Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome26.djvu/601

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DES MATIÈRES CONTENUES DANS LE CINQUIÈME VOLUME
DES MÉLANGES.

Pages
DES CONSPIRATIONS CONTRE LES PEUPLES, ou Des Proscriptions. (1766.)
 
Conspirations ou proscriptions juives 
 1
Celle de Mithridate 
 2
Celles de Sylla, de Marias, et des triumvirs 
 3
Celle des Juifs, sous Trajan 
 3
Celle de Théodose 
 4
Celle de l’impératrice Théodora 
 4
Celle des croisés contre les Juifs 
 5
Celle des croisades contre les Albigeois 
 5
Les vêpres siciliennes 
 6
Les Templiers 
 6
Massacres dans le nouveau monde 
 7
Conspiration contre Mérindol 
 8
Conspiration de la Saint-Barthélemy 
 10
Conspiration d’Irlande 
 11
Conspiration dans les vallées du Piémont 
 11
LETTRE DE M. DE VOLTAIRE AU DOCTEUR JEAN-JACQUES PANSOPHE. (1766.) — Avertissement pour la présente édition. 
 17
Lettre au docteur Pansophe 
 19
NOTES sur la Lettre de M. de Voltaire à M. Hume, par M. L. (1766.) — Avertissement de Beuchot 
 35
LE PHILOSOPHE IGNORANT. (1766.) — Ire question, 47. — II. Notre faiblesse, 48. — III. Comment puis-je penser ? 49. — IV. M’est-il nécessaire de savoir ? ibid. — V. Aristote, Descartes et Gassendi, 50. — VI. Les bêtes, 51. — VII. L’expérience, ibid. — VIII. Substance, 52. — IX. Bornes étroites, ibid. — X. Découvertes impossibles, 53. — XI. Désespoir fondé, ibid. — XII. Faiblesse des hommes, 55. — XIII. Suis-je libre ? ibid. — XIV. Tout est-il éternel ? 58. — XV. Intelligence, 59. — XVI. Éternité, ibid. — XVII. Incompréhensibilité, 60. — XVIII. Infini, ibid. — XIX. Ma dépendance, 61. — XX. Éternité encore, 62. — XXI. Ma dépendance encore, 63. — XXII. Nouvelle question, ibid.— XXIII. Un seul artisan suprême, 64. — XXIV. Spinosa, 65. — XXV. Absurdités, 69. — XXVI. Du meilleur des mondes, 71. — XXVII. Des monades, etc., 72. — XXVIII. Des formes plastiques, 73. — XXIX. De Locke, 74. — XXX. Qu’ai-je appris jusqu’à présent ? 78. — XXXI. Y a-t-il une morale ? 78. — XXXII. Utilité réelle. Notion de la justice, 79. — XXXIII. Consentement universel est-il preuve de vérité ? 81. — XXXIV. Contre Locke, 82. — XXXV. Contre Locke, 83. — XXXVI. Nature partout la même, 85. — XXXVII. De Hobbes, 86. — XXXVIII. Morale universelle, ibid. — XXXIX. De Zoroastre, 87. — XL. Des brachmanes, ibid. — XLI. De Confucius, 88. — XLII. Des philosophes grecs, et d’abord de Pythagore, 89. — XLIII. De Zaleucus, ibid. — XLIV. D’Épicure, ibid. — XLV. Des stoïciens, 90. — XLVI. Philosophie et vertu, 91. — XLVII. D’Ésope, ibid. — XLVIII. De la paix née de la philosophie, ibid. — XLIX. Autres questions, 92. — L. Autres questions, ibid. — LI. Ignorance, 93. — LII. Autres ignorances, ibid. — LIII. Plus grande ignorance, 94. — LIV. Ignorance ridicule, ibid. — LV. Pis qu’ignorance, 95. — LVI. Commencement de la raison 
 95