Utilisateur:Cunegonde1/Brouillon

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
PrésentationContributionsBrouillonsBandeauxOutilsDiscussion

Brouillon pour Match & Split[modifier]

Brouillon pour Match & Split

Brouillons pour poèmes[modifier]

Brouillon pour Poèmes

Mme, Mme Mercœur

***

Brouillons pour Tables des Matières[modifier]

Brouillon pour Tables des Matières

Boîte à outils[modifier]

testGauche
testDroite


La brise t’apportait des parfums plus doux, le Nil plus voluptueusement glissait ses ondes d’émeraude, lorsque tu rêvais, à l’heure crépusculaire.


Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ; Alice par John Tenniel 12.png Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ; je voulais poser le volume que je croyais avoir encore dans les mains et souffler ma lumière ; je n’avais pas cessé en dormant de faire des réflexions sur ce que je venais de lire, mais ces réflexions avaient pris un tour un peu particulier ; il me semblait que j’étais moi-même ce dont parlait l’ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et de Charles-Quint. Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ; je voulais poser le volume que je croyais avoir encore dans les mains et souffler ma lumière ; je n’avais pas cessé en dormant de faire des réflexions sur ce que je venais de lire, mais ces réflexions avaient pris un tour un peu particulier ; il me semblait que j’étais moi-même ce dont parlait l’ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et de Charles-Quint. Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ; je voulais poser le volume que je croyais avoir encore dans les mains et souffler ma lumière ; je n’avais pas cessé en dormant de faire des réflexions sur ce que je venais de lire, mais ces réflexions avaient pris un tour un peu particulier ; il me semblait que j’étais moi-même ce dont parlait l’ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et de Charles-Quint.

Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ;
Type étrusco-pélagique
(Grecque de Mitylène).
Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ; je voulais poser le volume que je croyais avoir encore dans les mains et souffler ma lumière ; je n’avais pas cessé en dormant de faire des réflexions sur ce que je venais de lire, mais ces réflexions avaient pris un tour un peu particulier ; il me semblait que j’étais moi-même ce dont parlait l’ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et de Charles-Quint. Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ; je voulais poser le volume que je croyais avoir encore dans les mains et souffler ma lumière ; je n’avais pas cessé en dormant de faire des réflexions sur ce que je venais de lire, mais ces réflexions avaient pris un tour un peu particulier ; il me semblait que j’étais moi-même ce dont parlait l’ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et de Charles-Quint. Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ; je voulais poser le volume que je croyais avoir encore dans les mains et souffler ma lumière ; je n’avais pas cessé en dormant de faire des réflexions sur ce que je venais de lire, mais ces réflexions avaient pris un tour un peu particulier ; il me semblait que j’étais moi-même ce dont parlait l’ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et de Charles-Quint.



14 000

Signés De Noailles, président.
L’Abbé Aubert, vice-président.
Duviquet, secrétaire. no 64

De Noailles, président.

Signés

3
L’Abbé Aubert, vice-président.

Duviquet, secrétaire .


Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n’avais pas le temps de me dire : « Je m’endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu’il était temps de chercher le sommeil m’éveillait ; je voulais poser le volume que je croyais avoir encore dans les mains et souffler ma lumière ; je n’avais pas cessé en dormant de faire des réflexions sur ce que je venais de lire, mais ces réflexions avaient pris un tour un peu particulier ; il me semblait que j’étais moi-même ce dont parlait l’ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et de Charles-Quint.

Article V

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.

Article V

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.



[1]



SACHER-MASOCH
SASCHA ET SASCHKA
LA MÈRE DE DIEU











|NOUVELLES TRADUITES DE L’ALLEMAND|AVEC L’AUTORISATION DE L’AUTEUR|PAR|Mlle STREBINGER|PARIS|LIBRAIRIE HACHETTE et Cie|79, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 79}}

