Discussion Livre:Sand - La Coupe, Lupo Liverani, Garnier, Le Contrebandier, La Rêverie à Paris, 1876.djvu/Diff

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Livre:Sand - La Coupe, Lupo Liverani, Garnier, Le Contrebandier, La Rêverie à Paris, 1876.djvu

-devint Tamanl de
+devint l’amant de
-en pMi^que, plein
+en politique, plein
-toujours suffi» dans
+toujours suffi, dans
-depuis 18^6. Mais,
+depuis 1826. Mais,
-on boitAt d’une
+on boitât d’une
-cet égai*d, il
+cet égard, il
-d’une seule» Garnier
+d’une seule, Garnier
-opposés Tun à
+opposés l’un à
-oracles anciens» qui
+oracles anciens, qui
-dimanche 1 les parements
+dimanche ! Les parements
-n’est pais que
+n’est pas que
-n’eût l’ôme bien
+n’eût l’âme bien
-jours, n’csl-il pas
+jours, n’est-il pas
-de blanchisseuse* ou
+de blanchisseuse ou
-habit. Gela n’est
+habit. Cela n’est
-de ^leil glissent
+de soleil glissent
-jour entré ces
+jour entre ces
-danse çà et
+danse ça et
-faisait I comme
+faisait ! comme
-bûches I le
+bûches ! le
-sans nuajges, la
+sans nuages, la
-la viel et
+la vie ! et
-moderne I Et
+moderne ! Et
-des Ândalouses échevelées,
+des Andalouses échevelées,
-autre I lui
+autre ! lui
-du Biècle, comme
+du siècle, comme
-Oh I si
+Oh ! si
-heure d*angoisse il
+heure d’angoisse il
-remise, it serait
+remise, il serait
-Oh I s*il avait
+Oh ! s’il avait
-; s*il avait
+; s’il avait
-grelots d*argent et
+grelots d’argent et
-240 GARNIER empourprés 1 une
+empourprés ! une
-son fa-Ipt sur sa lète de
+son falot sur sa tête de
-eu i)n dromadaire
+eu un dromadaire
-siamois I oh I s’il
+siamois ! oh ! s’il
-le môme dîner,
+le même dîner,
-vie este )le donc
+vie est-elle donc
-personne. Sombre
+personne. « Sombre
-terrible jailHra dans
+terrible jaillira dans
-6ARNIER 241 même tu n*as pas
+-même tu n’as pas
-annoncerait rinstant de
+annoncerait l’instant de
-émaillées, semblabe à
+émaillées, semblable à
-champs I Les
+champs ! Les
-une liiigëre. » solitude
+une lingère. » O solitude
-de Tentresol d*uQ marchaDd de
+de l’entresol d’un marchand de
-: Mon
+: « Mon
-: Troïs-Étoiles. » Post’Scriptum. Fais-moi
+: Trois-Étoiles. » Post-scriptum. Fais-moi
-m’envoyer » deux
+m’envoyer deux
-mes » chevaux
+mes chevaux
-tu pourras) tu » sais
+tu pourras ; tu sais
-m’oblige. » Adieu,
+m’oblige. Adieu,
-revoir, Gamier. »
+revoir, Garnier. »
-que fitGarnier ?
+que fit Garnier ?
