Discussion utilisateur:Sonuwe

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bienvenue sur la Wikisource francophone


Wikisource est un projet collaboratif de la fondation Wikimedia visant à la mise à disposition du patrimoine écrit. La version francophone a vocation à accueillir les textes en langues françaises, y compris anciens français et la plupart des langues régionales.

Image logo
▷ Qu’est-ce que la Wikisource ; qu’est-ce qu’elle n’est pas ; comment fonctionne-t-elle : pour trouver des réponses à ces questions, une visite sur Qu’est-ce que Wikisource et Introduction à Wikisource vous est proposée.

Image logo
▷ Avant toute contribution, lisez le Guide du nouveau contributeur, les Conventions typographiques et Conventions de nommages des œuvres.
Si vous souhaitez insérer un nouveau texte, n’oubliez pas d’indiquer la source de celui-ci, ou mieux, un lien vers un fac-similé.
Vous devez également respecter le droit d’auteur.

Image logo
▷ Pour tout problème, un lien vers l’aide est disponible dans le menu de gauche et le Memo à l’usage des (nouveaux) contributeurs rassemble les principaux « trucs et astuces ».
Vous pouvez aussi demander de l’aide à la communauté des Wikisourciens sur le Forum des nouveaux ou le Scriptorium, ou en temps réel sur le chat IRC, ou encore en demandant à être parrainé.

Image logo
▷ Vous pouvez indiquer, sur votre page utilisateur, les langues que vous parlez, vos centres d’intérêt et/ou une brève description. Vous pouvez aussi l’utiliser pour organiser vos outils personnels, vos contributions, etc. Vous pouvez vous entraîner à utiliser les outils en vous créant une sous-page de brouillon à cet effet en cliquant ici. Un mode d’emploi est disponible sur la syntaxe Wiki.
Sur les pages de discussions, pensez à signer vos contributions en cliquant sur l’icône Signature icon april 2018 - 2.png de la barre d’outils.


Bonne continuation parmi nous, Sonuwe !

Zyephyrus 16 décembre 2009 à 20:34 (UTC)


Merci beaucoup. Sonuwe 16 décembre 2009 à 20:36 (UTC)

Biographie nationale de Belgique/Tome 1/ABBÉ, Henri[modifier]

Bonjour, j'ai fait un exemple d'utilisation des sections, il faut à la fois créer les sections dans les Page:*, voir [1] et utiliser les sections - phe 23 décembre 2009 à 09:06 (UTC)

Merci beaucoup pour l'aide pour couper un texte en sections. J'ai cherché partout mais je ne savais pas trouvé de bons exemples. Maintenant je peux me débrouiller dans ce matière. Salutations, Sonuwe 23 décembre 2009 à 09:12 (UTC)

Indentation en début de page[modifier]

De cette façon - phe 23 décembre 2009 à 20:24 (UTC)

Ah, merci beaucoup. Sonuwe 23 décembre 2009 à 20:26 (UTC)

.djvu[modifier]

Bonjour !

Tout d'abord, permets-moi de te féliciter pour le travail méticuleux et titanesque que tu entreprends avec l'importation de la Biographie nationale de Belgique, qui plus est dans une langue qui ne semble pas être ta langue maternelle. Comme tu le remarqueras sans doute, j'ai importé deux notices issues du tome 7 écrites par Pirenne. J'ai respecté tes critères de mise en forme et de catégorisation, et je continuerai de le faire pour les autres notices de Pirenne que j'ai l'intention d'importer. Ceci dit, comme le tome 7 n'est pas disponible sur Wikisource en .djvu, j'ai un peu regardé sur internet s'il existait des numérisations de meilleure qualité que celle de l'Académie royale elle-même, et j'ai remarqué que sur le site toujours très étonnant Archive.org, les 22 premiers tomes de la Biographie sont disponibles avec des scans de très bonne qualité en couleur (par exemple le tome 1). Je me disais donc qu'il serait intéressant, sur la page Biographie nationale de Belgique, de renvoyer plutôt à ces numérisations-là, et à l'avenir, d'importer ces scans-là en .djvu plutôt que ceux de l'Académie. Je n'ai rien voulu changer sans ton accord, puisque tu es de toute évidence l'autorité compétente en la matière. Cordialement, Anno16 (d) 29 décembre 2010 à 22:24 (UTC)