Titre Date 1re publication Date d’édition recueil ou revue Observation
L’Errant   1874 Fac-simile Le Legs de Caïn, contes Galiciens
Don Juan de Kolomea
Frinko Balaban
Clair de lune
Marcella (conte bleu du bonheur)
La Justice des Paysans   1876 Le Legs de Caïn, nouveaux récits Galiciens Google
Le Haydamak
La Hasara-Raba
Le Mariage de Valérien Kochanski
Un testament   1878 Fac-simile Un testament ; Basile Hymen ; Le paradis sur le Dniester
Basile Hymen
Le paradis sur le Dniester
Pintschew et Mintschew   1879 À Koloméa, contes juifs et petits russiens Hathi Trust
Un jour et une nuit dans la steppe
Récits Galiciens
Les amours de d’Adam Kisabrodzki
Magasse le Watacheko
La fête des moissonneurs
Scènes du ghetto
Notre député
Aldona
Le roi de Pologne
Il reviendra !
L’ours amoureux
Le Nouveau Job   1879 Le Nouveau Job Gallica
Le Laid
Le cabinet noir de Lemberg   1880 Le cabinet noir de Lemberg Gallica
L’Ilau
Sascha et Saschka   1886 Sascha et Saschka Gallica
La Mère de Dieu
Bessouré Towé (Galicie)   1888 Contes Juifs (récits de famille) Gallica
Rabbi Abdon (Russie)
Levanna (Turquie)
Le Repas des Élus (Allemagne du Nord)
David et Abigaïl (Danemarck)
Schimel Knofeles (Galicie)
Le Relieur de Hort (Hongrie)
Galeb Jekarim (Jérusalem)
Comment Slobé marie sa sœur (Belgique)
Madame Léopard (Pologne)
Le beau Kaleb (Bohême)
Loué soit Dieu qui nous a donné la mort (Espagne)
Schalem Alechem (Alsace)
Machscheve (Angleterre)
L’Ange de la mort (Italie)
Aman et Esther (Pologne)
Rédemption (Hongrie)
Le Drame de la rue des Roses (Hollande)
Katzchen Petersil (Roumélie)
La Pièce fausse (Allemagne du Sud)
Deux Médecins (Autriche)
L’Iliade de Poultoff (Russie)
La Légende de la matrone romaine (Suède)
Tu ne tueras pas (Croatie)
Bair et Wolff (Suisse)
Deux Noblesses (France)
Lola   1906 Venus Imperatrix (Nouvelles posthumes 1)
Wjera Baranoff
Téodora (nouvelle roumaine)
Le banc vivant (la Galicie)
La princesse Rajewska
La despote de Hatvan
Juge et bourreau
Les sœurs de Saida
La marchande d’esclaves
Matrena
Drama-Dschenti
Une femme démoniaque
Vassa (un tableau de femme dans l’Est de l’Afrique)
La femme du Cosaque.
Les Batteuses d’hommes   1906 Fac-simile Les Batteuses d’hommes nouvelles posthumes, vol. 2
La Dompteuse
Kasimira
Krach en amour
Un Duel à l’américaine
Martscha
La Hyène de la Poussta
La Dame blanche de Machow
Warwara Pagadine
La Czarine noire (600)   1907 Fac-simile La Czarine noire et autres contes sur la flagellation L’Amour cruel à travers les âges 1
Le Myrthe des Amants (1460)
Marguerite Lambrun (1569)
La Vénus de Murany (1644)
Hemelnizki le Cosaque (1648)
Un trait d’esprit de la Pompadour (1750)
Les Noces sanglantes de Kiew (946)
Ariella (1592)
Sabbathai Zewy (1666)
La Pantoufle de Sapho (1859)   1907 Fac-simile La Pantoufle de Sapho et autres contes L’Amour cruel à travers les âges 2
La Judith de Bialopol (1675)
Eau de Jouvence (1611)
La Feuille blanche (1750)
La Fontaine aux larmes (1750)
Loup et louve (1192)
Un nouveau Léandre (1707)
Bovo (1540)
Le Palais rouge (1804)
Don Juan de Kolomea 1872 Fac-simile Revue des deux mondes, 2e période, T. 101
Frinko Balaban, récit de mœurs de la Galicie 1872 Fac-simile Revue des deux mondes, 2e période, T. 102
Marcella, le conte bleu du bonheur 1873 Fac-simile Revue des deux mondes, 2e période, T. 103
La barina Olga — Récits de la Petite-Russie 1873 Fac-simile Revue des deux mondes, 2e période, T. 106 La Barina Olga et Clair de lune
sont des textes identiques
Clair de lune
La Justice des paysans, récit de moeurs galicienne 1874 Fac-simile Revue des deux mondes, 3e période, T. 4
Le Haydamak 1874 Fac-simile Revue des deux mondes, 3e période, T. 5
Le Faust polonais 1874 Fac-simile Revue des deux mondes, 3e période, T. 6
Le Mariage de Valérien Kochanski 1875 Fac-simile Revue des deux mondes, 3e période, T. 9
La Hasara-Raba, scènes de la vie juive en Gallicie 1875 Fac-simile Revue des deux mondes, 3e période, T. 11
Récits galliciens 1877 Fac-simile Revue des deux mondes, 3e période, T. 19
Le Fou de Firleiouwka 1888 Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 88
Théodora, (La Serbie) 1889 Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 93 Femmes slaves
Le Banc vivant Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 93
Zarka Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 94
La Pénitente Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 94
Véra Baranof 1890 Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 100
La journée de Gatzko Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 101
Henrika Listewska Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 102
L’Amazone de Prague Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 102
Ursa et Stanko 1891 Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 107
Bozena et Bozidar Fac-simile Revue des Deux Mondes, 3e période, tome 107
Le Cosaque 1892 Fac-simile Revue des deux mondes, 3e période, T. 109


