Page:Apollinaire - L’Enfer de la Bibliothèque nationale.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


orné, pièce verte, tranches dorées. Ex. d’Alfred Bégis saisi à son domicile et déposé à la Bibliothèque en 1866.

Voir les nos 64, avec notre notice, 253, 254, 547, 823.


255. — Parapilla, et autres Œuvres libres et galantes de M. B***. Edition considérablement augmentée et faite sur les manuscrits de l’auteur. « Musa vetat mori. « — A Florence, MDCCLXXXIV.

1 volume in-12 de 164 pages avec 1 frontispice (le même, réduit, qu’à 252) (Lyon). Par Ch. Borde.

Suivi de : Poésies Diverses. — Éloge historique de Milord Contenant (voir 252). — Voyage en Italie. — Exemplaire d’Alfred Bégis, saisi à son domicile et déposé à la Bibliothèque en 1866.

Voir les nos 64, avec notre notice sur Parapilla, 253, 254, 547, 823.


256. — Numéro supprimé.

Commento di Ser Agresto

Replacé sur la cote Réserve Ye, 3637.

4 autres exemplaires laissés à l’Enfer aux nos 210, 214, 218, 220, parce qu’ils se trouvent à la suite des « Ragionamenti ».


257. — Aloisiae Sigœae, Toletanae, Satyra Sotadica de arcanis amoris et Veneris. Aloisia hispanice scripsit, latinitate donavit Joannes Meursius. V. C.

3 parties en 1 volume s. l. n. d. in-12 de 5 f. liminaires n. chif., 177, 98, et 155 pp. Texte latin. Reliure ancienne, maroquin rouge, filets, dentelles intérieures, dos orné, tranches dorées.

Voir pour les différentes éditions françaises ou latines les nos 28 (avec notre notice), 67, 108, 118, 143, 257, 258, 259, 260, 261, 262-263, 264, 265-266, 267-268, 269--270, 271, 272-273, 274-275, 276, 277, 278, 279, 280-281, 282-283, 814, 815, 816.


258. — Aloisiae Sigœae, Toletanae Satyra Sotadica de arcanis amoris et Veneris Editio nova Emendatior et