Page:Dante Alighieri - La Vie nouvelle, traduction Durand Fardel.djvu/231

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Chap. XXIV. — Argument du sonnet : Io mi sentii svegliar… Réconciliation de Dante et de Béatrice. Sonnet compris dans les Rime spettanti alla Vita Nuova 
 177
Chap. XXVI. — Argument du sonnet : Tanto gentile… Portrait idéal de Béatrice 
 181
Chap. XXVII. — Argument du sonnet : Vede perfettamente… Les amplifications poétiques et les hyperboles de la Vita Nuova répondent toujours à des sentiments humains et à des sensations réelles 
 183
Chap. XXIX. — Le plan de la Divine Comédie n’existait pas dans l’esprit du Poète quand il composait la Vita Nuova. Pour quelles raisons il ne nous entretient pas de la mort de Béatrice 
 185
Chap. XXX. — Dissertation sur le nombre 9 
 188
Chap. XXXI. — Qui étaient les princes de la terre à qui il adresse ses lamentations ? 
 189
Chap. XXXII. — Argument de la canzone : Gli occhi dolenti 
 190
Chap. XXXIII. — Argument du sonnet : Venite a intender 
 192
Chap. XXXIV. — Argument du sonnet : Quantunque volte. Cette canzone est adressée à deux personnes, lui et le frère de Béatrice 
 192
Chap. XXXV. — Argument du sonnet : Era venuta 
 193
Chap. XXXVI. — Sur la dame compatissante. Le repentir de Dante. Son nouvel amour pour la Philosophie symbolique 
 194
Chap. XXXVII. — Grande délicatesse du Poète pour tout ce qui concerne Béatrice 
 197
Chap. XXXVIII. — Argument du sonnet : L’amaro lagrimar 
 198