Le Tour du monde/Volume 30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LE TOUR DU MONDE

NOUVEAU JOURNAL DES VOYAGES

Volume 30 — 1875 / 2e semestre



Le dernier journal de Livingstone. (1866-1873. — Traduction inédite.) 
 1


Excursion au Canada et la rivière Rouge du Nord, par M. H. de Lamothe. (1873. — Texte et dessins inédits.)
I. La ligne Allan. — Le Moravian. — Passagers et émigrants français. — La baie de Londonderry. — Le détroit de Belle-Isle. — Les glaces flottantes. — L’entrée du Saint-Laurent. — Anticosti. — Les Acadiens et les pêcheries. — L’estuaire du Saint-Laurent. — Les milices canadiennes. — II. Québec. — Aspect général. — L’université Laval. — La bibliothèque du Parlement. — L’esplanade. — La langue française au Canada. — Une réponse du duc d’Édimbourg. — La presse française à Québec. — La légende du Chien d’or. — III. Excursions autour de Québec. — La cascade du Montmorency. — Exploitation des touristes. — Lorette. — Un village indien. — Les derniers des Hurons. — Un notaire chef de tribu 
 97

IV. La campagne canadienne. Aisance et luxe des habitants. La routine agricole. L’ambition des cultivateurs. Trop d’avocats et de médecins ! Nécessité d’une réforme. V. De Québec à Montréal. Les vapeurs de la compagnie du Richelieu. Zouaves pontificaux en voyage. La question du Pacifique. Le pont Victoria. Souvenirs du temps passé. Une cité ambitieuse. Le parc du Mont-Royal. Les enfants d’Érin sur la terre étrangère. VI. Le dimanche au Canada. Un sermon politique. Journalistes, avocats et députés. Cent francs d’amende pour un coup de poing. Un meeting d’indignation. Partie de campagne. Une particularité du paysage américain. Vieilles redevances féodales. Une dime d’un nouveau genre. Le sault Saint-Louis. Les Iroquois de Caughnawaga. Un hommage à la France. Origine du village de Lachine. Le sault du Récollet. La pèche de VII. De Montréal à Ottawa. M. Papineau. Le Rideau et la Chaudière. In dustrie et paysage. Une contestation entre capitales : le troisième larron. La vallée supérieure de l*Outaouais. Les Indiens Montagnais. Le commerce des bois. Défrichenient a outrance. Les « brûlés ››. Meurtre de la poule aux œufs d’or. VIII. Sia vos non vobis ! La vie dans les bois. La descente des rapides. Un singulier fond de rivière. Un hercule bas-canadien. Les squatters. L’allotissement des terres publiques. Un défrichement. La fabrication du sucre d’érable. L’invasion canadienne-française. Projets de canaux et de chemins de fer. Mines d’oxyde de fer magnétique. IX. Le palais du Parlement. Architecture polychrome. Critiques, cancans et caricatures. Une journée des dupes parlementaire. Lord Dufferin. lIa mission à Manitoba. Incendie..................... ROQUEFORT ET sEs ENvxRoNs (AvEvRoN), par MM. ADRIEN Roques. et JULES CRARroN. (1874. Texte et’dessins inédits.)

I. De Béziers à Bédarieux. Nouvelle voie ferrée. Le Bousquet-d’Orb. Le château de Montpaon.-Les falaises du Larzac. II. Le village de Saint-Paul-des-Fonts. Les brebis du Larzac. La traite des brebis. Les fromages frais. Ill. Roquefort. Descente dans une cave. Les casanières. Les fleuries. Fabrication des fromages. IV. La rue des Caves. Le rocher de Saint-Pierre. Les rochers de la Peur. La grotte des Fées. Tournemire. Saint-Affrique................ LE POLARIS. LE RADEAU DE GLACE, par M. le lieutenant TYsoN. (1870-1873. Extrait d’une traduction inédite. Dessins inédits par Riou.)

