Mozilla.svg

Le Père De Smet

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Père De Smet
L’Apôtre des Peaux Rouges (1801-1873)
H. Dessain.

R. P. LAVEILLE

DE LA COMPAGNIE DE JÉSUS


LE P. DE SMET

(1801-1873)

Introduction par G. KURTH

Deuxième Édition

LIÈGE ARRAS
H. DESSAIN ÉDITEUR LIBRAIRIE BRUNET
RUE TRAPPÉ, 7 RUE GAMBETTA, 32
1913

Pere De Smet..png


TABLE DES MATIÈRES




CHAPITRE I

L’ENFANCE ET LA JEUNESSE. — DÉPART POUR L’AMÉRIQUE (1801-1821)


Termonde 
 1
La famille. — « L’honnête De Smet » 
 2
Le curé de Heusden 
 4
Naissance de Pierre-Jean. — Son enfance. — Les prouesses de Samson 
 6
Les premières études. — Beirvelde, Saint-Nicolas, Alost, Malines 
 12
La vocation. — M. Nerinckx 
 15
Le jeune De Smet, avec huit compagnons, part furtivement pour l’Amérique. — Son frère Charles est envoyé à sa recherche. — La police du roi Guillaume 
 19
Arrivée à Georgetown 
 29


CHAPITRE II

LE NOVICIAT. — ARRIVÉE DES JÉSUITES AU MISSOURI (1821-1823)


Les Jésuites dans la Nouvelle-France et au Maryland 
 31
Mgr Carroll 
 32
Whitemarsh. — Le P. Van Quickenborne 
 34
Pierre-Jean De Smet au noviciat 
 36
Départ pour le Missouri. — « Un monastère flottant » 
 39
Florissant. — Mme Duchesne. — Samson architecte et charpentier 
 46
Les premiers vœux 
 52


CHAPITRE III

LE SCOLASTICAT. — LA PRÊTRISE. — LES PREMIERS TRAVAUX (1823-1830)


Le P. Van Quickenborne à la fois supérieur, professeur, curé de Florissant et aumônier du Sacré-Cœur 
 53
Le P. de Theux 
 55
Pierre-Jean De Smet étudiant. — Confiance que lui témoigne son maître. — Son goût pour les sciences naturelles 
 57
La prêtrise. — Mort de Josse De Smet 
 59
La troisième année de probation 
 60]
Débuts apostoliques. — Florissant, Saint-Charles, etc 
 62
Le « collège indien » 
 67
Projet de « réduction «. — Les circonstances ne permettent pas de le réaliser 
 70


CHAPITRE IV

LE COLLÈGE DE SAINT-LOUIS. — SÉJOUR EN EUROPE (1830-1837)


Saint-Louis, « la Reine de l’Ouest » 
 74
Fondation du collège. — Le P. De Smet préfet, professeur d’anglais et procureur 
 76
Rapides accroissements. Le collège obtient le titre et les privilèges d’université 
 78
Embarras financiers. — Le P. De Smet est envoyé en Europe pour obtenir des ressources et établir sa santé 
 80
Séjour en famille. — Visite aux bienfaiteurs. — M. De Nef 
 81
Un heureux quêteur 
 84
Le Père veut se rembarquer ; une grave maladie le contraint de rentrer en Belgique 
 88
Il obtient l’autorisation de quitter son ordre 
 92
Services qu’il rend aux communautés religieuses de Termonde. — Fondation du carmel d’Alost 
 93
Son dévouement aux missions 
 95
Sa santé à peine rétablie, il s’empresse de regagner le Missouri. — Il est reçu de nouveau dans la Compagnie de Jésus 
 96


CHAPITRE V

LA MISSION DES POTOWATOMIES (1838-1839)


Progrès de la Compagnie au Missouri 
 100
Apostolat du P. Van Quickenborne chez les Indiens. — Sa mort 
 101
Le P. De Smet est chargé d’ouvrir, avec le P.Verreydt, une mission chez les Potowatomies de Council Bluffs 
 104
Premier voyage sur le Missouri. — Un dîner chez les Otoes 
 105
Dispositions des sauvages. — Leur conversion sera « une œuvre de Dieu » 
 108
Premiers succès des missionnaires 
 110
Isolement et privations 
 114
Le P. De Smet opère la réconciliation des Sioux et des Potowatomies 
 118
Le whisky, — « Que faire au milieu de 2 000 ivrognes » ? 
 121
Voyage du P. De Smet à Saint-Louis. — Il est remplacé, à Council Bluffs, par le P. Ch. Hoecken 
 124


