Histoire des Trois Royaumes/Table volume 2

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Traduction par Théodore Pavie.
Duprat (2p. 419-428).


TABLE DES MATIÈRES.



Chap. I. ― Projet d’alliance entre Youen-Chu et Liu-Pou.

Lettre de Youen-Chu à Liu-Pou ; lettre de Hiuen-Té à celui-ci ; embarras de Liu-Pou ; lettre de Ky-Ling ; Liu-Pou invite Ky-Ling et Hiuen-Té à un banquet ; embarras et terreur des deux convies ; Liu-Pou perce avec une flèche la tige d’une lance ; les deux armées se retirent ; colère de Touen-Chu ; Han-Yn est envoyé pour négocier le mariage entre la fille de Liu-Pou et le fils de Touen-Chu ; observations de Tchin-Kong sur l’époque du mariage ; Liu-Pou change d’avis et emprisonne Han-Yn.


Chap. II. ― Révolte de Tchang-Siéou.

Liu-Pou injurie Hiuen-Té à la tête de ses troupes ; Hiuen-Té, forcé de fuir, se sauve à la capitale ; il se présente à Tsao-Tsao qui l’accueille avec égards ; perfide conseil de Sun-To ; Kouo-Kia engage Tsao-Tsao à s’attirer l’affection des gens de bien ; Hiuen-Té est nommé gouverneur de Tu-Tchéou ; il part pour Siao-Pey avec ses troupes ; révolte de Tchang-Siéou ; celui-ci se soumet d’abord ; Tsao-Tsao s’oublie auprès de la veuve de Tchang-Tsy ; révolte des soldats de Tchang-Siéou ; assaut du camp de Tsao-Tsao ; mort de Tien-Wei, de Tsao-Min et de Tsao-Ngan ; fuite de Tsao-Tsao ; fermeté de Tu-Kin ; lettre de Tsao-Tsao à Liu-Pou ; celui-ci fait décapiter Han-Yn et déclare la guerre à Touen-Chu ; lettre de Liu-Pou à Tsao-Tsao ; complote de Tchin-Kouey et de Tchin-Teng contre Liu-Pou.


Chap. III. ― Youen-Chu se déclare empereur et attaque Liu-Pou.

Youen-Chu déclare à ses mandarins les raisons qui le portent à prendre le titre d’Empereur ; irrité contre Liu-Pou, il l’attaque avec deux cents mille hommes ; effroi de celui-ci ; sa colère contre Tchin-Kouey ; réponse de ce mandarin ; Han-Sien et Tang-Fong abandonnent le parti de Youen-Chu ; défaite des généraux de celui-ci ; il apparaît avec toute la pompe impériale et est battu à son tour ; arrivée de Kouan-Yun ; lettre de Sun-Tsé à Youen-Chu qui lui redemande les soldats prêtés quelques années auparavant ; colère de Youen-Chu.


Chap. IV. ― Tsao-Tsao marche contre Youen-Chu.

Sun-Tsé envoie un message à Tsao-Tsao ; celui-ci marche contre Youen-Chu avec trois cents mille hommes ; Sun-Tsé, Liu-Pou et Hiuen-Té se réunissent avec lui ; disette et famine ; Tsao-Tsao emprunte la tête de son intendant pour calmer les murmures de l’armée ; Youen-Chu est chassé de la ville ; Tchang-Siéou et Liéou-Piao se liguent contre Tsao-Tsao ; celui-ci rentre dans la capitale, puis se remet en campagne ; sa déclaration au peuple et à l’armée à propos des moissons ; il coupe ses cheveux au lieu de sa tête ; siège de Nan-Yang ; fausse attaque ; Tsao-Tsao pris à son propre piège et battu ; il défait Tchang-Siéou et Liéou-Piao qui veulent lui couper la retraite ; sacrifices offerts aux mânes des officiers et à l’ombre de son cheval ; il est rappelé à la capitale ; il repousse l’ennemi qui le poursuit, puis est repoussé à son tour.


Chap. V. ― Tsao-Tsao attaque et bat Liu-Pou.

