La France juive/Table des matières

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Marpon et Flammarion (p. tdm).


TABLE DES MATIÈRES

DU TOME PREMIER





LIVRE PREMIER


 1
Les lieux communs sur le Juif. — Le type véritable. — Les Aryens et les Sémites. — Absence de tout idéal et de tout esprit d’invention. — Les variations de Renan. — Une conférence devant Alphonse de Rothschild. — L’oppression du Juif. — Le mépris du goy. — Le Juif civilisé et le Juif nature. — Le Schlossberg. — Impuissance du Juif à comprendre l’art élevé. — L’ignorance des Juifs au moyen âge. — La constitution physique. — Le Juif portugais et le Juif allemand. — La voix de la race. — Daniel Deronda. — Les tribus perdues. — La Femme de Claude. — Les Juifs du Sahara. — Les Juifs chinois. — Les Falachas. — Coningsby. — La solidarité des Juifs. — Les piaillements du Juif. — Pacifico, Levy de l’Enfida, le petit Mortara, Victor Noir, Lipmann, Selikowitch. — La duchesse de Berry et Deutz. — Un cas de conscience jugé par Crémieux. — L’espionnage juif. — La criminalité juive. — Un passage de Maxime du Camp. — Les célébrités du vol. — Les associations de voleurs juifs. — L’affaire Peschard. — Impunité presque absolue accordée aux Juifs aujourd’hui. — Les grands accaparements. — Les rois juifs. — Les réhabilitations. — Levy Bing. — Les révolutionnaires de l’orthographe. — Les Juifs et la peine de mort. — La prostitution juive. — Les hiérodules. — Les Juives. — Influence des prescriptions religieuses. — Le chiffre de la population juive. Chiffres et documents contradictoires. — Le Juif au point de vue nosologique — Les immunités du Juif devant la peste. — L’odeur juive et Victor Hugo. — La névrose juive. — Son caractère particulier. — Les existences romanesques. — Mme de Païva. — Midhat pacha. — Naquet. — La politique et la régénération du cuir chevelu. — L’article 1965. — Le drame juif. — La dégénérescence de la race. — La tristesse juive. — Les crises religieuses du Judaïsme. — La question du Messie. — Israël phare des nations. — Le Juif moderne d’après Renan. — La campagne anti-sémitique. — Ce qui doit se faire se fera.