Le Polaris. Le capitaine Hall et son équipage. Banquet d’adieu. Le drapeau historique. Départ. Recrues inattendues. Premiers signes d’insubordination. Hivernage. Exploration en traîneau. Mort du capitaine Hall. Retour au sud. La voie d’eau. Panique. Déchargement de vivres sur la glace. Disparition du Polaris. L’équipage du glaçon. Dernière apparition du Polaris. Perte d’un bateau. Chasse aux phoques. Le bateau reconquis. Changement de glaçon. Construction de huttes de neige. Fabrication de lampes. Inventaire. Rationnement sévère. Affaiblissement des forces. Adieux au soleil. Chasses stériles. Les trous de respiration des phoques. Expédition en traîneau. Prise d’un phoque. Cinq chiens fusillés. Indiscipline. Le déjeuner des jours de féte. Souvenir de la patrie. Indifférence pénible des étrangers. Aurore boréale. Vie enfouie sous la neige. Prise d’un renard. Craintes de révolte. Froid et ténèbres. Fetes de Maigreur et affaiblissement. Complets de l’équipage. Comment on partage un phoque. Le jour de l’an. Progrès du jour. Vol de vivres et de vêtements. Le glaçon commence à fondre. Calculs cupides des matelots. Craintes d’un massacre. Réapparition du soleil. Perte d’un chien. Congélation du mercure. La dernière pipe. Mort du dernier chien. Fissures dans le glaçon. La famille des Esquimaux. Modifications perpétuelles du glaçon. Beauté des banquises au soleil..... Un homme blessé. Un ours tué. Usage cruel. Le glaçon s”use et s’isole. On s’embarque. De glaçon en glaçon. Essai d’un nouveau glaçon. Alerte. Il se brise. M. Meyer et la chaloupe en grand danger. Sauvetage difficile. Défense de la chaloupe contre la mer. Péripéties. Renard et oiseaux. Le jour de Pâques. Aurore boréale. Réflexions. Vol de pemmican. Crainte de famine. Terribles coups de mer. Désastres. Changement de domicile. Nuit effroyable. On boit la pluie. Ruse de chasse. Troupe de canards. Navigation. Montagnes de glace. Espérance. VOYAGE EN CHINE, par M. J. ’l’noMsoN. (1870-1872. Traduction inédite. Dessins inédits, d’après les photographies et les croquis de l’auteur.)

