Discussion:Carnets de guerre d’Adrienne Durville (texte entier)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Informations sur l’édition de Carnets de guerre d’Adrienne Durville (texte entier)

Édition : Journal de guerre tenu sur 11 carnets manuscrits par l'infirmière de la Croix Rouge Adrienne Durville.


Source : Collection personnelle de la famille d'Adrienne Durville (Cpad38, Mánisteinn, etc.)


Contributeur(s) : Cpad38, Kaviraf, Mánisteinn


Niveau d’avancement : Texte incomplet


Remarques : Quelques photos étaient insérées dans les pages des carnets. Elles serviront d'illustration.


Relu et corrigé par : Kaviraf, Poudrededen, FerreraM, Manisteinn


Choix éditoriaux[modifier]

Choix éditoriaux
« Carnets de guerre d’Adrienne Durville (texte entier) »
  Concept général  
Lettres manuscrites
  Modifications du texte  

Modernisations typographiques 

Les abréviations (titres et institutions militaires, hospitaliers ou religieux, noms de lieux, prénoms et patronymes...) sont conservées, mais les formes développées des mots abrégés sont précisées via le modèle sic2.
Les principales abréviations (variables au fil des carnets) sont standardisées : modèle Mme pour madame, modèle Mlle pour mademoiselle, modèle M. pour monsieur, modèle Gal pour général, lt (sans modèle) pour lieutenant.

Modernisations orthographiques 

{{{liste_modern}}}

Scanilles particulières 

{{{liste_scanilles}}}

Remarques 

L'orthographe d'origine est conservée, mais les formes correctes sont précisées via le modèle corr.
Les noms de lieux mal orthographiés sont conservés, mais les formes correctes de ces noms de lieux sont précisées via le modèle corr.
L'ajout de ponctuation est autorisé, avec parcimonie, en cas de nécessité d'éclaircissement du texte.

  Mise en page  

Chapitres, titres 

À des fins de meilleure lisibilité, le jour et le mois sont toujours mis en titre, en gras (via le modèle t4) et souligné (via le modèle souligner) :

jour, mois

De même, en début de paragraphe, les heures sont soulignées (via le modèle souligner).

Tables des matières, tableaux 

{{{liste_tables}}}

Notes en bas de page 

Pour la compréhension des carnets, des notes éditoriales et des références bibliographiques peuvent être ajoutées à condition d'être signées NdÉ pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté sur l'origine des notes.
Un sommaire succinct, absent des carnets, est ajouté à chacun des carnets.

Références internes et externes 

{{{liste_ref}}}

Remarques 

{{{rem_miseenpage}}}

  Contributeurs  

Élaboration 

Cpad38, FerreraM

Modifications 

{{{utilisateur_contrib}}}

Remarques 

{{{rem_utilisateur}}}

  Voir aussi  
Qualité des textesTypographie en généralListe des modèles


Notification Cpad38, Kaviraf et Poudrededen : Question de la transcription du mois et du jour. J'ai vu que dans certains cas, le mois avait été rajouté quand la date ne donne que le jour de la semaine et le numéro. N'est-ce pas une idée risquée d'ajouter le mois ? Ne serait-il pas plus judicieusement de laisser le texte tel que dans le carnet (l'identification du mois se fera aisément dans une lecture suivie et intégrale, où il n'y aura plus de séparation par pages, ce qui permettra en remontant l'écran ou en tournant en amont les feuilles imprimées de retrouver le mois) ? Ou alors, à la limite ne faudrait-il pas plutôt utiliser la balise  ? Je crois que cette question doit être tranchée pour être intégrée dans les choix éditoriaux et fixée avant de poursuivre les relectures et les transcriptions. --FerreraM (d) 5 novembre 2018 à 21:02 (UTC)

Notification Cpad38, Kaviraf et Poudrededen : Question de la césure des mots entre deux pages. Quelle est la raison motivant le choix ponctuel de porter entièrement le mot coupé au début de la page suivante ? Idem pour la séparation d'un article (l') avec le nom qui le suit. Le mode "transcription par page" n'est que temporaire et ne doit pas être pensé à l'aune de la lecture. Lors de la transclusion qui fournira le texte à lire en intégralité, le mot sera donné à lire normalement, non ? Je crois que cette question doit être tranchée pour être intégrée dans les choix éditoriaux et fixée avant de poursuivre les relectures et les transcriptions. --FerreraM (d) 5 novembre 2018 à 21:02 (UTC)