Tsao-Tsao envoye un titre et un grade à Sun-Tsé ; conversation de Tsao-Tsao avec Kouo-Kia et Sun-Yo ; Liu-Pou trompé par Tchin-Kouey et par Tchin-Teng ; fidélité de Tchin-Kong ; il intercepte le courrier de Hiuen-Té ; colère de Liu-Pou qui va attaquer Hiuen-Té et lui enlève sa ville de Siao-Pey ; défaite des armées impériales ; Hia-Héou-Tun blessé d’une flèche ; Liu-Pou respecte la famille de Hiuen-Té et l’emmène à Su-Tchéou ; Hiuen-Té et les siens se retirent près de Tsao-Tsao ; attaque du passage de Siéou-Kouan ; trahisons des deux Tchin ; Liu-Pou perd sa ville de Su-Tchéou ; il a l’intention de se rendre ; Tchin-Kong le force à la résistance.


Chap. VI. ― Mort de Liu-Pou.

Tchin-Kong donne des conseils à Liu-Pou ; hésitation de celui-ci ; il consulte ses femmes ; tentatives pour renouer l’alliance avec Youen-Chu ; sortie des négociateurs ; réponse de Youen-Chu ; hésitation de Liu-Pou ; il ne peut franchir le camp ennemi et rentre avec sa fille ; Liu-Pou fatigué par les orgies défend à ses officiers de boire ; châtiment et trahison de Héou-Tcbing ; Tsao-Tsao détourne la rivière pour inonder la ville assiégée ; proclamation de Tsao-Tsao ; Liu-Pou livré par les siens ; ses dernières paroles ; il est mis à mort ainsi que Tchin-Kong et Kao-Chun ; Tchang-Léao fait sa soumission.


Chap. VII. ― Complot contre Tsao-Tsao.

Pacification de la province de Su-Tchéou ; retour de l’armée à la capitale ; Tsao-Tsao présente Hiuen-Té à l’Empereur qui le reconnaît pour son oncle ; généalogie de Hiuen-Té ; partie de chasse de l’Empereur ; arrogance de Tsao-Tsao ; douleur de l’Empereur ; il appelle près de lui son oncle maternel Tong-Tching ; promenade dans la galerie des portraits ; l’Empereur écrit avec son sang un édit que l’Impératrice coud dans une ceinture et qui est remis à Tong-Tching ; Tsao-Tsao cherche à découvrir ce que renferme ce vêtement, et il n’y trouve rien ; Tong-Tching aperçoit par hasard l'édit impérial ; ses projets ; il se concerte avec Wang-Tsé-Vou ; liste des conjurés.



Chap. I. ― Suite du complot contre Tsao-Tsao.

Hiuen-Té est associé au complot ; il se retire dans son jardin pour écarter les soupçons ; Tsao-Tsao le mande près de lui ; ils soupent ensemble ; dialogue entre ces deux personnages sur les grands hommes de leur temps ; apparition d’un dragon ; coup de tonnerre et frayeur simulée de Hiuen-Té ; nouvelles de la défaite et de la mort de Kong-Sun-Tsan ; Hiuen-Té, désireux de s’éloigner de Tsao-Tsao, obtient de lui d’aller combattre Youen-Chu ; les conseillers exhortent Tsao-Tsao à lui retirer le commandement de ses troupes. Refus de Hiuen-Té ; défaite et mort de Youen-Chu ; le sceau impérial revient à Tsao-Tsao ; ruse pour faire périr Hiuen-Té ourdie par Tsao-Tsao et déjouée par Tching-Kouey.


Chap. II. ― Tsao-Tsao attaque Youen-Chao.

Hiuen-Té fait écrire à Youen-Chao pour lui demander des secours ; Youen-Chao délibère avec ses conseillers ; discours de ceux-ci ; Tsao-Tsao se met en campagne ; ses généraux Liéou-Tay et Wang-Tchong attaquent Hiuen-Té dans Su-Tchéou ; celui-ci ne sachant si Tsao-Tsao dont la bannière flotte dans le camp ennemi s’y trouve en personne.envoye en reconnaissance Yun-Tchang ; les deux généraux Liéou-Tay et Wang-Tchong, faits prisonniers par YunTchang et par Tchang-Fey dans deux rencontres, sont mis en liberté ; Hiuen-Té les charge d’éclairer leur maître sur ses véritables sentiments.


Chap. III. ― Tsao-Tsao est injurié par Ni-Hang.