Forunosn. I. Le port de Ta-kao. Un pilote. La ville de Ta-kao. Sauvagerie : un exemple. La montagne des Singes. Difficulté de la navigation. Il. Thaï-Ouan. Les forts. Un catamaran. III. Siége du fort de Zélandia. Anciennes coutumes. IV. Les faubourgs de la capitale. Le gouverneur. Audience. Le champ d’exécution. Forêts. Établissement hospitalier. V. Excursion dans l’intérieur. La culture. Les villages. Difficulté du voyage. Les Hak-kas. VI. Poali-bi. Les étrangers de la plaine. Les Pepohoans. La vallée de Baksa. Bon accueil. Les enfants. Beautés du paysage. Le bambou : ses usages. VII. Ka›san-po. Kamana. Ascension. Myriapodes. Les fruits. Le mont Morisson. Ponts de bambou.................... Foniuosn. VIII. Le Png-chien. Autels. Villageois et villageoises. Repas : assaisonnement. Consultations. IX. Ka-san-po. Une prédication. Une chambre ä coucher. Ameublement. Les flèches. Chants et danse. X. La-lung. La pèche. Arbres et fleurs. Travail des eaux. XI. Mariage entre les Pepohoans et les sauvages. Rencontre d’un serpent. Sublime panorama. Lakoli. XII. Froid accueil. Le commerce d’échange. Une apparition. XIII. Retour. Èétonnements comiques. Incidents. Repos ä Baksa. Ecole. XIV. Distribution des différentes races et tribus dans l’île de Formose. Produits. Exportation.......................... iiznrârss sr Naurnaens, par MM. ZURGHER et MAneou.É. (1870-187/4. Texte et dessins inédits.) Perte du Captain. Typhons au Japon. Cyclones dans l’Atlantique. Cyclone essuyé par l’A-mazone. Ouragan à Zanzibar. Coup de vent dans la Baltique. Perte du Northfleet. Naufrage dela Ville-du-Havre. Incendie du Cospatfriclc. - Canot de sauvetage de Camaret. Lois des tempêtes. Météorologie télégraphique. Les phares. Sociétés de sauvetage..................... Vovacs DANS us LAZISTAN ET L’AmuÉNna, par M. TnÉorm1.E DEYROLLE. (1869. Texte et dessins inédits.) VoYAGE A HA1Isi-Knuïn ET A Iíxnncnouxoun. XXIX. Excursion à Hamsi-Keuïe. Aimable hospitalité du consul de France. A quinze cents mètres au-dessus du niveau de la mer. Les ingénieurs turcs et leurs mérites. Les prestations. Difficulté pour l’exécution des travaux d’une route à travers les Alpes portiques. Beauté du paysage et de la végétation dans les montagnes. Les fruits sauvages. XXX. Nouveau voyage à Karatchoukour à la recherche d’une voie pour transporter les loupes de noyers à la mer. Arrivée à Karatchoukour par les hauts plateaux. Énergie des loupeurs. Moyens de transport. Immenses civières portées par trente hommes. Départ pour Platana. XXXI. Départ pour Platana par la crête des montagnes. Méséré ou yaïla. Beauté des femmes. Descente trop rapide du plateau. Moyens qu”emploient les montagnards pour obvier à cet inconvénient. Hospitalité forcée. Maigre souper. La vallée de Platana. Arrivée à la mer et à Trébizonde. Vovaen A Gunwcn-KHANÉ. XXXII. Route de Gumuch-Iíhané par Ie Karakapan. Paysage d’Horducoup. Industrie des montagnards. Un village. Une colonie grecque. Khans. Au sommet de la montagne. Desl cente. Les abies nordmaniana. Arrivée à Gumuch-Kliané. Amabilité des horticulteurs indigènes. 161

177

193

209

22

241 Bonne récolte. Retour à Trébizonde. Vovkoa AU Caucxsa. XXXI-II. Batoum, son port. Hortensias bleus. Arrivée à Poti. Description sommaire de cette ville. Son importance’et son avenir. Le port et les digues. Le chemin de fer. État des travaux. Rencontre de Français. KoU’rAïs sT Pori. XXXIV. Départ pour Koutaïs. Voyage à cheval en suivant la voie du chemin de fer. Les forêts. Tcholagdidi et Kodor. Arrivée à Orpiri. Importance commerciale de cette ville. Les fourgons tatars et les caravanes de chameaux. La route de Koutaïs. XXXV. Koutaïs ; ce >qu”était cette ville, ce qu’elle est et ce qu’elle pourra devenir. Les dames imérithiennes et mingréliennes. Quelques mots sur les mœurs. L’agriculture, la viticulture et la sériciculture dans la Transcaucasie. Recherches horticoles. XXXVI. Départ de Koutaïs. Voyage en voiture jusqu’à Orpiri. Retard du bateau à vapeur. Difficulté de naviguer sur le Rion. Navigation interrompue. Où nous conduit l’énergie d’un scopsi. Comment on nourrit et on couche les voyageurs. XXXVII. Arrivée à Poti, où j’ai à souffrir les rigueurs de la loi russe sur les passe-ports. Chasse aux faisans. Je suis sur le point de m’échapper comme un criminel. Départ pour Constantinople. Retour à Trébizonde, où je passe l’hiver. DE TRÉBIZONDE A Bkïnounr. XXXVIII. Départ de Trébizonde. Précautions à prendre pour voyager avec sécurité en Asie Mineure. Lavallée du Galian-Sou. Tentative manquée pour franchir le col de Kitova-Dagh. - Retour sur nos pas. Mauvaises routes. Éboulements. Rencontre d’une caravane. Les Kroumlis. Les ponts de bois du Scharchut-Sou. Mauvaise nuit à sept mille pieds d’alt.itude. Un tumulus. Di ; Baïnounr A ERZEROUM. XXXIX. Arrivée à Baïbourt. Difficulté pour se procurer de la viande fraîche. Les carêmes des Arméniens. Renseignements historiques sur Baïbourt. Les canards du Tchorock-Sou. Ascension du Kop-Dagh. Mauvais état des khans. Nuit passée chez des pasteurs. Départ. Les caravanes dans la neige. Rencontre du tchapar anglais. Les calcaires de Chaordorick. Les bo-ucs de la plaine d”Erzeroum. Conversation avec un kiaia arménien. Arrivée il Erzeroum.........................................

