Wikisource:Scriptorium/Août 2008

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Questions
Raccourci [+]
WS:S
Crystal Clear action edit.png
Questions éditoriales
Contenu des livres, mise en page, typographie, etc.
Preferences-system.svg
Questions techniques
Utilisation de Wikisource, de la syntaxe d'édition, de l'interface.
Balance icon.svg

Questions légales
Droits d'auteurs sur les livres et questions juridiques.

Six glyphs.svgNuvola apps package development.png

Questions sur les Glyphes & caractères
Codage et représentation des glyphes et caractères.
Help-browser.svg
Scriptorium
(Mois en cours, Archives, discussion générale en anglais)
Pour laisser un message qui ne concerne pas les cas cités.
Communauté : Forum des nouveaux - Annonces - Projets communautaires (2019) - Actualités - Newsletter technique - Pages à supprimer



Août 2008[modifier]

Promotion - levée de fond[modifier]

Bonjour,

Sur cette page (http://meta.wikimedia.org/wiki/Fundraising/web_buttons/fr), vous noterez qu'il n'existe aucun bouton ou bannière que l'on puisse placer sur un site web ou sur un blog pour promouvoir Wikisource. Un fana de graphisme pourrait il, soit créer de toutes pièces un modèle de promotion ? Ou utiliser un des modèles déjà développé pour les autres langues ? Ou existerait il déjà du matériel qui ne serait pas listé sur la page méta ? Merci de votre aide. Anthere

Show us your wiki love by creating a button or banner for your favorite Wiki project. This includes Wikipedia, Wikinews, Wikimedia Commons, Wikiversity, Wikibooks, Wikiquote, Wiktionary, and Wikispecies.” (m:Fundraising 2007/web buttons). Wikisource n’y est pas ! Est-ce encore l’oubli d’un projet en apparence très secondaire ? Ou est-ce parce qu’il n’y a pas encore de bannière ? Inutile de répondre, nous ne risquons pas d’être d’accord. Mais tu as raison de nous rappeler que si nous voulons être connu, il faut faire notre promotion. – Philippe – 5 août 2008 à 10:57 (UTC)
Dépliant 2007 : ici (mais pour des raisons de trésorerie le dépliant n'avait pu être imprimé qu'en noir et blanc).
Informations mensuelles et synthèses, (cela permet de mesurer notre progression).
Revue de presse.
Il nous faut maintenant un slogan pour un bouton dans le genre de celui-ci :
Logo et slogan ébauche
mais avec un meilleur slogan. Des idées ? --Zyephyrus 5 août 2008 à 12:59 (UTC)

Trois idées:

  1. Aidez à développer une bibliothèque sans frontières. (ou: à nous tous; universelle)
  2. Aidez wikisource à devenir une bonne bibliothèque.
  3. Aidez les livres à arriver à tous les endroits. (ou: à n'importe où (?)).

--LaosLos 5 août 2008 à 17:51 (UTC)

En fait chacune de tes trois idées serait bien à mon avis. Pour la première : «  Aidez-nous à développer une bibliothèque sans limitations », est-ce que cela aurait le même sens ?
Pour la deuxième : « Aidez Wikisource à devenir la bibliothèque dont vous rêvez », conviendrait ?
La troisième : « Soutenez le voyage des livres vers tous les hommes de la planète », sens respecté ? (Ou plus simplement : « Pour que les livres parviennent à tous les hommes de la planète »).
D'autres idées ? - --Zyephyrus 5 août 2008 à 21:13 (UTC)

Voici ce que cela donne pour l'instant :

Wikistylistes : {{oskour}} - --Zyephyrus 7 août 2008 à 12:24 (UTC)

Je trouve tous ces slogan rédigés un peu lourdement.
Question : est-ce qu'on tutoie ou est qu'on vouvoie le destinataire ? (Tutoiement dans les trois premières bannières, vouvoiement dans la quatrième.)
Quelques suggestions :
  • 1ère banière : « Contribue (Contribuez) à bâtir la (une) bibliothèque idéale. Faites (Fais) un don. »
  • 2e bannière : Le début du slogan n'est pas mal, mais la fin est tarte. "tous les habitants de la planète" : en faisant du mauvais esprit, les cafards et les hippopotames sont aussi des habitants de la planète ; tous les Hommes (ou tous les Humains) ne serait-il pas plus léger ?
  • 3e bannière : dit la même chose que la 2e bannière en plus lourd. Toujours avec mauvais esprit, jusqu'à plus ample informé, je ne connais d'Hommes [1] que sur la Terre [2]. Suggestion  « Pour que les livres parviennent à tous les Hommes »  ; variante : "Pour que tous les livres parviennent à tous les Hommes » ou, en inversant : « Pour que tous les Hommes accèdent à tous les livres ».
  • 4e bannière : je ne pense pas que le "nous" de "aidez-nous" soit pertinent. Il personnalise un organisation par essence impersonnelle. De plus, le verbe "aidez", comme dans la première bannière n'est pas du très bon français ; c'est un décalque de l'anglais "Help". Préférer des verbes tels que "contribuer", "participer", "collaborer", "concourir", "souscrire", "parrainer", "coopérer", "prendre part à", "apporter sa pierre", "se joindre". De même "limitations" est ici plutôt impropre (sens de "restriction", "interdiction" : "limitation des naissances", "limitation de vitesse" - or la littérature révisionniste ou pédophile y est interdite. Il y a donc des limitations.) Il conviendrait de lui préférer "limites", "bornes", "frontières".
  1. Avec une majuscule, parce que les Hommes (ou Humains) comprennent les hommes (avec une minuscule) et les femmes.
  2. Avec une majuscule, parce que c'est de la planète qu'on parle et pas de la glèbe ("homme de la terre" voulait encore dire dans mon enfance -de façon un peu littéraire- "paysan", "cultivateur").
Gilles MAIRET 7 août 2008 à 19:09 (UTC)

Merci Gilles. Nous obtenons donc ceci :

Bannière pour la promotion de Wikisource

--Zyephyrus 7 août 2008 à 20:40 (UTC)

Si les Hommes englobent les hommes (avec une minuscule) et les femmes, qu'est-ce que pourrait bien englober les Femmes? Peut-être les hommes (toujours en minuscule) et les femmes? Je rigole ;) mais, en fait, à mon humble et féminin avis je supprimerais "les Hommes": "Pour que tous les livres parviennent à tous." (ou: à nous tous)--LaosLos 7 août 2008 à 22:34 (UTC)
Bannière pour la promotion de Wikisource
Voilà ! J'efface les précédentes et je retravaille celle-ci ? - --Zyephyrus 7 août 2008 à 22:53 (UTC)
Pourquoi supprimer les autres ? La diversité est toujours utile. Par contre, il faudrait intégrer les remarques très pertinentes de MAIRET. Autre remarque, sur la forme cette fois : ces images gagneraient à être en svg, les polices à empattements ne sont pas ce qu’il y a de mieux pour la lecture sur écran et il faudrait réduire la hauteur du saut de ligne avant Faites un don. Enfin, que pensez-vous d’un fond dégradé (moins agressif me semble-t-il) comme pour Commons ou Wikibooks ? Cdlt, VIGNERON * discut. 9 août 2008 à 08:35 (UTC)
« Les grands esprits se rencontrent », dit-on : j'étais justement en train de tenter une conversion en svg (par un site externe) mais le résultat n'est pas satisfaisant. J'avais mis MAIRET dans les contributeurs mais pas toi parce que c'était avant ton intervention. - --Zyephyrus 9 août 2008 à 09:20 (UTC)
Je me chargerais de la conversion si tu veux (mais plus tard, je pars pour l’Expo Internationale la semaine prochaine), je change le fond et je supprime l’empattement typographique ? Pour le crédit de l’image : rien à redire. Cdlt, VIGNERON * discut. 9 août 2008 à 10:40 (UTC)
Merci, VIGNERON ; voici ce que cela donne, tu me diras si j'ai bien compris tes conseils. J'ai changé le fond et supprimé l'empattement, j'attends les commentaires de Philippe et ses interventions éventuelles, et il n'y aura plus qu'à faire la conversion.- --Zyephyrus 9 août 2008 à 14:16 (UTC)
Bannière pour promotion Wikisource

Je trouve que cela rend mieux déjà. Par contre, le logo rend mal, tu es reparti de Image:Wiki.png (image étrange, pourquoi n’est-elle pas sous Commons avec les autres ?) ? Il serait peuyt-être mieux de repartir de la version svg : Image:Wikisource-logo.svg. /me enrage de ne pas avoir GIMP et Inkscape sous la main. Cdlt, VIGNERON * discut. 9 août 2008 à 16:34 (UTC)

Voici un essai avec un autre logo, emprunté cette fois-ci à Pyb.
Bannière pour promotion Wikisource
--Zyephyrus 10 août 2008 à 19:29 (UTC)
...mais je ne sais pas comment enlever le bord noir sans abîmer le dégradé.- --Zyephyrus 10 août 2008 à 19:59 (UTC)
J'ai fini par y réussir. - --Zyephyrus 11 août 2008 à 07:02 (UTC)

Voilà un nouvel essai sans bord noir:

image remplacée


--LaosLos 10 août 2008 à 22:00 (UTC)

Bravo et merci LaosLos, c’est presque parfait (le mot Wikisource pourrait être mieux détouré et/ou placé sur un fond blanc) par contre pourquoi avoir fait une version avec bordure ? Il existe l’argument border pour cela :
Bannière pour promotion Wikisource
Cdlt, VIGNERON * discut. 11 août 2008 à 07:32 (UTC)
Je savais pas comment mettre la bordure avec [[Image:...]] :) . Comment peut-on choisir la couleur de la bordure avec [[Image:...|border]]?--LaosLos 11 août 2008 à 08:51 (UTC)
Ci-dessus il y a la nouvelle version mieux détouré. --LaosLos 11 août 2008 à 09:51 (UTC)
Voilà, là c’est parfait (ou pas Clin d'œil). Tu peux faire une autre version sans empattements ? (il parait que l’empattement est moins lisible sur écran). Après recherches sur Meta, apparemment la couleur de la bordure n’est pas modifiable, mais tu peux faire une demande sur bugzilla pour la rendre modifiable. De mon côté, je ne connaissais pas none (et je dois dire que je n’en vois pas trop l’intérêt). Au passage, évitez d’utiliser la balise center pour centrer les images (il y a l’argument center pour cela). Cdlt, VIGNERON * discut. 12 août 2008 à 07:42 (UTC)

Voilà des versions serif et sans serif:

Bannière pour promotion Wikisource




Bannière pour promotion Wikisource

J'aime bien la version serif car "Wikisource" est serif et il y a de la homogénéité typographique, en plus,

Il est communément admis que les fontes à empattements sont plus lisibles sur papier (les empattements formant une sorte de guide pour l'œil du lecteur), alors que les fontes sans empattements sont plus agréables à lire sur un écran d'ordinateur. Pour d'autres, les écritures avec empattement sont plus lisibles pour les longs textes alors que celles sans sont plus lisibles pour les éléments isolés.

Ces considérations sont cependant essentiellement liées à des notions d'habitudes culturelles de lecture : on lit le mieux ce que l'on lit le plus, et aucune étude n'a pu confirmer la supériorité de lisibilité de tel ou tel caractère indépendamment de tout contexte culturel. (dans w:Empattement (typographie)) ;)

--LaosLos 12 août 2008 à 09:17 (UTC)

Est-ce que cela serait possible de reprendre cette version avec les couleurs de Pyb pour voir ce que cela donnerait ? Ou est-ce trop compliqué à faire ? Cela ferait une affiche plus « flashante » mais je ne sais pas si l'effet en serait positif ou négatif. - --Zyephyrus 12 août 2008 à 10:10 (UTC)


Si je peux me permettre de donner un avis purement esthétique sur les dernières versions - mais en ce domaine de gustibus coloribusque non disputantum : "chacun son goût et ça ne se discute pas" :
  • Absolument d'accord sur le slogan. Ce n'est pas lourd et ça dit bien sur ce que cela veut dire.
  • Il me paraît indispensable de centrer le texte du slogan. En l'état, ça ne paraît pas fini :
Pour que
tous les livres
parviennent
à tous
en tous lieux
  • Je ne connais pas les polices disponibles sur Wikisource. Pour le slogan, une police avec empattement me paraît préférable (la connotation est plus "littéraire" que celles sans empattement qui sont regroupées, dans la classification Peignot, sous le nom de "technales" - c'est peu dire. Sans doute, les polices sans empattement ont meilleur aspect à l'écran (à cause des problèmes techniques de définition des écrans). Mais il existe plusieurs sortes d'empattements : les empattements triangulaires, comme le "Times", les empattements fins (les "Didones" très vilaines à l'écran) et les empattements carrés épais, dites "Égyptiennes", qui sont très lisibles et n'ont pas vilain aspect à l'écran. La version ci-dessus que je recopie :


Bannière pour promotion Wikisource


utilise une police à empattements triangulaire épais très lisible (on pourrait chercher dans les polices disponibles une police "Égyptienne" que je garantis très lisible.
  • Critiques sur cette banière :
    • le centrage (j'en ai déjà parlé) ;
    • Le rapport de densité de la couleur du fond avec la densité de couleur de la police - la dernière phrase du slogan est à la limite de la lisibilité ;
    • le dégradé de la couleur bleue déborde sur le titre "Wikisource" qui devrair être clairement isolé noir sur blanc
    • pour ma part, je préférerais une légère bordure encadrant le tout, mais chacun son goût et je ne me battrai pas la-dessus.
La critique est aisée et l'art difficile. Bon courage aux concepteurs. Gilles MAIRET 13 août 2008 à 03:49 (UTC)

Voilà des nouvelles versions:

Banniere13.png

Banniere14.png

Banniere15.png

Banniere16.png

--LaosLos 13 août 2008 à 12:35 (UTC)

Félicitations ! Toutes me paraissent bonnes. Si c'était financièrement acceptable j'aimerais tirer des exemplaires des quatre plutôt qu'une seule, pour renouveler l'effet du message. - --Zyephyrus 13 août 2008 à 13:08 (UTC)


J’ai peu de temps à consacrer à Wikisource, mais je pense qu’il y a quelques notions mal comprises. Il s’agit de créer une ou plusieurs bannières destinées à être affichées sur des sites (blog, site perso, site associatif, etc.) donc :

  • L’image est affichée telle quelle : Police serif ou sans-serif peu importe, si l’image est lisible, elle le restera. Mais traditionnellement le serif (Garamond, Baskerville, etc.) est associé aux livres.
  • Si cadre il faut, celui-ci doit être en natif, il ne pourra pas toujours être ajouté sur site.
  • L’image est électronique. Donc pas de tirage et aucun coût !
  • Le format doit respecter certaines dimensions (normes) pour les affichages automatisés :
    • Grande bannière : 728x90
    • Bannière : 468X60 (format le plus courant)
    • Demi bannière : 234x60
    • Pavé : 300x250
    • Carré : 250x250
    • Bannière Verticale : 160x600 120x600 120x240
    • Grand bouton : 120x90
    • Moyen bouton : 120x60
    • Petit bouton : 88x31
  • Le SVG n’est pas toujours accepté par les logiciels de gestion de bannières, donc prévoir une copie en JPG ou GIF.