Bonjour Anno 16.
Merci d'abord pour tes félicitations. C'est vraiment un travail de bénédictin que je fais, mais j'ai bien le temps. Tu as bien remarqué que je ne suis pas francophone, mes excuses pour les fautes de grammaire et d'orthographe éventuelles. Quand j'étais démarré ce projet, c'était ThomasV qui a importé le tome 1 en .djvu depuis le site de l'académie. Comme tu as bien remarqué, la qualité du scan du Tome 1 était assez mauvais et cela me prend presque un demi heure pour corriger une page. En effet, les scans de www.archive.org du tome 1 étaient mis on-line en october 2010 et sont d'une plus bonne qualité. Bien sûr tu peux importer ces scans-là en .djvu. Je me permet de te demander si tu as la possibilité d'importer aussi le tome 2 en .djvu comme je suis en train de finir le tome 1 et je n'ai pas d'expérience avec l'importation des scans. Merci d'avance, Sonuwe (d) 30 décembre 2010 à 15:23 (UTC)
J'ai importé le tome 2 ; il est ici. Je vais progressivement importer les suivants. Peut-être dormiront-ils longtemps sur Commons avant d'être utilisés ici, mais au moins, ils seront là dès que quelqu'un en aura besoin. Cela me permettra aussi de confronter les notices écrites par Pirenne aux scans (il y en a des dizaines du tome 7 au tome 24), puisque c'est surtout aux œuvres de Pirenne que je travaille. Ce n'est pas tant un travail de moine que la Biographie (bien que l'Histoire de Belgique en 7 volumes me fasse un peu peur ; c'est d'ailleurs pour ça que je commence par de plus modestes contributions), mais il y a tout de même du volume, et c'est très éparpillé. Bref. Bonne continuation, et pas d'inquiétude pour ce qui est des fautes – très éventuelles, semble-t-il – d'orthographe et de grammaire, je ne suis pas mesquin au point de les chercher chez les non-francophones, loin de là =). Cordialement, Anno16 (d) 30 décembre 2010 à 19:31 (UTC)
Merci beaucoup pour l'importation du tome 2. Cordialement et bon courage, Sonuwe (d) 30 décembre 2010 à 19:37 (UTC)

Livre:Biographie nationale de Belgique - Tome 2.djvu[modifier]

J'ai inséré les deux pages manquantes, mais sans couche texte puis déplacé les pages et corrigé les transclusions pour qu'elle corresponde au nouveau fichier. — Phe 24 juin 2011 à 09:17 (UTC)

