100%.png

Histoire du Canada et des Canadiens français

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Histoire du Canada et des Canadiens français
de la découverte jusqu'à nos jours
Grassart.


TABLE DES MATIÈRES




pages


PREMIÈRE PARTIE. — LA NOUVELLE FRANCE


CHAPITRE IDe la découverte des « Terres-Neuves » à la mort de Poutrincourt (1504 — 1608).



Les « entreprises de mer » des Français. — Les Terres Neuves. — François Ier et le « testament d’Adam ». — Les premières expéditions et découvertes de Jacques Cartier. — Le Saint-Laurent et le Canada. — Les sauvages et les canons des Français. — Retour à Saint-Malo. — Entrevue de François Ier et de Jacques Cartier. — Interruption, puis reprise des voyages de découvertes. — Roberval. — L’amiral Coligny et ses projets de colonisation. — Villegagnon au Brésil. — Jean Ribaut, puis Laudonnière en Floride. — La vengeance de Dominique de Gourgues. — Henri IV et les premiers établissements des Anglais et des Français dans l’Amérique du Nord. — Chauvin et Du Pont-Gravé. — Le premier voyage de Champlain. — De Mons et Poutrincourt. — Lescarbot et son Histoire. — Le départ du Jonas de La Rochelle. — Les premiers Acadiens et leurs travaux. — Biencourt et Delatour. — Les Jésuites et dissensions qu’ils amènent. — Premières luttes avec les Anglais. — Port-Royal fondé, ruiné et relevé. — Mort de Poutrincourt (1615) 
 19


CHAPITRE IIDe la fondation de Québec au traité de Saint-Germain-en-Laye (1608-1632).


Établissement de Québec. — Les « nations » sauvages. Expéditions contre les Iroquois. — Mort de Henri IV. — L’intolérance contre les huguenots se manifeste aussitôt en Amérique. — Découragement de M. de Mons. — Champlain « gouverneur de la Nouvelle-France. » — Les Jésuites évincent les Récollets. — Leurs missions. — Chute de La Rochelle et ses conséquences. — La Compagnie des cent associés. — Les Kertk devant Québec. — Reddition de cette place. — Les Anglais au Cap-Breton et en Acadie. — Paix avec l’Angleterre 
 55


CHAPITRE IIIDu traité de Saint-Germain au traité de Bréda (1632-1667).


Le commandeur de Razilly en Acadie. — Champlain reprend possession de son gouvernement. — Un courant d’émigration. — Mort de Champlain. — M. de Montmagny (Mons Magnus, Ononthio). — Travaux de défrichement et de colonisation. — Les Couvents de France et de Nouvelle-France. — Fondation de Montréal. — Incursions et barbarie des Iroquois. — Les gouverneurs se succèdent de trois en trois ans. — Premiers rapports entre le Canada et les colonies anglo-américaines. — Conflits entre le gouverneur et les Jésuites. — Mgr de Laval « sèche sur pied. » — Son triomphe. — Colbert et la Nouvelle-France. — La situation en Acadie 
 83


CHAPITRE IVDu traité de Bréda à la paix de Ryswick (1667-1697).



Le marquis de Tracy et l’intendant Talon. — Les Voyages de La Hontan. — Demande de nouveaux colons. — Prudence excessive de Colbert. — Frontenac. — Essai d’États-Généraux du Canada condamné par le roi. — Nouveaux démêlés entre le gouverneur et le clergé. — Expéditions de Cavelier de La Salle et autres. — Exploration de la vallée du Mississipi. — La Louisiane. — Rappel de Frontenac. — Mort de La Salle. — Expédition de la baie d’Hudson. — Le « traité de neutralité » entre les couronnes, violé par les peuples. — Révolution anglaise de 1688. — Guerre entre la France et l’Angleterre. — Ses conséquences pour le Canada et l’Acadie. — Saint-Castin. — M. de Frontenac renvoyé au Canada. — Succès des Français 
 111


CHAPITRE VDu traité de Ryswick au traité d’Utrecht (1098-1713).