CHAPITRE VI

LES TÊTES-PLATES. — PREMIER VOYAGE AUX MONTAGNES-ROCHEUSES (1840)


Prospérité croissante des États-Unis. — Situation des Indiens 
 127
Admirables dispositions des Têtes-Plates. — Le Vieil Ignace 
 129
Des Indiens qui font, à quatre reprises, un voyage de mille lieues pour obtenir des « robes-noires » 
 132
Le P. De Smet est chargé d’aller aux Montagnes préparer l’établissement d’une mission 
 137
Comment on voyageait, en 1840, à travers la Prairie. 
 138
La rencontre du P. De Smet et des Têtes-Plates. — Un grenadier de Napoléon 
 141
Séjour au camp de Grand-Visage. — Les joies du missionnaire 
 144
Au faîte des Rocheuses. — Sandus Ignatius paironus Montium 
 148
Le P. De Smet se sépare des Têtes-Plates 
 151
Dangers qu'il court dans la vallée du Yellowstone 
 152
Il est reçu en triomphe chez les Sioux 
 156
Il rentre à Saint-Louis 
 159


CHAPITRE VII

SECOND VOYAGE AUX MONTAGNES. — LA MISSION SAINTE-MARIE (1841-1842)


Le P. De Smet retourne aux Montagnes avec les PP. Point et Mengarini 
 160
Difficultés du voyage. — Un cyclone sur la Platte 
 163
Salut, roche majestueuse ! 
 165
Arrivée au fort Hall 
 166
La Racine-Amère. — Fondation de la mission Sainte-Marie 
 169
Un nouveau Paraguay 
 170
Les premiers baptêmes. — La réhabilitation des mariages 
 174
La Sainte Vierge apparaît à un enfant 
 176
Ordre du jour de la mission. — Ferveur des nouveaux chrétiens 
 178
La chasse d’hiver 
 180
La première communion. — Mort de Grand-Visage 
 182


CHAPITRE VIII

VOYAGES AU FORT COLVILLE ET AU FORT VANCOUVER. LES KALISPELS ET LES CŒURS-D’ALÈNE. M. BLANCHET (1841-1842)


Dénuement des missionnaires. — Le P. De Smet doit aller au fort Colville chercher des provisions 
 185
Les Kalispels. — Baptême de quelques vieillards 
 186
Messis multa, operarii pauci 
 190
Premier essai de culture à Sainte-Marie 
 190
Voyage au fort Vancouver. — Les Cœurs-d’Alêne 
 193
Le P. De Smet voit cinq de ses compagnons engloutis par le Columbia 
 198
L’Oregon en 1840. — MM. Blanchet et Demers 
 199
Il faut ouvrir une mission sur le Willamette 
 202
Retour du P. De Smet à Saint-Louis. — Chemin faisant, il est reçu chez les Corbeaux 
 204
Dominas memor fuit nostri, et benedixit nobis 
 209


CHAPITRE IX

SECOND VOYAGE EN EUROPE (1843-1844)


Les PP. De Vos et A. Hoecken sont envoyés aux Montagnes 
 210
Le P. De Smet chez O’Connell. — Un meeting national 
 211
Voyage à Rome. — Le P. De Smet est reçu par le pape. — Grégoire XVI songe à le faire évêque 
 214
Nouveaux missionnaires. — Les Sœurs de Notre-Dame 
 216
D’Anvers à Vancouver par le cap Horn. — Une traversée qui dure sept mois. — La tempête, le manque de vivres, les brisants 
 217


CHAPITRE X

LES MISSIONS DE L’OREGON (1844-1845)


Les Jésuites et les Sœurs de Notre-Dame au Willamette. — La mission Saint-François Xavier 
 224
Le P. De Smet organisateur des missions. — Comment il encourage et aide ses confrères 
 226
La mission Saint-Ignace chez les Kalispels ; le P. A. Hoecken. — La mission du Sacré-Cœur chez les Cœurs-d’Alêne ; les PP. Point et Joset. — Louise Sighouin. 
 227
Visite à Sainte-Marie ; les PP. Mengarini et Zerbinati 
 234
Succès des Jésuites au Willamette ; les PP. Accolti, Ravalli, Vercruysse et De Vos 
 236
Le P. Nobili est envoyé dans la Nouvelle-Calédonie 
 237
Visite du P. De Smet aux Chaudières, aux Arcs-à-Plats, aux Kootenais. — Les stations de Saint-Paul-Colville, de Saint-Pierre-des-Lacs, de Saint-François Régis, de l’Assomption, de l’Immaculé-Cœur de Marie. — Le P. Ravalli va rejoindre le P. Hoecken à Saint-Ignace 
 238
« Je crois au centuple promis par le Sauveur » 
 243
Comment expliquer les succès du P. De Smet ? 
 243
Un assassin qui devient le modèle des néophytes 
 245


