Dante n’avait rien vu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


JE DÉDIE
CE LIVRE
À
MM. LES REPRÉSENTANTS DU PEUPLE
DE LA
TROISIÈME RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
DANS L’ESPOIR
QU’ILS TROUVERONT AU COURS DE CES PAGES
UN SUJET
DIGNE DE LEUR MÉDITATION
                                      
A. L.