Gouvernement de M. de Callières. — Paix avec les Iroquois. — Le Rat. — Premiers établissements en Louisiane. — Disette de colons et refus d’accueillir les Huguenots. — Conséquences funestes de cette politique. — Tableau de l’Acadie au commencement du XVIIIe siècle. — La guerre de la succession d’Espagne rallume les hostilités entre les Français et les Anglais d’Amérique. — Prise et reprise de Port-Royal. — Les Français conquièrent Terre-Neuve et défendent victorieusement le Canada. — Perte de l’Acadie. 
 159


CHAPITRE VIDu traité d’Utrecht au traité d’Aix-la-Chapelle (1713-1747).


État du Canada à la mort de Louis XIV. — Les efforts du gouvernement de la Régence se portent vers la Louisiane. — Le système de Law. — Fondation de Louisbourg. — Le marquis de Beauharnais succède au premier marquis de Vaudreuil comme gouverneur du Canada. — Période de paix et de prospérité relative pour la colonie. — Explorations de La Varenne de La Vérandrye et découverte des Montagnes-Rocheuses. — Guerre de la succession d’Autriche. — Déclin de la marine française. — Reddition de Louisbourg que la France recouvre à la paix. 
 187


CHAPITRE VIIDu traité d’Aix-la-Chapelle à l’arrivée de Montcalm (1747-1756).


Accroissement des colonies anglaises en Amérique. — Leurs prétentions sur la vallée de l’Ohio découverte par les Français. — Les « Français neutres ». — Colonies anglaises en « Nouvelle-Écosse ». — Pénurie de colons au Canada. — On construit des forts où il faudrait des fermes. — Les Jésuites traitants et trafiquants en fourrures. — Querelle de limites. — La guerre de Sept-Ans s’allume en Amérique. — Le marquis Duquesne et Washington. — « Pirateries » des Anglais. — Transportation violente des Acadiens. — Évangéline. — Succès des troupes françaises. 
 206


CHAPITRE VIIIDe l’arrivée de Montcalm à la perte du Canada (1756-1763).


Signes avant-coureurs des désastres. — Louis XV veut venger les injures de la Pompadour. — Montcalm. — Malversations de l’intendant Bigot et de ses complices. — Succès militaires des Français. — Prise des forts de Chouégen et de Grenville. — Voltaire et les « arpents de glace » du Canada. — Prise du fort Henry. — Souffrances de la colonie. — Victoire de Carillon. — Lutte disproportionnée. — Montcalm se retranche au camp de Beauport. — Bataille des plaines d’Abraham. — Mort de Montcalm et de Wolfe. — Les Anglais maîtres de Québec. — Résistance des Canadiens français sous Lévis. — Victoire de Sainte-Foy. — Levée du siège de Québec. — Perte du Canada. — Traité de Paris de 1763. — Ses suites. 
 230


DEUXIÈME PARTIE. — LES CANADIENS FRANÇAIS


CHAPITRE IDe la conquête à la proclamation de l’Indépendance américaine (1763-1776).



État du Canada au moment de la conquête. — Vitalité de l’esprit français dans le pays. — Résistance passive des Canadiens français à leurs conquérants. — Régime militaire et rigueurs des Anglais. — État de l’Acadie et retour d’un certain nombre d’Acadiens dans leur pays. — Tentative de la France pour coloniser la Guyane et son issue funeste. — Le roi d’Angleterre abolit les lois françaises au Canada et y substitue la législation anglaise. — Mécontentement et réclamations des Canadiens. — L’Angleterre fait quelques concessions pour empêcher les Canadiens de se joindre aux Américains soulevés contre la métropole anglaise. — Elle réussit dans cette politique. — Les Canadiens français refusent d’associer leur cause à celle des Américains. — Faux point de vue auquel ils se placent. 
 271


CHAPITRE IIDe l'Indépendance des États-Unis à la guerre anglo-méricaine (1776 — 1814).