Merci beaucoup, Phe. Sonuwe (d) 24 juin 2011 à 13:14 (UTC)
Malheureusement, ce que tu as fait n'est pas correct. Sonuwe (d) 24 juin 2011 à 13:46 (UTC)
C'est uniquement un problème de cache des images sur les serveurs, le fichier est correcte, tu peux le voir en mode édition ou ce sont bien les pages correctes qui sont affichées. En général le problème disparaît tout seul en quelques jours. — Phe Sinon voila le texte des 4 colonnes, résultat brut, sans correction.
263 BERLÀY MONT flüi
parable à cette intervention sous le
rapport de la `/ivresse des comliiaatsorza
vf de la snöåilšié' des emlaœnzeata dans lesquels
il embrassait et étouffait son
dangereux antagoniste... Au moment
v même où la résistance des protestants
1 allait être infailliblement écrasée par
la réconciliation des quinze provinces
vf avec le Roi, Zepriflee d’omagfe, en fo*
mentent la discorde, et en faáeaat
H Jctašer eme guerre entre ceux gui, à tout
n prix, voulaient réciter...... sauve la
1* Hollande. sÎPour
échapper à ceáte fia esse de comóivzeisoas,
à cette suölilirfé' des enlecemeaáa
dans lesquels on voulait l’étouffer, don
Juan dut fuir successivement de Bruxelles
et de Malines, puis enfin chercher un
refuge dans la forteresse de Namur. Le
baron de Hierges s’empara, peu de temps
après, de Cllarlemont (juillet 15T7).
Dès ce moment, tous les liens se trouvèrent
rompus eatre don Juan et les États ;
de part et d’aut1*e, on recourut aux armes ;
les savantes intrigues ourdies par le
prince d’Orange réussissaient. Le baron
de Hierges avait été revêtu, par le gouverneur
général, Iles charges importantes
de maître général de l’artillerie et de
mestre de camp des troupes walloues. Il
s’attacha à se rendre maître du cours de
la Meuse depuis Namur jusqu’à Mézières.
Déjà il était établi à Charlemont ;
il sfempara de Fumai, le 10 novemhre
1577, et de Bouvines, le 15 février
1578 ; il alla aussi secourir Buremonde
et battit Ho’heulol1e
Peu de temps après, il succéda. ä son
père dans le gouvernement de Namur et
d’Arlois, ainsi que dans l’administi-ation
des finances de don Juan.
Sous le gouvernement général flu
prince de Parme, qui vint remplacer
don Juan mort inopinément le ler octobre
1518, le baron de 1-Iierges conserva
tous ses emplois militaires ; en 1579,
il assista au siège de Maestricht,
où il dirigea les travaux Lïartillerie ; il
avait en outre le commandement d’un
corps considérable d’Allen 1ands et de
Wallons, chargés des attaques à la droite
de la porte Saint-Pierre. Ce siège mémorable
dura quatre mois ; douze jours avantla
prise de la ville, le 17 juin, le baron
de Hierges fut atteint d’un coup d’arquebuse
pendant qu’il faisait établir une
batterie ; il mourut le lendemain. Son
corps fut inhumé en l’église des Franciscains,
à Namur ; suivant Galliol., son tombeau,
qui existait encore en 1790, portait
l’épitaphe suivante :
u Dans ce cercueil repose le corps (lc
1 messire Gilles, comte de Berlaimout,
v baron de Hierges, seigneur de l’envez,
~ Haulte - Roche, Vereulx, le Walrand,
etc.. etc. ; gouverneur et capitaine
général de la duché de Gueldre,
II comte de Zutphen et Namur, Overys~
sel, Lingen, de Gharlemont, Philippeville
et Marienbourg, conseiller du
I* conseil d’État de Sa Majesté et chef
—› de ses finances, capitaine de quarante
—1 hommes charmes des ordonnances de
Sadite Majesté, et colonel r.l’un regiment
de onze compagnies de llaulx
—1 Allemands pour le service d’Icel, qui
« fut thiré d’une arquebusade au siège
s de Maastricht, reconnaissant le fossé
~ d’icelle ville, le dix-septième jour de
v juin 1519. H
Le baron de Hierges fut un général
aussi habile que brave ; tous les historiens
sont d’accord sur ce point 1 « (Je
v seigneur, (lit Strada, avait commandé
~ des troupes presque dans tous les com*
bals ; il avait reçu de son père l’amour
~ du parti du Roi, et, plus belliqueux
—= que son père, il l’avait toujours sou—
tenu ; il était prudent et avisé, mais
il était un peu trop ferme dans ses résolutions ;
au reste, il était splen—
ditle. 1 Le président de Thon l*appelle :
Vif mogaš : mimi et gai kia beiiàr
œnagnem milštaràr vi :°ta¿v2r tandem inertie rat...
Van Meteren, Hooft, Bentivoglio
en parlent dans les mêmes termes.
Van Wyn seul, dans les Byvoegaele en
eaamerkiugea sur l’histoire de Wagouaar,
l’a accusé de duplicité envers les États.
Nous avons essayé de démontrer que cette
accusation est sans fondement. Selon
nous, c’est une de ces nombreuses erreurs,
pour ne pas dire calomnics, que l’esprit
de parti est parvenu ã faire prévaloir et
qui (défigurent complétement le caractère
des événements qui suivirent en Belgique