-m 6ARNIER s*enfoncer dans
+s’enfoncer dans
-de ie suivre, Farielte la
+de le suivre, l’ariette la
-lèvres entrouvertes. Je
+lèvres entr’ouvertes. Je
-chez Trois-Éloiles, il
+chez Trois-Étoiles, il
-bois ; dès
+bois : dès
-français Taisaient siffler
+français faisaient siffler
-habitué aune main
+habitué à une main
-que Je cheval de Trois-Êtoiles pensait
+que le cheval de Trois-Étoiles pensait
-et déUbérée ;
+et délibérée ;
-faite * d’ailleurs,
+faite d’ailleurs,
-dont quelqu un a
+dont quelqu’un a
-la tète au moment où» en
+la tête au moment où, en
-fut diner en
+fut dîner en
-ses pantoufles^ jusqu’à
+ses pantoufles, jusqu’à
-un q : uart, heure
+un quart, heure
-parcourut :: c’était
+parcourut : c’était
-L’habit vert, reprit
+L’habit vert reprit
-2486ARNIER li fallait
+Il fallait
-finir. Garoier prit
+finir. Garnier prit
-: < Madame,
+: « Madame,
-suis » partout,
+suis partout,
-ne m’avez -vous pas fait » l’honneur.... » Au fait» je
+ne m’avez-vous pas fait l’honneur… » Au fait, je
-à Eve, ce
+à Ève, ce
-fenêtres. A ta nuit
+fenêtres. À la nuit
-lui entrouvrit la
+lui entr’ouvrit la
-la pas* sion échevelée,
+la passion échevelée,
-fit liii beau
+fit un beau
-le rendez- vous était
+le rendez-vous était
-Ses yeiix étaient
+Ses yeux étaient
-la fatigué d’une
+la fatigue d’une
-à là tète, dans
+à la tête, dans
-Garnier, soufDant dans sf^s doigts,
+Garnier, soufflant dans ses doigts,
-événements, frivoleé en
+événements, frivoles en
-hasard, dé*
+hasard, dé-
-ce moment» il
+ce moment, il
-de l’éga, il
+de Véga, il
-ta rouel car
+ta roue ! car
-t’arrêter I »
+t’arrêter ! »
-dame orange» voulant
+dame orange, voulant
-de Jrois-Étoiles, . qui
+de Trois-Étoiles, qui
-excès : rn
+excès
-GitlNtKR 151 de la joie» se
+de la joie, se
-dame orangei il
+dame orange, il
-pauvre gargoili ou
+pauvre garçon, ou
-malencontreuse Tavait-elle dégoûtée
+malencontreuse l’avait-elle dégoûtée
-est vraij n’avait
+est vrai, n’avait
-bien mrement les
+bien rarement les
-jouer sanâ cesse
+jouer sans cesse
-marcha dessus, il en
+marcha dessus. Il en
-les deols, irosail porler sur
+les dents, n’osait porter sur
-clef qu*il avait
+clef qu’il avait
-en s*évaporant dans
+en s’évaporant dans
-rasoir. Le. pauvre
+rasoir. Le pauvre
-mal pré<cisément. S’il
+mal précisément. S’il
-comme Galon l’Ancien,
+comme Caton l’Ancien,
-titre d*uu roman
+titre d’un roman
-lettres ayec cette
+lettres avec cette
-: c Frailty
+: « Frailty
-woman. > Mais
+woman. » Mais
-plus —singulier des
+plus singulier des
-être cornparé qu’à
+être comparé qu’à
-son : gros
+son gros
-cette irrésistible.sympathie n’avait
+cette irrésistible sympathie n’avait
-en ffiit. Bf e promenant
+en fût. Me promenant
-ami Carnier, je
+ami Garnier, je
-dépend ici -bas de
+dépend ici-bas de
-comme Ânacréon, un
+comme Anacréon, un
-Que feriez -vous vous-même
+Que feriez-vous vous-même
-s’était opiniâtre toute
+s’était opiniâtré toute
-vapeur, glissant* sur
+vapeur, glissant sur
-de rb’orizon. Elle
+de l’horizon. Elle
-d’audace. Gomme une
+d’audace. Comme une
-nous primes bientôt
+nous prîmes bientôt
-prodiguée, • est
+prodiguée, est
-Garnier se^ montra
+Garnier se montra
-la tète penchée
+la tête penchée
-voisins d*un air
+voisins d’un air
-la tète ;
+la tête ;
-C’était l{i première
+C’était la première
-pour diner au
+pour dîner au
-orange n*y put
+orange n’y put
-si Tamande était
+si l’amande était
-à tuetéte. Impossible
+à tue-tête. Impossible
-: c Madame
+: « Madame
-! Gomme il
+! Comme il
-pour ellel comme
+pour elle ! comme
-ses yeuxl comme
+ses yeux ! comme
-son chàle et
+son châle et
-dernières m lettres
+dernières lettres