75%.png

Le Koran (Traduction de Kazimirski)/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Librairie Charpentier (p. 202-208).

CHAPITRE XV.

HEDJR[1].


Donné à La Mecque. — 99 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. Élif. Lam. Ra.[2]. Voici les versets du Livre et de la lecture lucide.
  2. Plus d’une fois les infidèles souhaiteront d’avoir été musulmans[3].
  3. Laisse-les se repaître et jouir ; que l’espérance d’une longue vie les amuse[4], Bientôt ils sauront la vérité.
  4. Nous n’avons anéanti aucune ville qui n’ait eu un terme fixé[5].
  5. Aucun peuple ne peut avancer ni retarder son terme.
  6. Ils disent à Mohammed : O toi qui as reçu le Koran d’en haut ! certes tu es possédé du démon[6].
  7. Ne viendrais-tu pas accompagné d’anges, si ce que tu dis était vrai ?
  8. — Les anges ne viendront que pour la vérité[7]. Alors les infidèles ne seront plus attendus.
  9. Nous avons fait descendre l’Avertissement[8], et nous sommes ses gardiens.
  10. Déjà avant toi nous envoyâmes des apôtres parmi les sectes des anciens,
  11. Et il n’y eut pas un seul apôtre qu’ils n’eussent pris pour l’objet de leurs railleries.
  12. Nous mettrons les mêmes sentiments dans les cœurs des criminels de la Mecque.
  13. Ils ne le croiront pas, bien que l’exemple des anciens soit là.
  14. Si nous leur ouvrions les portes des cieux, et pendant qu’ils y monteraient,
  15. Ils diraient encore : Nos yeux sont obscurcis par l’ivresse ; eh ! certes nous sommes ensorcelés.
  16. Nous avons établi les signes du zodiaque[9] dans les cieux, et nous les avons disposés en ordre pour ceux qui regardent.
  17. Nous les défendons de l’atteinte de tout démon repoussée coups de pierres[10].
  18. A moins qu’il ne s’en glisse furtivement pour écouter, et alors il est atteint par un trait de feu visible à tous[11].
  19. Nous avons étendu la terre, et nous y avons lancé des montagnes, et nous y avons fait éclore toutes choses dans une certaine proportion.
  20. Nous y avons mis des aliments pour vous et pour des êtres que vous ne nourrissez pas.
  21. Il n’y a pas de chose dont les trésors n’existent chez nous, et nous ne les faisons descendre que dans une proportion déterminée.
  22. Nous envoyons les vents qui fécondent, nous faisons descendre du ciel l’eau dont nous vous abreuvons, et que vous ne conservez pas[12].
  23. Nous faisons vivre et nous faisons mourir ; nous seuls héritons de tout.
  24. Nous connaissons ceux d’entre vous qui marchent en avant et ceux qui restent en arrière[13].
  25. Votre Seigneur vous rassemblera un jour. Il est sage et savant.
  26. Nous avons créé l’homme de boue, de cette argile que l’on façonne.
  27. Avant lui nous avions déjà créé les génies d’un feu subtil.
  28. Souviens-toi que Dieu dit aux anges : Je crée l’homme de boue, de cette argile qu’on façonne.
  29. Lorsque je l’aurai formé et que j’aurai soufflé dans lui mon esprit, prosternez-vous devant lui en l’adorant.
  30. Et les anges se prosternèrent tous, tous.
  31. Excepté Eblis ; il refusa d’être avec ceux qui se prosternaient.
  32. Dieu lui dit alors : O Eblis ! pourquoi n’es-tu pas avec ceux qui se prosternent ?
  33. Je ne me prosternerai pas devant l’homme que tu as créé de boue, de cette argile qu’on façonne.
  34. Dieu lui dit : Alors sors d’ici ; tu es lapidé[14].
  35. La malédiction pèsera sur toi jusqu’au jour de la rétribution.
  36. Il répondit : O Seigneur ! Donne-moi du répit jusqu’au jour où les hommes seront ressuscités.
  37. Dieu lui dit : Le délai t’est accordé
  38. Jusqu’au jour du terme marqué d’avance.
  39. — Seigneur, dit Eblis, puisque tu m’as circonvenu, je comploterai contre eux sur la terre[15], et je chercherai à les circonvenir tous,
  40. Excepté tes serviteurs sincères.
  41. Dieu répondit : C’est précisément le chemin droit ;
  42. Car tu n’as aucun pouvoir sur mes serviteurs ; tu n’en auras que sur ceux qui te suivront et qui s’égareront.
  43. La géhenne est le séjour qui leur est promis à tous.
  44. Elle a sept portes ; à chacune se tiendra une troupe séparée.
  45. Quant à ceux qui craignent Dieu, ils seront au milieu de jardins et de sources d’eau.
  46. On leur dira : Entrez en paix, et à l’abri de toute crainte.
