Mozilla.svg

Vie de la vénérable mère d’Youville

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Vie de la vénérable mère d’Youville
fondatrice des Sœurs de la charité de Montréal suivie d’un historique de son institut
Cadieux et Derome.
VIE


de la


VÉNÉRABLE MÈRE D’YOUVILLE


FONDATRICE DES


SŒURS DE LA CHARITÉ DE MONTRÉAL


suivie d’un


HISTORIQUE DE SON INSTITUT


par


MADAME JETTÉ



----



MONTRÉAL
CADIEUX & DEROME, Libraires-Éditeurs
1603 rue Notre-Dame

1900


MARIE-MARGUERITE DUFROST DE LAJEMMERAIS
veuve d’Youville
Fondatrice des Sœurs de la Charité de Ville-Marie
née le 15 octobre 1701
décédée le 23 décembre 1771

TABLE



La famille de Madame d’Youville. — Sa naissance. — Son baptême. — La mort de son père 
 3
Départ de Mlle Dufrost pour le pensionnat des Ursulines. — Son séjour au couvent. — Sa première communion 
 12

Retour de Mlle Dufrost au manoir paternel. — Épreuve causée par le second mariage de sa mère. — Ses fiançailles avec M. d’Youville 
 19
Montréal en 1722 
 29
Mariage de Mlle Dufrost — Elle quitte Varennes. — Son séjour chez sa belle-mère. — Elle devient veuve 
 40
Mme d’Youville se dévoue de plus en plus aux bonnes œuvres. — Elle visite les pauvres et les prisonniers. — Elle s’associe trois compagnes et jette les fondements de son Institut 
 49
Mme d’Youville remplace les Frères Hospitaliers. — Elle relève l’Hôpital-Général prêt à disparaître. — Des lettres patentes du roi la confirment dans la direction de cette maison. — Elle la réorganise. — Elle y abrite toutes les misères 
 67
Mme d’Youville reçoit les règles pour le gouvernement de sa communauté. — Elle l’assoit sur des bases solides. — Son approbation et son développement 
 91

Mme d’Youville reçoit les prisonniers de guerre. — Elle fait faire un grand mur pour entourer sa propriété. — Elle attire chez elle un plus grand nombre de dames pensionnaires et, par toutes sortes de travaux, assure la vie et le bien-être à ses pauvres 
 105
Mme d’Youville exerce sa charité en dehors de son hôpital. — Elle visite les pauvres à domicile. — Elle adopte les enfants trouvés 
 113
Cession du Canada à l’Angleterre. — Mme d’Youville complète les ressources de sa maison en achetant la seigneurie de Châteauguay. — Grand incendie de l’Hôpital-Général. — Elle le rebâtit. — Elle fait des travaux considérables à Châteauguay 
 121
Mort de Mme d’Youville. — Regrets de ses filles. — Ses funérailles. — Fait merveilleux arrivé à sa mort. — Sa réputation de sainteté 
 146
Vertus pratiquées par Mme d’Youville. — Vertus théologales : Foi, Espérance, Charité. — Ses dévotions 
 171

Vertus cardinales 
 188
On exhume les restes de Mme d’Youville. — Ses prophéties. — Miracles obtenus par son intercession. — Décret introduisant la cause de sa canonisation 
 208



SECONDE PARTIE
Historique du développement de l’Institut des Sœurs de la Charité.

Premières compagnes de Mme d’Youville. — Supérieures de l’Institut depuis sa fondation jusqu’à nos jours 
 241
Missions du Nord-Ouest 
 299
1o Asile Saint-Patrice. — 2o Hospice Saint-Joseph. — 3o Refuge Sainte-Brigitte — 4o Asile Nazareth 
 344

1o Asile Bethléem. — 2o Hôpital Notre-Dame. — 3o Asile Saint-Henri. — 4o Orphelinat catholique. — 5o Asile Sainte-Cunégonde. — 6o Fourneau économique. — 7o Patronage d’Youville. — 8o Statistiques supplémentaires 
 378
1o Hôtel-Dieu de Saint-Hyacinthe. — 2o Sœurs Grises de la Croix, Ottawa. — 3o Sœurs de la Charité de Québec 
 406

 435

 437