-----

265 BERLAYMONT 966
la mort du grand-commandeur Requesens'
Général Guillaume.
llontus Parco, Mémoires. — Ilopperus. — Mmrloce.
— Su-mia. — \l’un lilclei-en. — Gacharcl,
Correspomtonrede Gilles de Bcrlaimont, de Guitlomuc
le Tocilurnc et de Philippe H, elev, etc.
lum|., n*nlonrl~ (Gilles Im), seigneur
de Chin, naquit à la. fin du XIB siècle et
mourut en 113'i'. Il était chambellan héréditaire
du Hainaut et l’un des conseillers
de Baudouin IV, dit le Bàtisseur. Les
renseignements que nous possédons sur sa
vie se trouvent dans un poême en vers,
de Gauthier de Tournai, publié par M. de
]-teifl’cnherg (Monuments pour servir ti
l'›ltša£c£re des provinces du Hainaut, Noamr
et Luœemåourg, t. VII). C’est une : le
ces épopces ou chansons de gestes des
X110 ctxms siècles, à la fois œuvres historiques
et romanesqueœ, dans lesquelles
la fiction se mêle à la réalité, mais sans la.
liiire disparaître ni même, parfois, sans la
rlófigurer. Ce poëme constitue une paraphrase
de la vie de notre héros ; il y est
représenté comme le plus loyal, le plus
intrépide, le plus accompli chevalier de
son temps.
Gilles Lle Chin, poussé par le goût (les
aventures, alla guerroyer en Palestine,
mais ne fit point partie d’une croisade ;
il semble qu’il partit avec Gi llion de Traitcgnios,
séjourne à Saint-Jea n-d*Acre, à
Jérusalem, ii. Jericho, à. Antioche et se
signals par sa valeur et son intrépidité.
De retour dans son pays natal, il épousa
Iclc (le Clrièvre et prit une part active
aux guerres que le comte de Hainaut eut
à soutenir contre ses voisins.
Gilles de Chiu mourut EL Roucourt, en
Ostrevant, à la date que nous avons indiquée,
et bien que ce fait ne puisse être contesté,
il y a une grande Llivergenceentre les
chroniqueurs, les historiens modernes et
l’interprétation des épitaphes, sur la manière
dont il mourut. Il nous paraît assez
iluliflérent aujourd’hui de savoir s’il succomba
à la lièvre ou s’il fut tué ¢.l’un coup
de lance..
Gilles de Chill a acquis une grande notoriété
par la légende de son combat contre
un dragon qui 1'l\\'ll"¿.{G2I’ll› les environs
de Wasmes, au X11{{e}} siècle. Ce combat,
dont nos naïfs aïeux n’ont jamais douté,
était attesté, selon eux, par une tête de
crocodile, placée aujourd’hui à la bibliothèque
publique de Mons et sur laquelle
se voit encore, en effet, la trace Ll’un
coup ilelance. Ajoutez àcetémoin muet les
épitaphes composées par les religieux de
l’abbaye de Saint-Ghislain, désireux d’attirer les
fidèles chez eux, les processions de
Wasmes et de Mons, et vous aurez tout cc
qu’il faut pour déterminer une conviction
géuérale. Mais, de nos jours, cette
legende a été examinée à fond. Delmottc,
le premier (Recl*erc ?ws historiques sur
Gitlea de Chin et le tlragors. Mons, Leroux,
1 825) o démontré que ce combat n’étai t
qu’un symbole élu dessèchement, par Gilles
de Chin, des marais de Wasmes, rendus
par lui à l’agriculture et donnés à l’abbaye
de Saint-Ghislain. Cette opinion est
extrêmement plausible et nous n’hésitons
pas a l’admettre. Ce sujet a été aussi
traité et épuisé par M. de Beilïenberg
dans l’introduction du poëme cité plus
haut, lequel fut mis en prose au xvfl siècle
parChastellain et publié àMons, en 18 3 ?,
par M. R. Chalon, sous le titre de la
Ulzronigae du bon chevalier nwssšre Gilles
de ckifl, J. Dclflcourt.
|r|mI..n’uos’l* (Louie, comte luz), archevêque de Cambrai, né ã Bruxelles
en 15 L2, mort ît Mons, le 15 février
1594. Il était. fils de Charles, comte
de Berlaymont ; chevalier «le la Toison
rl’or, chef des finances, et l’un des principaux
seigneurs (les Pays-Bas. Il n’avait
que vingt-huit ans lorsqu’il fut choisi
archevêque par le chapitre de Cambrai,
le 15 septembre 15"l0Ã Le duc d’Alençon
s’étant emparé de cette ville, pendant les
troubles qui ensanglantaient la Belgique
il cette époque, Berlaymont, qui tenait
pour les Espagnols, fut forcé rläilmanclonner
son siège épiscopal ; il se retira avec
son chapitre ã Mons, où il tint un concile
provincial en 1586. Le pape Clément
VIII le nomma pendant ce temps
administrateur du diocèse rlc Tournai,
ou il lit son entrée le 13 novembre 1591.
Il occupa ces fonctions provisoires peurlaut
trois ans et, pendant cet intérim,
consacra Póglise des Capucius et rétablit
la paroisse de Saint-Brice. Dans la cathédrale,
il releva aussi les aitels de
Merci beaucoup pour ta réponse. J'ai fait les transclusions nécessaires. Sonuwe (d) 25 juin 2011 à 08:11 (UTC)

