100%.png

L’Abitibi, pays de l’or

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Éditions du Zodiaque.

L’ABITIBI, PAYS DE L’OR



Collection du Zodiaque Deuxième
ÉMILE BENOIST


L'Abitibi, pays de l'or - Emile Benoist Titre p9.svg

LES ÉDITIONS DU ZODIAQUE
librairie deom frère
1247, rue saint-denis, montréal.

L'Abitibi, pays de l'or - Emile Benoist illustr p9.png




Ce livre est le troisième du « Zodiaque deuxième » publié sous la direction d’Eugène Achard par les « Éditions du Zodiaque » avec le concours de la Librairie Déom, 1247 rue Saint-Denis, Montréal, et imprimé aux Ateliers de la Parole (Ltée), à Drummondville. — La couverture dessinée aux « Établissements Artis » de Paris, a été réalisée à la « photogravure nationale » de Montréal. La teinte or de ce volume symbolise la production minière de l’Abitibi. Le tirage a été établi comme suit : 1550 exemplaires sur papier « Novel » constituant l’édition ordinaire, 1500 exemplaires sur vélin supérieur numérotés à la presse de 1 à 1500 et 20 exemplaires, dont dix hors commerce, sur papier Japon, paraphés et numérotés par l’auteur, de I à XX.




Table des matières

Page
Abitibi et Témiscamingue, terres de travail intense.
Course à l’or et colonisation agricole 
 21
Les Mines et la Colonisation.
L’industrie minière passera mais en faisant le bien. Phénomène de voirie 
 32
Colonies en plein territoire minier.
De vieux Abitibiens établis à la Rivière-Héva, à proximité de mines en exploitation — Des Nicolétains fixés le long de la route d’Amos à Val d’Or 
 39
À la découverte du Nord-Ouest québécois et minier.
Une tournée de la Chambre de commerce de Montréal qui s’est présentée comme une célébration bien opportune et utile de la fête nationale — Toronto a prix les devants 
 46
Nord-Ouest de Québec, Nord de l’Ontario.
La situation géographique des régions minières de l’Abitibi et du Témiscamingue, selon les lignes de longitude et de latitude — Les voies de communication qui s’établissent 
 53

Au Cœur du Pays de l’Or.
La route mouvante de l’Harricana, où sont passés les premiers prospecteurs — La richesse aux sources des rivières 
 61
Saint-Bernard-de-Sullivan.
Paroisse de mineurs et d’ouvriers de scierie — Une cure qui n’est pas sédentaire avec sa série de missions 
 69
Val d’Or.
Une ville que la route a fait surgir au milieu de la confusion — Un maire bulgare élu par des Canadiens français 
 76
Val d’Or, ville en formation.
Un centre minier, dont les mines sont la seule raison d’être, qui n’est pourtant pas administré par des mineurs — D’extérieur, l’apparence de Val d’Or est anglaise — L’exploitation des loisirs 
 84
Bourlamaque, voisine déserte de Val d’Or.
La ville fermée de la compagnie « Lamaque Gold Mine » est pourtant aménagée selon les données de l’Urbanisme — Maisons princières, jardins somptueux, bungalows attrayants 
 93
Un endroit de passage, la Rivière-Piché.
Village où des « squatters » ont organisé toute une série d’établissements malfamés et clandestins — L’exploitation des loisirs d’une population en pays neuf 
 102

Dans les zones O’Brien et Malartic.
Toute la gamme des entreprises, depuis la simple concession jusqu’à la mine en production, en passant par l’entreprise en voie de prospection scientifique — Le filon de la mine O’Brien 
 110
Quatre entreprises minières ont fait naître Malartic.
Canadian Malartic, Sladen Malartic, East Malartic et Malartic Goldfields — Un « open stope » inverti et pas à ciel ouvert — Le guide qui avait été enterré 
 118
La zone de Malartic, dans le Canton Fournière.
Un curé qui loge son église, sa sacristie et son presbytère dans une ancienne « cookerie » — Une paroisse et des missions — Hôtellerie où c’était la forêt il y a huit mois 
 128
Rivalités des clochers, avant que les clochers n’existent.
Val d’Or, né d’hier, aspire déjà à supplanter Amos comme capitale de l’Abitibi, Rouyn, comme métropole du Nord-Ouest minier 
 137
Une feuille de Toronto qui va un peu loin.
L’industrie minière québécoise aux genoux des capitalistes ontariens — Il faut tout de même respecter la vérité et l’exactitude, s’en tenir aux faits 
 144

Comment se fait la prospection d’une concession minière.
Une journée d’expérience sur le terrain de la « Beaucourt Gold Mines » — Comment se repèrent et s’explorent les affleurements minéralisés 
 152
De l’examen des affleurements à l’essai des échantillons.
La mise à jour des veines — Les sondages au diamant — Le laboratoire — Fusion et cupellation 
 160
Jusqu’au plus creux de la mine Sullivan.
Travail de rats, mais travail intelligent — Front d’attaque et chantiers d’abattage — Une caverne comme Virgile dût en montrer à Dante — Sortir les raisins du pouding. Un gruyère dans lequel les rats se sont mis 
 169
Comment en un or pur le minerai se change.
Le moulin et l’usine d’une mine d’or — L’amalgamation, que connaissaient déjà les alchimistes du moyen âge, et la cyanuration — Le flottage, récompense du devoir d’état — Grillage et récupérations incidentes 
 181
 193