Tsao-Tsao, irrité contre ses généraux vaincus, leur retire leurs grades ; il envoyé un émissaire à Tchang-Siéou, qui se soumet et veut en expédier un second vers Liéou-Piao ; on lui désigne le cynique Ni-Hang ; paroles étranges de celui-ci ; Tsao-Tsao en fait le chef de ses cymbaliers ; conduite fantasque du philosophe ; il va trouver Liéou-Piao qui l’envoyé vers Hwang-Tsou ; hésitations de Liéou-Piao ; conseils que lui donne Han-Song ; message de celui-ci vers Tsao-Tsao ; Han-Song bien traité à la cour conseille à Liéou-Piao de se soumettre ; Hwang-Tsou met à mort le philosophe Ni-Hang.


Chap. IV. ― Tsao-Tsao découvre la conspiration tramée contre lui.

Tong-Tching tombe malade ; il est traité par Ky-Tay-Ping, médecin de l’Empereur ; rêve de Tong-Tching ; il se trahit ; le médecin s’offre d’empoisonner Tsao-Tsao ; un esclave de Tong-Tching, maltraité par lui, se réfugie chez Tsao-Tsao ; celui-ci invite les grands à un repas ; le médecin est mis à la torture ; il refuse de nommer ses complices ; Tsao-Tsao accourt chez Tong-Tching ; il y amène le médecin enchaîné ; courage et mort de ce dernier ; supplice des conjurés et de la fille de Tong-Tching, épouse de l’Empereur ; le jeune souverain est séquestré ; Tsao-Tsao s’entoure d’une garde de trois mille hommes et marche contre Hiuen-Té.


Chap. V. ― Défaite de Hiuen-Té.

Tsao-Tsao marche contre Hiuen-Té et menace le Su-Tchéou avec deux cents mille hommes ; Hiuen-Té envoie demander des secours à Youen-Chao en le priant d’attaquer la capitale dégarnie de troupes ; faiblesse et indécision de Youen-Chao que la maladie d’un jeune fils empêche de se mettre en campagne ; Tchang-Fey échoue dans son plan de surprendre le camp de Tsao ; défaite de Hiuen-Té et de ses deux frères d’armes ; il se retire près de YouenChao ; Yun-Tchang entouré est sollicité de se rendre ; ses conditions ; Tsao-Tsao les accepte et il fait sa soumission à l’Empereur.


Chap. VI. ― Aventures de Yun-Tchang après sa soumission.

Yun-Tchang arrive à la capitale avec les deux femmes de Hiuen-Té ; l’Empereur le reçoit avec intérêt ; prévenances de Tsao-Tsao à son égard ; fidélité inébranlable de Yun-Tchang ; ses attentions et ses soins assidus envers les deux dames confiées à sa garde ; son désintéressement ; songes et appréhensions des deux captives ; Yun-Tchang est surnommé le héros à la Belle-Barbe ; Tsao-Tsao lui fait don du coursier nommé le Lièvre-Rouge ; joie de Yun-Tchang ; il demande à s’acquitter envers Tsao-Tsao pour pouvoir librement rejoindre son frère aîné ; Youen-Chao attaque Tsao-Tsao ; exploits de Yun-Tchang.



Chap. I. ― Exploits et aventures de Yun-Tchang.

Colère de Youen-Chao contre Hiuen-Té ; celui-ci s’excuse et demande à combattre ; Yun-Tchang reçoit de l’Empereur le titre de prince de Chéou-Ting ; premiers succès de l’armée de Youen-Chao ; nouveaux exploits de Yun-Tchang ; Hiuen-Té averti par les siens s’avance pour reconnaître quel est ce héros redoutable ; il voit flotter la bannière de Yun-Tchang ; celui-ci revient à la capitale sans avoir pu parler à son frère adoptif ; il demande à marcher de nouveau contre des rebelles ; Sun-Rien le rejoint et lui apprend où est Hiuen-Té ; lettre de celui-ci ; réponse de Yun-Tchang ; il veut prendre congé de Tsao-Tsao qui lui refusé sa porte ; départ du héros ; sa lettre d’adieu au premier ministre.


Chap. II. ― Yun-Tchang va rejoindre Hiuen-Té.