Notification FerreraM et Poudrededen : Ces divers points posés sont actuellement en attente d'un retour de Cpad. Le point sera fait dès que possible. Merci. --Kaviraf (d) 6 novembre 2018 à 08:36 (UTC)
Notification Poudrededen, Cpad38 et Kaviraf : Peut-être qu'en discuter entre tous et partager les points de vue pourrait être une belle et efficace solution. En outre, les consignes déjà fixées posent problème. La balise "corr" ne participe pas à respecter l'orthographe d'origine puisqu'elle corrige dans le texte de la transclusion la leçon de la source. Ne serait-il pas plus simple et plus scientifique d'utiliser à chaque fois la balise "sic2", qui permet de conserver la graphie originelle et de la compléter, dans le cadre de la balise, par l'orthographe actuelle ou la correction nécessaire à la compréhension ? --FerreraM (d) 7 novembre 2018 à 18:09 (UTC)
Notification Poudrededen, FerreraM, Cpad38 et Manisteinn : bonjour. La famille de Cpad38 s'étant agrandie, il doit certainement avoir beaucoup d'occupations… Etant donné que WS est une contribution bénévole, on ne peut pas avoir d'exigence en matière de prompt retour.

En ce qui me concerne, la balise "sic2" me convient très bien. Ceci dit, il faudrait reprendre l'intégralité des carnets pour l'harmonisation. En s'y prenant tous, cela devrait être faisable. En plus de Manisteinn qui participe également, il y a un autre Intervenant sur ces carnets qu'il faudrait prévenir à l'occasion. (actuellement, je ne trouve pas son surnom d'utilisateur). Merci.--Kaviraf (d) 8 novembre 2018 à 09:32 (UTC)

Notification Poudrededen, Kaviraf, Cpad38 et Manisteinn : Il n'est évidemment nullement question d'exiger de Cpad38 une réponse rapide ni immédiate, mais plutôt de réfléchir entre nous avant de mener plus avant le projet de transcription afin de ne pas augmenter le texte à reprendre dans quelques temps... Pouvons-nous fixer dès à présent le recours général à la balise "sic2" et dans ce cas je modifierai les choix éditoriaux. Ou préférez-vous attendre une réponse de Cpad38 ? Idem, quid du problème de la césure des mots ? Il me semble plus facilement solvable si on s'impose le respect strict des carnets. Merci encore ! --FerreraM (d) 8 novembre 2018 à 10:21 (UTC)
Notification Kaviraf, Cpad38 et FerreraM : Je confirme que je suis en train de reprendre les carnets avec la balise "sic2". Qui convient parfaitement puisque cette balise respecte le texte original.--Poudrededen (d) 8 novembre 2018 à 10:30 (UTC)
Je pense pouvoir vous répondre ce soir ; merci de patienter. Cpad38 (d) 8 novembre 2018 à 10:50 (UTC)
Pour faire une première réponse rapide : pour le remplacement de la balise corr par la balise sic2 : je suis contre (une justification arrive d'ici la fin de semaine avec une explication plus approfondie des choix éditoriaux). Pour les césures, je ne suis a priori pas contre l'usage des modèles tiret ; mais j'attends l'avis de kaviraf à ce sujet. Cpad38 (d) 8 novembre 2018 à 23:58 (UTC)
Notification Cpad38 : J'attends votre justification approfondie avant de vous répondre. Cependant, je vous invite à réfléchir aux modalités scientifiques de transcription (telles que recommandées par les services d'archives par exemple) ainsi qu'aux possibilités (bien distinctes) offertes par les deux balises "sic2" et "corr". À mon avis, "corr" permet de corriger ce qui nous semble être, à nous, une erreur, mais qui n'était peut-être pas perçu comme tel par le rédacteur et, qui plus est, cela pourrait ne pas être perçu comme une correction par quelqu'un qui maîtrise mal la lecture sur WS. En revanche, le maintien de la leçon via "sic2" et la possibilité de consulter la correction en passant la souris dessus me semblent permettre d'être plus fidèle au texte-source (ce qui est un impératif !) tout en intriguant nécessairement le lecteur, qui saura qu'il y a quelque chose qui cloche à cet endroit précis. Je me permets aussi de vous inciter à regarder d'autres cas de transcriptions de carnets de guerre sur Wikisource, par exemple celui d'Alexandre Poutrain : une alternance injustifiée entre les deux balises mène à l'incompréhension scientifique la plus totale; il semblerait d'ailleurs que dans un premier temps le service d'archives ayant mis en ligne le document ait conseillé "sic2" et que des relecteurs aient utilisé, de leur propre mouvement, "corr" (pourquoi, par exemple, ici, avoir tantôt utilisé l'une et tantôt l'autre ?). --FerreraM (d) 9 novembre 2018 à 14:06 (UTC)
Notification Poudrededen, Kaviraf, Cpad38 et Manisteinn : bonjour,

