À valider

La Terreur en Macédoine

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Éditions Jules Tallandier.

TABLE DES MATIÈRES




PREMIÈRE PARTIE

À FEU ET À SANG



En Macédoine. — Fête de famille. — Jeunes époux. — Joie et crainte. — Bonheur précaire. — Marco le Brigand. — Le tchetel. — Le léopard et les douze apôtres. — Oreille coupée. — Pillage, rapine et vol. — Bandit féroce et railleur. — Il faut payer… l’usure de la mâchoire ! — Paroles indignées, mais imprudentes. — Bagarre. 
 1


Vaine résistance. — Prisonnière. — Tumulte. — Massacre des chevaux. — L’homme à la faux. — Etendard dans la boue. — Un héros. — Mort de trois apôtres. — Joannès ! — Poltrons devenus braves. — Terrible riposte. — Assiégeants et assiégés. — Deux plans. — Léopard messager 
 21


La sape. — Dans le puits. — Sous la maison.. — Bruits de chevaux. — L’écroulement. — Trop tard ! — Le lucerdal. — Massacre. — Joannès et Marko. — Hadj !… à moi. — Lâche ! — Férocité. — Les pendus. — Atroce mutilation d’un vieillard. — Débris humains. — Effroyable menace. 
 33


Conquête des pays slaves. — Les désastres de Kossovo. — Héros de l’Indépendance. — Jean Hunyade et Scanderberg. — Conversions. — Les beys albanais. — Deux pouvoirs. — Le bacchich. — En passant la rivière. — Le gué. — Cheval affolé. — Dans l’abîme. — Plus de prisonnier. — Feu de salve. — Le chant de Kossovo. — Folle. 
 48


Sauvé ! — Comment Joannès put se débarrasser de ses liens. — Au fond de l’eau. — Les amis des mauvais fours. — Le passé de Joannès. — Projet patriotique. — Néant ! — Les gendarmes ! — Premiers coups de feu. — Massacre. — Bas les armes ! — Victoire. — Transformation. — « Je voudrais être brigand ! » — En avant ! 
 64


À cheval. — Poursuite. — Fusillade. — L’escalade. — L’attaque. — Entre le marteau et l’enclume. — La charge. — Passage souterrain. — Ascension dans les ténèbres. — Le repaire du bandit. — Lutte terrible. — Prisonniers ! — L’avalanche de pierres. — Comment Marko fait la guerre. — Anéantissement. 
 83


Après le massacre. — Le papier. — Fureur. — Menaces. — Dignité. — La bravoure en impose. — La mort du soldat. — L’Albanais, ses qualités et ses défauts. — Seront fusillés. — Le peloton d’exécution. — Superbe attitude. — Veut commander le feu. — L’instant suprême. — Nikéa. 
 97


Bas les armes ! — Raison retrouvée. — La Folle a parlé. — Suprême audace. — Enfin sauvés. — Marko subit la volonté de la démente. — Une idée. — Pour se venger. — Drame qui finit en comédie. — Le cortège. — Enfin seuls. — La rivière. — Nikéa en éclaireur. — Le désastre de Salco. — Les quatre premiers soldats de l’Indépendance. 
 112

DEUXIÈME PARTIE

AU PAYS DES MASSACRES



Bey et Pacha. — Rebelle ! — Ce que veut Marko. — Vali ?… vice-roi ?… — De l’or ! — Incorruptible. — Mort du pacha. — Comment on devient gouverneur. — Arguments irrésistibles. — Une dépêche. — Et toujours Marko parle d’or. — Gouverneur ! 
 125


Comment Marko se maintient en place. — Guerre aux chrétiens. — Massacres. — Sopadjis et zaptiés. — Supplices raffinés. — L’or et le sang. — Dans l’église. — Le trophée des assassins. — Du haut d’une terrasse. — Coups de feu. — Nouvelle attaque. 
 140


Ceux qu’on n’attendait pas. — Deux recrues. — La petite armée de l’Indépendance. — En prêchant la guerre sainte. — Réveil en plein massacre. — La forteresse. — Premier coup de feu. — Assaut repoussé. — Friture. — La maison voisine. — L’échelle. — Héroïsme. — Dévouement. — Assiégés. 
 160


Après le sauvetage. — Hélène. — Le cri des bachi-bouzouks. — L’ami de Soliman. — Le panier d’oranges. — Nouvelle attaque. — Défense héroïque. — La bombe. — Seuls contre cinq cents. — En attendant les canons. — Raté ! — Revanche. — Dévastation. — Sommeil d’enfant. 
 175


À coups de canon. — Décapité. — Danger mortel. — En attendant le dernier moment. — Sur les ruines. — La mission de Soliman. — Dans le souterrain. — Les révoltés. — Le pope Athanase. — Les émissaires. — L’arsenal. — En avant ! — Faucheurs et bûcherons. — Coupé en deux. — Dévastation. — Déroute et délivrance. 
 189