Tsao-Tsao défend devant ses mandarins la conduite de Yun-Tchang ; il envoye vers celui-ci Tchang-Léao sous prétexte de lui offrir un vase précieux et une tunique pour la route ; entrevue de Yun-Tchang et de Tsao-Tsao sur le pont de Pa-Ling ; Yun-Tchang accepte la tunique et poursuit sa route ; ses aventures ; il court un grand danger dans un couvent Bouddhique ; un Bonze lui sauve la vie ; il décapite, chemin faisant, cinq commandants qui veulent l’arrêter et force cinq passages ; sa rencontre avec Sun-Kien ; il retourne dans le Jou-Nan rejoindre Hiuen-Té qui s’y était retiré lui-même pour fuir les mauvais procédés de Youen-Chao.


Chap. III. ― Yun-Tchang retrouve Tchang-Fey.

Hia-Héou-Tun attaque Yun-Tchang ; quatre courriers expédiée par Tsao-Tsao arrivent successivement et interrompent le combat i entrevue de Tchang-Léao et de Yun-Tchang ; celui-ci poursuit sa route ; aventure dans une cabane où un jeune homme veut lui voler son coursier ; rencontre de l’ancien Bonnet-Jaune Pey-Youen-Chao et de son collègue Tchéou-Tsang ; l’un et l’autre se soumettent à Yun-Tchang ; ce dernier apprend que Tchang-Fey occupe la ville de Kou-Tching ; leur entrevue ; Tchang-Fey accuse son frère d’armes d’avoir trahi ses serments et veut le combattre ; arrivée d’une division de Tsao-Tsao commandée par Tsay-Yong que Yun-Tchang décapite aussitôt ; Tchang-Fey, à qui les deux dames ont tout raconté, reconnaît l’innocence de Yun-Tchang ; leur entrée à Kou-Tching.


Chap. IV. ― Yun-Tchang retrouve Hiuen-Té.

Rencontre de My-Tcho et de My-Fang ; repas de réjouissance ; Hiuen-Té ayant abandonné le Jou-Nan pour repasser au nord du fleuve Jaune, Yun-Tchang et Sun-Kien vont à sa recherche ; Hiuen-Té rejoint son frère d’armes dans la cabane du fermier Kouao-Tching dont il adopte le fils ; Hiuen-Té, sous prétexte d’attirer Liéou-Piao dans le parti de son allié, quitte Youen-Chao avec le conseiller Kien-Yong ; rencontre de Tsé-Long ; réunion de tous les généraux et conseillers de Hiuen-Té à Kou-Tching ; ils se retirent dans le Jou-Nan.


Chap. V. ― Sun-Tsé décapite un être surnaturel et meurt.

Puissance de Sun-Tsé ; sa requête à l’Empereur ; Tsao-Tsao lui refuse le titre de général en chef de la cavalerie ; colère de Sun-Tsé ; il surprend un messager de Hu-Kong et le fait mettre à mort ; trois partisans de celui-ci attaquent Sun-Tsé dans une partie de chasse et le blessent grièvement ; arrivée à Ou-Kiun du Tao-Ssé Yu-Ky ; Sun-Tsé, irrité des honneurs que lui prodiguent ses officiers, le fait jeter en prison ; il résiste aux prières de ses généraux et aux instances de sa mère ; le sorcier est condamné au feu s’il ne fait tomber une pluie surnaturelle ; il est décapité ; terreur de Sun-Tsé ; apparitions multipliées du sorcier ; ses miraculeuses vengeances ; derniers moments, recommandations et mort de Sun-Tsé.


Chap. VI. ― Tsao-Tsao attaque Youen-Chao.

État du royaume de Ou à l’avènement au trône de Sun-Kuen ; ses ministres et ses mandarins, Tchang-Tchao, Tchéou-Tu, Lou-Siéou, Kou-Tong ; Youen-Chao s’apprête à le combattre ; Tsao-Tsao se met en marche pour attaquer Touen-Chao ; celui-ci jette en prison son conseiller Tsou-Chéou ; premiers succès de Touen-Chao ; il entoure le camp impérial de tours en bois ; Tsao-Tsao fait construire des chars à lancer des pierres ; mines et contremines ; Tsao-Tsao bloqué dans son camp écrit à Sun-Tu ; réponse de celui-ci ; les convois de TouenChao sont interceptés et brûlés ; Tsao-Tsao manquant de vivres expédie à la capitale des courriers qui sont arrêtés par Hu-Téou ; ce mandarin propose à Youen-Chao de se porter sur la capitale ; ses avis sont rejetés ; il passe dans le camp de Tsao-Tsao.