LIVRE DEUXIÈME

le juif dans l’histoire de france
Les Juifs dans les Gaules. — Les sentiments religieux délicats et M. Renan. — Les Juifs en Bretagne. — De arrogantia Judeorum. — Les Juifs au moyen âge. — Les mensonges accrédités. — Les écoles, les rabbins et les poètes. — Les Juifs chassés d’Espagne. — Abou Iskak, le poète patriote. — La Kacida en noun. — Les Juiveries du Midi. — La guerre des Albigeois. — La rouelle jaune. — Les mesures de salut social. — Le procès du Talmud. — Les élégies. — L’auto-da-fé de Troyes et la Lanterne. — Le Juif d’après Michelet. — Les Templiers et les Juifs. — L’ordre du Temple, corrompu par l’argent, devient un instrument des Juifs. — Les sacrilèges. — Les Templiers et la Maçonnerie. — Les lépreux. — La guerre sociale au XIVe siècle. — Le mouvement sémitique. — L’expulsion définitive de 1394. — La grandeur de la France.
Le recueillement du Juif après l’expulsion de 1394. — Le grand silence. — La Kabbale. — Reuchlin. — L’impression du Talmud. — La Réforme. — Nostradamus. — Concini. — Lopez — Les Juifs en Hollande. — Le monde de Rembrandt. — Les Juifs en Angleterre. — Cromvell et Manassé. — Le drame de Victor Hugo. — Les quatre familles juives du Paris de Louis xiv. — Les Juifs de Metz. — La protection des Brancas. — Les Juifs du Comtat. — Un bon conseil de rabbin. — L’Avignon papale et Mistral. — Les Juifs de Bordeaux. — Montaigne et Alexandre Dumas. — La Princesse de Bagdad. — Les Maranas. — Efforts des Juifs pour s’introduire à Paris. — La requête des marchands et négociants de Paris. — L’araignée d’or juive, die judische goldspinne. — Voltaire et les Juifs. — Les deux agents. — Voltaire financier. — L’ignorance du XVIIIe siècle sur les Juifs. — La colonie juive de Paris. — Peixotto. — Le premier cimetière juif. — Louis xvi et les Juifs. — Le mouvement juif latent. — La Franc-Maçonnerie. — L’expulsion des Jésuites. — Les Juifs déguisés : Law, le comte de Saint-Germain, Cagliostro. — La haine des Juifs contre Marie-Antoinette. — Le Juif Angelucci et Beaumarchais. — Marie-Thérèse et les Juifs. — L’affaire du Collier. — L’illuminisme. — La loge Saint Jean de la Candeur. — Le duc d’Orléans, grand-maître de la Franc-Maçonnerie, est allié des Juifs. — La Passion de Louis xvi. — L’Académie de Metz. — L’abbé Grégoire. — Les Juifs et la Coustituante. — L’émancipation. — L’ancien régime et le régime actuel. — Le nouveau Sinaï.
Le Juif pendant la Révolution. — David et Marat. — Le vol du Garde-Meuble. — Les tripotages juifs et le Directoire. — Napoléon ier était-il Sémite ? — L’Empire et la Franc-Maçonnerie. — Le grand Sanhédrin. — Le noble hommage rendu par les Juifs à la Papauté et au Clergé chrétien. — Ingratitude du Juif dès qu’il a été le maître. — Les outrages à Pie ix. — Ce qu’on aurait dû faire en 1806. — L’opinion de Portalis. — L’invasion juive. — Les mesures répressives. — Le décret de 1808. — Obligation imposée aux Juifs de prendre un nom. — Les noms juifs. — Mayer, Meyer et Maier. — Le recensement des Juifs sous Napoléon ier. — Le maréchal Ney et les Juifs. — Rupture des Juifs avec Napoléon. — Rothschild après Waterloo. — Une erreur de Michelet.
Le compte de liquidation. — L’avènement des Rothschild. — La Restauration reste étrangère à tout sentiment de justice et de prévoyance. — Les banquiers français conspirent contre eux-mêmes. — La famille d’Orléans et l’amour de l’argent. — Rothschild est le vrai ministre de Louis-Philippe. — Le chef d’œuvre de Toussenel. — Les Juifs rois de l’époque. — Le Saint-Simonisme. — La philosophie financière. — Les frères Pereire. — La mort d’un bottier. — Les dernières protestations de l’esprit aryen contre l’invasion sémitique. — Le théâtre et la littérature. — Les Chrétienneries de Pétrus Borel. — Le mépris du duc d’Orléans pour les Juifs.
Crémieux et Goudchaux au pouvoir. — Rothschild sauvé de la banqueroute. — La France change de Juifs. — Le règne des Juifs du Midi. — Pereire, Mirès et Solar. — Retour offensif des Juifs allemands. — L’organisation de la guerre. — Le tentateur tenté. — Mgr Bauer. — Le Juif allemand est partout à la fin de l’Empire. — La dépêche de l’agence Wolff et la déclaration de guerre.
Les Juifs du gouvernement de la Défense nationale. — L’austérité des Picard. — La continuation de la guerre. — Spuller le Badois et Steenackers le Belge. — Les deux souverains juifs. — Gambetta et Crémieux. — L’intervention d’un troisième Juif. — Les espions juifs pendant la guerre. — Les Juifs pendant le siège. — L’entrée des Prussiens à Paris — Une Bourse dans un camp. — L’ouvrier parisien. — La Commune. — Simon Mayer et la colonne de la Grande Armée. — Comme les hommes de la Restauration, les conservateurs de l’Assemblée de Versailles sont étrangers à tout sentiment de justice. — La répression est à la fois implacable et injuste. — Le talisman des petits papiers. — Les mœurs de la haute démocratie. — Les catholiques se font niaisement l’instrument des haines des hommes du 4 Septembre. — Le duc de Broglie et son iguorance de la réalité. — La curée juive en Allemagne et en France. — Paris, dépeuplé par la Commune, est repeuplé par les Juifs. — Les faux Alsaciens. — Les Juifs prennent la direction du mouvement républicain. — Le manifeste du commerce parisien. — Les Castries et les Sina. — Les idées du comte d’Arnim. — Une insolence de la baronne de Rothschild. — L’embarras de M. Decazes. — Le rétablissement de la Monarchie. — Le comte de Chambord n’a pas voulu régner. — Le 16 Mai. — Le manque d’énergie du gouvernement. — Le testament politique de Fourtou. — Waddington ambassadeur des Juifs. — Le congrès de Berlin. — Les Juifs eu Roumanie. — La France chassée de l’Égypte. — Le règne de Gambetta. — Les Juifs préparent une nouvelle guerre contre l’Allemagne. — La grande affaire. — L’attitude du prince de Bismarck. — Roustan entre en scène. — L’expédition de Tunisie. — Nos pauvres soldats. — Le Crédit foncier Tunisien et le fez de Mustapha. — La vertu de Floquet. — Ou cherche de nouveau querelle à l’Allemagne. — L’affaire de la rue Saint Marc. La dangereuse folie de Déroulède. — La fête de Sedan. — Gambetta disparait. — L’archi-mime Ferry. — Le Tonkin. — La recherche de l’or. — Toujours les sociélés financières. — Lang-Son. — La convention avec les chemins de fer. — Les chemins de fer sénégalais. — Impuissance absolue de la politique juive. — Le Tohu va bohou talmudique. — La solution de la question sociale.