Pour discuter du contenu, je trouve la formule d’appel d’attention un peu lourde. Il y a trois points forts, deux seraient peut-être mieux (mais je ne trouve pas mieux pour l’instant). Pour terminer, pourrait-on enfin virer ce logo qui est publiquement incompréhensible. Il est trop compliqué pour être retenu, n’a aucun rapport avec une bibliothèque (sauf, peut-être, pour ceux qui l’ont créé), et quand on finit par comprendre ce qu’il représente (le signifiant, pas le signifié), on est persuadé d’être sur le site des Expéditions polaires internationales. Un très mauvais étudiant en première année de commercial aurait fait mieux. Mais comme il faut faire avec, je pense qu’il est préférable de mettre en valeur la marque Wikisource (peut-être accompagnée d’un livre ou d’une page en fond. – Philippe – 13 août 2008 à 15:03 (UTC)

Bon, une autre version qui essaye de ne pas faire de la publicité à les Expéditions polaires internationales:
Banniere17.png
--LaosLos 13 août 2008 à 19:15 (UTC)


D'abord un grand merci à Zyephyrus et à LaosLos pour leur patience et leur persévérance. Sans parler de problèmes de goûts et d'esthétique -de ce point de vue, nous butons à nos propres limites comme dit René de Obaldia- les quatre dernières versions me conviennent à quelques détails techniques près :
  • la dimension, évoquée par Philippe ; en particulier le rapport hauteur/largeur me paraît un peu grand (environ 2, très supérieur au 1,6 du nombre d'or et au 4/3 usuel en photographie). En regardant attentivement la dernière création de LaosLos est apparu un curieux effet d'optique (dû dans doute au contenu)  les bordures extérieures semblent légèrement parallépipédiques, avec le côté supérieur légèrement plus étroit que le bord inférieur ?...
  • second problème, philosophique et fondamental, évoqué par Philippe : le logo Wikisource. La dernière proposition de LaosLos modifie fondamentalement ce logo en rajoutant l'image d'un livre. À vrai dire, depuis que je collabore à Wikisource, j'ai toujours été désarçonné par cette image d'iceberg ; si j'en comprend la signification profondément pensée par des esprits de haute volée, il me paraît néanmoins que ceux qui l'ont créé et approuvé étaient des personnalités douloureusement torturées (plus précisément, je crois que c'est un des malheureux résultats, inévitables, de la création par approbation collective de règle sur Wiki). L'image de ce livre auquel se superpose une image d'iceberg n'a tout bonnement aucun sens et est incompréhensible - d'ailleurs, cette image d'iceberg n'est décryptable qu'en grandes dimensions ; en dimensions réduites, c'est un gribouilli informe. Ce n'est pas le livre qui est à critiquer, ce sont les icebergs. Je propose de réserver ces icebergs aux sites Wikisource-Icelande, Wikisource-Nunavut ou Wikisource-Iles Kerguelen et de se poser la question d'un logo Wikisource-Francophone un peu plus pertinent (il y a trois millions de variations possibles sur le calame, la plus d'oie, le porte plume, le stylo (bille compris), le papyrus, la tablette cunéiforme, le parchemin, le papier, le cahier, le livre, l'étagère de bibliothèque, etc.) Les dernières idées émises sont très intéressantes, mais ce sont des suggestions, des brouillons, des prototypes qui doivent maintenant être mises entre les mains d'un graphiste professionnel pour acquérir une réalité utilisable. Gilles MAIRET 14 août 2008 à 02:58 (UTC) PS. La dernière création de LaosLos me paraît une très bonne base (à retravailler quelque peu) en gardant le livre et en ôtant ces icebergs imbéciles.
On ne peut pas en même temps bénéficier de l'identité visuelle de Wikisource et lui ôter son logo, c'est l'un ou c'est l'autre. Je voudrais qu'on réussisse à proposer un logo si beau que tous les wikisources l'adoptent et à mon avis on y arrivera. En attendant, il faut faire avec l'identité visuelle que nous avons actuellement… et ceux qui créent d'autres logos ont je crois le droit (c'est à vérifier) de recopier tout Wikisource et de le republier sous ces autres logos, (en perdant la garantie de Wikimédia il est vrai). Si ce que je dis est faux, corrigez-moi :)- --Zyephyrus 14 août 2008 à 06:20 (UTC)

Liens allez et retour entre pages[modifier]

Bonjour,

J'explique brièvement le contexte de mon problème : je suis en train d'éditer le texte Psychopathia sexualis (1895) du psychiatre allemand Krafft-Ebing. Voici ce que dit l'auteur lui-même dans la préface : « ... En outre, il [l'auteur] a trouvé bon de n’exprimer qu'en latin certains passages qui auraient été trop choquants si on les avait écrits en langue vulgaire. ». Les passages en latin ont été conservés dans la traduction française.

Si le latin était lu couramment des universitaires de l'époque, ce plus le cas du lecteur ordinaire d'aujourd'hui. Pour rendre l'ouvrage lisible et accessible, je me propose donc de fournir la traduction française des passages en latin et pour ne pas polluer le texte original, de disposer ces traductions dans la page "Discussion", avec les avertissements nécessaires quant à leur origine et à l'usage à en faire. (S'il y a une meilleure solution, merci de me la faire connaître.)

Pour la commodité de la lecture :

  • il faut pouvoir cliquer sur le texte latin du texte original et aboutir au point exact de la page de discussion où se trouve la traduction ;
  • il faut un lien tel que Retour qui ramène au point de la page du texte original dont on est parti.

J'ai cherché dans l'aide s'il existait un système de balises sur lesquelles on puisse pointer, ce qui aurait été pour moi la meilleure solution, mais je n'ai pas trouvé. Peut-être cela existe-t-il, dans ce cas, merci de me dire où trouver les explications à ce sujet.

Pour aller de la page de texte au point de la page de discussion où se trouve la traduction, j'ai trouvé par hasard (l'aide est également muette sur ce point) qu'on pouvait pointer sur un titre ou sous-titre d'une page avec le signe # 

[[Nom de la page de discussion#Lorem ipsum]]

pointe, si j'ai bien compris, sur le titre ou sous-titre Lorem ispum de la page de discussion (quid si plusieurs titre ou sous titre ont le même libellé ?)

Toutefois, pour le lien retour, je n'ai rien trouvé.

Merci de m'aider à trouver une solution.

Gilles MAIRET 6 août 2008 à 22:28 (UTC)

Cette page d'aide convient-elle ? On peut aussi créer un tutoriel pour décomposer la méthode à suivre à partir d'un exemple. - --Zyephyrus 7 août 2008 à 06:50 (UTC)
Tu ne peux pas les mettre tout bêtement en "notes de bas de page" : « Cesarem legato alacrem eorum[1][2] »
  1. Ne pas oublier de prononcer le latin à l'ancienne pour comprendre... ;-)
  2. Petit gourmand va !
  3. --Serged/ 7 août 2008 à 14:59 (UTC)
    Merci Zyephyrus, ceci me convient tout-à-fait.
    Le texte original comporte déjà des notes de bas de page, ce qui complique l'affaire. De plus, je ne voulais pas "polluer" la page de texte avec des adjonctions personnelles. Gilles MAIRET 7 août 2008 à 18:03 (UTC)

    En résumé, il faut mettre une balise avec une étiquette. Par exemple : <span id="UnNom"></span>. Pour y accéder : [[Le_Lien#UnNom]] Pour simplifier, tu peux reprendre le même nom pour le lien de retour si les deux liens sont sur des pages différentes. Dans la mesure ou nous acceptons les traductions, elles pourraient simplement se mettre en note ; mais dans ce cas, il faut absolument prévenir le lecteur que la traduction n’est pas due à l’auteur en mentionnant (Traduction Wikisource) ou (Trad. Wikisource) ou (Trad. Ws). – Philippe – 7 août 2008 à 20:38 (UTC)

    Merci, Philippe, de ton explication : je saisis enfin ce que j'ai fait si longtemps sur le Dictionnaire d'architecture sans le comprendre ! Gilles, tu trouveras ici de très bons exemples de l'utilisation de ces balises. En note : plutôt « Traduction Wikisource », plus clair que « Ws ». - --Zyephyrus 7 août 2008 à 21:44 (UTC)

    Je préférerais aussi que les traductions soient dans les notes de bas de page. Yann 11 août 2008 à 08:44 (UTC)

    Il avait aussi été question de couleurs différentes. Par ailleurs, voir aussi sur Wikibooks les discussions sur la gestion du daltonisme. - --Zyephyrus 11 août 2008 à 09:39 (UTC)

    D'accord, je mettrai les traductions en notes de bas de page avec la mention (Traduction Wikisource) Gilles MAIRET 13 août 2008 à 03:53 (UTC)

    Majuscule aux gentilés dans Victor Hugo[modifier]

    Le problème est le suivant : on met aujourd'hui des majuscules aux gentilés (par exemple, on dit "un Français" et pas "un français"). Par contre, je croyais la règle ancienne, mais l'édition des Misérables de 1890 ne met pas de majuscules.

    Donc la question : est-ce que je dois corriger comme je l'ai fait  ? Merci. --Kipmaster 7 août 2008 à 13:41 (UTC)

    Cela pose problème, alors adoptons la règle : s'en tenir à la version du fac-similé de référence. - --Zyephyrus 7 août 2008 à 16:15 (UTC)
    Cela ne pose aucun problème : Le mode page est fait pour respecter l’édition en fac-similé. Donc aucune correction de quelque nature que ce soit. N’ayons pas l’air d’adopter une règle qui est déjà admise. – Philippe – 7 août 2008 à 20:24 (UTC)
    +1. On respecte les « fautes » de l’auteur. Dans le même genre, j’ai renommé Quatre-vingt-treize en Quatrevingt-treize. Cdlt, VIGNERON * discut. 9 août 2008 à 08:39 (UTC)

    Présentation de pages auteurs[modifier]

    Bonjour,

    Comment présenter, sur une page auteur, non seulement les liens vers le mode page, mais aussi des traductions multiples ? Dans l'exemple ci-dessous il faut en plus tenir compte des homonymies, les mêmes titres de pièces étant employés par des auteurs différents.

    Cliquez trois fois sur le lien pour agrandir complètement l'image.

    Image:Page auteur Eschyle.png

    La page auteur Eschyle se présente pour l'instant, en mode édition, comme ceci. Il faudrait concevoir des modèles simples que les contributeurs puissent employer sans difficulté, pour donner les nouveaux liens et les nouvelles informations devenus nécessaires. Qu'en pensez-vous ?

    Nous avions déjà commencé à trier les informations qui intéressent les lecteurs (page « auteur ») et celles qui intéressent les contributeurs (page « discuter », que Thomas avait d'ailleurs proposé de renommer plutôt « contribuer »). Le tri des informations à répartir entre les uns et les autres n'est pas non plus évident et il faudra sans doute aussi en débattre.

    Donc ma question va vous ravir parce que la réponse tient en un seul caractère d'imprimerie (du moins je l'espère… ), c'est dire si elle est simple. Répondez par un chiffre de 1 à 9. Voici la question : combien de projets faut-il créer ?

    Il me semble qu'un des projets en question devrait être de créer une aide sur les conventions de nommage.

    Voilà de quoi occuper nos vacances et quelques week-ends :) - --Zyephyrus 10 août 2008 à 09:13 (UTC)

    John Stuart Mill, Sur la liberté[modifier]

    Bonjour à tous ! Comme il n'y a pas encore de traduction française d' On Liberty sur Wikisource, je mets la mienne à disposition. Elle est pour moi un premier coup d'essai dans le domaine de la traduction, mais je l'ai revue, je la crois fort intelligible, et elle comporte deux avantages qui peuvent balancer ses démérites par ailleurs : 1) Elle comporte un système de renvois paragraphe par paragraphe à l'original anglais, qui permet une vérification optimale du texte source 2) Elle comporte une version lue en mp3, qui la rend accessible aux aveugles et malvoyants. Je serais heureux si quelqu'un était motivé pour la mettre au format Wikisource. Je le ferais bien, mais à force de John Stuart Mill, je sens qu'il va me pousser des favoris :-) Voici le lien : John Stuart Mill, Sur la liberté N.B. : Je veux bien participer au formatage (cela va sans dire), mais j'aurais bien besoin d'au moins un accompagnement... AmitiésGaiffelet 10 août 2008 à 14:16 (UTC)

    Mill - sur la liberté : page créée[modifier]

    Voici le début : ici

    Pour la version audio de chaque chapitre, je propose d'utiliser les modèles de wikisource sonore, tout simplement :

    Est-ce que ce modèle-ci convient ?


    Transclusion

    Source : Le Tour du monde en quatre-vingts jours - Chapitre 1

    Le Tour du monde en quatre-vingts jours - Chapitre 1


    --Zyephyrus 10 août 2008 à 18:25 (UTC)
    Le cadre de la section étiquetée transcluse interfère avec le modèle : il vaut mieux regarder l'effet produit directement sur la page. - --Zyephyrus 10 août 2008 à 18:30 (UTC)

    Ah oui ! C'est super ! A la fois classe et fonctionnel. Merci mille fois Zyephyrus !!! Par contre, j'ai un peu oublié comment on met le fichier audio sur le serveur wiki... Ainsi que la manière d'utiliser le lien. Je vais chercher un peu, je devrais retrouver Gaiffelet 10 août 2008 à 20:11 (UTC)

    Hic ! Je viens de charger deux fichiers avec succès sur wikimedia commons, mais dès le chapitre 1, j'ai un souci : chaque chapitre de l'ouvrage est trop lourd (jusqu'à 77MB au lieu de 20MB, pour le chapitre 2)... Que faire ?

    Attendre, la limite actuelle (40 je crois)ooups, la limite vient d’être augmentée à 40 MB) sera bientôt augmentée, sinon demander à un dev peut-être (possibilité de forcer la télésauvagrade ?). Sinon scindé ton fichier. Cdlt, VIGNERON * discut. 11 août 2008 à 07:36 (UTC)

    Merci pour l'info, Vigneron ! Je vais donc attendre un peu... Ce ne serait pas très propre de faire autrement qu'un chapitre = un fichier audio. Je me crée un compte sur Bugzilla, et puis je verrai. Gaiffelet 11 août 2008 à 10:48 (UTC)

    En attendant, j'ai un peu mis en forme : ici ; ça a une meilleure tête, déjà, comme ça... :-)

    Correction[modifier]

    Bonjour, Il manque un passage dans Le Neveu de Rameau de Diderot. Le voici : [LUI.-- Indépendante ou non, celle que je me suis faite est au moins la plus aisée.] MOI. – Et la moins sûre, et la moins honnête.

    LUI. – Mais la plus conforme à mon caractère de fainéant, de sot, de vaurien.

    MOI. – D’accord.

    LUI – Et que puisque je puis faire mon bonheur par des vices qui me sont naturels, que j’ai acquis sans travail, que je conserve sans effort, qui cadrent avec les mœurs de ma nation ; qui sont du goût de ceux qui me protègent, et plus analogues à leurs petits besoins particuliers que des vertus qui les gêneraient, en les accusant depuis le matin jusqu’au soir ; il serait bien singulier que j’allasse me tourmenter comme une âme damnée, pour me bistourner et me faire autre que je ne suis ; pour me donner un caractère étranger au mien ; des qualités très estimables, j’y consens, pour ne pas disputer ; mais qui me coûteraient beaucoup à acquérir, à pratiquer, ne me mèneraient à rien, peut-être à pis que rien, par la satire continuelle des riches auprès desquels les gueux comme moi ont à chercher leur vie. On loue la vertu ; mais on la hait ; mais on la fuit ; mais elle gèle de froid, et dans ce monde, il faut avoir les pieds chauds. Et puis cela me donnerait de l’humeur, infailliblement ; car pourquoi voyons-nous si fréquemment les dévots si durs, si fâcheux, si insociables ? C’est qu’ils se sont imposé une tâche qui ne leur est pas naturelle. Ils souffrent, et quand on souffre, on fait souffrir les autres. Ce n’est pas là mon compte, ni celui de mes protecteurs ; il faut que je sois gai, souple, plaisant, bouffon, drôle. La vertu se fait respecter ; et le respect est incommode. La vertu se fait admirer, et l’admiration n’est pas amusante. J’ai à faire à des gens qui s’ennuient et il faut que je les fasse rire. Or c’est le ridicule et la folie qui font rire ; il faut donc que je sois ridicule et fou ; et quand la nature ne m’aurait pas fait tel, le plus court serait de le paraître. Heureusement, je n’ai pas besoin d’être hypocrite ; il y en a déjà tant de toutes les couleurs, sans compter ceux qui le sont avec eux-mêmes. Ce chevalier de La Morlière, qui retape son chapeau sur son oreille, qui porte la tête au vent, qui vous regarde le passant par-dessus l’épaule, qui fait battre une longue épée sur sa cuisse, qui a l’insulte toute prête pour celui qui n’en porte point, et qui semble adresser un défi à tout venant, que fait-il ? Tout ce qu’il peut pour se persuader qu’il est un homme de cœur ; mais il est lâche. Offrez-lui une croquignole sur le bout du nez, et il la recevra avec douceur. Voulez-vous lui faire baisser le ton, élevez-le. Montrez-lui votre canne, ou appliquez votre pied entre les fesses ; tout étonné de se trouver un lâche, il vous demandera qui est-ce qui vous a appris ? d’où vous le savez ? Lui-même l’ignorait le moment précédent ; une longue et habituelle singerie de bravoure lui en avait imposé. Il avait tant fait les mines qu’il croyait la chose. Et cette femme qui se mortifie, qui visite les prisons, qui assiste à toutes les assemblées de charité, qui marche les yeux baissés, qui n’oserait regarder un homme en face, sans cesse en garde contre la séduction de ses sens ; tout cela empêche-t-il que son cœur ne brûle, que des soupirs ne lui échappent ; que son tempérament ne s’allume ; que les désirs ne l’obsèdent, et que son imagination ne lui retrace la nuit et le jour, les scènes du Portier des Chartreux, les Postures de l’Aretin ? Alors que devient-elle ? Qu’en pense sa femme de chambre lorsqu’elle se lève en chemise, et qu’elle vole au secours de sa maîtresse qui se meurt ? Justine, allez vous recoucher. Ce n’est pas vous que votre maîtresse appelle dans son délire. Et l’ami Rameau, s’il se mettait un jour à marquer du mépris pour la fortune, les femmes, la bonne chère, l’oisiveté, à catoniser, que serait-il ? un hypocrite. Il faut que Rameau soit ce qu’il est : un brigand heureux avec des brigands opulents ; et non un fanfaron de vertu ou même un homme vertueux, rongeant sa croûte de pain, seul, ou à côté des gueux. Et pour le trancher net, je ne m’accommode point de votre félicité, ni du bonheur de quelques visionnaires, comme vous.