Biographie nationale de Belgique/Tome 2/BETTE, Jean-François-Nicolas[modifier]

Bonjour Sonuwe,

Ce texte est le 70 000e de Wikisource et est donc un beau jalon : je me suis permis de le signaler dans les informations de la page d’accueil. Merci du travail patient et régulier que tu n’as pas cessé de fournir ! --Zyephyrus (d) 28 août 2011 à 06:37 (UTC)

Ah, quelle surprise. La fin du travail n'est pas encore en vue, encore plus de vingt tomes à faire. Sonuwe (d) 28 août 2011 à 08:33 (UTC)

Auteur V2[modifier]

Bonsoir,

Le nouveau modèle Auteur (la version 2) rajoute automatiquement des catégories, notamment catégorie:Auteurs belges lorsqu'on indique la nationalité dans le champs « langue ». J'ai donc annulé tes modifs. Cordialement, Pyb (d) 14 décembre 2011 à 23:42 (UTC)

Ah bon. Merci pour l'information. Salutations, Sonuwe (d) 15 décembre 2011 à 09:38 (UTC)

Récompense[modifier]

Récompense Pour son travail sur Wikisource.

Merci beaucoup. Sonuwe (d) 19 août 2012 à 23:45 (UTC)

Biographie nationale de Belgique tome 3[modifier]

J'ai chargé le fichier et créé le Livre:Biographie nationale de Belgique - Tome 3.djvu, les pages 749-750 751-752 753-754 755-756 sont manquantes dans cette exemplaire et je n'en n'ai pas trouvé d'autre, en attendant je les ai remplacé par des pages blanches et marqués comme défectueuses dans le Livre: — Phe 28 septembre 2012 à 20:27 (UTC)

Groupe d’utilisateurs Wikisource[modifier]

Wikisource, la bibliothèque numérique libre s’oriente vers une meilleure mise en œuvre de la gestion des documents, la relecture et le téléchargement. Chaque communauté linguistique est très importante dans Wikisource. Nous aimerions proposer un groupe d’utilisateurs Wikisource, qui serait une organisation souple et volontaire pour faciliter la sensibilisation et encourager le développement technique, rejoignez-le si vous vous souhaitez donner un coup de main. Cela permettrait également de donner une meilleure façon de partager et d’améliorer les outils utilisés sur les Wikisources locales. Vous êtes invités à rejoindre la liste de diffusion Wikisource-l (anglais), le canal IRC #wikisource, la page Facebook ou le compte twitter Wikisource. Dans le cadre du Google Summer of Code 2013, quatre projets liés à Wikisource sont présentés. Pour obtenir les meilleurs résultats de ces projets, nous aimerions recueillir vos commentaires. Les projets sont listés sur Wikisource : tous les projets. Vous pouvez trouver le rapport de mi-parcours sur le travail de développement effectué au cours de l’Individual Engagement Grants sur Wikisource ici.

Global message delivery, 25 juillet 2013 à 00:22 (UTC)