Accolades[modifier]

Marie 38 ans
Juliette, sa fille 14 ans
Joséphine 24 ans
   
Adrienne 19 ans
Filles de Ferme
Aimée 16 ans
Aline 17 ans
Berthe 18 ans
Célestine 24 ans
Clémence 19 ans
Eugénie 25 ans
Félicie 22 ans
Hermance 14 ans
Hortense 29 ans
Irénée 26 ans
Julia 18 ans
Léa 17 ans
Marthe 19 ans
Mélanie 19 ans
Pauline 22 ans
Rose 20 ans
Victorine 23 ans
gauche-1
milieu-1
droite-1
droite-2
milieu-2
droite-3
droite-4
gauche-1
milieu-1
droite-1
droite-2
milieu-2
droite-3
droite-4

Je voudrais savoir ce que donne cette police de caractère.

Google

˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜ ˜˜˜
˜˜˜˜˜˜˜˜

1-2 1-2 1-2 1-2 1-2 1-2 1-2 1-2


Google

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.Au nom du Ciel, ouvrez à son ministre Gabriel, tout illuminé des feux de la vérité, pour éclairer Sœur Ste. Agathe.
Au nom du Ciel, ouvrez à son ministre Gabriel,
tout illuminé des feux de la vérité, pour éclairer
Sœur Ste. Agathe
.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum. Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.

Caractère allongé ou Creux:[modifier]


L’Hermaphrodite



JUPES TROUSSEES


MARBRE ANIMÉ


DES AGES DU PLAISIR
Obsidio.

points de suite[modifier]

Liv. s. D.
Un pain d’une livre pâte ferme
0 2 6
Du 3, un pain d’une livre mollet
0 4
Du 7, deux pains à café
0 4

s long intégrale

Lien vers brouillon1[modifier]

Brouillon1


Tests et brouillons[modifier]

ll

Cleon
le C.
Inciolino
joli conin
vicaire
le doigt du milieu
Per ministre
la tête
Nasirola
la raison
Mentegiu
le jugement
Demichog
godmichi
Poncetti
petit C.
Dieu de Lampsaque
Priape
Fervieto
v. de fer
Caſsone
conaſse
Tramneo
Matrone
Muta
Deesse du silence.
Stafievo
tout défait.
Passeruti
v. paſsé
Bilardure
v. durable
Mutolité
v. molet
Rubego
Bougre
Maia
mere de Mercure


Un peu de temps, avancez vous, comment !
Comme elle est mise et quel ajustement !
Il n’est pas fait pour une créature
De votre espèce.

Nanine
.


De votre espèceIl est vrai, je vous jure,
Par mon respect, qu’en secret j’ai rougi,
Plus d’une fois, d’être vétue ainsi ;
Mais c’est l’effet de vos bontés premières,
De ces bontés qui me sont toujours chères,
De tant de soins vous daignez m’honorer !
Vous vous plaisiez vous-même à me parer.
Songez combien vous m’aviez protégée,
Sous cet habit je ne suis point changée ;
Voudriez-vous, madame, humilier
Un cœur soumis qui ne peut s’oublier,

La Baronne.
.


Approchez-moi ce fauteuil, ah j’enrage…
D’où venez vous ?

Nanine
.


D’où venez vousJe lisais.

La Baronne
.


D’où venez vousJe lisaisQuel ouvrage ?





CHAPITRE I


MAIS LORSQUE FUT
LA VINGT-SIXIÈME NUIT

Les organes génitaux
de la femme.

Les organes génitaux

de la femme.

Le Corbeau et le Renard

IMIRCE

Les organes génitaux

de la femme.

Gallica

Liv. s. D.
Un pain d’une livre pâte ferme
0 2 6
Du 3, un pain d’une livre mollet
0 4
Du 7, deux pains à café
0 4
Du 10, un pain de quatre livres pâte molle
0 9
Du 15, idem
0 9
Du 18, un pain d’une demi-livre pâte molle
0 2
Du 20, un pain de quatre livres pâte ferme
0 8
Du 25, un pain de quatre livres bis blanc
0 6 6
Du 27, un pain à café
0
Du 30, un pain de deux livres
0 5
___________
Total  2 12 0






JANVIER

Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 05.png


AIR : On chante d’aise air de la Rosiere de Salenci.