Un Empereur juif. — Les origines. — Les Gamberlé. — La jeunesse. — L’obsession de Morny — Barbey d’Aurevilly et Voiture. — Le voyage en Orient. — Le 4 Septembre et la Commune. — Les comptes de la Défense nationale. — Les nouvelles couches. — La réclame juive. — Nos illusions. — Les Augustiani. — Henri Rochefort. — La campagne antigambettiste. — La réunion de la rue Saint-Blaise. — La Fortune contraire. — La situation critique de Gambetta. — Les Rois en exil chez Daudet. — La mort. — Un mot de femme du peuple. — Le cerveau d’un ténor. — Le vocabulaire de Gambetta. — La haine des intelligents. — Le mépris de l’humanité. — Un couronnement au Grand-Orient.


TABLE DES MATIÈRES

DU TOME SECOND




LIVRE QUATRIÈME
Gordon et Reinach. — The mountebanks. — Le rôle de Crémieux. — Le serment more judaico. — Les gaîtés démocratiques. — Crémieux au 2 Décembre. — L’émancipation des Israélites algériens. — Le Juif en Algérie. — L’usure. — Le patriotisme des Juifs. — L’insurrection d’Algérie. — Un héros arabe. — Mokrani. — Le décret Crémieux devant l’Assemblée de Versailles. — Fourtou se dérobe. — Les Juifs et la loi française. — Tirman et son projet d’expropriation des Arabes. — La justice est la meilleure des politiques. — Le Juif Merguich et les pauvres. — La prétendue civilisation moderne. — Les Anglais dans l’Inde. — Les Russes en Asie. — L’antisémitisme en Algérie. — La presse algérienne. — Le monument de Crémieux. — L’Alliance israélite universelle, son organisation, sa puissance. — La presse israélite. — Juifs d’Allemagne et Juifs de France. — Le Bulletin de l'Alliance. — Les contributions volontaires. — Les écoles d’Orient. — Maurice de Hirsch et Bischoffsheim magnifiques à nos dépens. — Le testament de Crémieux. — Ce qui est captation et démence sénile chez un chrétien est un acte de générosité intelligente et réfléchie chez un Juif.


LIVRE CINQUIÈME
La Société du Directoire et la Société actuelle. — Les ruines morales. — L’aristocratie. — La place qu’elle tient encore, — Sa bonté native, son absence de haine, son incurable frivolité. — Le besoin de s’amuser. — Les chasses juives. — La revanche du cerf. — Hirsch et nos officiers. — Le chartrier des la Trémoille. — Dux. — Les Rothschild. — Le bal des victimes. — Ferrières. — Les Sensibilisés. — Les fêtes de charité. — Des comptes fantastiques. — Un journaliste modeste et surpris. — Les cholériques aux Tuileries. — La Loterie des Arts décoratifs. — Un bienfaiteur de l’humanité. — Hecht et ses Courbet. — Reinach et ses Frans Hals. — L’amour du bibelot. — Le truquage. — Saphira. — Les scandales aux courses. — Cercles et tripots. — M. Leconte et le Cercle du Parlement. — Les fournitures militaires. — Les modes. — Le budget d’une honnête femme. — L'argent mal employé. — Les théories du Père Ludovic. — Un favori de l’aristocratie. — La misère cachée. — Sainte Geneviève et le bal des animaux. — L’arbitre de l’élégance. — Arthur Meyer. — Ernest d’Hervilly et le duc de la Rochefoucauld-Bisaccia. — Le journalisme juif. — Le chantage, — Hugelmann, Fiorentino, Eugène Mayer. — Un livre rare. — Anatole de la Forge ou « le galant homme. » — Simin. — Les affolés de réclame. — Madame Adam. — La Finance à l’Académie. — Le patriotisme du général Boum et la vertu de Madame Cardinal. — Le cabotinage général. — Les Juifs et le théâtre. — L’Ami Fritz. — Les Américaines. — La reconnaissance des Yankees. — La statue de Bartholdi. — La décoration d’un comédien. — Le cirque Molier. — Les hôtels juifs. — Les Monach. — M. Robert de Bonnières et M. Paul Bourget. — M. Guy de Charnacé et le Baron Vampire. — Paris coupe-gorge. — Malfaiteurs et souteneurs. — Le livre de M. Macé. — Les brasseries de femmes. — La complicité de la police. — La crise ouvrière. — Les marques de fabrique. — La terre en friche. — L’alcoolisme. — L’aqua Tofana. — Le laboratoire municipal. — L’impunité des marchands de vin. — La chasse aux pauvres. — Les chiffonniers. — Les reconnaissances du Mont de-Piété. — Le peuple attend. — Caractère inévitable de la Révolution. — La fin d’un monde.


