Page:Marguerite de Navarre - L’Heptaméron, éd. Lincy & Montaiglon, tome II.djvu/397

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

TABLE DU SECOND VOLUME 383

XXVII. Comment, à Amboise, la femme du Valet de chambre d’une Princesse se débarrassa des importunités d’un serviteur de la même Princesse, hôte de son mari 
 259
XXVIII. Comment ung Marchand Gascon, nommé Bernard du Ha, de passage à Paris, trompe un Secrétaire de la Reine de Navarre, qui avait cru lui extorquer un pâté. 
 263
XXIX. Comment un Curé de Carelles, dans le Maine, surpris avec la jeune femme d’un vieux laboureur, se tire d’embarras en ayant l’air de lui rapporter un van 
 269
XXX. Comment un Gentilhomme se trouve, sans le savoir, épouser sa fille & sa sœur 
 275
Prologue 
 289
XXXI. Punition de la méchanceté d’un Cordelier qui avait voulu abuser de la femme d’un Gentil homme 
 293
XXXII. Comment un Ambassadeur de Charles VIII, touché de la pénitence d’une Damoiselle d’Allemagne, forcée par son mari de boire dans le crâne de son amant, réconcilia les deux époux 
 303
XXXIII. Hypocrisie d’un Curé, qui, sous le manteau de sainteté, avait abusé de sa propre sœur, découverte & punie par la sagesse du Comte d’Angoulême 
 313
XXXIV. Terreurs imaginaires de deux Cordeliers, croyant qu’un Boucher les voulait assassiner, alors que le pauvre homme ne parlait que de ses cochons 
 321
XXXV. Comment la prudence d’un mari réussit à sauver sa femme des dangers qu’elle courait en croyant ne s’abandonner qu’à un amour spirituel 
 329
XXXVI. Histoire du Président de Grenoble, qui sauve l’honneur de sa maison en empoisonnant sa femme au moyen d’une salade 
 341
XXXVII. Comment Madame de Loué reconquit l’affection de son mari 
 351
XXXVIII. La bonté d’une Bourgeoise de Tours pour une pauvre Métayère, maîtresse de son mari, fait tellement honte à celui-ci de son infidélité qu’elle le fait revenir à elle 
 359