Pour les césures, le nom emploi du modèle tiret en bas de page est tout à fait récent sur WS. Il est laissé à l'appréciation de chacun. Je serais plutôt d'avis de ne plus utiliser le modèle tiret ; par contre la publication sur différents supports sera-t-elle acceptée ainsi ? Merci. --Kaviraf (d) 9 novembre 2018 à 09:54 (UTC)

Notification FerreraM, Kaviraf, Cpad38 et Manisteinn : Bonjour. Merci pour ces précisions. Je vais donc continuer avec le modèle Corr, et tout comme vous à l'appréciation pour le tiret. Par contre je ne vais pas reprendre les carnets 1-3 car j'ai appliqué la norme (en matière de transcription) pour la relecture des trois premiers carnets. Etant donné que les carnets sont à Cpad38, je lui laisse le soin de changer les balises Sic2 par Corr.--Poudrededen (d) 9 novembre 2018 à 11:34 (UTC)

Précisions des choix éditoriaux et mise au point[modifier]

Bonjour,

Merci une de fois de plus pour l'intérêt que vous portez à ces carnets. Je profite de ces questions pour prendre le temps de mieux expliquer mon point de vue, maintenant que j'ai un peu plus de recul sur le travail effectué.

D'abord j'assume faire un choix éditorial qui ne cherche pas forcément la fidélité absolue au texte (ce qui fait l'objet de débat sur wikisource ; mais ici nous sommes dans un cas particulier du fait que ce sont des manuscrits, et qu'il n'y a jamais eu de travail d'édition auparavant: ce travail, je me sens légitime à le faire). Je suis pragmatique, j'ai envie de faciliter la tâche des lecteurs, sans toute fois vouloir trahir la pensée de l'auteur. (Concrètement, toutes les fois qu'on s'éloigne du texte original avec un risque même faible de mauvaise interprétation, on utilise un modèle corr ou sic2 pour garder une trace fidèle au manuscrit). Je précise aussi que je ne travaille pas pour les archives nationales et ne me sens pas tenu de suivre leurs règles.

Autre point, je considère que, en tant qu'importateur des manuscrits, que je suis légitime pour fixer les choix éditoriaux. Il me semble que ce point ne pose généralement pas de problème sur wikisource. Mais je suis tout à fait ouvert à la discussion sur ces choix, conscient qu'ils peuvent être améliorés, et disposé à ce qu'ils soient discutés.