Chap. VII. ― Tsao-Tsao brûle les vivres rassemblés à Ou-Tchao.

Hu-Téou se rend près de Tsao-Tsao, qui le reçoit bien et accueille ses plans ; leur conversation ; marche nocturne de Tsao-Tsao sur la ville de Ou-Tchao ; pronostics de Tsou-Chéou ; colère de Youen-Chao ; la ville est enlevée pendant l’ivresse du gouverneur ; défaite des divers corps de l’armée du nord ; vengeance exercée par Tsao-Tsao sur les prisonniers ; défection de Tchang-Hou et de Kao-Lan ; nouvelles ruses de Tsao-Tsao ; Tsou-Chéou fait prisonnier refuse de se soumettre ; Tsao-Tsao le fait mettre à mort.



Chap. I. ― Tsao-Tsao détruit l’armée de Youen-Chao.

Les vaincus se rallient autour de Touen-Chao ; il revient à Ky-Tchéou ; désolation de ses troupes ; Tien-Fong condamné à mort par Youen-Chao se tue dans sa prison ; faiblesse de Youen-Chao pour son plus jeune fils ; il se remet en campagne avec les renforts que ses enfants lui amènent ; prophétie d’un vieillard dans le camp de Tsao-Tsao ; les armées se rencontrent ; Tsao-Tsao dispose dix corps de troupes en embuscade ; défaite et fuite de Youen-Chao et de ses fils ; maladie et découragement de Youen-Chao ; Hiuen-Té veut marcher sur la capitale.


Chap. II. ― Défaite de Hiuen-Té.

Premiers combats dans lesquels l’avantage reste à Hiuen-Té ; ruse de Tsao-Tsao ; il enlève le Jou-Nan et repousse les lieutenants de Hiuen-Té ; celui-ci est réduit à fuir avec moins de mille cavaliers ; son désespoir ; ses frères d’armes refusent de l’abandonner et soutiennent son courage ; Tsé-Long lui propose de se retirer près de Liéou-Piao dont il va d’abord sonder les dispositions ; opposition de Tsay-Mao ; Liéou-Piao va recevoir Hiuen-Té ; Tsao-Tsao attaque de nouveau Youen-Chao ; il va camper à Kouan-Tou.


Chap. III. ― Discorde entre les fils de Youen-Chao.

Témérité du jeune Youen-Chang ; il est battu ; douleur de Youen-Chao ; vers sur sa mort ; Liéou-Ssé fait déclarer son fils Youen-Chang héritier du trône ; vengeance qu’elle exerce sur le corps de ses rivales assassinées ; cruautés de Youen-Chang ; il cède à Youen-Tan son conseiller Fong-Ly ; défiance mutuelle des deux frères ; conseils de leurs affidés ; Youen-Chang, apprenant que son frère veut se soumettre à Tsao-Tsao, va le secourir ; réunion des trois fils de Youen-Chao ; Tsao-Tsao se tourne contre Liéou-Piao ; Youen-Tan se décide à se soumettre à Tsao-Tsao ; Youen-Chang, apprenant que son frère veut l’assassiner dans un repas, l’attaque et le défait ; Sin-Py, envoyé vers le premier ministre par Youen-Tan, le décide à accepter la soumission de celui-ci et à marcher contre Youen-Chang.


Chap. IV. ― Tsao-Tsao s’empare de Ky-Tchéou en arrêtant la rivière.

Tsao-Tsao marche contre Ky-Tchéou ; défection de Liu-Kwang et de Liu-Tsiang ; défiance de Youen-Tan contre Tsao-Tsao qui découvre ses desseins ; siège de Ky-Tchéou ; châtiment et défection de Fong-Ly ; Chen-Pey bouche le souterrain que fait creuser Fong-Ly et l’y fait périr ; il chasse de la ville les vieillards et les infirmes et fait une sortie ; prise de la ville de Ky-Tchéou envahie par les eaux ; Chen-Pey fait prisonnier refuse de se soumettre ; Sin-Py demande sa tête pour se venger du massacre de sa famille ; Tsao-Py entre dans la ville prise et pénètre dans le palais de Youen-Chang.


Chap. V. ― Tsao-Tsao s’empare du passage de Hou-Kwan.