Le Canada sous l’état de siège. — Carleton et Haldimand. — Les suspects arrêtés et emprisonnés. — La Fayette et Rochambeau. — Après la capitulation de Saratoga et la bataille de Yorktown, l’Angleterre reconnaît l’indépendance des États-Unis. — Conséquences du nouvel état de choses pour les Canadiens français. — Le Canada, diminué, est partagé en deux provinces : Bas-Canada et Haut-Canada. — Constitution de 1791. — Échos de la Révolution française au Canada. — Le premier Parlement canadien. — Séparation persistante entre l’élément français et l’élément anglais de la colonie. — Guerre entre l’Angleterre et les États-Unis. — Bataille de Châteauguay gagnée par les Canadiens français. 
 317


CHAPITRE IIIDu traité de Gand à l’insurrection de 1837-38 (1815-1839).



.

Le conflit de races continue au Canada. — Papineau président de la Chambre d’assemblée. — Lutte entre les gouverneurs et les représentants du peuple canadien. — Acuité croissante de cette lutte. — Faveurs faites au Haut-Canada, peuplé d’Anglais, au détriment du Bas-Canada, peuplé de Français. — Les quatre-vingt douze résolutions. — L’effervescence va croissant. — Assemblées populaires. — Prise d’armes. — Les « fils de la Liberté ». — Insurrection de 1837.— Combats de Saint-Denis et de Saint Charles. — Proclamation de la loi martiale et répression de l’insurrection. — Nouveaux troubles en 1838, également réprimés 
 343
CHAPITRE IVDe l’union des deux Canadas jusqu’à la démission du cabinet Lafontaine (1840-1851).


Nouveaux efforts de l’Angleterre pour étouffer la nationalité franco-canadienne. — Un bill voté par le Parlement anglais établit l’Union des deux Canadas. — Esprit du nouveau régime. — Résistance légale et conquêtes pacifiques des Canadiens français. — L’opposition, dirigée par M. Lafontaine, arrive aux affaires. — Cabinet Lafontaine-Baldwin. — Cabinet Viger-Draper. — Ovation faite à Papineau à son retour de France. — La langue française rétablie comme langue officielle. — Difficultés avec les États-Unis sur des questions de frontières. — Nouveau cabinet Lafontaine-Baldwin. — Collisions à Montréal et incendie de la bibliothèque. — La capitale placée alternativement à Québec et à Toronto. — Retraite du cabinet Lafontaine. 
 371


CHAPITRE VDe la constitution du cabinet Hincks-Morin jusqu’à l’établissement de la confédération du Canada.


Administration du cabinet Hincks-Morin. — Abolition des derniers vestiges du régime féodal au Canada. — Cabinet Macnab-Morin. — Traité de réciprocité commerciale et maritime entre le Canada et les États-Unis. — M. Taché remplace M. Morin dans le cabinet. — Reprise des relations avec la France. — Réformes diverses. — Brandons de discorde : la question de la capitale, laissée finalement à l’arbitrage de la reine d’Angleterre qui désigne Ottawa, et la question de la représentation proportionnelle. — Cabinets Macdonald-Cartier, puis Cartier-Macdonald. — Motifs persistants d’agitation. — Ministère de fusion préparant et réalisant la constitution de la Puissance ou confédération du Canada. 
 396


CHAPITRE VITableau du Canada contemporain



.

Description physique du Canada. — Le sol, la faune et la flore. — Divisions politiques et organisation de la Puissance. — La province de Québec et ses habitants. — Mœurs, religion, instruction publique. — Tableau de la population par comtés. — Québec, Montréal, Trois-Rivières, autres villes et bourgs. — Le recensement de 1881. — Les Acadiens des « Provinces maritimes ». — Les Canadiens français aux États-Unis. 
 433


CHAPITRE VIIL’avenir du Canada français


Rappel des grands traits de cette histoire. — Quelles conclusions en peut-on tirer ? — Vitalité des races et réveil des nationalités opprimées. — Perspectives d’accroissement et d’expansion du peuple canadien-français. — Avantages de leur situation. — Conjonctures par lesquelles ils peuvent passer dans l’avenir. — Pourquoi la France doit s’intéresser particulièrement à cette nation-sœur et établir avec elle des relations d’amitié, d’échange et de commerce de plus en plus intimes. — Conclusion 
 489


APPENDICE. — La langue et la littérature françaises au Canada. 
 521