Je viens armé de mon flambeau
Dans vos sens vous lancer ma flame
Et de cet almanach nouveau
Souffler mon ardeur dans votre ame
Ainsi l’Amour sous les jupons
De sa torche allume les C…




Si votre cœur reconnaissant
Daigne l’agréer pour etrennes
Vous livrant au culte galant
Les votres deviendront les miennes
Ainsi l’amour sous les jupons
Verse le plaisir dans Les C…






Il faut sans beaucoup de façons
Pour etre mes cheres pretresses
Laisser voir et prendre aux garçons
Vos tetons vos cuisses vos fesses
Ainsi l’Amour sous les jupons
Au plaisir prepare les C…






Belles foutés **a l’unisson
Voila le bon conseil **a suivre
Vous en verrés mainte leçons
Que je vous donne dans ce livre
Ainsi l’Amour sous les jupons
De plaisirs ennivre les C…


Accolade(|contenu-gauche|contenu-droite

Chez Bossu, Curé de Saint-Paul.
Faucerier, Vicaire de Saint-Leu.
Poupart, Curé de Saint-Eustache.







Test






Harlot’s Progress. — Pl. III.
Hogarth-Harlot-3.png
III. — Polly est réduit à la misère dans son logement de Drury-Lane.





[[File:{{{img}}}|page=1|500px|center|alt=]]



LA GRANDE ET VERI-
TABLE Pronoſtication des
Cons ſauvages, avec la
maniere de les aprivoi-
ſer, nouvellement
imprimée par
l’autorité de
l’Abbé des
Conars.
¶ ¶

  1. 0000ff

f2e7bf

eddfc6





ENIGME IOYEVSE POVR
les bons eſprits.


Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 05.png


SONNET


IE ſuis blanc comme neige & long de bonne ſorte,
Roide, dur & plaiſant , & ſur tout deſiré
Des Dames qui n'ont point encore ſauouré
Le doux contentement qu’vn hymen leur apporte,

Chaſque d’elle en ſa main , à toute heure me porte,
Me preſſe, me manie, & me tient aſſeuré
Ores dedans ſon ſein richement coulouré,
Ores deſſous ſa robbe où le chaud me conforte.

Puis pour prendre de moy vn plaiſir plus parfait ,
Et pour me contenter du mal qu'elle m'a fait,
Me mer dedans vn trou, vermeil comme vne role,
Là en nous debattant d’vne pareille ardeur,

Te rens à la parfin vne telle li ucur ,
Qu'on ne ſent point au monde vne plus douce choſe.


IE ſuis blanc comme neige & long de bonne ſorte,
Roide, dur & plaiſant , & ſur tout deſiré
Des Dames qui n'ont point encore ſauouré
Le doux contentement qu’vn hymen leur apporte,

Chaſque d’elle en ſa main , à toute heure me porte,
Me preſſe, me manie, & me tient aſſeuré
Ores dedans ſon ſein richement coulouré,
Ores deſſous ſa robbe où le chaud me conforte.

Puis pour prendre de moy vn plaiſir plus parfait,
Et pour me contenter du mal qu'elle m'a fait,
Me mer dedans vn trou, vermeil comme vne role,
Là en nous debattant d’vne pareille ardeur,

Te rens à la parfin vne telle li ucur ,
Qu'on ne ſent point au monde vne plus douce choſe.





Google

Et pour c’eſte cauſe quand feu Miſſire Olliuier de la marche Cheualier iadis tant renommé en armes, & en allegance comme vn autre Ceſar, & deſia tant âgé ſe voulut remarier à vne ançienne Demoiſelle de la maiſon de Bourgogne, laquelle Demoiſelle eſtoit haute & montée ſur eſchas, maigre & pleine d’arreſtes, auec vn long Con thiſic, & contagieux : il veid vn ſien amy bon compagnon de Picardie, lequel taſchant lui diſſuader ce mariage, en ſe gaudiſſant luy enuoya le Rondeau cy apres.

RONDEAV.


VN Con baſti de deux eſclatte,
Et puis bordé de noires matte,
Etteinct d’un tiſſu cramoyſi,
A pris vn Cheualier moyſi,
Qui reſſembloit vn Roy de Cartes,
Il auoit les baleûres plattes,
Et d’vne blancheur toutes mattes,
Quand ſe cheualier l’eut choiſi.