Après la défaite. — Mobilisation. — État de siège. — Le temps, c’est la vengeance. — Nouveaux massacres. — Patriarchistes et exarchistes. — Poursuites acharnées. — La voie douloureuse. — Récent passage des fugitifs. — Fusillade au loin. 
 205


Après la délivrance. — La sépulture. — Dernier adieu à un brave. — La retraite. — L’arrière-garde. — Au milieu des coups de feu. — La voix douloureuse. — Réunis. — Le pont et la forteresse. — L’attaque. — Dans la redoute. — Cartouches avariées. — Désastre. — Lutte impossible. — Suprême dévouement du pope Athanase. — Dans l’abîme. 
 219


Poudre de charbon. — Pourquoi les cartouches ratent. — Pas de vivres ! — Qui dort dîne. — Et après ?… — Bloqués. — Au fond d’une caverne. — Travail de sape. — L’argile rouge. — En face de la réalité. — Marko veut presser l’attaque. — Labeur acharné. — Devant un mur de granit. — Plus d’espoir ! 
 234


Quelques mots sur la dynamite. — Glycérine et salpêtre. — Un peu de chimie familière. — Joannès veut fabriquer de la nitroglycérine. — Appareils improvisés. — L’expérience de Raymond Lulle. — Pour éventrer la montagne. — Premiers succès. — Terribles nouvelles. — Le pont. — Attaque imminente. — Pas une cartouche ! 
 249


Les dernières bombes. — Riposte. — Un peu de répit. — Dans une boîte à conserves. — La mine. — Pour arrêter l’ennemi. — Bras fracassé. — Infirmière. — Pour faire détoner la nitroglycérine. — Les dernières minutes. — Héroïsme de femme. L’explosion. — L’invasion. — La brèche. — La Bulgarie. — Pauvre Joannès ! — Sauvés. 
 262

TROISIÈME PARTIE

LES COMPAGNONS DE LA DYNAMITE



Le pays des roses. — Caravane de baudets. — Porte bien gardée. — De Bulgarie en Macédoine. — Toujours le bacchich — Chaude alerte. — Deux types d’âniers. — À l’usine. — Ce que renferment les paniers. — Sous les roses. — Les mannlichers. — Cachette. — Étrange nouvelle. 
 279


L’ennemi arrive. — Sommation. — Porte close. — Entrée libre. — Invasion. — Par la fenêtre. — Joannès !… Nikéa !… — Terrible riposte. — Les bombes. — Massacre. — Dernière dépêche. — Marko le Brigand. — Préparatifs. — Incendie de l’usine. — Une bande. — En avant ! 
 297


Stérilité, abondance. — En attendant Marko. — Le détonateur électrique. — La dynamite sur le chemin de fer. — Fil conducteur. — Par influence. — Le train. — L’explosion. — Désastre. — Second train. — Sur la machine. — Dans le foyer. — Pied à terre. — Marko. — Revanche. — Deux salves meurtrières. — En avant ! 
 310


Attaque de nuit. — Une idée de Joannès. — Le fil de fer. — Encore les bombes. — Insultes. — Riposte. — Face à face. — La trêve. — Le duel. — Latte et cimeterre. — Deux escrimes. — De taille et d’estoc. — La retraite de corps. — Marko entrevoit la défaite. — Tumulte. — Aux armes ! 
 325


Bataille ! — Héros et Héroïne. — Prisonniers. — Ceux qu’on n’achète pas. — Le billet de Joannès. — Les Fiancés de la Mort. — Assassinés. — Le dernier baiser. — La réponse à Joannès. — Serment de vengeance. — Retour. — Massacre. 
 337


En présence de l’insurrection. — Projets sanguinaires. — Pour l’extermination des hommes et de l’idée. — Vingt-cinq mille hommes mobilisés. — Après les funérailles. — Pour tuer Marko. — En file indienne. — Pour avoir des chevaux. — Massacre. — Devenus cavaliers. — L’alerte. — Poursuite. — Marko et l’escadron. 
 353


La rivière. — Un blessé. — Recommencement. — Le gué. — Poursuite acharnée. — Cernés. — Suicide héroïque. — Pied à terre ! — Sur le chemin de la forteresse. — Le repaire. — La porte de fer. — Le chant de Kossovo ! — L’envoyé du prophète. — Place prise. — Marko à la porte. — Résigné ?… — Non ! 
 367


Passage souterrain. — Poignard et nœuds coulants. — Mort foudroyante. — Pris au piège. — L’homme et le fauve. — Le cercle. — Dernier combat. — Sans merci. — Coups droits. — Les yeux qui ne verront plus. — Fureur et désespoir. — Mutilé. — Pardon. — En avant !… pour la Macédoine libre ! 
 381