Notification Cpad38 : Je me permets de répondre point par point de la sorte pour que la discussion soit lisible. Il y a eu, évidemment, bien d'autres cas de transcriptions de manuscrits sur Wikisource (d'autres carnets de guerre, provenant de services d'archives publics ou de privés, mais aussi des visites pastorales d'époque moderne, ainsi que des documents provenant de la BnF...). Tous pèchent par un problème : l'absence de définition, en amont du travail, des conventions de transcription : et c'est bien cet écueil que nous sommes précisément en train d'éviter, et c'est fort heureux ! Pour le reste, bien que vous soyez propriétaire de ces carnets qui relèvent du domaine des archives privées, je me permets, en toute bienveillance, de vous rappeler que si elles vous appartiennent, leurs numérisations, mises en ligne sur Wikimedia Commons, relèvent du régime du domaine public – différentes options ont dû vous êtres proposées à ce sujet – et que le travail de Wikisource relève du participatif et du collaboratif; dès lors, pour que l'entreprise soit un succès, la collaboration semble être la meilleure des solutions, et elle fonctionne très bien par ailleurs. Votre distinction entre "éditeur" (vous) et "collaborateurs" (nous) pourrait instituer une hiérarchie mal à propos. En revanche, ne doutez pas que nous soyons tous ici animés par un désir de transmettre au mieux le contenu des carnets d'Adrienne Durville; nous venons tous y faire concourir nos expériences personnelles et professionnelles. --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

Ces points généraux étant posés, voici comment j'explique les choix éditoriaux (et mes doutes) :

Abréviations : Elles sont très courantes, notamment pour les noms de famille, et c'est de loin, selon moi, le plus gros frein à la lecture. Ce fait légitime pleinement de mettre les noms entiers ; néanmoins, même si dans la plupart des cas c'est évident, il y a forcément des cas plus délicats à trancher, il y a un travail d'interprétation : l'utilisation d'un modèle corr/sic2 est donc nécessaire. Corr ou sic2, j'ai longtemps hésité...je suis parti sur sic2, sans certitude, car ce n'est pas une correction à proprement parler. Mais dans les exports pdf, epub, je ne suis pas sûr que le nom complet apparaisse. Et même en html, le fait que le nom complet n'apparaisse qu'au survol fait qu'il ne sera pas repéré lors d'une recherche. Mais c'est le choix qui a été fait.

Notification Cpad38 : Effectivement, les abréviations - tout particulièrement pour les noms propres - constituent l'un des véritables frein à la lecture. Il existe des modèles (je pense à ) qui ne résoudraient pas davantage le problème que "sic2" (puisqu'ils ne donneraient le mot que dans la bulle, en passant la souris). À mon avis, il faut faire dans ce cas-là un choix arbitraire et s'y tenir (tout en ne gommant pas totalement le fait que ce soit une abréviation). Peut-être qu'il faudrait assumer (en le précisant dans les choix éditoriaux) d'utiliser dans ces cas précis (prénoms, patronymes, toponymes abrégés) le modèle "corr" qui permettrait de faciliter la lecture tout en conservant la nature d'abréviation. Dans les choix éditoriaux, une phrase succincte pourrait le mentionner : "Pour les abréviations de prénoms, de patronymes et de toponymes, très fréquentes dans les carnets, les éditeurs ont pris le parti de les développer dans leur transcription, en utilisant le modèle "corr"." --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

Orthographe nom commun (la phrase que j'ai mise dans les choix éditoriaux est effectivement peu claire) : l'auteur fait peu de fautes d'orthographes pour un manuscrit (avec quelques particularités néanmoins : elle met systématiquement un accent circonflexe sur déjeuner et elle l'omet dans hôpital...). Je pense qu'il est naturel de corriger ces quelques fautes d'orthographe, à partir du moment où on assume jouer le rôle d'éditeur, et le modèle corr est approprié pour cela. Attention, je ne souhaite pas néanmoins qu'on modernise l'orthographe : le cas de déjeuner est intéressant. En fait, il semblerait que déjeûner soit une orthographe ancienne. Est-elle encore acceptée en 1914 ? Si oui, peut-être eut-il fallu la laisser tel quel ou utiliser le modèle sic2...Qu'en pensez-vous ? Autre point : certains néologismes n'ont à cette époque pas une orthographe fixée ; pareillement, dans ce cas, on garde l'orthographe utilisée par Adrienne (c'est le cas d'auto-chir par exemple).

