Action socialiste

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Action socialiste
(Première série)
1899


JEAN JAURÈS
______

ACTION SOCIALISTE


PREMIÈRE SÉRIE


Le Socialisme et l’Enseignement
Le Socialisme et les Peuples




sixième édition




PARIS

GEORGES BELLAIS, ÉDITEUR

17, RUE CUJAS
__


1899

__


Tous droits réservés


AVANT-PROPOS


De jeunes amis m’ont demandé la permission de réunir, en un ou plusieurs volumes, un choix de mes articles et discours. Un moment, j’ai hésité. Je craignais qu’on ne vît là une sorte de préoccupation littéraire peu convenable à un militant. Et puis, nous avons devant nous tant de travail, nous avons si peu fait, qu’il me paraissait dangereux de se retourner vers le passé. À quoi bon lier ces pauvres gerbes quand la moisson commence à peine ? — Mais ces jeunes gens m’ont dit que publier un volume de propagande, comme on publierait une brochure de propagande, c’était encore agir, et je me suis rendu de bon cœur à leur vœu.

Ce sont eux qui ont fait tout le travail, le choix et le classement. Je ne sais même pas, en écrivant cet avant-propos, quels sont les morceaux contenus dans ce volume. Mais ce que je sais bien, c’est que, quelle qu’en soit la date, on y retrouvera la même inspiration socialiste. Dès que j’ai commencé à écrire dans les journaux et à parler à la Chambre, dès 1886, le socialisme me possédait tout entier, et j’en faisais profession. Je ne dis point cela pour combattre la légende qui fait de moi un centre-gauche converti, mais simplement parce que c’est la vérité.


Mais il est vrai aussi que j’ai adhéré à l’idée socialiste et collectiviste avant d’adhérer au parti socialiste. Je m’imaginais que tous les républicains, en poussant à bout l’idée de République, devaient venir au socialisme. Et il me paraissait plus sage de ne pas créer un groupement socialiste distinct. C’était une illusion enfantine, et, ce que la vie m’a révélé, ce n’est point l’idée socialiste, c’est la nécessité du combat. Si les pages qui suivent pouvaient aider les hommes de pensée à devenir des hommes de combat, et à comprendre que la vérité, pour être toute la vérité, doit s’armer en bataille, les jeunes gens désintéressés et dévoués qui ont pris l’initiative de cette publication seraient bien payés de leur peine.

Jean JAURÈS



SOMMAIRE



___________