CE CON

Au garnier où l’on prend les rattes,
Il à reçeu des coup de pattes.
De langues d’ouy & de ſi,
Plus qu’un Couureur de Boiſgency,
N’à rabbatu de cloux à lattes.


Rimes de Joie


𝕋𝕖𝕤𝕥



C

Anecdotes pour servir à l’histoire secrète des Ebugors, 1912, Lettrine-C.pngr et billon de ceux dont l’âme est dépensée,
Lampe des forts cerveaux où roule la pensée,


Absinthe, viens à nous dans l’infini des spleens !


Sœur du sombre café prometteur de nuits blanches,
Nerf du poète errant sous nos cieux, mornes planches


Absinthe, viens à nous dans l’infini des spleens !


ORAISON



Gloire et louange, à toi sur cette terre sombre,
Savoureux océan où toute rancœur sombre ! —
Si jamais, immortel endormeur des tourments,
Celle à qui j’appartiens, fausse à ses longs serments,
Reniait notre amour, méprisait notre joie,
Alors, breuvage ardent, viens réclamer ta proie :
Tout au fond de mon cœur à ta brûlure ouvert,
Je te voue un autel sans rival, — Poison vert ! —


----

text-shadow: #000000 1px 1px, #000000 -1px 1px, #000000 -1px -1px, #000000 1px -1px

text-shadow: 2px 0 0 black, 0 2px 0 black, 0 -2px 0 black, -2px 0 0 black, 2px 2px 0 black, 2px -2px 0 black, -2px 2px 0 black, -2px -2px 0 black;

DES AGES DU PLAISIR

page 47

TEXTE OMBRÉ
CHANSON.
CHANSON.

CHANSON.


ÉPÎTRE


je

L’ÉCOLE DES FILLES

ou
LA PHILOSOPHIE DES DAMES.

De ce joli passe-temps,
Adieu donc l’usage ;
Car j’apprends à mes dépens
Que ce n’est plus l’âge
Pour moi de baiser tendron,
Qui très-leste et sans façon
M’offre sous son blanc jupon
Ce bel avantage.


Duvet



═════

⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺⏺⬮⏺

●⬮●●⬮●⬮●⬮●⬮●

LLes chants que j’ai faits pour vous plaire,
EEt qui vont vous être soumis,
S ont de nature assez légère.

V ous allez juger, mes amis,
E t m’excuser si l’on a su mieux faire.
I ls roulent sur les dieux, que tous nous adorons,
L es culs, les tétons de nos belles,
L es vits, les couilles et les cons,
E t les putains et les bordelles,
E t la grisette encore plus drôle qu’elles.
S i feu Piron, que j’ai bien imploré,

D ’un tel ouvrage a béni l’arrivée.
U n sort heureux nous est donc réservé,
N ous avons la vogue assurée !

F outeurs ! fouteuses réunies,
O vous qui des cons et des vits
U sez jusques à perdre haleine,
T enez ces chansons près de vous
E t qu’elles ayent pour but de vous mettre en veine !
U n couplet vous invite à foutre quelques coups !
R emerciez-moi de la peine.


● ⏺ ⊛ ❁

╔════
╚═══

≈≈≈≈≈ൟൟൟൟൟൟ

෴෴෴෴෴෴෴෴෴෴෴

Alose, la rouchie, est molle,
Son con est large et son cul mou,

Si de baiser elle refuse,
Mari ! prends plus bas
bis.
Le trou du cul ne t’échappera pas.

Même on dit qu’elle a la vérole,
Vite en avant pine marlou ;

Aimes-tu mieux la cristaline
Marlou! prends plus bas,
(bis.)
dors le plomb ne t’échappera pas.


TEST Alose, la rouchie, est molle,
Son con est large et son cul mou,
Même on dit qu’elle a la vérole,

Vite en avant pine marlou ;

Aimes-tu mieux la cristaline
Marlou! prends plus bas,
(bis.)
dors le plomb ne t’échappera pas.


1. À retoucher les Inconvénients de la pitié.
2. Idem la Cruauté fraternelle.
Érotiques
sans mots

LES VEILLÉES SUH F O U T E U R

L es chants que j’ai faits pour vous plaire,
E t qui vont vous être soumis,
S ont de nature assez légère.