Notification Cpad38 : Vous pointez très précisément des cas qui, à mon avis, invitent à généraliser l'usage de "sic2" au profit de "corr". En soi, l'absence ou la présence d'un accent circonflexe ne pose pas de problème à la lecture. En revanche, il est bien plus subtil et difficile de juger du caractère de ce que nous tenons pour une "faute" et qui n'en était peut-être pas en 1914. Le danger de la modernisation ou de la sur-correction doit nous alerter parce qu'il ne présente aucun garde-fou et sera laissé à la libre appréciation de chaque contributeur ou relecteur. À titre personne, je suis plutôt favorable dans le cas de "variante" d'orthographe de nom commun (mais aussi de conjugaison, pour le subjonctif notamment) à l'utilisation généralisée de "sic2". --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

Orthographe nom propre: très souvent, Adrienne orthographie mal les noms de familles, et l'orthographe varie au fil du temps dans les carnets : c'est normal, on imagine que dans un premier temps elle n'a qu'une connaissance orale du nom, et apprend la graphie correcte éventuellement plus tard. Le principe est le même que pour les noms communs, mais il est plus compliqué de retrouver la bonne orthographe, surtout pour les noms de famille ! je préconise la démarche suivante en cas de doute: on laisse la graphie d'origine tant que l'orthographe correcte n'a pas été identifiée ; on peut essayer d'identifier l'orthographe du nom de la personne par une recherche sur le web; si la pêche est bonne, on ajoute le nom et le lien de la personne sur Utilisateur:Cpad38, et on uniformise l'orthographe de toutes les occurrences du nom dans les carnets avec le modèle corr (éventuellement après validation de l'éditeur (moi)). Pour les noms géographiques, le principe est le même, en faisant attention pour les noms étrangers que les graphies sont parfois diverses (francisation), surtout à l'époque : dans ce cas rester aussi fidèle que possible à la graphie d'Adrienne.

Notification Cpad38 : Ici, je suis en léger désaccord avec vous. Il faut harmoniser et rester cohérent avec des grands principes et éviter de multiplier les exceptions aux règles. Je pense qu'il peut être intéressant de conserver l'évolution des "variantes" de patronymes et de toponymes parce que cela pourrait peut-être expliquer d'éventuelles confusions internes aux carnets (elle pourrait très bien confondre un tel ou un tel, ou mal le nommer...). Là-aussi je pense que la balise "sic2" serait la plus appropriée. Il faudrait juste faire preuve de doigté dans le cas mentionné plus haut d'abréviations; il faudrait donc donner dans la bulle l'éventuelle variante qui se trouve non loin dans les pages précédentes ou suivantes du carnet. Pour le reste, je serai même, à titre personnel, si vous voulez faciliter davantage la lecture de réaliser un index des noms et des lieux, commun à tous les carnets, qui est la meilleure aide possible et qui permet de concilier les principes généraux et une recherche éventuelle par un lecteur (qui n'aurait plus besoin d'une recherche via ctrl+F). Un index est assez facile à faire, surtout si nous notons chacune des occurrences (carnet précis + page précise) sur votre page personnelle où vous listez les noms propres. --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

dates: les dates sont écrites de façon variables par Adrienne : jour, jour/mois, jour/mois/année (en début d'année). Le choix (tardif) a été fait d'uniformiser en jour/mois, sauf le premier jour de l'année où on met jour/mois/année. C'est très utile quand on fait une recherche sur Carnets_de_guerre_d’Adrienne_Durville_(texte_entier) d'avoir rapidement accès à cette information (retrouver la date en amont prend du temps et pas pratique du tout). à vrai dire, j'hésiterais même à écrire systématiquement l'année. Par ailleurs, aucun modèle n'est utilisé dans ce cas : en effet, à mon sens, contrairement aux cas précédents, le risque d'erreur est raisonnablement négligeable... on pourrait envisager de rajouter un modèle sic2 ou corr pour chaque ajout de mois, mais ce serait un gros travail...Je signale aussi une tentative de découpage en mois pour faciliter la lecture : Carnets_de_guerre_d’Adrienne_Durville. (elle a des problèmes , notamment lors de l'export pdf, je suis preneur de toute idée...)