  47. Nous ôterons de leurs cœurs toute fausseté ; vivant comme frères, ils prendront leur repos sur des lits, se regardant face à face.
  48. La fatigue ne les y atteindra pas, et ils ne seront jamais expulsés de cette demeure.
  49. Déclare à mes serviteurs que je suis l’Indulgent, le Miséricordieux,
  50. Et que mon châtiment est un châtiment douloureux.
  51. Raconte-leur l’histoire des hôtes d’Abraham.
  52. Lorsqu’ils entrèrent chez lui et le saluèrent, il dit : Vous nous avez fait peur.
  53. Ils répondirent : N’aie pas peur, nous venons t’annoncer un fils sage.
  54. Il leur répondit : Me l’annoncez-vous à moi que la vieillesse a déjà atteint ? — Et qu’est-ce donc que vous m’annoncez ?
  55. Nous te l’annonçons en toute vérité (sérieusement). Ne désespère point.
  56. — Et qui désespérera, dit-il, de la grâce de Dieu, si ce n’est les hommes égarés ?
  57. Et quel est le but de votre mission, ô messagers ? dit-il,
  58. — Nous sommes envoyés vers un peuple criminel, reprirent-ils, pour l’anéantir.
  59. Excepté la famille de Loth que nous sauverons,
  60. Sauf sa femme, que nous avons destinée à rester derrière.
  61. Lorsque les envoyés vinrent chez la famille de Loth,
  62. Celui-ci leur dit : Vous m’êtes inconnus,
  63. Ils répondirent : Oui, sans doute, et nous venons chez toi accompagnés de ce châtiment qu’ils (vos concitoyens) révoquent en doute.
  64. Nous venons avec la vérité, nous sommes véridiques.
  65. Sors cette nuit avec la famille. Marche après elle. Qu’aucun de vous ne détourne la tête. Allez où l’on vous ordonne.
  66. Nous lui signifiâmes cet ordre parce que ce peuple devait être anéanti jusqu’au dernier, avant le lendemain.
  67. Des habitants de la ville vinrent tout joyeux chez Loth.
  68. Il leur dit ; Ce sont mes hôtes, ne me déshonorez pas.
  69. Craignez Dieu, et ne me couvrez pas d’opprobre.
  70. Ils répondirent : Ne t’avons-nous pas défendu de donner asile à qui que ce soit au monde ?
  71. — Voici mes filles, dit Loth, si vous voulez commettre quelque turpitude.
  72. Par ta vie, ô Mohammed ! ils étaient comme étourdis dans leur ivresse.
  73. Au lever du soleil une tempête les surprit.
  74. Nous avons renversé ces villes de fond en comble, et nous avons fait pleuvoir sur eux des briques cuites.
  75. Il y a dans ceci des signes pour les hommes qui les examinent avec attention.
  76. Ces villes étaient sur le chemin qui est là[16].
  77. Il y a dans ceci des signes pour les croyants.
  78. Et somme les habitants de la forêt (de Madian) étaient aussi des méchants,
  79. Nous en tirâmes vengeance ; nous anéantîmes ces deux cités ; elles servent d’exemple frappant aux hommes.
  80. Les habitants de Hedjr[17] ont traité d’imposteurs les apôtres qui furent envoyés vers eux.
  81. Nous leur avons fait voir nos signes ; mais ils s’en sont détournés.
  82. Ils taillaient des maisons dans les rochers, et se croyaient en sûreté.
  83. Une tempête les surprit au lever du matin.
  84. Leurs travaux ne leur servirent de rien.
  85. Nous avons crée les cieux et la terre et tout ce qui est entre eux pour la vérité, et non pas en vain. L’heure viendra. Toi, Mohammed ! Pardonne d’un beau pardon.
  86. Car ton Seigneur est le Créateur, le Savant.
  87. Déjà nous avons donné les sept versets qui doivent être répétés constamment[18], ainsi que le grand Koran.
  88. N’étends point tes regards sur les biens dont nous faisons jouir plusieurs des infidèles ; et ne t’afflige point à cause d’eux et incline ton aile sur les croyants[19].
  89. Dis-leur : Je suis l’Avertisseur incontestable.
  90. Nous punirons ceux qui divisent [20]
  91. Qui scindent le Koran en parties.
  92. Par ton Seigneur, ô Mohammed ! Nous les interrogerons
  93. Sur toutes leurs actions.
  94. Fais donc connaître ce que l’on t’a ordonné et éloigne-toi des idolâtres.
  95. Nous te suffisons contre ceux qui se moquent,
  96. Qui placent à côté de Dieu d’autres divinités. Ils apprendront la vérité.
  97. Nous savons que ton cœur se serre quand tu entends ce qu’ils disent.
  98. Mais célèbre les louanges de ton Seigneur, et sois avec ceux qui se prosternent.
  99. Adore le Seigneur avant que ce qui est certain arrive[21].