    MOI. ― Je vois, mon cher, que vous ignorez ce que c’est, et que vous n’êtes pas même fait pour l’apprendre.

    LUI. ― Tant mieux, mordieu ! tant mieux. Cela me ferait crever de faim, d’ennui, et de remords peut-être.

    MOI. ― D’après cela, le seul conseil que j’aie à vous donner, c’est de rentrer bien vite dans la maison d’où vous vous êtes imprudemment fait chasser.

    [LUI.-- Et de faire ce que vous ne désapprouvez pas au simple, et ce qui me répugne un peu au figuré ?]

    Merci beaucoup, j'ai ajouté le texte manquant.- --Zyephyrus 11 août 2008 à 13:51 (UTC)

    Droits de traduction sur Wikisource[modifier]

    Bonjour à tous,

    Suite à des constatations répétées de violation de copyright sur des textes traduits et publiés sans nom de traducteur sur Wikisource, je propose la mesure suivante : obliger dorénavant, de manière systématique, tout contributeur à mentionner le traducteur dans le cas de l'ajout d'un texte traduit. Cela me semble être la moindre des choses pour qu'il puisse y avoir vérification par les autres membres de la communauté.

    Amicalement, Augustin B. 12 août 2008 à 09:03 (UTC)

    +1. Dans la mesure du possible, il faudrait mettre les scans, mais par contre, en l’absence de scan des informations telles que le traducteur, l’édition, etc. (des informations relativement simples à trouver) devraient être obligatoires (et donc les nouveaux textes qui ne contiennent pas ces informations supprimés). Cdlt, VIGNERON * discut. 13 août 2008 à 06:42 (UTC)

    Copyright sur la réédition moderne de textes dans le domaine public[modifier]

    De nombreux maisons d'édition françaises ("Bouquins" chez Robert Laffont, "l'Harmattan", "Les Belles Lettres", "Garnier Flammarion") vivent partiellement de la réédition de textes et de traductions passés depuis longtemps dans le domaine public. Est-ce que la reproduction de ces textes - en particulier lorsqu'on omet l'appareil critique, préfaces, notes, etc., d'éditeurs récents convoqués pour le principe - contrevient aux droits de l'auteur et de la maison d'édition ?

    Gilles MAIRET 13 août 2008 à 04:10 (UTC)

    Le texte est dans le domaine public, les notes et commentaires donnent des droits d'auteur. La question délicate d'un rétablissement de dates avait été posée à propos des Lettres de Madame de Sévigné : il semblait admis qu'on pouvait adopter l'ordre chronologique rétabli par Roger Duchêne en citant bien sûr son nom dans les remarques de l'infoédit. (Je pense que cela a été accepté par générosité, mais on peut aussi remarquer que les auteurs de notes et commentaires ont intérêt à être cités dans Wikisource, et je redoute plus pour l'avenir leur excès que leur absence ; c'est une des raisons pour lesquelles nous refusons les notes et commentaires sur Wikisource ou en tout cas voulons laisser aux utilisateurs la possibilité d'accéder au texte sans notes ni commentaires.) - --Zyephyrus 13 août 2008 à 05:53 (UTC)
    Je pense que tu n'as pas bien compris ma question. Je donne un exemple : "Les derniers jours de Pompéi", d'Edward G. Bulwer-Lytton date des années 1855 (domaine public) et la traduction français d'Hippolyte Lucas des années 1865 (domaine public). Pour sa réédition de 2007, la maison d'édition ("Les Belles Lettres") s'est adjoint un éditeur qui s'est fendu d'une préface et de quelques notes sans grand intérêt. Si je reproduis le seul texte de la traduction, sans la préface ni les notes dudit éditeur, en me basant sur le texte de cette réédition - lequel n'est ni plus ni moins que la traduction de 1865, est-ce que je lèse la maison d'édition et est-ce que je contreviens à quelque droit que ce soit ? Gilles MAIRET 14 août 2008 à 00:56 (UTC)
    Il vaut mieux te baser sur l'édition de 1865 ; si je comprends bien, les problèmes de l'édition Sévigné ne se posent pas dans le cas dont tu parles. C'est donc l'édition de 1865 qu'il faudra reproduire.- --Zyephyrus 14 août 2008 à 05:19 (UTC)

    Wikisource:Livres disponibles en mode page[modifier]

    Salut

    Cette page n'a pas l'air tout à fait à jour (il manque les Misérables de Hugo par exemple, et apparemment quelques livres de Proust et d'autres peut-être). Est-ce qu'il y a une autre page plus à jour qui joue le même rôle ?

    • si oui, on pourrait mettre en haut de la page : page non à jour, voir plutôt/aussi la page blabla
    • si non, je propose de la mettre un peu à jour, en :
      • rajoutant les quelques livres que je trouve qui sont manquants
      • mettant à jour les états d'avancement des livres
      • séparant le tableau (qui devient gros) en plusieurs sous-tableaux, pour trier les oeuvres par état d'avancement (d'ailleurs, le tri de la cinquième colonne par état d'avancement ne fonctionne pas)

    Mais avant de faire le travail, je voulais demander votre avis. Kipmaster 13 août 2008 à 17:54 (UTC)

    Kipmaster, ton offre est on ne peut plus bienvenue !
    Voici quelques outils qui peuvent aider :
    • Pour la liste des livres disponibles en mode page : ici.
    • Pour la liste des livres validés : ici.
    • Pour l'état d'avancement : ici 5 sous-catégories d'avancement pour l'espace principal ; 1 catégorie: Textes validés ; 4 sous-catégories d'avancement pour l'espace page mais il me paraît difficile, quant à ceux-là, d'en tirer des indicateurs qui servent pour le tableau à mettre à jour.
    • Pour le tri, le système de 00 à 99 % utilisé ici fonctionne.
    Je pense que beaucoup d'entre nous chercheront à t'aider dans la mesure de leurs moyens.
    Voilà, on te prépare une couronne de roses pour quand tu auras fini :) - --Zyephyrus 13 août 2008 à 19:48 (UTC)


    prendre exemple sur la page anglaise :
    • les livres y sont triés en fonction du type de travail à faire
    • pas de tableau, c'est trop lourd lorsqu'il faut déplacer fréquemment un titre d'un paragraphe à un autre
    ThomasV 13 août 2008 à 19:57 (UTC)
    ok, je commence le travail sur une page perso, et je vous fais signe quand j'ai quelque chose de montrable.
    le système anglais correspond en effet à ce que j'avais en tête, je vais m'en inspirer...
    Kipmaster 14 août 2008 à 21:23 (UTC)
    J'ai quelque chose de montrable, mais je n'ai pas fini de classer tous les livres : Utilisateur:Kipmaster/livres mode page --Kipmaster 17 août 2008 à 13:37 (UTC)
    Voici les roses ci-dessus promises : à Kipmaster, les wikisourciens reconnaissants ! - :) --Zyephyrus 2 septembre 2008 à 13:05 (UTC)
    Rosiers
    Merci pour les roses !
    Je viens juste de terminer de classer tous les livres de la page. Il resterait à parcourir toutes les pages de http://fr.wikisource.org/w/index.php?title=Special%3AToutes+les+pages&from=&to=&namespace=112 (ou Catégorie:Index, si c'est une catégorie fiable, i.e. systématique?) pour rajouter ceux qui manquent, mais d'abord il faut aller dormir. --Kipmaster 2 septembre 2008 à 20:57 (UTC)

    Renommage sans redirection[modifier]

    Bonjour à tous,

    J'ai renommé mes pages : Sur la liberté - Chapitre I, Sur la liberté - Chapitre II, etc. En : Sur la liberté - Chapitre I (bilingue), Sur la liberté - Chapitre II (bilingue), etc. de manière à pouvoir mettre la traduction toute seule (sans V.O. en vis-à-vis), sur les pages Sur la liberté - Chapitre I, Sur la liberté - Chapitre II, etc. que je pensais ainsi libérer, avec l'idée de faire comme ceci : De libero arbitrio - Lorenzo Valla, mais...

    Problème : après le renommage, toutes les pages que je pensais libres dorénavant redirigent automatiquement vers les nouvelles pages créées. Comment puis-je de nouveau éditer les pages : Sur la liberté - Chapitre I, Sur la liberté - Chapitre II, etc. ?


    Gaiffelet 13 août 2008 à 18:05 (UTC)

    J'ai fait sauter les redirections. Vérifie que je n'ai pas fait d'erreur.- --Zyephyrus 13 août 2008 à 20:31 (UTC)

    Merci Zyephyrus ! C'est parfait comme ça. Reste à faire de même pour les chapitres 3, 4, 5, et pour le supplément Gaiffelet 13 août 2008 à 22:16 (UTC)

    Oups : il reste à faire de même pour la dédicace Gaiffelet 14 août 2008 à 10:11 (UTC). Fait Yes check.svg --Zyephyrus 14 août 2008 à 13:24 (UTC)

    Unification des logins[modifier]

    J'ai suivi la procédure pour uniformiser les logins sur Wikisource, Wiktionnaire, Wikipedia et WikiCommons sauf que, ce faisant, j'ai perdu toutes mes références sur Wikisource : page perso, page de discussion, pages utilisateur, historique des contributions, etc., etc. Je n'étais pas très content. Je suis parvenu à reconstituer certaines choses, mais il y a des cheveux dans le potage. Copie à revoir ! Gilles MAIRET 14 août 2008 à 03:45 (UTC)

    Que celui qui a fait un parcours sans faute vers le login unique veuille bien nous indiquer la procédure qu'il a suivie : cela évitera peut-être des erreurs à nos descendants. Ne te fâche pas si je plaisante, Gilles : c'est ce que je peux faire de mieux, car j'ai moi aussi laissé quelques plumes en route ; nous sommes toi et moi dans le même panier. Celui des pionniers je pense. Est-ce une consolation ? Dis-moi en tout cas s'il y a quelque chose que je puisse faire pour t'aider.- --Zyephyrus 14 août 2008 à 05:03 (UTC)
    Tes malheurs me consolent (ne te fâche pas !) Bon, ça ira comme ça, mais ça n'aurait pas mangé de pain que les concepteurs de la chose incluent une petite phrase d'avertissement sur les risques... Gilles MAIRET 14 août 2008 à 18:58 (UTC)
    "Chez moi, ça a marché", sauf curieusement sur le wiki italien, où pourtant, il n'y a pas d'utilisateur "serged". --Serged/ 20 août 2008 à 12:22 (UTC)

    Traduction Sur la liberté ANNULATION[modifier]

    Bonjour à tous,

    L'administrateur ThomasV ayant changé, de sa propre initiative, sans même m'en parler, la licence libre sous laquelle j'avais placé mon travail, et ayant remplacé mon nom à la place du traducteur par : wikisource, décidant d'autorité qu'il s'agissait d'un travail "collectif", j'ai décidé de ne pas publier cette traduction sous Wikisource.

    Je remercie néanmoins chaleureusement tous ceux qui m'ont aidé, en particulier Zyephyrus.

    Gaiffelet 14 août 2008 à 19:10 (UTC)

    Comme la modification sauvage d'un licence constitue un cas de violation de Copyright, je demande publiquement la révocation de ThomasV comme administrateur de Wikisource - sans exclure d'éventuelles poursuites à son égard. Gaiffelet 14 août 2008 à 19:40 (UTC)

    Je reconnais que j'ai commis une erreur : certaines licences Creative Commons ne sont pas acceptées par la Fondation Wikimedia, et d'autres le sont; j'ai cru que la licence en question était non commerciale, et c'est pour cela que je l'ai enlevée. Je vous laisse le soin de décider si il s'agit d'un motif de révocation. ThomasV 14 août 2008 à 20:18 (UTC)

    Je prends la peine de répondre à cela. J'espère que cette patience sera portée à mon crédit. La licence sous laquelle j'avais déposé mon travail est celle-ci : CC-BY-SA. Elle n'induisait aucune exploitation commerciale de ma part. Je crois que M. Thomas V., qui accumule ambiguïté sur ambiguïté, qui prête haut et fort serment d'incompétence, qui n'assume toujours pas ses responsabilités, qui refuse encore de donner son identité civile véritable de manière à pouvoir poursuivre cette affaire de personne privée à personne privée, de qui je n'ai pas même reçu un mot d'excuse par mail, n'est pas à-même d'assurer le poste auquel il a été promu.

    Pour ma part, je me refuse à continuer de contribuer à Wikisource sous la direction d'un tel individu.

    Gaiffelet 14 août 2008 à 22:20 (UTC)

    Il y a erreur manifeste de la part de Thomas, mais Gaiffelet, tu réagis de manière quelque peu excessive, et je pense que tu devrais réfléchir posément aux points suivants :

    • Thomas n'a pas abusé de ses fonctions d'administrateur ; il a agit en tant que contributeur. Il ne saurait donc être révoqué.
    • Il a admis son erreur. Qui ne fait pas d'erreur ? J'avoue qu'en regardant la licence, la même erreur m'est venue tout de suite à l'esprit. En tout cas, il n'y a là rien qui ne pouvait être réglé par une clarification de la situation.
    • Comme tu peux le lire sous la boite d'édition, en contribuant à Wikisource, tu places de facto, toutes tes contributions sous GFDL, licence qui ne retire en aucun cas la paternité.
    • Les traductions sont effectivement considérées comme oeuvres collectives sur Wikisource.
    • Le serment d'incompétence de Thomas concerne le respect des textes, pas les problèmes de licence...