Notification Cpad38 : Dans le cas de tout ajout, la mention minimale de "sic2" semble être de mise, de façon à maintenir un principe général. Toutefois, elle ne permettrait pas de faire mentionner le mois en plein texte, ce qui empêcherait une recherche via ctrl+F. La seule possibilité serait d'utiliser "corr". Je n'ai pas vraiment d'avis sur la question, sinon le principe général de mentionner tout ajout ou modification. J'aurais tendance à penser que dans le cas d'une lecture sur écran comme dans le cas d'une impression, le lecteur irait à la table des matières pour retrouver l'année et le mois qui l'intéressent et feuillèterait ensuite pour trouver la date qu'il cherche. Mais peut-être ai-je des pratiques trop universitaires... --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

Notes : elles me semblent indispensables pour aider à la compréhension. Comme dit dans les choix éditoriaux, on précise bien NdÉ pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté. Le fait de mettre une note ou pas, et son contenu, est un choix d'éditeur, et j'aimerais avoir la main sur ce point. Néanmoins je suis ouvert à toute suggestion qui peut se faire dans la page de discussion par exemple. Je suis loin d'être clair encore sur ce que je souhaite mettre dans ces notes. Les personnages trop connus (Poincaré, Barrès,...), a priori, je me dis que ce n'est pas nécessaire. Par ailleurs, j'ai recours souvent à une formulation de type "voir sa page wikipedia" (avec lien) en me disant qu'en cas d'impression papier, la phrase reste sensée et jolie. Mais il y a peut-être plus malin.

Notification Cpad38 : La formulation de type "Voir sa page wikipedia" (avec lien) est sûrement la meilleure des solutions pour les personnages qui disposent d'une page wikipedia. Cela permet déjà de régler un grand nombre de problèmes de notes. Pour les personnages ne disposant pas de Wikipedia, il faudra sûrement une note propre, faisant état de la source utilisée (il faut aussi régler ce problème de normalisation des références soit à des pages web externes à Wikipedia soit à des livres imprimés; cela peut se faire à peu de frais : pour les livres imprimés (même s'ils sont numérisés), une formule de ce genre : Nom de famille (Prénom), Titre (en italique), Lieu de publication, Editeur, Année de publication, p. (et mention de pages) pourrait être une solution). Pour les noms de lieux, le même principe peut s'imposer. Les historiens utilisent aussi un système pratique pour se repérer dans l'espace (sans avoir recours à des va-et-vient sur Wikipedia) via le système minimal suivant : (Nom du lieu), départ. (+ nom du département), cant. (+ nom du canton). Cela n'est évidemment pas incompatible avec un renvoi à la page wikipedia du lieu si elle existe. Je vous donne des pistes pour essayer d'harmoniser là-aussi. Quant à garder la main sur l'ajout des notes, il vous suffit de relire celles mises par les contributeurs et de discuter avec eux de leur pertinence ou non. Qu'en pensez-vous ? --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

La page Utilisateur:Cpad38 : aujourd'hui un grand fourre-tout, elle me semble pouvoir apporter un gros plus quand elle sera mise en forme ; idéalement je souhaiterais alors la voir intégrer dans le livre (peut-être comme index des personnages, des lieux...), mais je ne sais pas comment faire...Si ce n'est pas possible, tout transférer sous forme de notes ? En tout cas n'hésitez pas à la compléter.

Notification Cpad38 : Pour les index, confer ci-dessus. Je ne pense pas qu'il soit possible de réaliser un index automatique. Il faudra le faire manuellement. Cela peut se faire rapidement si on reporte sur votre page les numéros de carnet et les pages où les noms apparaissent. On pourrait pour chaque personnage résumer brièvement entre parenthèses son identité (infirmière, blessé, médecin... etc). --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

En gros, pour résumer la logique des choix éditoriaux, il y a 4 comportements éditoriaux possibles face à ce qui semble une incohérence, du moins conservateur au plus conservateur, et ils sont utilisés en fonction du risque de mauvaise interprétation vis-à-vis de l'auteur :