La persécution juive
La guerre aux catholiques. — Les droits de la pensée libre. — Caractère spécial de la persécution actuelle. — Origine juive de la Franc-Maçonnerie. — Une allégorie transparente. — Le Temple de Salomon. — La Franc-Maçonnerie d’adoption. — Des couplets folichons. — Judith. — Les Fils de la Veuve. — Un financier persécuteur. — Cousin, président du Suprême Conseil. — L’homme de paille des Rothschild, — Faiblesse coupable de certains catholiques. — Comment se recrute la Maçonnerie. — Le signe de détresse. — Tirard et la conversion. — Les légèretés d’un Lowton. — Les mines d’or de l’Uruguay — Un Tuileur de premier ordre. — Un enterrement maçonnique. — Guillotou le Sage de la Grèce. — Un coup de maillet de Vénérable. — Les vertus du maire de Brest. — Un ministre de commerce agréable. — La Maçonnerie dans les prisons. — Un adorateur du soleil.
L’austère Protestant n’est pas austère. — Les faux martyrs. — Coligny. — Le prétendu apôtre de la tolérance est le plus implacable des tortionnaires. — Il s’efforce de livrer Calais aux Anglais. — La Sant-Barthélemy. — Le Protestant moderne est le compère du Juif. — La propagande protestante. — Les séquestrations. — Une lettre touchante. — L’Elise Ebsen de Daudet. — Le Prussien Steeg et son manuel. — Les Monod. — Les Sœurs de la rue de la Lune et les exploits de Winckam. — Les variations de nos avocats. — La persécution dans la mort. — Les Protestants du Midi.
La haine de l’enfant. — Le sacrifice sanglant. — Les témoignages de l’histoire. — Chaucer et les Contes de Canterbury. — Raphaël Lévy. — L’assassinat du P. Thomas. — Les enlèvements d’enfants en Orient. — Un livre de rabbin converti. — Le culte de Moloch. — Absence d’indépendance chez les savants français. — Les Juifs à l’Académie des Inscriptions. — L’hérédité. — Outrages des Juifs contre le culte catholique. — Les républicains juifs. — Hendlé. — Isaïe Levaillant. — Les témoins juifs devant les tribunaux. — Moyse, Lisbonne et Camille Dreyfus. — Hérold. — Edouard Lockroy. — Hier et aujourd’hui. — L’espion morveux de Robespierre. — Paul Bert et ses mensonges. — Les éditeurs juifs des Manuels. — Petits Juifs. — Michel Bréal. — Camille Sée et la loi sur l’enseignement des filles. — Le Juif et l’école. — Les dénonciations de Charles Laurent. — Monsieur et Madame Neuburger. — Challemel-Lacour. — Les Juifs et la pornographie. — Les publications obscènes. — Ce qu’on voit dans la rue. — Léo Taxil et les Juifs. — La longanimité des catholiques. — Les infamies de la Lanterne. — Le Talmud du ruisseau. — La persécution légale. — Les agents juifs. — L’affaire Clovis Hugues. — Une audience de cour d’assises en 1885 — L’apologie de l’assassinat. — La police nouvelle. — Custodes ipsos quis custodiet ? — Le Paris d’Ignotus. — Les innocents devant les tribunaux. — La magistrature franc-maçonniqne et juive. — Quelques types de magistrats. — Beyne. — Les amours d’un président de section au conseil d’Etat. — La chasse au prêtre. — La mort du curé Frairot. — Les Archives Israélites et Mgr Howard. — Nos pauvres frères. — L’affaire Saint-Elme. — Deux députés convaincus de concussion. — As-tu fini ? — La souffrance des humbles. — Un chef-d’œuvre à faire. — Les outrages d’en bas. — Un confesseur de la foi sous la Terreur. — Freycinet. — La persécution à l’hôpital. — Infirmiers et infirmières laïques. — Quentin. — Le docteur Després. — Les Sœurs de Charité et le choléra. — Des malades qui se sauvent. — Un conseiller municipal qui a peur des Prussiens mais qui ne recule pas devant les Sœurs. — Conclusion.