    Un lecteur. 90.59.97.98 14 août 2008 à 23:45 (UTC)

    Gaiffelet, j'ai pris moi aussi la peine de te répondre, alors je te prie de rester poli.
    Je prends encore la peine de lever une autre ambiguité : la Fondation refuse les licences qui ne permettent pas d'exploitation commerciale. C'est comme ça, ce n'est pas moi qui ai décidé de ça. J'ai cru, à tort, que c'était le cas de la licence que tu utilisais. Je m'en excuse encore une fois, mais ce sera la dernière car j'estime que ça suffit, et que tu n'es vraiment pas aimable. Je suppose, à te lire ("aucune exploitation commerciale de ma part"), que tu avais compris exactement le contraire, ce qui suggère que tu sais mieux écrire que lire.
    ThomasV 15 août 2008 à 00:17 (UTC)

    Cher lecteur,

    Ma réaction n'est en aucun cas excessive. Je n'insulte pas l'administrateur ThomasV, je ne l'agresse pas. Je ne remets en aucun cas en cause la légitimité du projet Wikisource, que j'admirerais plutôt. Il n'y a rien non plus d'excessif dans le fait de retirer ma traduction de ce site, du moins tant que M. ThomasV en sera administrateur. Qui m'aurait blâmé de ne pas l'y avoir mise ? Le cas est en tous points identique. Dans le cas d'espèce, la violation de Copyright est établie. Il aurait été possible de la mettre au compte de la maladresse de la part d'un contributeur novice ; de la part d'un administrateur, ce n'est pas un erreur, mais une faute, que de se placer dans l'illégalité. Distinguer dans la même personne le "simple contributeur" et l'administrateur me semble tout bonnement être un sophisme. Autant invoquer la distinction entre ThomasV le matin quand il se lève, et M. ThomasV le soir, quand il se couche. Nul, si ce n'est l'auteur d'une entité intellectuelle, ne peut prononcer sur le statut juridique de son produit. Vous pouvez sophistiquer les choses tant qu'il vous plaira, ce n'est jamais que chercher à diluer le contentieux dans de fluides et mièvres euphémismes. Enfin, je n'ai jamais ouï dire que vous ayez participé en rien à la production de cette traduction, droit que vous semblez revendiquer puisque "Les traductions sont effectivement considérées comme oeuvres collectives sur Wikisource". Peut-être me teniez vous la main, quand la mienne tenait la plume. Je vous avouerai que jusqu'ici, je n'ai rien senti de la chaleur de votre présence, et n'en veux rien ressentir, vu la manière dont vous semblez vouloir vous mettre en valeur par cette pseudo-neutralité, qui tente de singer l'impartialité par une cordiale indifférence :

    - "Allons, mon bon ! Vous donnez tout ce que vous pouvez pour réaliser de bout en bout une édition libre et d'un accès optimal pour les aveugles, malvoyants, et dyslexiques ; vous innovez de manière enthousiaste, et on vous plante un couteau dans le dos ? Ne faites pas l'esprit chagrin : ce pauvre bougre s'est trompé, voilà tout."

    - "Certes, mais le pauvre bougre est administrateur : voilà le sujet de la fâcherie."

    Enfin, peu me chaut que M. ThomasV ait fait ou non serment d'incompétence dans le sens que j'aime à y entendre. L'essentiel, très malheureusement, est qu'il le tient.

    Cordialement, Gaiffelet 15 août 2008 à 00:22 (UTC)

    Certes, non, cher ThomasV. Je ne suis pas aimable avec ceux qui ne le sont pas avec moi. En revanche, je suis courtois, ce qui est le minimum exigible. C'est un conflit d'ordre privé désormais. J'attends toujours votre identité civile. Gaiffelet 15 août 2008 à 00:28 (UTC)

    "patate", et "mauvaise foi" sont les termes que tu as employés. Par ailleurs, tu profères des menaces de procès pour un problème insignifiant et facilement réglable. Donc, quand tu dis que n'insultes pas, que tu n'agresses pas, que tu n'exagères pas, c'est juste faux.
    Je ne vois aucune courtoisie dans le fait de faire de cette peccadille une affaire personnelle, dans le fait de t'en prendre à la personne de quelqu'un qui a reconnu son erreur. Cela ressemble fort à l'attitude qui consiste à s'acharner sur un homme à terre.
    Personne ne t'a blamé d'avoir mis ta traduction ici, mais vu le ton que tu emploies, ça va pas tarder.
    La violation de copyright n'est pas établie : comme je te l'ai indiqué, tu as placé toi-même le texte sous GFDL en l'éditant ici. Donc, effectivement, c'est toi, l'entité intellectuelle, comme tu dis, qui a placé cette licence, et non Thomas.
    Les termes de la GFDL et de la CC choisie sont quasi-identiques. Les deux supposent l'attribution de paternité ; donc, on voit encore moins la violation de copyright.
    Selon ton raisonnement, un administrateur est au-dessus de toute erreur et doit payer pour les erreurs qu'il fait en tant que contributeur... C'est absurde, car c'est refuser le droit à l'erreur sans lequel une organisation devient infernale. Entre gens civilisés, quand on fait une erreur, on s'excuse, et on règle l'affaire sans insultes ni menaces. Thomas s'est excusé ; par contre, toi...
    La distinction entre contributeur et administrateur n'est pas un sophisme. C'est le fonctionnement même des statuts sur les sites de la Fondation. Tu le saurais si tu t'étais donné la peine de te renseigner. En revanche, le parallèle entre Thomas le matin et le soir, ça c'est du sophisme, puisque la question ne porte pas sur l'identité personnelle, mais sur les fonctions d'une personne. Dans toute organisation, on distingue les fonctions des individus, ça évite de confondre une personne morale avec sa place...
    Au final, qu'est-ce que je vois ? Un individu agressif qui en accuse un autre de ne pas lui avoir tenu la main pour lui faire lire les conditions d'utilisation de Wikisource, individu qui a entrepris d'en faire une guerre personnelle. Mais c'est incroyable : avant de publier un texte, tu ne vérifies jamais dans quoi tu t'engages ??? D'après toi, Wikisource est là pour publier ton travail selon tes conditions à toi ?? 90.59.97.98 15 août 2008 à 08:54 (UTC)
    P.s. Tu dis : "Enfin, peu me chaut que M. ThomasV ait fait ou non serment d'incompétence dans le sens que j'aime à y entendre. L'essentiel, très malheureusement, est qu'il le tient." J'avoue que c'est hallucinant de lire ce genre de choses...Je te dis que tu comprends de travers ce serment, qui concerne l'attitude à avoir vis-à-vis d'un texte, et tu dis, en gros, que tu t'en moques, que les choses auront le sens que tu leur donnes, ce qui te permet, une nouvelle fois, d'alimenter ta guerre personnelle par une insulte. 90.59.97.98 15 août 2008 à 10:11 (UTC)
    Je n'ai jamais refusé de communiquer mon identité civile. En revanche, je ne souhaite pas la diffuser sur ce site. Nuance. Merci, donc, de commencer par m'envoyer un mail, avant de dire des faussetés. ThomasV 15 août 2008 à 00:49 (UTC)

    L'affaire est réglée. Il ne reste plus à Thomas qu'à me communiquer son identité civile (je n'ai pas son adresse mail, mais lui, en tant qu'administrateur, doit avoir accès à la mienne). Suite à l'intervention très-raisonnable du lecteur anonyme, je retire tout ce qu'il y a pu avoir d'insultant au sens strict dans mes propos, de manière à apaiser sa sensibilité délicate, qui s'offense de tout sentiment de révolte chez autrui. Oui, j'ôte le terme de "patate"... Puisse ThomasV me pardonner d'avoir employé une arme aussi lâche sur un homme à terre. Gaiffelet 15 août 2008 à 10:36 (UTC)

    Dommage que tu ne fasses pas preuve de la même lucidité pour l'ensemble des points que j'ai évoqués et que tu préfères les ignorer superbement... De plus, je te demanderai de ne pas falsifier mes propos : je n'ai jamais dit que j'étais offensé par un quelconque sentiment de révolte. Non, si tu lis un jour les points que j'ai détaillés, tu verras que je m'étonne que l'on puisse se laisser aller ainsi à un ressentiment aussi aveugle et injuste. On est très loin de la révolte, et tu n'es pas une victime. 90.59.97.98 15 août 2008 à 11:33 (UTC)
    Il est possible d'écrire à tout contributeur qui a une adresse e-mail, via le lien « Envoyer un message à cet utilisateur » dans la colonne gauche sur la page de son compte. Yann 15 août 2008 à 10:40 (UTC)

    Message envoyé, dans une perspective d'apaisement. Gaiffelet 15 août 2008 à 11:52 (UTC)


    Bonjour à tous,

    Je ne souhaite pas intervenir sur les détails du règlement de cette histoire, qui ne me regardent pas en propre ; en revanche je suggère de respecter la volonté de Gaiffelet, savoir supprimer entièrement sa traduction de Wikisource, historiques y compris. Sinon elle reste accessible.

    Par ailleurs, je souhaite l'ouverture d'un débat avec tous les administrateurs et intervenants de Wikisource pour clarifier le point qui est en jeu ici, et qu'il me semble capital de bien fixer dans les esprits :

    Lorsqu'un texte (comme celui de Gaiffelet) est publié sous licence CC-BY-SA sur Wikisource, est-il permis aux autres utilisateurs d'y apporter quelques modification que ce soit ? Il me semble que non (cf. impératif de reproduction à l'identique), mais j'aimerais que ce point soit validé par une personne plus avertie.

    Par ailleurs, il faut débroussailler la question des traductions. Que signifie cet intitulé qu'on lit en bas des fenêtres d'édition : "Tous les textes publiés sur Wikisource doivent être dans le domaine public, ou bien sous une licence libre (Voir Wikisource:Copyright pour plus de détails). De plus, ne sont publiables sur Wikisource que les textes qui ont déjà été publiés ailleurs, ou bien des traductions de textes déjà publiés (dans ce cas, ces traductions sont placées sous licence GFDL). N’UTILISEZ PAS DE TRAVAUX SOUS COPYRIGHT SANS AUTORISATION EXPRESSE !" ? Quelles bases légales a-t-il ?

    En particulier, n'est-il pas contradictoire avec le principe général mentionné : "Tous les textes publiés sur Wikisource doivent être dans le domaine public, ou bien sous une licence libre" [donc par exemple une licence CC-BY-SA] de placer les traductions de textes déjà publiés par ailleurs d'office sous licence GDFL ? Est-ce même légal, dans l'éventualité où l'on admet un principe d'exception ?

    Il me semble qu'il faudrait SUPPRIMER tout bonnement cette mention qui ne sert à rien : car voyez, il me suffit de publier ma traduction sur mon blog personnel sous licence CC-BY-SA pour qu'elle devienne "un texte déjà publié par ailleurs". Ou me trompé-je ?

    Cordialement, Augustin B. 15 août 2008 à 21:25 (UTC)