  • modifier le texte sans avertissement : c'est le choix retenu pour le rajout des mois aux dates, très très peu risqué.
  • modifier avec le modèle corr : c'est le choix retenu pour les fautes d'orthographe "basiques", infinitif être sans accent, oubli d'un s, etc.. noms des personnes une fois qu'elles sont identifiées : risque minime.
  • modifier avec le modèle sic2 : orthographes étrangères peu standardisées (mots étrangers, etc), abréviations : risque plus élevé de mauvaise interprétation.
  • pas de modification : orthographe d'époque, personne non identifiée... trop risqué de modifier quoi que ce soit.
Notification Cpad38 : Si l'on doit se fixer un principe général, je pense qu'il faut exclure deux des comportements que vous évoquez : 1) "modifier le texte sans avertissement" (ça obligerait un éventuel chercheur à refaire toute l'édition ou à vérifier en permanence pour être sûr qu'il n'y a pas eu de transformation trop importante du texte); 2) "pas de modification du tout" (puisque nous conviendrons tous que dans certains cas le frein à la lecture est trop grand pour être maintenu juste par "conservatisme"). Entre les deux autres possibilités de modification explicite du texte-source, comme je vous l'ai dit, je serai plutôt favorable à la génération du "sic2" : un "etre" sans accent se comprend très facilement (il faut le corriger via la bulle, par souci de clarté, évidemment); l'oubli d'un "s" est rarement gênant non plus pour la compréhension générale du texte; pour la correction des patronymes, confer mon raisonnement au dessus (en outre, avec un index, le problème est réglé puisque l'identification d'une variante incorrecte d'un nom sera réalisée dans l'index lui-même sans problème, et on peut même noter les variantes orthographiques si on le souhaite avec un renvoi à la forme correcte...). Le modèle "sic2", je me résume, présente le double avantage de la fidélité au texte ET de la proposition (dans un second temps via la bulle) de la leçon correcte, pour le lecteur qui n'aurait pas réussi à corriger de lui-même. Ce faisant, les éditeurs assument leur choix tout en ne forçant pas le texte (en outre, si une mauvaise interprétation était réalisée, elle le serait dans la bulle, et non en plein texte comme dans le cas de "corr"). --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

Bien sûr il y aura des cas délicats à classer, ce sera alors à l'éditeur de trancher.

Voilà ; j'espère que vous serez d'accord, si ce n'est sur tous les choix, du moins sur le principe que des choix ont été faits, et que les contributeurs se doivent de les respecter tant que l'"éditeur" (celui qui a fait les choix éditoriaux, en l'occurrence moi) ne donne son accord. Les choix éditoriaux sont par nature subjectifs, et il est vain de prouver que tel choix est meilleur qu'un autre.

Je comprendrais très bien que, si ses choix éditoriaux ne vous conviennent pas, vous ne souhaitiez pas continuer l'aventure de cette transcription. (J'espère d'ailleurs qu'à terme les lecteurs pourront choisir une lecture plus fidèle en activant une option qui modifie le comportement des modèles corr et sic2. Même sans attendre, sans doute qu'un simple script doit permettre d'obtenir une version plus fidèle, et conforme aux standards des archives nationales mettons.) Mais par contre je ne comprends pas que vous persistiez à ne pas respecter ces choix éditoriaux. Cela nous obligera à repasser derrière vous et je trouve cela fort discourtois de votre part.

Notification Cpad38 : Votre remarque est presque désobligeante. Nous faisons en sorte de respecter les choix éditoriaux quand ils sont cohérents et de réfléchir à ceux qui ne le sont pas (il ne s'agit pas d'une obsession d'archives nationales; parfois du simple bon sens...). En outre, vu le volume qu'il reste encore à transcrire (et à vérifier, car les erreurs de lecture sont nombreuses : chaque contributeur "repasse derrière" d'autres contributeurs, ne l'oublions pas...), ce serait, pour vous, vous tirer une balle dans le pied que de pousser les contributeurs vers la sortie. --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)

Cordialement,

Cpad38 (d) 10 novembre 2018 à 10:51 (UTC)

Notification Cpad38 et Hsarrazin : De façon plus générale, une réflexion concernant la transcription des manuscrits sur Wikisource doit être menée afin de proposer des choix éditoriaux communs à tous les projets en cours ou à venir et c'est, à mon avis, une belle chose qu'elle naisse, presque involontairement, ici, dans le carnet de guerre d'Adrienne Durville. --FerreraM (d) 10 novembre 2018 à 11:42 (UTC)