ERZEROUM. XL. Les nouvelles fortifications d’Erzeroum. La population de la ville et du viHayet. Les Nestoriens. Les Yésides. Les Terekimans. Le commerce et les productions. Les tapis de feutre. Les bœufs et les buffles. Les chiens et leurs désagréments. Bataille dans la rue. XLI. Description d’Erzeroum. Les rues et les maisons. Le tezek. Les monuments. L”Ouloud-Djami et le Mourgo-Seraï. La légende de Mourgo. Le climat d’Erzeroum. Vovkeia D’ERZEROUM A VAN. XLII. Départ d”Erzeroum. Les forts du Deveh-Boïni (col du chameau). La plaine d°Hassan-Kalé. Aspect de cette ville. Le Mutessarif. Les sources thermales. La plaine d’Ertef. Adieux a mes compagnons. Le village de lledjili. Un vieux soldat. Pont submergé. Arrivée dans un campement kurde. XLIII. Mauvaise route. Description d’un campement kurde. Moeurs des Kurdes. Leurs costumes. Costume des femmes. Tombeaux kurdes. Le village de Paramaxis et les employés du télégraphe. La plaine de Kinnis. XLIV. Le caïmakan de Kinnis. Justice patriarcale. Description de la ville. Un nouveau zaptié kurde. Arrivée au village arménien de Tchevermeli.’ Les habitations. Description de Xénophon. Le caïmack. — Le yahourth. Le miel et Papiculture. Description des ruches. XLV. Départ de Tchevermeli. Salines de Mischang. L”Euphrate. Singulière navigation. La plaine et le village de Gop. Moeurs des Arméniens. Monastère forteresse. Attaqué par les chiens. Le village de Piran. Conversation avec le kiaïa. XLVI. Un ancien village arménien. Silos taillés dans les rochers. Admirable culture. Arrivée à Aklat. Les jardins fruitiers. Aspect du lac de Van. Description d’Aklat.. Visite aux monuments anciens des environs. Singulière habitation. Précautions inutiles pour se défendre des puces. XLVII. Départ d’Aklat. Incident. Avidité d’un Arménien. Visite à la forteresse. Les tortues. La montagne et les chameaux de Nemrod.......................................... A TRAVERS L’AUsTnAL1s, par lI¿ le colonel P. EGERTON WARBURToN. (1873. Texte et dessins inédits.) But de l’expédition. Emploi des chameaux. Disette d’eau. Les puits naturels. Fuite des chameaux. Trombe de sable. Captures d’indigènes. Les dunes. Caractère des solitudes australiennes. Un chameau empoisonné. Médicanient inattendu. Autres chameaux tués et salés. Fourmis, mouches et abeilles. Encore un chameau perdu. Rareté des puits. Rencontre d“indigènes. Fourmis impitoyables. Famine croissante. Dispositions testamentaires.- Lewis trouve de l’eau. Charley blesse par les indigènes. Lewis part à la recherche de l’Oakover. Bonne nouvelle. Sortie du désert. La rivière. Le dernier chameau. — Arrivée à la côte. Réception enthousiaste....... TLEMCEN, par M. E. DE LORRAL. (1875. Texte et dessins inédits.) I.