    Bonjour, Je vais essayer de répondre.
    1. La licence CC-BY-SA autorise les modifications. Il faut simplement que les textes dérivés soient sous la même licence. Il n'y a pas d'impératif de reproduction à l'identique.
    2. Quand Wikisource dit « déjà publié », cela veut dire « déjà publié sur papier ». Il ne suffit donc pas qu'un texte soit publié sur un blog pour être accepté ici.
    3. Les traductions sont justement une exception à l'impératif de publication. Il suffit que le texte original ait été publié sur papier pour que la traduction soit acceptée. Il n'est pas nécessaire que la traduction elle-même ait été déjà publiée.
    4. Je souhaite aussi préciser une chose qui ne semble pas claire. Il n'y a pas de traduction parfaite. C'est justement aussi pour cela que les éditeurs commerciaux font re-traduire un texte, plutôt que de publier une ancienne traduction. Je pense donc que, mis à part les traductions des écrivains célèbres (Poe par Baudelaire, Tagore par Gide, etc.), il n'y a pas de différence fondamentale de statut entre une traduction du 19e siècle et une traduction faite par un contributeur de Wikisource. Le seul critère pour retenir, publier et modifier une traduction doit être la qualité de celle-ci, et non la personne du traducteur. Yann 15 août 2008 à 22:18 (UTC)
    Merci Yann pour ces précisions et corrections qui éclairent bien ma lanterne. Cela dit, un point reste flou encore : est-il possible de publier sur Wikisource une traduction sous licence CC-BY-SA ?
    Dans l'affirmative, à quoi sert la mention : "dans ce cas, ces traductions sont placées sous licence GFDL", sinon 1) induire en erreur sur l'interprétation du principe général : "Tous les textes publiés sur Wikisource doivent être dans le domaine public, ou bien sous une licence libre" et 2) forcer la main en quelque sorte à l'utilisateur pour qu'il place sa contribution sous une licence la plus "minimale" possible ?
    Oui, on suppose que les licences GFDL et CC-BY-SA sont équivalentes. En effet, les contraintes qu'elles imposent et les droits qu'elles donnent sont les mêmes. Je suis d'accord qu'on devrait peut-être modifier cela en « placées sous licence GFDL ou CC-BY-SA ». Mais il faut peut-être demander l'avis de Wikimedia Foundation pour cela. Yann 16 août 2008 à 10:23 (UTC)
    Pour un message qui est censé énoncer des règles de droit, je pense qu'il faut être le plus carré possible. Comme les licences GDFL et CC-BY-SA ne sont pas identiques numériquement, il faudrait effectivement préciser « sous licence GFDL ou CC-BY-SA ».
    Mais c'est surtout le terme "placées" qui me semble impropre et sujet à confusion, d'autant plus si on admet la nécessité de compléter l'intitulé (car dans ce cas que se passe-t-il, la traduction est-elle automatiquement placée en GFDL ou en CC-BY-SA ?) ; il faudrait le remplacer par : "doivent être placées sous licence GFDL ou CC-BY-SA", ou encore dire : "Ne sont acceptées les traductions que sous licence GFDL ou CC-BY-SA". Mais en aucun cas déterminer un régime de licence d'une contribution sans l'accord explicite de son auteur ! Cela me semble être la moindre des corrections.
    Au final, je ne comprends pas ce qui justifie cet intitulé. Car si les traductions peuvent être publiées sous n'importe quelle licence acceptée sur Wikisource, et suivent donc les mêmes règles que n'importe quel autre texte, pourquoi ajouter quelque chose au principe général : "Tous les textes publiés sur Wikisource doivent être dans le domaine public, ou bien sous une licence libre" ? Principe général qu'il conviendrait d'ailleurs de préciser car il est sinon faux au moins imprécis : toutes les licences libres ne sont pas acceptées sur Wikisource. Je propose donc de changer l'initulé en : "ou bien sous une licence libre acceptée sur Wikisource". En l'état, le lien juste à côté qui est censé donner des précisions ne renvoie à aucune section précise et est donc pour un utilisateur courant tout à fait inopérant. Cordialement, Augustin B. 16 août 2008 à 12:12 (UTC)
    PS. Les licences CC-BY-SA et GFDL sont-elles vraiment équivalentes, notamment au niveau de l'attribution de paternité ? J'ai bien lu l'article de Wikipedia sur la question mais il est trop flou sur ce point, donc je ne sais pas.
    Par ailleurs, à supposer que cette attribution de paternité existe bel et bien sous la licence GFDL, n'y a-t-il pas un impératif de la rendre effectivement visible à ceux qui consultent la contribution ? (car dans l'historique, ce n'est clairement pas le cas, l'emplacement est invisible pour 95% des visiteurs courants)
    Et dans la négative, ne vaudrait-il pas mieux mettre : "dans ce cas, ces traductions doivent être obligatoirement placées sous licence GFDL" ? Car dans le cas de Gaiffelet, c'est ce passage forcé au GDFL qui a posé problème. Or l'intitulé actuel semble pouvoir dire que la licence d'une traduction change lorsqu'elle est postée sur Wikisource. Ce qui de fait n'est pas clair pour l'utilisateur, et donc est susceptible de le tromper.
    Le point qui a posé problème n'est pas la licence, mais la question « peut-on modifier la traduction », et à qui elle est attribuée. Les licences GFDL et CC-BY-SA autorisent les textes dérivés, et donc la modification. La traduction doit-être attribée au traducteur (ça paraît une évidence...), i.e. à Wikisource si c'est un travail collaboratif (le nom des traducteurs se trouve alors dans l'historique), ou au traducteur seul, si ça ne l'est pas. Yann 16 août 2008 à 10:23 (UTC)
    Sur ce point je ne suis pas tellement d'accord. La mention "Traduction Wikisource" ne me semble légitime que si 1) il s'agit effectivement d'un travail collaboratif, c'est-à-dire pour lequel chaque participant a fourni une part de travail sinon comparable, en tous les cas significative (par exemple ne s'est pas contenté de changer 2/3 phrases ou de corriger quelques fautes d'orthographe) ; 2) si les traducteurs renoncent explicitement à être nommés. Dans le cas contraire, je ne vois pas ce qui empêcherait de nommer les traducteurs, ce ne serait qu'un acte cordial et équitable. Wikisource se dit explicitement un simple support, pas une marque ! (et en tous les cas pas une marque qui s'approprierait indûment le travail d'un autre !). Cordialement, Augustin B. 16 août 2008 à 12:12 (UTC)
    Dans les deux cas, on en arrive au paradoxe suivant : le contributeur, qui fait acte de générosité, n'est pas bien informé sur ses droits possibles.
    Cordialement, Augustin B. 16 août 2008 à 08:31 (UTC)
    PS. As-tu le pouvoir de supprimer les pages de traduction d'Olivier ?
    Oui. Olivier a accepté que sa traduction soit copiée sur Wikilivres. Je les supprimerai dès que le texte est copié. Yann 16 août 2008 à 10:23 (UTC)
    PPS. J'observe que les règles sur le Wikisource anglais sont différentes d'ici : "Please note that all contributions to Wikisource are considered to be released under the GNU Free Documentation License (see Wikisource:Copyright for details). If you don't want your writing to be edited mercilessly and redistributed at will, then don't submit it here." Peut-être une harmonisation serait-elle bénéfique, de manière à ce que tout soit clair dès le départ ?
    Ici, la licence GFDL concerne les ajouts ou les modifications que les contributeurs apportent aux textes, si ces modifications donnent un droit d'auteur. Le Wikisource en anglais accepte les notes apportées par les contributeurs, et c'est à mon avis surtout dans ce cas que la licence GFDL s'applique. Yann 16 août 2008 à 10:23 (UTC)
    Bonjour à tous,
    Je vous demande d'essayer de comprendre mon point de vue, même si vous n'êtes pas d'accord avec moi.
    Wikisource est une bibliothèque, et le but de mes contributions est de rendre accessible à tous des textes écrits par des auteurs illustres. Ainsi, j'aime penser que mes efforts servent à faire connaître des auteurs tels que Voltaire, Balzac ou La Fontaine. C'est pour cela que je travaille ici. C'est le sens de ma participation.
    Aussi, quand je vois que certains contributeurs ajoutent leur nom dans la boîte titre de leurs traductions, je suis choqué. J'ai l'impression d'avoir été exploité. Que mon travail n'a pas seulement servi à faire la promotion d'auteurs illustres, mais aussi à faire la promotion personnelle de ces contributeurs. En effet, j'estime qu'il y a une différence entre faire connaître Voltaire et Balzac d'une part, et faire connaître Yann Forget ou Olivier Gaiffe d'autre part. J'ai l'impression que certaines personnes pourraient chercher à profiter de la notoriété du site, auquel nous avons tous travaillé, pour se faire leur publicité personnelle. Yann, je sais bien que ce n'est pas ton but; je te demande juste d'essayer de comprendre ce que je ressens, car mon point de vue est peut-être partagé par d'autres personnes ici. Il faut comprendre que les personnes qui partagent mon sentiment seront dissuadées de participer à Wikisource, et ceci à cause d'une minorité infime de textes.
    Il y a plus grave : Quand je vois des contributeurs qui mettent leur nom dans la boîte titre, j'ai aussi l'impression que les termes du contrat qui fait que je participe ici, ont été changés en cours de route. Que quelqu'un a modifié les termes de notre accord. Quels sont ces termes ? Quel est cet accord ? Je m'explique.
    Wikisource a toujours accepté les traductions (je pense que c'est une erreur, que les traductions seraient mieux loties ailleurs, mais c'est un autre débat; voir à ce sujet le message de Lars Aronsson sur la ML). En acceptant des traductions, nous acceptons du contenu créé par les utilisateurs, tout comme sur Wikipédia. Et comme sur Wikipédia, les textes crées par certains contributeurs de Wikisource doivent être modifiables et améliorables par d'autres, afin d'assurer leur qualité. Ainsi, sur Wikipédia, personne ne peut déclarer qu'un article est 'fini', ni interdire aux autres d'y toucher après lui. C'est là, il me semble, le point crucial du contrat, qui a été modifié.
    Une personne qui publie une traduction sous licence GFDL abandonne une partie de ses droits d'auteur; elle ne peut pas s'opposer à ce que l'on diffuse son texte, ni à ce qu'on le modifie. Donc, si je trouve une traduction effectuée par un contributeur de Wikisource, j'ai le droit de la modifier, et de publier le texte modifié sur Wikisource. Il me semble évident que si je veux améliorer une traduction, je dois utiliser pour cela la même page, et non pas en créer une nouvelle. C'est comme cela que fonctionne un wiki, et c'est comme cela que fonctionne Wikipedia. Il en va de même pour Wikisource. L'historique de la page sert à garder la trace des différentes versions, et à reconnaître le rôle des différents contributeurs. L'historique, et non pas la boîte titre. Sur Wikipedia, la page d'un article ne cite pas la liste des auteurs de cet article; cette liste est accessible depuis l'historique. C'est vrai même si je suis le seul auteur d'un article : je ne mets pas mon nom dessus. Il doit en être de même sur Wikisource, dès lors que nous acceptons des textes créés par les contributeurs. En effet, le fait de placer le nom des contributeurs dans la boîte titre a les conséquences suivantes :
    • un lecteur va penser qu'il n'a pas le droit de modifier le texte sur la même page (il ne s'appelle pas olivier gaiffe, or il est écrit que la traduction est de olivier gaiffe, donc modifier la traduction serait une falsification).
    • l'auteur de la traduction va croire, pour les mêmes raisons, que sa traduction est à l'abri de modifications par d'autres contributeurs; or ce n'est pas le cas.
    Bref, c'est trompeur pour tous les deux. En apposant le nom du traduteur dans la boîte titre, on dissuade, volontairement ou non, d'autres contributeurs d'améliorer le texte. C'est changer la nature de Wikisource. C'est changer les termes du contrat. Je m'y oppose.
    ThomasV 16 août 2008 à 11:41 (UTC)
    Bonjour Thomas, Je partage ton souci général : conserver la primauté aux auteurs classiques et reconnus. En ce sens, je comprends tes craintes sur le fait que tel ou tel, en cherchant à se mettre en valeur exagérément, puisse nuire à ce projet d'ensemble. Je suis donc d'accord jusque-là : il faut donc se protéger de ce genre de comportement s'il existe ; mais à mon sens c'est une erreur, et de nature purement idéologique, de tomber dans l'excès inverse ! Car pour ce qui est du droit : l'auteur d'un travail honnête, qui lui a demandé du temps, peut légitimement revendiquer la mention de son nom une fois son travail publié, d'autant que cela est prévu dans le contrat, qui ne change pas (CC-BY-SA).
    Le tout est de savoir quelle forme doit prendre cette mention. Si vraiment le bon sens règne, et que le seul souci est de se protéger des excès (pas de faire du zèle ou d'adopter une posture idéologique), il me semble que cette solution serait la bonne : mentionner de manière visible l'auteur (ou les auteurs, si ce sont des auteurs réels bien sûr) du travail, tout en respectant un certain modèle prédéfini à l'avance. De cette manière, on a la fois équité et prévention des dérapages.
    Il est vrai que sur Wikipedia, les mentions visibles des auteurs n'existent pas de fait (bien qu'en droit elles soient légitimes). Cela ne me semble pas être une bonne solution pour les traductions, surtout de textes longs - car qui voudra contribuer dans ces conditions ? Je pense que la solution relativement ingrate de Wikipedia envers ses contributeurs ne peut que fonctionner sur des petits bouts d'articles ou des petits morceaux de traduction, pas sur des textes entiers. Or cela me semble dommage de ne pas mettre à profit la notoriété de Wikisource pour susciter et développer ce genre de travaux.
    D'une manière générale (je l'ai douloureusement constaté avec mon projet "Wikisource sonore"), je déplore le fait que les initiatives personnelles soient de fait constamment découragées sur Wikisource - en tous les cas, loin d'être encouragées et stimulées. C'est dommage, surtout lorsque les contreparties se limiteraient à la seule mention d'un nom sur une page, ou à un peu d'intérêt empathique. Enfin, je m'écarte du sujet... mon sentiment n'en demeure pas moins. Cordialement, Augustin B. 16 août 2008 à 14:12 (UTC)


    Seulement une remarque ou deux : Voltaire, Balzac ou La Fontaine sont déjà très connus, ils n'ont pas vraiment besoin de Wikisource. Leurs textes, les principaux tout au moins, étaient déjà disponibles sur de nombreux sites bien avant que Wikisource n'existe. Bien sûr, c'est très bien que nous ayons ces auteurs, mais si Wikisource se limitait à cela, ce serait très ennuyeux. C'est justement en faisant connaître des auteurs moins connus, ou des textes peu connus d'auteurs célèbres que Wikisource apporte tout son potentiel. Cela inclut des traductions nouvelles qui ne sont pas disponibles ailleurs, y compris celles de contributeurs de Wikisource. Yann 16 août 2008 à 12:06 (UTC)
    Yann, les noms de Balzac, La Fontaine, Voltaire sont assurément connus, mais les gens qui auront lu une Vie de Voltaire, une Vie de La Fontaine, une Vie de Balzac, ou qui en auront entendu parler, ou qui auront vu un film les représentant, seront persuadés qu'ils connaissent ces auteurs et il y aura eu beaucoup de tricherie à le leur laisser croire. Wikisource fournit des efforts honnêtes pour en ouvrir l'accès à tous ; en ce qui me concerne je désire soutenir ces efforts, et donc soutenir Thomas tant qu'il reste fidèle à cette ligne. Je ne veux pas dire que je ne soutiens pas aussi d'autres actions ; seulement que je ne veux pas du tout que celles-là se perdent au cours du voyage. - --Zyephyrus 16 août 2008 à 12:52 (UTC)
    Yann, quand tu parles d' "auteurs moins connus", est-ce que tu penses à des contributeurs? Est-ce que c'est en faisant connaître ses contributeurs que Wikisource apporte tout son potentiel ? ThomasV 16 août 2008 à 14:50 (UTC)
    Non, je pense par exemple à Gandhi ou John Stuart Mill, dont sont en cause les traductions. Yann 16 août 2008 à 15:03 (UTC)
    Ce ne sont pas les traductions qui sont en cause. Si tu prends la peine de relire ce que j'ai écrit, tu comprendras que c'est l'attribution de ces traductions que je remets en cause. Prenons par exemple cette traduction : Unto This Last - M. K. Gandhi. Elle est de toi. Je pense qu'il faudrait que les choses soient claires. Ou bien nous l'acceptons en tant que mémoire de maîtrise déjà publié, ou bien en tant que traduction wikisource. Dans le premier cas, tu es le seul auteur, l'édition de référence est celle de ton université, et personne n'est supposé modifier le texte après toi. Si c'est le cas, il faudrait aussi que cette page soit clairement indiquée comme faisant partie de ton mémoire qui est ici. Dans le second cas, n'importe qui a le droit de corriger le style si bon lui semble, et ton nom n'a pas à figurer dans la boîte titre, car il suggère le contraire. ThomasV 16 août 2008 à 15:15 (UTC)
    Bonjour Thomas, Le seul argument qui te permet de défendre ta position (ne pas faire figurer le nom du traducteur dans la boîte de titre) est tout de même un peu faible : cette présence "suggèrerait" que la traduction n'est pas modifiable. Le fait est que de droit (et là il n'est plus question de simple suggestion), les règles de Wikisource indiquent clairement, dans la droite ligne de l'esprit du Wiki, connu de tous, que le texte est modifiable. Si vraiment tu penses qu'il y a un doute possible, pourquoi ne pas mettre une indication explicite en page de discussion, comme l'a fait Yann sur sa traduction Gandhi ? C'est une solution tout à fait raisonnable car elle n'incommode pas les utilisateurs courants, tout en informant les modificateurs potentiels (qui s'ils sont intéressés par une modification, regarderont cette page de discussion). Je ne sais pas ce qu'en pensent les autres. Cordialement, Augustin B. 16 août 2008 à 17:01 (UTC)

    PS. Très bonne idée à mon avis de LaosLos que de mettre un intitulé comme "Traduction modifiable de ...". Avec éventuellement un lien qui renvoie à la page de discussion pour plus de détails. Augustin B. 16 août 2008 à 17:10 (UTC)

    non, tu ne m'as pas bien compris. Si une traduction est effectuée par Baudelaire, le fait que Baudelaire figure dans la boîte titre indique clairement que nous ne sommes pas supposés améliorer la traduction, car ce serait une falsification. Et c'est l'immense majorité des cas, quoi que tu penses de l'esprit du wiki. Dans l'immense majorité des cas, il existe une édition de référence, et le texte n'est pas modifiable (sauf pour corriger une erreur de conformité). Si au contraire la traduction est effectuée par un contributeur, alors il n'y a pas d'édition de référence, et tout le monde a le droit d'améliorer la traduction. Dans ce cas, il faudrait au minimum un bandeau pour expliquer que les modifications sont bienvenues, car quelqu'un qui ne sait pas qui est Yann ne peut pas deviner que 'Traduction Yann Forget' implique des droits différents de 'Traduction Baudelaire'. En l'absence d'autre indication, écrire 'Traduction Yann Forget' ne suffit pas à expliquer qu'il n'existe pas d'édition de référence. ThomasV 16 août 2008 à 17:19 (UTC)
    Tu affirmes souvent que l'on ne te comprend pas (plutôt que d'essayer peut-être d'imaginer que tu ne t'exprimes pas entièrement clairement ou exhaustivement, donc que c'est toi aussi, au moins en partie, qui te fait mal comprendre) ; je ne sais pas si ce genre de remarque est très adroite dans un dialogue, surtout pour l'introduire, mais bref. Je suis d'accord sur l'ambiguïté possible que tu soulèves ici. Même si en pratique, un minimum de culture ou un simple clic sur le nom du traducteur peut éviter ce genre de confusion, c'est vrai que pour un non initié il y a doute possible. Donc la solution du bandeau ou d'un intitulé comme "Traduction modifiable de..." me semble la meilleure. Cordialement, Augustin B. 16 août 2008 à 17:41 (UTC)


    Pendant que je rédigeais ce qui suit, certaines interventions sont apparues, peut-être redondantes. Je ne suis pas juriste mais je vous donne mon avis.

    Tout ce qui publié sur Wikisource est obligatoirement sous licence libre. Mais il existe une confusion pour beaucoup de personne : Il faut dissocier l’œuvre du support. L’œuvre peut être dans le domaine public (c’est généralement le cas ici) mais le support (Wikisource ici) est diffusé sous licence GFDL. Pour prendre un parallèle avec l’édition papier : Les trois mousquetaires sont du domaine public (œuvre), tout le monde peut les publier, mais le roman édité chez Folio appartient à l’éditeur car celui-ci le diffuse sous copyright : photocopier un Folio et le diffuser est interdit (pendant une durée qui, je crois, est de soixante-dix ans). C’est pour cela que nous pouvons océrisé le texte des Trois mousquetaires dans un Folio (l’œuvre est publique), mais que nous ne pouvons pas le numériser (image) pour le mode page (la mise en page est sous copyright).

    Wikisource n’est pas reconnue éditrice mais support de publication mis à la disposition des contributeurs par la Wikimedia Foundation (un procès gagné par la Foundation le confirme). Lorsqu’une œuvre est une création récente (thèse, traduction, ou simplement mon texte que vous lisez), les auteurs/éditeurs la place sous licence libre (GFDL) obligatoirement. Si tel n’était pas le cas, personne ne pourrait modifier l’œuvre (y compris pour y mettre un modèle ou modifier la mise en forme) et n’importe qui pourrait exiger de retirer définitivement ce qu’il a fait, que ce soit une conversation ou un texte océrisé.

    Voyant comment Gaiffelet a réagit par rapport à la modification de son œuvre (je mets de côté la forme de l'intervention de Thomas qui est un autre problème), je pense qu’il n’a pas compris ce qu’était la licence CC-BY-SA et l’a mal utilisée. Cette licence, tout comme la GFDL, autorise n’importe qui à modifier l’œuvre sous deux conditions : la paternité (BY) et la licence similaire (SA). La paternité est respectée ; en consultant l’historique, tous les auteurs y sont (y compris Gaiffelet, mais aussi Yann, Zyephirus et… Thomas). La licence GFDL est similaire (la licence CC-BY-SA n’exige pas l’identité : "under the same or similar license"). Donc pour moi, si les modifications de Thomas ont été maladroites dans la forme, elles n’en demeurent pas moins légales sous la licence CC-BY-SA.