V ous allez juger, mes amis,
E t m’excuser si l’on a su mieux faire.
I ls roulent sur les dieux , que tous nous adorons,
L es culs, les tétons de nos belles,
L es vits, les couilles et les cons,
E t les putains et les bordelles,
E t la grisette encore plus drôle qu’elles.
S i feu Piron, que j’ai bien imploré,

D ’un tel ouvrage a béni l’arrivée.
U n sort heureux nous est donc réservé ,
N ous avons la vogue assurée !

F outeurs ! fouteuses réunies,
O vous qui des cons et des vits
U sez jusques à perdre haleine,
T enez ces chansons près de vous
E t qu'elles ayent pour but de vous mettre en veine !
U n couplet vous invite à foutre quelques coups !
R emerciez-moi de la peine.


Chorier - L’Académie des dames, 1770, Vignette-01
Chorier - L’Académie des dames, 1770, Vignette-01

99è

Internet Archive

Test de poème

Test de poème

Test de poème
Test de poème
Test de poème
Test de poème

RE

Test Eest Sest Test

Google

Google

Gallica

Mesdames.



Brocardini.
Manteville.
Dufont.
Bourgoin.
des Français.
Boussiflure. de l’Opéra com.
Théodorine.
Jenny Dupré.
Leontina Fayré.
du Gymnase dramatique.
Maria.
Jenny Cossen.
des Variétés.


Et enfin de nos théâtres secondaires.

Mesdames.

Eléonora.
Edelina.
de l’Amigu comique.


Gallica

Séparateur


Mme L. D. de L. V.

o

Séparateur de chapitres
Séparateur de chapitres
Séparateur de chapitres
Séparateur de chapitres

Google

<img src="Separateur-7-Vaguelettes1.svg" alt="Separateur-7-Vaguelettes1">


Separateur-7-Vaguelettes1
Separateur-7-Vaguelettes1


PAR UN AUTEUR CRITICO-SATIRICO-DRAMATURGIQUE.


Mercure
en 054192 ans.
En
187765 ans.
Vénus
en 091643 ans.
En
228540 ans.
Mars
en 028538 ans.
En
060326 ans.
Jupiter
en 240451 ans.
En
483121 ans.
Saturne
en 130821 ans.
En
262020 ans.



   Loin d’içi F..teurs à la glace,
 Dont le V.t effrayé d’aller juſqu’a deux coups,
 Mollit au premier coup, & déſerte la place.
 Loin d’ici nos tranſports ne ſont pas faits
                              pour Vous.

                               Gervaise de Latouche - Histoire de dom B… portier des chartreux, 1741-Separateur



Coeur-Brûlant - Les Cousines de la colonelle, 1911 - Bandeau 8

R


Loin d’içi F..teurs à la glace,
Dont le V.t effrayé d’aller juſqu’a deux coups,
Mollit au premier coup, & déſerte la place.
Loin d’ici nos tranſports ne ſont pas faits pour Vous.






Kulisber
Briſe c. l
Konubero
Boure C. n
Tefourie
F. terie
Eufemiosvoudes
Je me f. us de vous
Docnon
Codon

style="height:2em;"

01. Furor uterinus
31 2 en 100
02. Un pouce au-dessous de Furor
30 4 en 100
03. Pour être complètement satisfaite
29 6 en 40
04. Passions extravagantes
28 10 en 50
05. Désirs insurmontables
27 12 en 60
06. Palpitations enchanteresses
26 6 en 20
07. Chatouillement déréglé
25 8 en 30
08. Frénésies d’occasion
24 9 en 17
09. Langueurs perpétuelles
23 5 en 18
10. Affections violentes
22 3 en 12
11. Appétits incontestables
21 6 en 25
12. Démangeaisons lubriques
20 1 en 3
13. Désirs déréglés
19 3 en 4
14. Sensations voluptueuses
18 1 en 1
15. Caprices vicieux et opiniâtres
17 4 en 11
16. Idées séduisantes
16 4 en 5
17. Émissions involontaires et secrètes
15 2 en 4
18. Jeunes filles frustrées et agitées des pâles couleurs
14 1 en 100
19. Masturbation dans les écoles
13 12 en 13
20. Jouissances en perspective
12 12 toutes
21. Sur le bord de la consommation
11 14 en 15
22. Lenteur fatale
10 1 en 11
23. Espérances séduisantes
9 1 en 2
24. Mûre pour la jouissance
8 toutes au-dessus de 14
25. Penchant de jeunesse
7 toute demoiselle à tout âge.
26. Plaisirs antidatés
6 4 en 5
27. Espérances flatteuses et attentes agitées
5 3 en 9
28. Lubricité temporaire
4 3 en 4
29. Pruderie judicieuse
3 1 en 2
30. Chasteté à contrôler
2 4 en 1000
31. [1] Insensibilité glaciale et froide
1 1 en 10000