Départ d’Alger. Arrivée ä Tlemcen. Ali et son père. II. Notre guide. Mansourah. La pópinière du génie. Le grand bassin et l’abbé Bargès. Les plaisirs nautiques des habitants de Tlemcen. Un quartier inhabitable. Beauté de la campagne. Le tombeau de Sidi Bou-Djemah. Le marché aux grains. Bab-el-Khamis. Les ruines. — La mosquée. Le maçon juif et le maçon musulman. Une rencontre inopinée. Le village français et le vin du pays. La cité troglodytique de’l’lemcen. Lalla-Setti. El-Kalâh. La tour des Moulins. Le cercle militaire. III. ’l’lemcen. Le climat. La ville en 1842 à l’arrivée des Français. Les quartiers indigènes actuels. Les Koulouglis. Les XXX. ’ 28

ll

257

273

289 lladdars. Les Israélites. — Bibliothèque. Musée. Sidi-el-Hallouy. Le village des Nègres. La tour d’Agadir. Porte Sidi-Daoudi. Le bois de Boulogne. Sidi-Yacoub. Le plateau des femmes sans enfants. Sacrifices............... .....

IV. Un peu de statistique, aussi peu que possible. -Soirée en ville. Intérieur. Repas et musique israélites. Une étymologie curieuse. Bou-Médine. Le lIefrouch. Les cascades. V. Flâneries a travers les campagnes. Une féte à Sidi-Yacoub. Les voitures de place. Aïn-el-Hout et les poissons sacrés. Une princesse vertueuse. Négrier. Ouzidan. Les habitants de Saf-Saf. Le ravin de Saf-Saf. Le général de Mac-Mahon et Margaillan du’Var. Les cascades vues d“en bas. Un triste spectacle. VI. Bréa. Hennaya. Oued-Zitoun. Une recette de cuisine. Les bords de la Tafna. La smala de Blad-Chaba. Hammam-Boughara. Lalla-Maglu*nia. - Un marché arabe. Ce que c’est qu’une nefra............................ ........

VII. Aïn-Tolba et la mère Sahut. Le djebel Filhaoucen. Une Sibérie algérienne. L’Oued-Isly. Le marabout de Sidi-Brahim. Nedromah. Les blocs de pisé. Le << jardin de l’agl1a ››. Les Troglodytes. Nemours. Souvenirs botaniques. Une tempête. Les marins du llaroc Retour. Le moulin de la lIouilah et le Popul-us euplzratica. - Les Trara et Iloneïn. Un pays de chasse. Sidi-Medjahed. Le plus beau paysage de la province. Le capitaine B... Un castrum. Un silo. Les gorges de la Tafna. Le Kef. La confédération des Beni-Snous. Beni-Badel. Tléta. Zara. Tafsra. La maison de l’agha et son hospitalité. Une noce et les sept mille invités de l’agha. Un menu appétissant. — Les enfants en laisse. La mer d’alfa. Les Dousc Apôtres. Les Sources de la Tafna. — Une forêt. Le condamné reconnaissant. Le caravansérail d’Aïn-Goraba et le procédé pour servir trois fois la même bouteille de bière. Littérature juive. Terni. Notre déjeuner et nos convives. Bou-llédian et sa femme. Nécessité du reboisement. Le roulis terrestre. Le campement de Desfontaines en 1784. Le Harhad et son puits naturel. Rentrée à Tlemcen............ VIII. Hennaya. - Les Trois-Marabouts. La vallée de l’Isser. Un défilé remarquable. Le rocher du Chat. Légende. Sidi-Amara. La Plàtrière. Beni-Saf et ses mines. Mersa-si-Ahmed. - Les plans inclinés et le minerai. Rachgoun. L’embouchure de la Tafna. Takembrit. Le chalet d’Aïn-Beida. Retour. IX. Le col des Juifs. Les Beni-Mester. Encore Sidi-Medjahed. Sidi-Zaher. Gar-Rouban. Rencontre lugubre. X. Le siroco. La rue. Les édifices français. Le Mechouar. La rue des Orfévres. Sidi›l’Hassein. La grande mosquée et son lustre de bois. Bou-Salem. Les mendiants. Le chemméss. Le frère du garde champêtre. La rue de Mascara. Les cordonniers indigènes. Le café mauve. Le dollal. Les cendres de bains maures. La jarre de beurre fondu. Le fondouk. La place du Beylil< Les charmeurs de serpents. Les potiers. La forteresse Toubiana. Les tisserands. Le Borda. - Les grottes. Salubrité de Tlemcen. Lamoricière. Sidibel-Abbès. Retour à Alger......................................