    Que voulait Gaiffelet ? Diffuser librement sa traduction sans volonté commerciale mais qu’il soit reconnu comme unique auteur de la traduction. La GFDL mais aussi la CC-BY-SA ne le permettent pas. Je pense qu’il doit rechercher une autre licence. Chez Creative Commons existe la CC-NC-ND qui devrait le satisfaire, mais qui est incompatible avec Wikisource et d’autres sites.

    Je crois que Yann s’est proposé, mais s’il ne le fait pas, je me propose d’effacer cette contribution car elle a été déposée sur Wikisource sur la base d’un malentendu.

    Je ne suis pas très disponible en ce moment, si vous réagissez à mon intervention, soyez patient. – Philippe – 16 août 2008 à 12:47 (UTC)

    J'ai effacé la traduction. Si je dis que je le ferais, ce n'est pas nécessaire d'insister. Il est assez remarquable cette traduction qui vient d'être supprimée est l'un des textes fondateur de la liberté de parole. :( Ça mérite une réflexion sur notre ouverture d'esprit. Yann 16 août 2008 à 16:12 (UTC)

    Sur l'intervention de Thomas:

    • Je pense que le but des contributions d'un utilisateur de Wikisource ne peut pas être une limitation pour les contributions des autres. En plus, "auteur illustre" est un concept qui peut être très contesté parmi les contributeurs de Wikisource (ce soit a cause des différences d'avis ou de connaissances sur l'auteur, son œuvre et les implications historiques de tous les deux).
    • Sur les traductions et les contributeurs [qui] ajoutent leur nom dans la boîte titre de leurs traductions :
      • Si l'œuvre en la langue originale peut être publié sur Wikisource, alors je ne trouve pas de problème pour publier toutes ses traductions aussi (si elles remplissent les conditions légales requises, bien sûr).
      • Sur le contributeur/traducteur, je pense qu'il faut établir un critère sur comment lui reconnaître son initiative sans pour autant décourager les autres contributeurs d'améliorer le texte. Par exemple, dans le cas de Unto This Last - M. K. Gandhi, on peut écrire quelque chose comme : Traduction initiale de Yann Forget (2006) sous licence GFDL, comme ça, les autres contributeurs peuvent voir qu'elle s'agit d'une traduction actuelle par un contributeur de Wikisource et améliorable.
    • Sur la promotion personnelle de ces contributeurs :
      • Pour une traduction initiale d'un texte qu'on accepte de publier en langue originale, je pense qu'il n'y a pas de promotion personnelle. Mais si on pense qu'il peut avoir un problème, on peut essayer de décider et rédiger des critères semblables à w:en:Wikipedia:Conflict of interest.
      • Cependant, je dois avouer que j'ai été un peu choquée de voir publiée sur Wikisource la Mémoire de maîtrise Commentaires sur Unto This Last de M. K. Gandhi, pas parce que Yann n'est pas encore un "auteur illustre", mais parce que ce n'est qu'une mémoire conçue pour gagner un titre d'études (tellement comme une thèse de doctorat). À mon avis, les mémoires scolaires et universitaires ont sa place sur Wikibooks. (C'est évidente que je me suis trompée: voir Wikisource:Pages_à_supprimer#Commentaires_sur_Unto_This_Last_de_M._K._Gandhi).

    Sur l'intervention de Philippe:

    • nous pouvons océriser le texte des Trois mousquetaires dans un Folio (l’œuvre est publique) : là tu t'es trompé. On peut pas faire un tel OCR et publier une copie exacte du texte d'un Folio sur Wikisource, parce que normalement tous ces textes ont des droites d'édition, c'est-à-dire, si Éditions Gallimard a changé trois virgules et deux accents du texte par rapport à une édition qui se trouve dans le DP, on peut pas publier ses trois virgules et deux accents, on doit trouver une édition dans le DP et publier cette édition-là en effaçant les ajouts d'Édition Gallimard.
    Il me semble qu'il y a trop souvent un malentendu sur qu'est-ce que la loi protège vraiment : la loi ne protège pas un texte per se, la loi protège aux détenteurs des droites sur une publication, et qui sont ces détenteurs?
    En premier, l'auteur et les héritiers des droites d'auteur jusqu'à 70 ans après la mort de l'auteur sur toutes les publications (éditions et reéditions) en n'importe quelle langue de son œuvre : ça veut dire que personne peut publier, éditer, distribuer ou traduire son œuvre sans son consentement.
    En deuxième, les éditeurs, la maison d'édition avec qui ont signé contrat et les héritiers de tous deux sur cette édition-là (mise en page et tous les changements faites sur le texte, ce soit avec le consentement de l'auteur ou sur une autre édition en DP). En Espagne, on appelle ça les "droites dérivés", je sais pas comment on appelle ça en France, mais je sais que ce droit est garanti par la Convention de Berne.
    Sur la.ws on a eu un la:Vicifons:Scriptorium#Copyright conflit de copyright en ce qui concerne ce second droit (le prétendu détenteur du copyright a formulé sa demande sur OTRS.)
    • C'est Wikimedia Foundation qui n'est pas reconnue éditrice (à différence d'Éditions Gallimard), Wikisource n'est qu'une marque d'une fondation (exactement comme Folio l'est d'une maison d'édition). Et nous sommes les contributeurs/éditeurs qui sont en train de mettre des textes sous la marque Wikisource et sur le serveur où se trouve le contenu du site fr.wikisource.org. Si WF a des problèmes avec ce qu'on met sur ses serveurs, ils vont l'effacer, tout court; pour toute autre chose qui ne pose pas de problèmes sur les serveurs de WF, c'est à tous nous de décider: la seule condition est de respecter la philosophie de WF, car ils sont qui nous prêtent ses serveurs et ont enregistrés les marques avec lesquels nous nous identifions (Wikisource, par exemple).

    --LaosLos 16 août 2008 à 15:37 (UTC)


    Voici une proposition pour le message de publication tel que je le conçois :

    C’est vrai que j’ai fait disparaitre la notion de "sous une licence libre" au profit de la seule GFDL. Mais cela à l’avantage d’être clair et sans interprétation tel qu’on le trouve sur les autres sites de la Foundation. – Philippe – 16 août 2008 à 14:09 (UTC)

    je suis pour cette proposition. je suppose qu'elle ne concerne que les contributions faites par les utilisateurs; un texte déjà publié ailleurs sous licence cc-by-sa, avec une édition de référence papier, reste acceptable ici. ThomasV 16 août 2008 à 14:57 (UTC)

    Licence CC-BY-SA[modifier]

    J'ai demandé son opinion à Cary (coordinateur des volontaires) à ce propos. Il apparait que Wikisource a tout à fait la possibilité de décider d'accepter les documents sous licence CC-BY-SA. Il suffit de le mentionner dans Wikisource:Respect du copyright et dans la page du document en question. Yann 18 août 2008 à 23:40 (UTC)

    Adopter un système hiérarchique pour les chapitres[modifier]

    Bonjour, Que pensez-vous de migrer le système de nommage vers un système hiérarchique comme le Wikisource en anglais ("titre / chapitre" au lieu de "titre - chapitre") ? Cela sous-entend bien sûr qu'il soit possible de renommer toutes les pages avec un bot. C'est ce que fait le Wikisource en latin. Cela permettait par exemple d'utiliser le script qui permet de créer automatiquement les entêtes (en:MediaWiki:Gadget-TemplatePreloader.js). Yann 15 août 2008 à 13:48 (UTC)

    Je suis tout à fait d'accord pour le migration vers un système hiérarchique qui permet une meilleure organisation des pages et des œuvres. En plus, l'outil de John lawikisource-works va nous permettre d'avoir un recompte plus précis du nombre d'œuvres sur fr.ws.
    Mais il faut préciser que la phrase "ce moi le bot qui fait le renommage sur la.ws" veut dire que ce moi qui a fait la fonction de bot :D , mais il n'y a pas de bot réel, je me tape tout à la main. La désavantage évidente est que ça prend beaucoup de jours si une seule personne se met au boulot, mais l'avantage est que, face à pages avec un titre d'œuvre et "souspages" avec titres qui ne s'accordent plus avec le titre principale, on peut prendre des décisions que un bot ne pourra pas. En tout cas, c'est évidente que fr.ws a beaucoup plus d'œuvres que la.ws.
    --LaosLos 15 août 2008 à 14:22 (UTC)
    Pour la part, je suis absolument partisan du système hiérarchique qui permet une organisation claire du contenu. Je pense que pour qu'il soit tout-à-fait efficace, il faut appliquer le système dans son intégralité :
    • aux recueils de poésies (Paul Valéry) [[Charmes/Le cimetière marin]]
    • aux cycles contenant plusieurs ouvrages (Marcel Proust) [[À La recherche du temps perdu/Du côté de chez Swann/Combray]] ou [[La comédie humaine/Le Père Goriot/Chapitre I]]
    Gilles MAIRET 16 août 2008 à 21:13 (UTC)
    Nous pourrions nous fixer pour premier objectif les textes du projet Wikisource CD. Est-ce praticable ? Et si oui, comment proposez-vous de nous organiser pour le faire ?- --Zyephyrus 16 août 2008 à 21:25 (UTC)
    Pardon de mon ignorance : qu'est-ce que le "projet CD". Merci. Gilles MAIRET 16 août 2008 à 22:18 (UTC)
    Une liste de textes (incomplète pour l'instant) qui devraient figurer sur un CD. Voir la liste en cours d'élaboration ici et la discussion ici.- --Zyephyrus 16 août 2008 à 22:26 (UTC)

    I strongly support this proposal. I have set up an fr.ws version of my tool to help. At the moment it is limited to only print the first 2000 records, to help identify any improvements needed for French Wikisource, otherwise it would return over 45,000 rows - too many to be manageable. If people start making changes, I will remove the 2000 row limit. I dont feel comfortable moving fr.ws pages, but if anyone wants me to write a bot to move pages, I will be happy to help if I have clear instructions on what is needed. The biggest works should be changed first, as that will reduce the number of works that my tool reports[1]. John Vandenberg 6 septembre 2008 à 02:05 (UTC)

    J'ai traduit la proposition de John, le « print » n'était pas très clair pour moi, quelqu'un le traduira mieux. Pour les œuvres de grande dimension : Les Rougon-Macquart, La Comédie humaine, À la recherche du temps perdu, L'Encyclopédie, le Dictionnaire raisonné passeraient en premier ? En voyez-vous d'autres ?- --Zyephyrus 6 septembre 2008 à 04:05 (UTC)

    1. Je soutiens très fort cette proposition. J'ai créé une version fr.ws de mon robot afin de vous aider. Pour l'instant, il ne montre que les 2000 premiers enregistrements pour aider à repérer les améliorations nécessaires pour le Wikisource français ; non bridé, il renvoie plus de 45000 enregistrements — c'est trop pour être gérable. Si les contributeurs se mettent à procéder à des renommages, j'enlèverai la limitation à 2000. Travailler en français ne m'est pas facile, mais si l'un de vous désire que je fasse un bot pour déplacer des pages, je serai heureux de vous aider, à condition d'avoir des instructions claires sur ce qui est nécessaire. Il faudrait commencer par les œuvres de grande dimension, ce qui permettra de réduire le nombre d'œuvres à traiter. John Vandenberg 6 septembre 2008 à 02:05 (UTC)
    ça en est où cette proposition ? C'est accepté, ou encore en débat ?
    À mon avis, l'étape suivante est d'avoir un bot capable de déplacer les pages, et de le tester sur un ou deux livres, pour montrer à la communauté qu'une solution pratique existe. J'ai demandé à avoir un compte sur le Toolserver, et j'attends la réponse. Yann 29 septembre 2008 à 12:46 (UTC)
    Est-ce que je peux par exemple renommer "L’Encyclopédie (vol. 1) - A" en "L’Encyclopédie/volume 1/A" ?
    PS: J'ai des questions plus spécifiques à L’Encyclopédie, notamment sur l'organisation des pages. Y a-t-il quelqu'un qui connait un peu l'historique du projet ? (histoire de pas embêter tout le monde avec mes questions, mais si vous voulez, je les mets sur le scriptorum) --Kipmaster 29 septembre 2008 à 11:34 (UTC)
    Vas-y ! Je suis l'un des contributeurs à l'origine de ce projet. Yann 29 septembre 2008 à 12:46 (UTC)



    Présentation du catalogue des auteurs[modifier]

    Le catalogue par auteurs est présenté par ordre alphabétique des noms, mais celui-ci est précédé du prénom. Je ne sais pas si c'est une présentation en usage aux États-Unis, mais elle est tout-à-fait inhabituelle en France. Pour ma part, elle rend la lecture rapide et la recherche dans ces listes particulièrement pénible et laborieuse. Pour le démontrer, je reproduis ci-dessous une partie de la première colonne des auteurs en "S", présentée, en première colonne, à la mode "Wikisource" et en seconde colonne à la mode française traditionnelle :

    Mode Wikisource Mode français normal
    Donatien Alphonse François de Sade Sade, Donatien Alphonse François de
    Jean-Louis Sagot-Duvauroux Sagot-Duvauroux, Jean-Louis
    François Saint-Amand Saint-Amand, François
    Marc-Antoine Girard de Saint-Amant Saint-Amant, Marc-Antoine Girard de
    Charles de Saint-Évremond Saint-Évremond, Charles de
    Antoine de Saint-Exupéry Saint-Exupéry, Antoine de
    Mellin de Saint-Gelais Saint-Gelais, Mellin de
    Louis Antoine Léon de Saint-Just Saint-Just, Louis Antoine Léon de
    Jean-François de Saint-Lambert Saint-Lambert, Jean-François de
    Charles-Irénée Castel de Saint-Pierre Saint-Pierre, Charles-Irénée Castel de
    Saint-Pol-Roux Saint-Pol-Roux
    Ange de Saint-Priest Saint-Priest, Ange de
    Camille Saint-Saëns Saint-Saëns, Camille
    Saint-Simon Saint-Simon
    Henri de Saint-Simon Saint-Simon, Henri de
    Charles Augustin Sainte-Beuve Sainte-Beuve, Charles Augustin
    Jean-Baptiste de la Curne de Sainte-Palaye Sainte-Palaye, Jean-Baptiste de la Curne de
    Émile Saisset Saisset, Émile
    Louis Salles Salles, Louis
    Salluste Salluste
    Charles Salomon Salomon, Charles
    Eusèbe de Salverte Salverte, Eusèbe de
    Albert Samain Samain, Albert
    George Sand Sand, George
    Thomas Sankara Sankara, Thomas
    Jacopo Sannazaro Sannazaro, Jacopo
    Comte de Sanois Sanois, Comte de
    Antoine de Saporta Saporta, Antoine de
    Sappho Sappho
    Victorien Sardou Sardou, Victorien
    Nicolas Sarkozy Sarkozy, Nicolas
    Fra Paolo Sarpi Sarpi, Fra Paolo
    Erik Satie Satie, Erik
    Cécile Sauvage Sauvage, Cécile
    Claude-Étienne Savary Savary, Claude-Étienne
    André Savignon Savignon, André
    Albert Savine Savine, Albert
    Jean-Baptiste Say Say, Jean-Baptiste
    Paul Scarron Scarron, Paul
    Maurice Scève Scève, Maurice
    Friedrich Wilhelm Joseph von Schelling Schelling, Friedrich Wilhelm Joseph von
    Mario Schiff Schiff, Mario
    Jacques Schiffrin Schiffrin, Jacques
    Friedrich Schiller Schiller, Friedrich

    La lisibilité et la rapidité de lecture et de recherche dans le mode français normal ne prêtent même pas à discussion. La question est donc : la modification des bots qui établissent ces listes présente-t-elle beaucoup de difficultés ? À mon avis, le travail en vaut la peine.
    Gilles MAIRET 16 août 2008 à 23:47 (UTC)