  1. Furor uterinus
    31 2en100
  2. Un pouce au-dessous de Furor
    30 4en100
  3. Pour être complètement satisfaite
    29 6en040



Chez Philotanus, Imprimeur


Österreichische Nationalbibliothek


Test
T est
Test
Test
Test
Test


apostrophe typo1 ’ avec code

apostrophe typo1 ’ normal


a

Bruxelles
Librairie Cosmopolite
Vital Puissant
Librairie-Editeur
14, Grand Place, 14
Paris
Librairie Politique
Agricole et scientifique
André Sagnier, éditeur
7, carrefour de l’Odéon,
(ancienne rue de Fleurus, 9)
1888
1888
Bruxelles
Paris
Librairie Cosmopolite
Librairie Politique
Vital Puissant
Agricole et scientifique
Librairie-Editeur
André Sagnier, éditeur
14, Grand Place, 14
7, carrefour de l’Odéon,
(ancienne rue de Fleurus, 9)
1871


PORTIER DES CHARTREUX


Histoire de Saturnin, Portier des Chartreux,

Gallica

mdcclxxxiii

400%

e


La Secte des Anandrynes. — Confession de Mademoiselle Sapho 
 1 vol.



Auteur Titre Date 1re éd. Date éd. Cote Enfer BNF Fait OOjs UI icon check-constructive.svg en Observation
Anonyme Fac-simile Les vacances au château – Le fétichisme en amour 1907 1907 09/2018 recueil de deux courts romans érotiques.
Anonyme Fac-simile L’Étourdi 1784 12/2018 roman épistolaire attribué à Andréa de Nerciat, ou à D. A. F. de Sade, (graphie ancienne avec option de modernisation sur la version texte sur une seule page)
Anonyme, Guy de Maupassant, Henry Monnier, Alfred de Musset, Alexis Piron, Louis Protat Fac-simile Les filles de Loth et autres poèmes érotiques 1933 12/2019
Anonyme ; Jean-Baptiste Bertrand Fac-simile Relation historique de la peste de Marseille en 1720 1721 1721 04/2020 graphie ancienne avec option de modernisation, Fait OOjs UI icon check-constructive.svg.
Guillaume Apollinaire Fac-simile L’Enchanteur pourrissant 1909 10/2018
Guillaume Apollinaire Fac-simile Calligrammes 1918 10/2018 composition, mise en page de certains calligrammes (svg ou css ou techniques mixtes)
c‍t, ct

test

i, I


            

JUPES TROUSSEES

MARBRE ANIMÉ


test

JUPES TROUSSÉES

test


       

TEST       

~~~~~~

ᑎᑌᑎᑌᑎᑌᑎᑌᑎᑌᑎᑌ

~~~~~~


~~~~~~~~~~


~~~~

˜˜˜˜˜˜˜˜˜˜

	͠

„“


Accolade dessous.png


Correction , paragraphe 2, ligne 2 : « l » → « la » (coquille : Levées de doute à partir de l’édition de 1792, cf. T. 1 : Google)



test test

test

, test

test

Test


{


I

180

test d'accolade




Échec d'analyse (fonction inconnue « \linebreak »): {\displaystyle \underbrace\text{Quand par la force des ans}\linebreak\text{Nous serons vieux et tremblants}}

Accolade H9

Accolade H9

<poem class="verse">
Quand par la force des ans
Nous serons vieux et tremblants
À l’heure où chacun s’attarde
À fouiller dans son passé
Oh ! qu’il sera doux d’évoquer
Nos vieilles salles de garde !



Modèle:Origineatin

Amours, galanteries, intrigues, ruses et crimes des capucins et des religieuses, séparateur


Amours, galanteries, intrigues, ruses et crimes des capucins et des religieuses, séparateur
TEST GAUCHE                                                  TEST DROITE
Jouffreau de Lagerie, Le Joujou des Demoiselles, 1750, illust 05.png


TEST ??????
Le Con. Le Vit.
Ah !… ah !… ah !… ah !… Oh !… oh !… oh !… oh !…
Ah !… ah !… délicieux ! Oh !… oh !… ah ! foutre !
Ah !… ah !… Je meurs ! Oh !… oh !… divin !
Ah !.............ah ! Ah !… ah !........ ah !
   Le Con.
Ah !… ah !… ah !… ah !…
Ah !… ah !… délicieux !
Ah !… ah !… Je meurs !
Ah !.............ah !
   Le Vit.
Oh !… oh !… oh !… oh !…
Oh !… oh !… ah ! foutre !
Oh !… oh !… divin !
Ah !… ah !........ ah !
ENSEMBLE.


