Page:Œuvres complètes de Delphine de Girardin, tome 4.djvu/494

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


lettres 
pages
VI. 
Le monde parisien qui s’ennuie toujours ; le monde parisien qui s’amuse toujours. — Chasse à Chantilly. — Modes 
 70
Carême. — Une foule privilégiée. — Salon de 1837. — Portraits bourgeois. — Droits des femmes 
 75
Crise ministérielle. — La grippe. — Promenade de M. le duc de Bordeaux. — Modes. — Les visites du matin 
 82
IX. 
Rondeau ministériel. — Dans un bal costumé, les Anglaises ne sont pas toutes jolies. — Statuette de mademoiselle Taglioni. — Le théâtre de M. de Castellane. — Les Mémoires de M. le vicomte de la Rochefoucauld 
 88
X. 
Le danger de l’éloquence. — Le crime des idées 
 95
XI. 
Malveillance des Parisiens contre le printemps. — Le rossignol n’est qu’un gazouilleur périodique. — Les journalistes et les salons. — Un véritable poète n’est pas responsable de ses inspirations 
 96
Promenade. — Tulipes de M. Tripet. — Le faubourg Saint-Germain. — Un étrange pari 
 102
Arrivée de la princesse Hélène à Paris 
 108
Dédain de convention. — Fêtes populaires. — Définition du bonheur. — La princesse Hélène. — Victor Hugo 
 113
XV. 
Invocation à la liberté. — Versailles sauvé des rats et des députés. — Tournoi de Tivoli. — Modes 
 119
Le plus affreux jour de l’année. — Le bal de la garde nationale. — Le papier parfumé. — Un bal d’enfants 
 124
Les environs de Paris 
 130
Le public de l’Opéra. — Danseur décoré. — Serrurier glorifié et ruiné. — Franconi. — Promenade. — Le passant 
 136
Légèreté française. — Constance de la mode 
 144
XX. 
Notre ennemi naturel. — Les coups d’État à la mode. — Tivoli et le Ranelagh. — La Brasserie anglaise. — M. Viennet et M. d’Arlincourt 
 147
L’anniversaire du 29 Juillet. — Le parapluie. — Les vacances. — Les modes. — Le Vicaire de Wakefield 
 153
Les philosophes sans le savoir 
 160
Les fêtes de famille et les prix de collège. — L’ermite de Tivoli. — Les modes du Constitutionnel 
 164
Inauguration du chemin de fer de Paris à Saint-Germain — Boulevards illuminés. — Trop de musique et trop de singes 
 170
La pluie. — Les femmes courageuses. — Une course à Saint-Germain par le chemin de fer. — Négligence des employés. — Tout le monde a mieux à faire que son devoir 
 174