    Bonjour, Peux-tu donner l'URL des listes dont tu parles ? Cordialement, Yann 19 août 2008 à 09:45 (UTC)
    Bonjour Yann. La première colonne reproduite ci-dessus est simplement la copie de la première colonne de la page Catégorie:Auteurs-S à laquelle on aboutit quand on clique sur la lettre "S" du catalogue des auteurs de la page d'accueil. La seconde colonne, qui est ce que j'aimerais trouver en tant que lecteur, a été composée laborieusement de ma blanche main (voir le code-source de cette page). Merci de t'intéresser à ce sujet. Gilles MAIRET 20 août 2008 à 00:47 (UTC)
    Je suis d'accord que l'affichage du nom de famille est préférable. Mais ces listes ne sont pas faites par des bots. C'est simplement le résultat de l'insertion d'une catégorie dans la page de chaque auteur. Le logiciel Mediawiki ne permet pas actuellement de choisir comment est affiché le nom d'une page dans une catégorie. Je ne vois pas comment faire, sinon renommer toutes les pages auteurs. Yann 20 août 2008 à 10:19 (UTC)
    Bonjour, c'est effectivement perturbant au début pour la recherche, sur le wiki anglais, ils ont palié en faisant à la main une liste d'auteur ici, mais étant manuelle, elle n'est pas forcément à jour tout le temps et demande un travail conséquent. Cette liste est de plus un peu cachée. Je ne pense pas que renommer les pages auteur soit la solution, Je préfère de loin voir sur la page le Prénom-Nom affiché. Une solution pourrait être de faire des redirect sous la forme Nom, Prenom vers les fiches auteurs et de faire la catégorisation sur ces redirect (après test ici, le redirect ne marche pas) mais c'est pareil cela demande un travail complémentaire... pas forcément inutile pour les utilisateurs occasionnels. Ou attendre que les catégories puissent non seulement classer suivant le DefaultSort mais en plus l'afficher Sapcal22 20 août 2008 à 10:48 (UTC)
    Les redirect marchent si on écrit en premier le redirect et la catégorie et le modèle au-dessous. --LaosLos 20 août 2008 à 11:50 (UTC)
    Ces redirects me semblent la meilleure solution actuellement, mais cela demande du travail : il faut créer manuellement un redirect pour chaque auteur, et modifier le modèle {{auteur}}. Yann 20 août 2008 à 12:49 (UTC)


    J'aurais bien été partant pour ce travail, mais quelque chose me gêne dans cette solution : les modifications sont à faire non seulement pour tous les auteurs existants, mais il faut également surveiller la création d'auteurs nouveaux afin d'effectuer les modifications ad hoc ; c'est donc un travail sans fin.
    Je pose une question naïve (je suis trop novice en matière de modèles et de catégories pour être excessivement pertinent) :
    • supposons qu'on modifie le modèle {{auteur}} pour qu'il se présente sous la forme suivante :
    {{auteur|Nom de classement|Prénom-compléments-etc|Nom sans lettres accentuées|Initiale|Commentaires}}
    • qu'on puisse mettre au point une stratégie telle que ce ne soit pas le bazar entre le passage de l'ancien au nouveau modèle {{auteur}}, est-ce que cela :
    1. permettrait un classement selon le mode que je préconise ?
    2. impacterait beaucoup d'autres modèles, catégories, etc ?
    3. serait difficile à mettre au point ?
    4. demanderait beaucoup de maintenance ?
    Merci de l'attention que vous prêterez à ces suggestions. Gilles MAIRET 22 août 2008 à 19:47 (UTC)

    Code des couleurs des textes et code des couleurs des pages.[modifier]

    En premier, un grand merci à Kipmaster qui est en train de faire un bon travail sur Wikisource:Livres disponibles en mode page. Seulement un remarque, ça serait bien de faire coïncider les couleurs du mode texte et du mode page (je parle pas de philosophie sur le nombre de contributeurs ou de la signification profonde du mot valider ou du mot formater, seulement de couleurs). Qu'est-ce que vous pensez de faire cette équivalence:

    mode texte mode page
    Texte validé Livres de qualité, protégés par un admin.
    Relu et corrigé Livres à valider (protéger), relus par 2 contributeurs
       
    Pages relues par 2 contributeurs
    Texte complet et formaté, à relire Livres à relire, lus par 1 contributeur
       
    Pages lues par 1 contributeur
    Texte complet non-formaté Livres à formater,
    ou formatés mais pas lus par un contributeur de WS
    Texte incomplet Livres à completer
       
    Pages à completer
       
    Pages à problème

    comme ça, lorsque on voit la couleur, on sait combien de contributeurs ont lu le texte, sans y penser si on est en mode texte ou en mode page, si on parle des livres ou des pages. --LaosLos 19 août 2008 à 09:25 (UTC)

    Bonjour, Même en admettant que "jaune = orange" (75%), la couleur de "Pages à problème" correspond plutôt à "Livres à formater". Je pense qu'il serait plus facile de changer les couleurs du mode page. Ça éviterait de devoir modifier toutes les notations sur les livres en mode texte. Yann 19 août 2008 à 09:42 (UTC)
    il me semble que ce serait mauvais pour le mode page d'adopter des couleurs différentes des autres domaines. de plus, je ne vois pas du tout pourquoi une solution serait plus difficile que l'autre: ce n'est quand même pas compliqué de changer la couleur d'une icone! ceci dit, je ne suis pas certain qu'une harmonisation soit une bonne idée. les indicateurs de qualité en mode texte sont attribués un peu n'importe comment, et ont peu de crédibilité à mes yeux. ThomasV 19 août 2008 à 11:59 (UTC)
    les indicateurs de qualité en mode texte sont attribués un peu n'importe comment: je suis tout à fait d'accord
    * ces couleurs n'ont aucune signification spéciale (il n'y a même le jeu de couleurs rouge/jaune/vert du feu),
    * chaque domaine donne une signification différente aux indicateurs,
    * même sur fr.ws il y a des différences parmi les textes (selon si ces textes ont été marqués avant ou après quelque discussion sur le Scriptorium par rapport aux indicateurs).
    En revanche, je pense que la cause directe de ce peu n'importe comment est justement le manque d'une harmonisation des couleurs: ça étonne de lire des pages et les indiquer en jaune, et après ça, indiquer le texte en... vert !
    Enfin, je suis d'accord que c'est mieux de changer les icones du mode texte, car les indicateurs du mode page sont les seules qui sont utilisés de la même façon sur n'importe quel domaine de wikisource.
    --LaosLos 19 août 2008 à 12:18 (UTC)

    Tentative d'harmonisation :

    mode texte mode page
    Texte validé Livres de qualité, protégés par un admin.
    Relu et corrigé Livres à valider (protéger), relus et corrigés par 2 contributeurs
       
    Pages relues et corrigées par 2 contributeurs
    Progress-0375.svg Livres à relire, lus et corrigés par 1 contributeur
       
    Pages lues et corrigées par 1 contributeur
    Texte complet non-formaté Livres à formater
       
    Pages à problème
    Texte incomplet Livres à completer
    Texte complet et formaté, à relire Mode page à créer
       
    Pages à corriger

    --Zyephyrus 20 août 2008 à 14:49 (UTC)

    Je soupçonne que tu as voulu mettre la couleur de "Pages à problème" avec la couleur de "Livres à formater", et, par conséquent, il faut effacer les deux lignes entre "Pages lues par un contributeur" et "Pages à compléter", en réservant la couleur orange pour les textes qui n'ont pas de fac-similé encore, c'est ça? --LaosLos 20 août 2008 à 14:55 (UTC)
    Tes soupçons tombent juste :) --Zyephyrus 20 août 2008 à 15:21 (UTC)
    Proposition : changer l'icône du modèle {{3/4}}, en conservant celui-ci là où il est avec la nouvelle icône jaune ; remplacer celle-ci par un modèle {{3p/4}} (p pour « page ») qui aurait l'icône orange retirée au modèle {{3/4}}, indiquant qu'il reste à fournir le mode page (cela n'a guère été recensé jusqu'à présent et nous aurions eu à le faire de toutes façons). C'est de cette façon qu'il me semble que nous aurons le moins de travail. Qu'en pensez-vous ? - --Zyephyrus 20 août 2008 à 15:53 (UTC)
    Après réflexion, je pense que notre système n'est pas encore au point, pour plusieurs raisons.
    1. Dans la proposition ci-dessus, le sens de l'icône À évaluer n'apparaît pas.
    2. Multiplier les icônes n'ajoute pas forcément à la clarté, cela peut en rendre la mémorisation difficile.
    3. Ayant pris l'habitude d'interpréter l'icône Texte complet et formaté, à relire comme {{3/4}}, nous aurons à nous habituer non sans mal à un changement d'icône ; autant ne pas multiplier ces pertes de repères qui gaspillent de l'énergie.
    Mais…
    Je pense aussi qu'une partie des améliorations proposées reste très souhaitable, pour unifier les couleurs des deux systèmes, celui du mode texte et celui du mode page.
    Aussi je propose une phase provisoire de test pas trop dérangeant, avant de poursuivre : remplacer, dans le modèle {{3/4}}, l'icône 3/4 orange par l'icône 3/4 jaune, et laisser dormir la première pendant trois semaines pour nous en déshabituer, et nous accoutumer à la deuxième. Il sera temps ensuite de décider de l'usage définitif des icônes : conserver ou non l'icône jaune, affecter ou non l'icône orange et l'icône À évaluer et en redéfinir ou non l'usage. Je teste ce remplacement de l'icône orange par l'icône jaune dans le modèle {{3/4}} et j'attends vos commentaires.- --Zyephyrus 29 août 2008 à 13:00 (UTC)

    Je suis totalement contre ce changement. Le code couleur est très bien et déjà harmonisé avec les autres Wikisource. Je ne comprends pas : Comment peut-on, sous prétexte d’harmonisation, détruire une des rares harmonisations que nous avons avec les autres Wikisource ? De plus, dans les pages auteurs l’image Texte complet et formaté, à relire est plus souvent utilisée que le modèle {{3/4}}. Quelle pagaille, deux icônes pour dire la même chose ! Il n’existe pas de système parfait et dans ce cas, le mieux est l’ennemi du bien. Alors pourquoi vouloir complexifier un système qui, dans sa forme simple, est déjà difficile à appliquer ? – Philippe – 4 septembre 2008 à 11:24 (UTC)

    edit patrolling[modifier]

    La fonction "edit patrolling" est active sur ce wiki depuis plus d'an. Il me semble que personne ne s'en sert. En principe, si cette fonction était utilisée, les administrateurs ne devraient pas laisser s'accumuler les modifications non vérifiées. Ce n'est pas le cas sur ce wiki : les modifications non vérifiées s'accumulent depuis plus d'un an, sans que cela ne dérange personne. Je vous propose donc de demander la désactivation de cette fonction, afin de ne pas surcharger la liste des modifications récentes. ThomasV 20 août 2008 à 09:07 (UTC)

    Je vérifie tous les jours un certain nombre d'edits d'IP, et le point d'exclamation rouge n'apparaît plus en face de ces édits sur mon affichage. Parles-tu de cette fonction-là ou d'une autre ?- --Zyephyrus 20 août 2008 à 09:33 (UTC)
    oui, de celle là. ThomasV 20 août 2008 à 12:25 (UTC)
    Je vérifie régulièrement les modifications nouvelles marquées d'un !. Yann 20 août 2008 à 12:45 (UTC)
    Bonjour, je me sers de cette fonction pour corriger/vérifier les modi d'IP uniquement ... et essaie de supprimer le ! quand j'ai vérifié. mais si cela surcharge ... Sapcal22 20 août 2008 à 12:30 (UTC)


    autant pour moi... je pensais que personne ne s'en servait. ThomasV 20 août 2008 à 14:47 (UTC)
    J'en profite pour répéter une proposition que j'avais faite il y a quelques temps, bien que je n'aie aucune idée de sa faisabilité technique : l'annulation automatique d'une contribution d'IP en cas de non-validation par un administrateur au bout d'un ou deux jours... Enmerkar 20 août 2008 à 19:24 (UTC)
    Je l’utilise aussi pour les IP et parfois les utilisateurs nouvellement enregistrés. Je décoche l'indicateur que lorsque je suis sûr de mon intervention, c'est à dire qu'il m'arrive souvent de ne pas pourvoir le faire faute de fac-similé, de l'édition de référence chez moi ou tout simplement parce que je n'ai pas le temps d'aller vérifier. J'en profite pour demander aux utilisateurs enregistrés de bien se connecter car il arrive souvent que l'on perde du temps à vérifier des IP qui n'en sont pas. Je finis par me demander s'il ne serait pas mieux d'interdire l'écriture aux IP. – Philippe – 21 août 2008 à 08:41 (UTC)
    Comptez les pages liées au modèle Merci, la longueur de la liste (bien qu'effacée régulièrement) est à elle seule éloquente : les IP nous aident beaucoup, et qui plus est ils ne reçoivent pas toujours les remerciements auxquels ils auraient droit ; si on comptait leurs édits il y en aurait encore beaucoup plus. Leur interdire l'accès à Wikisource ne me paraît guère justifié. Mais comme Philippe je rappellerai aux IP qu'ils nous donnent plus de travail de vérification, à chacune de leurs interventions, que s'ils étaient enregistrés. - --Zyephyrus 21 août 2008 à 09:01 (UTC)
    Je pense le contraire, Zyephyrus : les vandalismes sont plus faciles à repérer s'ils sont le fait d'IP et non d'utilisateurs enregistrés. Interdire aux IP de contribuer serait inciter les vandales à se créer un compte... C'est pour cela qu'à mon avis, la solution d'une révocation automatique des contributions d'IP est la meilleure. Enmerkar 21 août 2008 à 17:45 (UTC)
    D'accord pour la solution d'Enmerkar, si elle est techniquement faisable : révocation automatique des contributions d'IP au bout de 48 heures si elles n'ont pas été validées entre temps. - --Zyephyrus 21 août 2008 à 21:21 (UTC)

    En revanche, je suis pas d'accord avec cette solution (si est-ce qu'on peut la nommer comme ça): la plupart des modifications faites par des IP ne sont pas des vandalismes, et notre boulot (si est-ce qu'on accepte qu'un admin a un boulot extra à faire par rapport à un contributeur non-admin) n'est pas de donner la bénédiction aux modifications des IP, mais de lutter contre les cas de vandalisme. La solution "si je ne dis rien, si je ne vérifie rien, on révoque parce que la modification pourrait être un vandalisme (ou pas)" je la trouve trop fort pour un projet où tous peuvent contribuer (et ce n'est pas obligatoire de s'en registrer, il faut pas l'oublier).

    Si on veut lutter contre le vandalisme sur Wikisource (même si, en fait, il n'y a presque), alors on s'applique à chercher les modifications qui sont des vandalismes et à faire servir manuellement l'option "révoquer". Sinon, d'ici quelques jours on va voir des révocations en série:

    • des interventions des IP sur le Scriptorium,
    • des interventions des IP sur les pages de discussion pour nous dire qu'il y a une erreur dans ce texte-là,
    • des wikifications,
    • des liens interwiki,
    • même des modifications des utilisateurs enregistrés qui ne sont pas si doués pour les affaires informatiques et qui, par conséquent, ne sachent pas que le cookie expire...

    et tout ça parce que personne aura eu le temps, l'envie (ou même nous tous serons de weekend) à réviser les modifications des IP.