????????

   Le Con.
Ah !… ah !… ah !… ah !…
Ah !… ah !… délicieux !
Ah !… ah !… Je meurs !
Ah !.............ah !
}
Le Vit. (après une longue reſpiration
de part & d’autre
)


Séparateur

C’est l’ancien pays des fabuleuses amazones. Les femmes de Karduel
sont belles, suivant Chardin, et plus que


Sade-separateur.svg
Sade-separateur.svg
Sade-separateur.svg

L es chants
E t qui vont
s ont de Nature

testmargehaute




Test de s longs italiques ʃ

„”




„“„”ñ

test de virgule

ñáó


Séparateurs[modifier]

Séparateur Vertical exemple :

Séparateur

C’est l’ancien pays des fabuleuses amazones. Les femmes de Karduel
sont belles, suivant Chardin, et plus que

Séparateur centré avec HR <hr style="text-align:center;margin:auto; background-color:black; width:50%;height:2px" /> donne :


Le même doublé, pour Le Diable au corps <hr style="text-align:center; margin-left:auto; margin-right:auto; margin-top:auto; margin-bottom:2px; background-color:black; width:50%;height:2px" /> <hr style="text-align:center; margin:auto; background-color:black; width:50%; height:2px" />






, ici avec 2 arguments (hauteur de 2em, largeur filet de 5em)

{{sep4}} donne

----



Séparateur Vertical exemple :

Séparateur

C’est l’ancien pays des fabuleuses amazones. Les femmes de Karduel sont belles, suivant Chardin, et plus que


=Modèles=

Numérotation[modifier]

ZOLOÉ
ET
SES DEUX ACOLYTHES.


{{Numérotation|milieu|gauche|droite}} {{Numérotation|milieu|gauche|}} {{Numérotation|milieu||droite}}

Théâtre[modifier]

{{personnage|Fabrice|c}}

Fabrice
{{personnageD|Fabrice|c|très surpris.}}

Fabrice, très surpris.


Accolades[modifier]

test[2]

Aline et Valcour 
 6

Les Crimes de l’amour 
 6

Le Boccace français 
 2

Le Portefeuille d’un homme de lettres 
 3

Conrad 
 4

Marcel 
 4

Mes Confessions 
 2

Mon Théâtre 
 2

Réfutation de Fénelon 
 1

Mes Confessions

              Total 
 30


test[3]


contenu-gauche contenu-droite


1. À retoucher les Inconvénients de la pitié.
2. Idem la Cruauté fraternelle.
Érotiques
sans mots


A



modèle Z Maths[modifier]

test test


<100 mille


 

Haydn, Air de l’Orféo
Lotti, Pur dicesti
Chantés par
M<sup>me</sup> Brunet-Lafleur.

 

3. SOUS les tilleuls violoncelle, Mariotti.
clarinette, Bourmy.

modèle Titre[modifier]

LES ÉCRITS
ÉROTIQUES DE
STENDHAL
Stendhal - Les écrits érotiques de Stendhal, 1928-marque-imprimeur.png
1801

BRUXELLES

1832


Jane de la Vaudere
image
Les
Androgynes
Roman passionnel
Separateur-7-Vaguelettes1.svg
25 compositions de MAURICE NEUMONT
image
PARIS
Albert MÉRICANT, Éditeur
I, RUE DU PONT-DE-LODI, I


Jane de la Vaudere Les Androgynes Roman passionnel 25 compositions de MAURICE NEUMONT PARIS Albert MÉRICANT, Éditeur 1, RUE DU PONT-DE-LODI, 1

  1. voir :Peter Paul Rubens - Het_pelsken, Porträt der Hélène Fourment
  2. En marge : Les traités 
     3

    En marge : Modose 
     3

    En marge : Émilie 
     4

    En marge : Émilie 
     —

    En marge : Émilie 
     10

  3. Les Crimes de l’amour, deux volumes de plus,
    composés des entrelacements 
     2

    Le Boccace français, composé de 12 nouvelles 
     2

    Mon Théâtre 
     2

    Le Portefeuille d’un homme de lettres 
     2

    Conrad ou le Jaloux en délire 
     4

    Marcel ou le Cordelier 
     4

     

    Total 
     16