Vovnea EN Cocnnvenme, par M. le docteur Monica. (1872. Texte et dessins inédits.) I. Arrivée à Saigon. Les sa-mpans. Les malabars. Achat d’un salaco. — Débarquement par les coulies. Le panca. Effets du climat. Les mendiants annamites. II. Définition de la moustiquaire. Préparation inattendue de deux couleuvres. Promenade dans la ville. La rue Catinat. Capitaine ! capitaine ! Femmes hindoues et annamites. Le supplice des bourbouílles. III. Trouvailles du naturaliste. Lézards indigènes. La population annamite. Caractères de la race. Qualités et défauts. Nourriture. Boisson. Vêtements. Démarche et gestes. Le gros orteil. Le gamin de Saigon. IV. Les troupes annamites. Linlztaps et Matas. Le vieillard annamite. Amour du cheval. La femme annamite ou Congail Costume. Coiffure. Caractère. Le bétel et le tabac. La langue et l’écri ture. V. Le Jardin botanique. La Plaine des Tombeaux. Un enterrement annamite. L”évêque d’Adran Les geckos. - Le Illargo-uilla. VI. Les théâtres. Deux espèces. Les marionnettes. Le répertoire. Le Grand Théâtre. Représentation extraordinaire. Générosité chinoise. Dix heures de spectacle. Excursion de chasse. Le Pointat. Un échange de politesse. Ifihôpital de Choquan. Cholen. Son importance commerciale. Les parcs de crocodiles..............

VII. Gocong. Caractère processif des Annamites. L’inspection. Le général Tanh. Un palais annamite. Luxe du mobilier. Les rizières. ljœil des barques. La pagode. VIII. Départ pour Hatien. A bord du Vaïco. Les éléphants et le fil télégraphique. Chaudoc. Voyage en jonque. Gienthan. Admirables paysages. Hatien. Poivriers. ’ La Venise. Pêcheries. Le limule. IX. La féte du Tôt. Jeux. Le jet des javelines. L’escarpolette. Le volant. Le bakouan. Spectacles. Excursions dans les environs. Le Bon-net-á-Poil. Pèlerin cambodgien. Pagode. Magnifique panorama. Ouatiers. Matelas cambodgiens. X. Les fumeries d’opium. Le poisson de combat. L’ancien palais de Maqueuou. La pagode du Diable. Un cobra capella. XI. Visite a l’île de Phu-Quoc. Éducation d’un éléphant blanc. Chaudoc. En arrêt devant un serpent. Moustiques. Vinh-Long. Mitho. Retour à Saigon. Départ pour l’Est.............. XII. Voyage en voiture à boeufs. Tayninh. - Aspect général. Caractère de la population. Le jardin de Pinspecteur. XIII. Excursion à Nu-i-ba-dínlz. Légende de la grotte. - La source miraculeuse. Une chasse au tigre. Mort d’un des chasseurs. XIV. Le marché de Tayninh. - Types cambodgiens. Différences entre le Cambodgien et l’Annamite. 1-la ménagerie. Singes. - Cerfs. L’herpétor tentacule. Le varan. Tortues. Cigognes. Ours. Pangolins. XV. Chasse au conclinh. Retour pittoresque. Serpents. Les parasites des serpents. - Insectes. — Buprestes et sagres. Araignées, scorpions et fourmis. — XVI. Un Stieng. Le cerf panolia. Chasse au cerf. Promenade à Tromdo. Rencontre d’un rhinocéros. Dernière visite il Saigon............ REVUE GÉOGRAPHIQUE DU DEUXIÈME sizuxzsrmz DE L7ANïwîÉE 1875, par M. VIVIEN DE SAINT-i’IART1N. C’exte inédit.). Lisra mas GRAVURES :........ *

Lisra mas cames, rnoriμs ET PLANS..

TABLE DES MATIÈRES.........