    Sur l'interdiction d'écrire aux IPs, je vous invite à lire, si est-ce que vous l'avez pas déjà fait, Friends of gays should not be allowed to edit articles (prenez-le avec humour). --LaosLos 21 août 2008 à 23:00 (UTC)

    JVBot[modifier]

    John Vandenberg (Utilisateur:Jayvdb) a demandé le statut de bot pour son robot JVBot. Celui-ci télécharge des DjVu et les pages correspondantes. La demande en date du 29 juillet n’a reçu que quatre réponses, toutes positives. Le bot a démontré son efficacité plusieurs fois. À défaut d’autres votes et au vue du travail déjà réalisé, je propose de lui donner le statut de bot. Il vous reste jusqu’à demain soir pour vous exprimer. – Philippe – 21 août 2008 à 08:23 (UTC)

    Nous devons à John une grande partie de l'organisation de la page Wikisource:Livres disponibles en mode page, puisque Kipmaster nous dit qu'il s'est inspiré de la page anglaise ; nous ne le remercierons jamais assez pour cela, ainsi que pour sa disponibilité, son efficacité, et bien d'autres qualités encore. Mon silence est dû à une toute autre raison qu'à des réserves qui le concerneraient, il est dû à des réserves qui concernent l'OCR, car j'ai l'impression tenace (à tort ?) que nous pourrions obtenir des OCR de qualité supérieure si nous la réclamons vraiment ; et il est surtout dû à l'attente que les Wikisourciens se soient exprimés car je ne voudrais pas renouveler le pénible épisode du statut accordé à White Cat et retiré ensuite. --Zyephyrus 21 août 2008 à 09:18 (UTC)
    Fait Yes check.svg- --Zyephyrus 24 août 2008 à 08:10 (UTC)

    Liens vers le wiktionnaire ?[modifier]

    Bonjour,

    Que pensez-vous du fait de mettre des liens vers le wiktionnaire dans le texte ? Exemple conret dans l’Iliade, on rencontre des objets assez peu courants des cratères (vase et non relief), des knémides, etc. Deplus cela permettrait de lier des mots à l’orthographe ancienne (comme « cratère » écrit « kratère », ou « trésor » en « thrésor » dans la version de Leconte de Lisle) de cette façon [[wikt:cratère|kratère]]. Alors ? Réactions, commentaires ? Cdlt, VIGNERON * discut. 21 août 2008 à 14:16 (UTC)

    Oui en option, non si pas optionnels : ces liens bigarrent le texte, c'est pourquoi nous attendons une solution que le lecteur puisse choisir d'activer ou non. - --Zyephyrus 21 août 2008 à 16:14 (UTC)
    Ok, cela me semble juste. Par contre, ce gadget est-il en développement, cela a-t-il déjà été discuté ? Cdlt, VIGNERON * discut. 22 août 2008 à 09:44 (UTC)
    Les liens qui étaient noirs sont devenus bleus - --Zyephyrus 22 août 2008 à 12:27 (UTC)
    Test:
    Il semble que c'est le modèle noir qui ne marche plus, mais les modèles w et voc marchent toujours. --LaosLos 22 août 2008 à 17:38 (UTC)

    Google books et domaine public[modifier]

    Bonjour, je me demandais comment Google Books gérait les problèmes de droits d'auteurs. En effet, des bouquins comme ça sont clairement dans le domaine public, vu que l'auteur (Adolphe Orain) est mort en 1918, et probablement pas pour la France (la ligne de front aurait poussé jusqu'à Bain-de-Bretagne, et le bonhomme aurait combattu à 70 ans et des brouettes ?). Pourtant, Google Books daigne n'afficher que des extraits, quoique le livre semble totalement numérisé.

    Cela est problématique, puisque ce sont des œuvres potentiellement intéressantes du domaine publique, déjà numérisées, qui nous passent sous le nez. Alors quoi ? J'ai tort quelque part, ou il faudrait envoyer des mails d'insultes de signalement à Google Books ? Je trouve ça bête, pour ma part. Pmx 24 août 2008 à 00:36 (UTC)

    La raison pour laquelle on peut pas voir le livre entier est celle-ci: l'éditeur a renouvelé les droits sur son édition (en 1995) et, par conséquent, l'édition fac-similé de Google Books a des droits d'éditeur applicables [1]. Peu importe quand l'auteur est mort, dans ce cas c'est l'éditeur qui a les droits. Mais si tu veux tu peux encore envoyer un mail plein d'insultes, euh, de signalements à Google Books ;) --LaosLos 24 août 2008 à 01:25 (UTC)
    C'est un peu fort de café, quand même. Le livre est paru en 1901, donc dans ma vision de non-juriste ronchon et vociférant contre l'axiome du « nul n'est censé ignorer la loi », il me paraitrait naturel que cette édition soit du domaine public, même si l'éditeur réimprime le bouquin (dans l'hypothèse supplémentaire où cette réédition est un fac-similé de la première, sinon c'est un tout nouveau travail). Je n'ai jamais très bien compris quels étaient les droits attachés aux éditions, et si c'est expliqué sur WS, c'est bien caché (n'y a rien sur les pages d'aides) : en définitive, l'éditeur peut renouveler ad vitam æternam ses droits sur son édition, donc, bernique, si le texte n'a qu'un seul éditeur, on ne pourra jamais scanner ledit bouquin, seulement le recopier à l'arrache ; ça restreint pas mal la jouissance du domaine public... Par ailleurs, le texte étant bien dans le domaine public, ne pourrait-on pas harceler Google pour qu'il nous file la numérisation (qui, elle, de toutes façons, doit être joliment ©Google) ? Ainsi donc, à la charge de Wikisourcien incombe, outre l'orthographe, la maîtrise jurisprudentielle, et la numérisation, le chinage de bouquins du XIXe siècle tirés à 250 exemplaires. Quousque tandem abutere, jure auctoris, patientia mea ? Pmx 24 août 2008 à 02:58 (UTC)
    [2]. 90.59.108.49

    Oui, Google restreint l'accès à certains livres en France, même s'ils sont dans le domaine public. Il faut utiliser un proxy. Yann 24 août 2008 à 08:24 (UTC)

    J'ai fait un fichier DJVU, et je l'ai mis sur Commons : Image:Contes de l Ille et Vilaine.djvu. Yann 24 août 2008 à 09:12 (UTC)
    Non Yann, le fac-similé n'est pas dans le domaine public (c'est le texte qui est dans le domaine publique), c'est pour ça que son accès est restreint. Tu peux le mettre sur Commons, mais ça changera rien si arrive le jour que la maison éditorial demande l'effacement du fac-similé à Wikimedia. En fait, sur Wikisource et sur Commons on a certaines textes et fac-similés qui n'ont pas le droit d'être là, mais si personne réclame, ils restent là, et il y a encore qui pense qu'ils sont là parce que est légal.
    l'éditeur peut renouveler ad vitam æternam ses droits sur son édition, non il peut pas, le temps dépends d'où a été enregistré le livre et des détails du contrat avec l'auteur. --LaosLos 24 août 2008 à 10:06 (UTC)
    Il y a quelques années, la bête noire était Microsoft, aujourd’hui c’est Google. Ce que je trouve bête et méchant, c’est de vouloir envoyer des courriels d'insultes à Google, ou même simplement d’y penser. Google numérise à ses frais et met à disposition gratuite des centaines de milliers de livres (avec l’espoir de retombés économiques, il faut l’avouer). Le choix des numérisations et des diffusions dépend des contrats signés avec les bibliothèques qui ne sont pas toutes aux USA et agissent en fonction de leur règlementation locale et de leurs objectifs. Plutôt ques des insultes, je préfère dire merci à une entreprise privé de faire ce qu’un service public aurait dû faire depuis longtemps. Gallica 2 et Europeana n’existent que parce nos états ont eu la frousse de Google. Quant au renouvellement des copyrights, pour le non-juriste que je suis, les états semblent les interpréter de façons différentes. Ainsi je viens de téléverser sur commons un livre datant de 1935, réédité en 1982, réimprimé en 1992, mais disponible sur Gallica c’est à dire dans le domaine public, et ce malgré les premières et dernières pages modifiées. – Philippe – 24 août 2008 à 10:20 (UTC)
    Bonjour, je pense que mail d'insulte est juste une manière de parler pour réagir à un espoir déçu ;-)) Il m'arrive moi aussi de ronchonner quand je vois qu'ils restreignent des livres DP que je convoite et crier hourra quand ils sont disponibles... bref ce que je voulais dire c'est que contrairement à ce qui est dit plus haut, je pense que l'edition mise en ligne par Yann de 1901 est dans le DP aussi bien pour le texte que pour l'edition aussi bien aux US qu'en Europe. La nouvelle edition par contre ne l'est pas forcément. Je pense que Google ne se fait pas s... à chercher à savoir si les livres sont DP partout ou pas, dès qu'il y a doute, ils restreignent aux US pour éviter le procès Sapcal22 24 août 2008 à 11:33 (UTC)
    Effectivement, je suis quand même reconnaissant dans le fond à Google, même s'ils font parfois preuve de tétrapilectomie avancée. J'avais déjà pensé à utiliser un proxy, mais au Canada, vu que les lois sur le droit d'auteur canadiennes semblent encore lâches que celles des É-U, et bah ça marchait pas. Faut dire que j'aurais pu/dû penser direct au proxy us :p. Merci encore. Pmx 24 août 2008 à 12:53 (UTC)
    Sur l'édition de 1901 et la reédition de 1995 on peut pas rien assurer si on voit pas la documentation légal que la maison éditorial a envoyé à Google histoire de demander la restriction, et il pourrait prendre plusieurs années jusqu'à la maison éditorial atteint la reconnaissance de ses droits (si est-ce qu'elle les a vraiment) et l'effacement du fac-similé des serveurs de Google. Si ce jour-là arrive, on aura sur Commons un fac-similé effacé de Google définitivement par des raisons légales. L'accès à ces fac-similés restreints par moyen d'un proxy est un choix personnel, mais le télécharger sur Commons n'est pas exempt de risques, car Google ne restreint rien qui semble que se trouve dans le DP si ce n'est parce que quelqu'un lui a demandé (en envoyant quelque documentation, pas par un simple coup de téléphone).
    Si vous voulez savoir plus sur comment Google fait pour les scans et la gestion des droits d'auteur/éditeur, il y a un long article de Kevin Kelly publié à The New York Times (surtout à partir du sous-titre 4) qui l'explique et ajout des avis de l'auteur.
    Si je parle si souvent sur la situation légal des textes n'est pas parce que j'aimerais pas de les voir tous dans le DP et téléchargés sur Commons et édités sur Wikisource (je pense que c'est de justice qu'il soient dans le DP le plus vite possible), sinon parce que je pense souvent sur ce qui l'est arrivé à fr.wikiquotes. Google, à différence de Gallica, est une société privée qui a fait de ses fac-similés un affaire qui fait beaucoup d'argent (tout à fait comme le chercheur). Les maisons éditoriaux commencent à bouger pour se partager le gâteau avec Google. Les registres, les contractes, enfin, les droits qui ont étais jamais claires même pour les maisons éditoriaux sont désormais la clé. Ça veut dire que beaucoup de fac-similés (du XXe siècle) vont commencer un chemin très errant: d'être publics ils vont passer à être restreints et, enfin, à être cachés ou même effacés (qui sait).
    Nous sommes en train de baser la plupart des textes de Wikisource sur ces fac-similés. Je crois qu'il nous faut nous assurer que aucune de nos fac-similés peut commencer ce chemin qui pourrait nous obliger finalement à l'effacer de Commons (comme le moindre des dangers) ou qui pourrait amener quelqu'un à remettre en question la collection complète de fac-similés de Commons parce qu'il y aurait trop de fac-similés douteux (ça ferait vraiment du mal à Wikisource). Enfin, je pense qu'il nous faut être un peu plus rigoureux avec les questions légales et les questions que nous savons pas où peuvent nous amener à l'avenir: les fac-similés sont plus délicats qu'ils le semblent, dès d'un point de vue légal.
    --LaosLos 24 août 2008 à 15:39 (UTC)
    Je suis d'accord qu'il faut être rigoureux, mais ici, je ne vois pas comment cette édition ne serait pas dans le domaine public. À ma connaissance, les droits sur une édition existe pendant 70 ans après la publication (en plus des droits sur le texte qui existent pendant 70 ans après la mort de l'auteur). Cette édition est donc dans le domaine public depuis longtemps. J'ai lu que Google impose des restrictions plus importantes, ce qui est tout à fait leur droit, et ce qui ne veut pas dire que le fichier n'est pas dans le domaine public. Le lien vers le NYT est cassé. Yann 24 août 2008 à 16:36 (UTC)
    Le lien ci-dessus marche pour moi, mais essayez cet autre Scan This Book! - Kevin Kelly (The New York Times, May 14, 2006)--LaosLos 24 août 2008 à 17:04 (UTC)

    Œuvres lyriques / interlignes[modifier]

    Bonjour, je mets en ligne principalement des livrets d'œuvres lyriques.

    Pour les parties chantées, la mise en page se fait avec indentation selon le nombre de pied de chaque vers. L'indentation provoque malheureusement un interligne plus important que le normal. Y a t'il une solution pour éviter cela ?

    Merci. Sebdelprat 26 août 2008 à 20:42 (UTC)

    Cela me gêne aussi beaucoup pour les citations latines dans les Essais de Montaigne. Si solution il y a, merci d'avance ! - --Zyephyrus 26 août 2008 à 20:49 (UTC)
    Il me semble que cela devient pire. L'écart n'était pas aussi marqué avant. - --Zyephyrus 27 août 2008 à 20:12 (UTC)
    Philippe a apporté une solution :
    mediocribus esse poetis
    Non dii, non homines, non concessere columnae.

    écrit :

    ::{|
    |align=right|''mediocribus esse poetis''<br>''Non dii, non homines, non concessere columnae.''
    |}

    - --Zyephyrus 28 août 2008 à 11:43 (UTC)
    Je ne suis pas sûr de pouvoir appliquer cette méthode puisque mon indentation se modifie dans une même réplique :

    GEORGES.

    AIR.
    Ah ! quel plaisir d’être soldat !
    On sert, par sa vaillance,
    Et son prince et l’état ;
    Et gaîment on s’élance
    De l’amour au combat.
    Ah ! quel plaisir d’être soldat !
    Merci. Sebdelprat 26 septembre 2008 à 15:15 (UTC)

    Comme ceci ? Aligné à droite :

    Ah ! quel plaisir d'être soldat !
      On sert par sa vaillance
      Et son prince et l'état
      Et gaîment on s'élance
      De l'amour au combat
    Ah ! quel plaisir d'être soldat !

    Ou centré :

    Ah ! quel plaisir d'être soldat !
      On sert par sa vaillance
      Et son prince et l'état
      Et gaîment on s'élance
      De l'amour au combat
    Ah ! quel plaisir d'être soldat !


    - --Zyephyrus 26 septembre 2008 à 16:13 (UTC)

    Lexique de l'ancien français : droits d'auteurs ?[modifier]

    Bonjour,

    Je n'arrive pas à démêler si un document présent dans Gallica est libre de droits d'auteurs ou pas. Vous le trouverez à la page suivante : [3]

    D'après la notice de l'ouvrage, l'auteur, Frédéric Godefroy, est mort en 1897, les 2 éditeurs scientifiques en 1915 et 1920 respectivement. Mais on trouve dans les premières pages de l'ouvrage "(c) 1990. Éditions Champion, Paris. Reproduction et traduction, même partielles, interdites. Tous droits réservés dans tous les pays."

    Je comprends que le document est sous droits d'auteurs et qu'on ne peut pas le mettre ici. Mais j'ai du mal à comprendre pourquoi. Ce lexique est-il en fait une compilation faite par les éditions Champion, sur la base du Dictionnaire de l'ancienne langue française de Godefroy ?

    Si vous avez des éléments de réponse, j'en serait ravie,

    Bigon 28 août 2008 à 09:20 (UTC)

    D'après l'information légale fournie par Gallica2, ce Lexique se trouve dans le domaine public: voir ici (clique sur le lien Notice Complète). --LaosLos 28 août 2008 à 10:02 (UTC)
    L'édition original est évidemment libre de droits d'auteur. Pour les rééditions, c'est plus compliqué. Si la réédition est fidèle (fac-simile ou presque), elle reste libre. Si il y a des modifications importantes, elle n'est plus libre.
    Je ne connais pas l'historique de ce livre mais cela me semble plutôt être une reproduction fidèle.
    Au fait, où vois-tu "(c) 1990 etc." exactement ?
    Pour information, ce livre est déjà présent sur la Wikisource : Livre:Godefroy - Lexique.djvu.
    Cdlt, VIGNERON * discut. 8 février 2010 à 13:52 (UTC)