Page:Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 3.djvu/755

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


  
panoramique de M. Duboscq. — Stéréoscope Elliot. — Télés-stéréoscope de M. Helmholtz. — Mono-stéréoscope de Claudet. — Effet stéréoscopique obtenu par des verres colorés. — Le stéréoscope omnibus. — Le stéréoscope remplacé par la lorgnette d’opéra 
 200

chapitre v

Procédés employés par les photographes pour l’exécution des épreuves stéréoscopiques. — Les doubles chambres obscures, et la chambre obscure simple 
 206


LES POUDRES DE GUERRE

chapitre premier

Emploi des feux de guerre chez les Orientaux. — Leur introduction en Europe au septième siècle. — Composition du feu grégeois. — Moyens employés par les Grecs du Bas-Empire pour lancer le feu grégeois dans les combats maritimes 
 211

chapitre ii

Le feu grégeois introduit chez les Arabes au treizième siècle. — Son emploi durant les croisades. — Récits des historiens. — Véritables effets du feu grégeois. — Roger Bacon n’est pas l’inventeur de la poudre. — Textes confirmatifs de cette assertion 
 219

chapitre iii

Naissance de la poudre à canon au quatorzième siècle. — Ses premiers usages. — Invention des bouches à feu 
 231

chapitre iv

Perfectionnements apportés dans les temps modernes à la composition de la poudre à canon. — Essais pyrotechniques de Dupré et de Chevallier. — Poudre au chlorate de potasse expérimentée par Berthollet en 1788 
 236

chapitre v

Propriétés et composition de la poudre à canon actuelle. — Ses effets balistiques. — Propriétés et préparation des ingrédients de la poudre : le salpêtre, le charbon et le soufre 
 241

chapitre vi

Procédés de fabrication de la poudre. — Le procédé des pilons. — Le procédé des meules. — Le procédé révolutionnaire 
 256

chapitre vii

Transport, emmagasinage et conservation de la poudre. — Les dangers de la poudre. — Explosions et incendies des poudrières et des poudres 
 263

chapitre viii

Produits de l’explosion de la poudre. — Analyse des gaz résultant de sa combustion. — Température des gaz. — Manière d’évaluer la force de la poudre de guerre. — Le mortier-éprouvette. — Le fusil-pendule 
 271

chapitre ix

Le fulmi-coton. — M. Schönbein. — Travaux chimiques qui ont amené la découverte du fulmi-coton. — Histoire de la xyloïdine. — Recherches de Pelouze. — Accueil fait à la découverte du fulmi-coton 
 275

chapitre x

Préparation, propriétés et effets explosifs du coton-poudre. — Comparaison de ses effets et de ceux de la poudre ordinaire. — Ses avantages et ses dangers. — Son avenir. — Applications diverses du coton-poudre 
 281

chapitre xi

Propriétés balistiques du coton-poudre préparé en France. — Ses effets dans les armes portatives et dans les bouches à feu. — Dangers et inconvénients du coton-poudre. — Le pyroxyle autrichien et le pyroxyle anglais. — Résultats constatés en 1868. — Conclusion 
 285

chapitre xii

Les nouvelles poudres de guerre. — Les poudres blanches, ou poudres allemandes, à base de chlorate de potasse. — La poudre à canon prussienne, ou cellulose nitrée. — La poudre au carbazotate de potasse ; son utilité. — Composition et préparation de la poudre au carbazotate de potasse ; son emploi pour l’explosion des torpilles sous-marines. — La nitro-glycérine ; ses effets explosifs. — Emploi de la nitro-glycérine pour le sautage des mines. — Le feu fénian 
 296