qu’il doit tirer de cet examen 
 144
Chapitre IV. Suite du précédent. — Épisode de Cyrus et de Lysandre 
 147
Chapitre V. Éloge de l’agriculture : elle procure de douces jouissances, augmente la fortune, prépare le corps aux travaux guerriers, enseigne la justice et la libéralité, enfante et nourrit les arts. — Réfutation d’une objection de Critobule 
 150
Chapitre VI. Résumé des précédents. — Exemple d’Ischomachus 
 150
Chapitre VII. Comment Ischomachus est le type de l’homme de bien et du père de famille 
 155
Chapitre VIII. Suite de l’entretien d’Ischomachus avec sa femme 
 161
Chapitre IX. Suite de l’organisation de la maison d’Ischomachus 
 165
Chapitre X. Ischomachus raconte comment il a détourné sa femme de la coquetterie et d’un ridicule amour de la toilette 
 168
Chapitre XI. Par quels moyens Ischomachus est robuste de corps, bien vu de ses concitoyens, cher à ses amis, à l’abri durant la guerre, et maître d’une fortune honorablement acquise 
 170
Chapitre XII. Qualités d’un bon contre-maître. L’œil du maître : le roi de Perse et l’écuyer 
 177
Chapitre XIII. Suite des qualités d’un bon contre-maître 
 179
Chapitre XIV. Suite du précédent : comment on inspire aux contre-maîtres le sentiment de la justice 
 179
Chapitre XV. Suite des qualités d’un bon contre-maître 
 180
Chapitre XVI. De la nature du terrain. Moyens de la reconnaître. — Des travaux relatifs à la jachère 
 182
Chapitre XVII. De l’époque des semailles et de l’usage du sarcloir 
 183
Chapitre XVIII. De la moisson, du battage et du van 
 186
Chapitre XIX. De la plantation des arbres, notamment de la vigne, des figuiers et des oliviers. — Nouvel éloge de l’agriculture 
 188
Chapitre XX. Retour aux qualités propres à l’agriculture : conseils pratiques 
 191
Chapitre XXI. Suite du précédent et conclusion de tout l’ouvrage 
 195