Page:Lazare - Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, 1844.djvu/605

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ingénieurs, conformément aux plans et dans les dimensions qui seront arrêtées par l’administration ; de supporter les frais d’établissement et de pose du matériel pour l’éclairage au gaz ; de faire de chaque côté de la nouvelle rue des trottoirs en granit avec ruisseaux refouillés dans les bordures, suivant le plan qui en sera arrêté par l’administration ; d’assurer à toujours, par les soins d’un cantonnier, le balayage de la chaussée, des trottoirs et des ruisseaux aux frais des propriétaires riverains et conformément aux prescriptions de la police. »

Les autres conditions se rattachent au mode des constructions à établir dans la nouvelle rue.

Ce percement, immédiatement exécuté, a reçu, en vertu d’une décision ministérielle du 21 juin 1844, le nom de rue Rougemont.

M. Rougemont de Lowenherg, Neufchâtellois, banquier à Paris pendant plus de 50 ans, est mort le 5 août 1839.

Roule (abattoir du).

Circonscrit par les avenues de Munich, de Plaisance, les rues de la Bienfaisance et de Miroménil. — 1er arrondissement, quartier du Roule.

Cet abattoir, qui a été construit sous la direction de M. Petit-Radel, architecte, et dont la première pierre a été posée le 10 avril 1810, occupe une superficie de 23,000 m. Dans l’ouvrage que nous avons cité à l’article Abattoirs, M. Bruyère s’exprime ainsi sur cet établissement : « L’abattoir du Roule, placé sur un terrain en pente, a exigé une forte coupure dont les déblais ont servi à niveler le sol, et à former une esplanade en avant de l’entrée. On y parvient par une belle avenue, et des plantations faites au pourtour l’isoleront des habitations dont il pourra être environné par la suite. Des voûtes adossées à la montagne soutiennent les terres, servent de remises et d’écuries, et offrent dans leurs parties supérieures une terrasse spacieuse plantée d’arbres. Ces avantages particuliers lui donnent un aspect plus agréable qu’on ne l’attendait d’un édifice de cette espèce. » (Voir l’article Abattoirs.)

Roule (barrière du).

Située à l’extrémité de la rue du Faubourg-du-Roule.

Cette barrière consiste en un bâtiment décoré de quatre avant-corps, avec couronnement et dôme. Elle renferme dans Paris, depuis 1780, l’ancien village du Roule, dont elle a pris le nom et qui avait été érigé en faubourg, en vertu des lettres-patentes du 12 février 1722. Ce village était, selon l’opinion d’un grand nombre de savants, le Crioilum dont il est parlé dans la vie de saint Éloi. Des actes du XIIIe siècle nomment ce hameau Rolus, Rotulus, dont on a fait Rolle, et en dernier lieu Roule. (Voir l’article Barrières.)

Roule (chemin de ronde de la barrière du).

Commence à la rue du Faubourg-du-Roule et à la barrière du Roule ; finit à l’avenue des Champs-Élysées et à la barrière de l’Étoile. Pas de numéro. Sa longueur est de 488 m.1er arrondissement, quartier des Champs-Élysées.

La partie circulaire de ce chemin est indiquée sur le plan de Verniquet. Le surplus n’était point ouvert en 1789. On n’a commencé à y bâtir qu’en 1837. (Voir l’article Chemins de ronde.)

Roule (rue du).

Commence aux rues des Fossés-Saint-Germain-l’Auxerrois, no 4, et Béthisy, no 20 ; finit à la rue Saint-Honoré, nos 77 et 79. Le dernier impair est 23 ; le dernier pair, 22. Sa longueur est de 116 m.4e arrondissement, quartier Saint-Honoré.

Arrêt du conseil-d’état du roi. — « Sur ce qui auroit été représenté au roi en son conseil par les prévôt des marchands et échevins de sa bonne ville de Paris, que quelques entrepreneurs de maisons à Paris ayant fait l’acquisition de l’hôtel du sieur Président des Maisons, rue Béthisy, où étoit ci-devant la douane, y désireroient faire ouverture d’une nouvelle rue en face de la rue des Prouvaires, rue Saint-Honoré, qui conduiroit à travers de la rue de la Monnaie au bout du Pont-Neuf, et par ce moyen donneroit une très grande et facile communication du quartier Saint-Eustache au faubourg Saint-Germain, ce qui ne seroit pas seulement une belle décoration pour la ville, mais une très grande commodité pour le public, etc. Le roi étant en son conseil a ordonné et ordonne que la dite nouvelle rue sera ouverte suivant le plan (qui fixait la largeur à 5 toises), etc… Fait au conseil-d’état du roi le dernier janvier 1689. » — Ce percement si utile ne tarda pas être exécuté. On lui donna le nom de rue du Roule, en raison de l’ancien fief du Roule. Le chef-lieu de ce fief était situé à l’encoignure des rues du Roule et des Fossés-Saint-Germain-l’Auxerrois. — Une décision ministérielle du 20 mai 1817 fixa la largeur de la rue du Roule à 11 m. En vertu d’une ordonnance royale du 15 janvier 1844, cette largeur est portée à 13 m. Propriétés du côté des numéros impairs, retranch. 1 m. 90 c. à 2 m. 30 c. ; propriétés du côté opposé, ret. 1 m. 10 c. à 1 m. 60 c. — Conduite d’eau. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).

Roule (rue du Faubourg-du-).

Commence aux rues d’Angoulême, no 33, et de la Pépinière, no 86 ; finit aux chemins de ronde des barrières du Roule et de Courcelles. Le dernier impair est 87 ; le dernier pair, 112. Sa longueur est de 1,050 m. — 1er arrondissement : les numéros impairs, quartier des Champs-Élysées ; les numéros pairs, quartier du Roule.

Des actes du XIIIe siècle indiquent un village nommé Rolus, Rotulus, dont on a fait par corruption Rolle, et ensuite Roule. Par lettres-patentes du 12 février 1722, il fut érigé en faubourg de Paris. En vertu d’une déclaration du 10 février 1765, le roi permit