Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/608

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
Pages.


Toutes les fois que l’autorité souveraine échappe aux mains d’un peuple, elle passe à un autre peuple de la même race, pourvu que celui-ci ait conservé son esprit de corps 
 304


Le peuple vaincu tâche toujours d’imiter le vainqueur par la tenue, la manière de s’habiller, les opinions et les usages 
 306


Un peuple vaincu et soumis dépérit rapidement 
 307
Les Arabes ne peuvent établir leur domination que dans les pays de plaines 
 309
Tout pays conquis par les Arabes est bientôt ruiné 
 310
Anecdote d’El-Haddjadj.


En principe général, les Arabes sont incapables de fonder un empire, à moins qu’ils n’aient reçu d’un prophète ou d’un saint une teinture religieuse plus ou moins forte 
 313


De tous les peuples, les Arabes sont les moins capables de gouverner un empire. 
 314
Les peuplades et les tribus (agricoles) qui habitent les campagnes subissent l’autorité des habitants des villes 
 316


TROISIÈME SECTION. Sur les dynasties, la royauté, le khalifat et l’ordre des dignités dans le sultanat (gouvernement temporel). — Indication de tout ce qui s’y présente de remarquable. — Principes fondamentaux et développements.
On ne peut établir sa domination ni fonder une dynastie sans l’appui de son peuple et de l’esprit de corps qui l’anime 
 318


Une dynastie qui parvient à s’établir d’une manière solide cesse de s’appuyer sur le parti qui l’avait portée au pouvoir 
 319


Des personnages appartenant à une famille royale parviennent quelquefois à fonder un empire sans avoir eu l’appui de leur propre peuple 
 322


La religion enseignée par un prophète ou par un prédicateur de la vérité est la seule base sur laquelle on puisse fonder un grand et puissant empire 
 324


Une dynastie qui commence sa carrière en s’appuyant sur la religion double la force de l’esprit de corps qui aide à son établissement 
 325


Une entreprise qui a pour but le triomphe d’un principe religieux ne peut réussir si elle n’a pas un fort parti pour la soutenir 
 326


Une dynastie ne peut étendre son autorité que sur un nombre limité de royaumes et de contrées 
 332