Colère de Tsao-Tsao contre son fils ; celui-ci épouse Tchen-Ssé ; Tsao-Tsao sacrifie sur la tombe de Youen-Chao ; Hu-Tcho décapite Hu-Yéou ; Tsao-Tsao consulte le mandarin Tsouy-Yen ; défaite de Youen-Tan ; il est tué par Su-Hwang ; Wang-Siéou va pleurer sur son cadavre ; Youen-Chang et Youen-Hy se réfugient chez les Mongols ; trahison du commandant de Yéou-Tchéou ; fermeté de Han-Heng ; le passage de Hou-Kwan est enlevé par surprise.


Chap. VI. ― Kouo-Kia s’empare du Léao-Tong.

Les Mongols refusent de prendre parti pour Kao-Kan ; il meurt assassiné par Wang-Yen ; conseils donnés par Kouo-Kia ; Tsao-Tsao franchit les frontières de la Tartarie ; Tien-Tchéou lui indique la route à suivre ; défaite des Mongols ; Tien-Tchéou refuse le titre de prince ; Tsao-Tsao récompense les mandarins qui lui avaient donné des avis prudents, bien qu’il eût refusé de les suivre ; mort de Kouo-Kia ; Youen-Chang et Youen-Hy, qui méditaient de s’emparer du Léao-Tong, sont assassinés par Kong-Sun-Kang, gouverneur de la province ; billet écrit par Kouo-Kia ; un petit oiseau de cuivre jaune est découvert sur l’indication de Sun-Yéou.


Chap. VII. ― Liéou-Hiuen-Té assiste à un banquet dans la ville de Hiang-Yang.

Tsao-Tsao fait élever trois tours ; détails sur son second fils Tsao-Tchy ; il adresse une requête à l’Empereur en faveur de Kouo-Kia et des fils de celui-ci ; Hiuen-Té combat et détruit les troupes de Tchang-Hou ; le cheval Ty-Lou ; Tsay-Mao et sa sœur, seconde femme de Liéou-Piao, veulent l’animer contre Hiuen-Té ; Y-Tsy donne des conseils à ce dernier ; Hiuen-Té se retire à Sin-Yé ; conversation entre Hiuen-Té et Liéou-Piao ; faiblesse de celui-ci à l’égard de son second fils ; observations qui lui sont faites par Hiuen-Té ; il s’enfuit à Sin-Yé ; Tsay-Mao l’accuse d’avoir écrit des vers qui trahissent ses projets ; incertitude de Liéou-Piao ; Tsay-Mao invite Hiuen-Té à un banquet pour l’assassiner ; Tsé-Long l’accompagne ; Y-Tsy fait comprendre par signes à Hiuen-Té le danger qu’il court ; Hiuen-Té s’enfuit ; son cheval le sauve en franchissant une rivière ; il se dirige vers Nan-Tchang.


Chap. VIII. ― Liéou-Hiuen-Té rencontre Ssé-Ma-Hoey.

Tsé-Long court à la recherche de son maître ; Hiuen-Té, errant dans la campagne, rencontre un petit pâtre ; l’enfant le reconnaît et le conduit chez son maître le docteur Chouy-King ; le docteur apprend par le son du luth l’approche du héros ; conversation entre le docteur et Hiuen-Té ; vers prophétiques ; le Dragon et le Phénix ; conversation du docteur avec un inconnu pendant la nuit ; Hiuen-Té interroge vainement le docteur, qui lui répond par des phrases mystérieuses.


Chap. IX. ― Liéou-Hiuen-Té rencontre Su-Chu à Sin-Yé.

Tsé-Long retrouve enfin Hiuen-Té, que ses frères d’armes, Tchang-Fey et Kouan-Kong, rejoignent bientôt ; colère de Liéou-Piao contre Tsay-Mao ; Liéou-Ky va porter à Hiuen-Té les excuses de son père ; vers chantés dans la rue par Tchen-Fo ; cet inconnu donne de mauvais conseils à Hiuen-Té pour s’assurer de ses vertus ; Hiuen-Té le renvoie ; Tchen-Po s’explique et reste près de lui avec le titre de conseiller militaire ; Liu-Kwang et Liu-Tsiang attaquent imprudemment Hiuen-Té ; ils sont défaits et perdent la vie ; Tsao-Jin veut les venger ; Ly-Tien cherche à le retenir ; Tsao-Jin le force à le suivre et se met en marche.