  1. Hedjr est le nom d’une vallée autos Médine et la Syrie. C’était autrefois le pays des Thémoudites, peuple criminel exterminé par ordre de Dieu ; il en aussi question vers la fin du chapitre.
  2. Voyez sur ces lettres, II, 1.
  3. Quand, au jour du jugement dernier, ils verront les récompenses des justes et les peines des coupables.
  4. Qu’elle les amuse au point qu’ils ne songent pas à la vie future.
  5. Littéralement : qui n’ait eu un livre connu. Cependant le mot kitab, que l’on traduit généralement par livre, n’a pas souvent dans le Koran cette signification ; il s’emploie pour tout écrit, acte, écriture, déclartion.
  6. Le mot medjnoun du texte, veut dire : possédé d’un djinn, génie, démon ; et se dit d’un fou ; d’un idiot.
  7. C’est-à-dire, non pas pour répondre au premier défi des infidèles et satisfaire le désir ou la curiosité des hommes, mais dans un but sérieux.
  8. C’est-à-dire le Koran.
  9. Le mot arabe pour le signe du zodiaque est bourdj, tour, du grec πύργος.
  10. Sur cette épithète, voy. chap. III, verset 31, note.
  11. Voy. le chap. XXXVII, 6 seq.
  12. Mot à mot : dont vous n’êtes pas les gardiens, c’est-à-dire, vous n’êtes pas obligés de vous donner la peine de la conserver.
  13. Les commentateurs interprètent différemment ce passage. Les uns croient qu’il veut dire que Dieu connaît les hommes des générations antérieures et de celles qui les suivent ; d’autres qu’il s’agit ici des combattants qui s’élancent les premiers et de ceux qui viennent à la suite ; d’autres enfin croient y voir une allusion à ce qu’un jour une belle femme priant dans une mosquée tout près de Mahomet, quelques-uns sortirent avant pour éviter de la voir, d’autres au contraire restèrent pour la voir sortir.
  14. Voy. au sujet de cette épithète, III, 34.
  15. Mot à mot : j’ornerai pour eux. Ces mots peuvent signifier, soit : j’embellirai toutes leurs actions à leurs yeux, afin qu’ils ne se doutent pas de leurs propres péchés, soit : je disposerai tout de manière qu’ils tomberont facilement dans le piège.
  16. C’est-à-dire, sur le chemin où les voyageurs qui se rendent en Syrie peuvent voir et découvrir les traces de ces villes. Le texte porte : elle est sur le chemin qui est là. (le pronom peut se rapporter à une seule ville, Sodome, où à la réunion de cinq villes.
  17. Voy. la note du titre de ce chapitre.
  18. Les sept versets du chap. I. On sait que la rédaction actuelle du Koran n’est pas la rédaction, primitive ; cependant ce passage, ainsi que le verset 16 du chap. XI, ferait supposer qu’une partie au moins du Koran était déjà en ordre du temps de Mahomet même et formait un ensemble.
  19. Sois doux et bienveillant pour eux.
  20. Ce mot est encore interprété par les commentateurs comme une allusion aux douze idolâtres qui, pour intimider les Mecquois et les empêcher de suivre Mahomet, avaient divisé entre eux les revenus, de la Mecque pendant la saison du pèlerinage.
  21. L’heure du châtiment.