CHAPITRE XI

À LA RECHERCHE DES PIEDS-NOIRS (1845-1846)


La mission Sainte-Marie menacée. — Le P. De Smet part à la recherche des Pieds-Noirs, pour leur imposer la paix 
 247
L’automne dans les Montagnes-Rocheuses. — Mirabilia opera Domini 
 249
Rencontre d’un camp d’Assiniboins. — Un festin chez les sauvages 
 252
« Comme un poisson pris à l’hameçon » 
 255
Le P. De Smet arrive au fort des Montagnes. — Un groupe de Pieds-Noirs vient l’y rejoindre 
 255
Un interprète suspect. — L’introuvable tribu 
 257
Le missionnaire se décide à passer l’hiver au fort Edmonton. — Il visite la mission Sainte-Anne 
 259
En traîneau du Saskatchewan à l’Athabasca 
 260
Un chrétien qui n’a plus vu de prêtre depuis quarante ans. 
 260
La traversée des Montagnes à la fonte des neiges. — Pour remédier à « l’inconvénient de la pesanteur », le P. De Smet se soumet à un jeûne de trente jours 
 261
Descente du Columbia. — Rencontre du P. Nobili 
 265
Voyage à Vancouver et au Willamette. — Le grotesque indien 
 267
Progrès des missions 
 269
Victoire des Têtes-Plates sur les Corbeaux. — Impression produite sur les Pieds-Noirs 
 272
Plein succès du P. De Smet. — « L’Exaltation de la Sainte Croix ». — Le P. Point est chargé d’ouvrir une mission chez les Pieds-Noirs 
 274
Retour du P. De Smet à Saint-Louis. — Les Aricaras. — Les Sioux 
 277
Prodigieux travaux du missionnaire. — Consolants résultats 
 279


CHAPITRE XII

TROISIÈME VOYAGE EN EUROPE. — PUBLICATION DES « LETTRES ». — EXCURSION CHEZ LES SIOUX (1847-1848)


Le P. De Smet accompagne en Europe le P. Elet 
 281
Les Voyages aux Montagnes-Rocheuses et les Missions de l’Orégon 
 282
Intérêt qu’offrent les lettres du P. De Smet 
 283
« Un pareil livre ravive notre foi à l’Évangile selon saint Jean» 
 286
Le révolution de 1848. — Arrivée en Amérique des Jésuites chassés d’Europe 
 288
À travers les « Mauvaises-Terres ». — Les Ponças 
 289
Le P. De Smet chez les Sioux. — La « Danse de la Chevelure » 
 291
La fille du Poisson-Rouge 
 293
Une nouvelle mission projetée 
 295


CHAPITRE XIII

LE P. DE SMET « SOCIUS » DU P. VICE-PROVINCIAL ET PROCUREUR GÉNÉRAL DU MISSOURI (1849)


Le P. Van de Velde, nommé évêque de Chicago, est remplacé par le P. De Smet 
 297
La vice-province du Missouri en 1849 
 298
Le P. De Smet socius. — Sa fermeté. — Sa bonté. 
 299
Histoire de Watomika 
 302
Dévouement du P. De Smet aux missions du Kansas 
 306
La mission Sainte-Marie chez les Potowatomies. — Les PP. C. Hoecken, Duerinck, etc 
 307
La mission Saint-François de Hieronymo chez les Osages. — Les PP. Schoenmakers et Bax 
 309
Un nouveau vicariat apostolique. — Mgr Miège 
 311
Le P. De Smet procureur. — Son habile administration. — Ses démarches pour obtenir des ressources 
 311
La Providence se montre généreuse 
 313
Reconnaissance envers les bienfaiteurs 
 314
« L’année des accidents ». — Le P. De Smet pendant l’incendie et le choléra 
 316
L’université de Saint-Louis préservée par la Sainte Vierge 
 317


CHAPITRE XIV

LA CONFÉRENCE DU FORT LARAMIE (1851)


Découverte des mines d’or en Californie. — L’invasion blanche 
 319
Le gouvernement américain invite les tribus à une conférence. — Le P. De Smet et le P. C. Hoecken doivent y prendre part 
 320
Le choléra à bord du Saint-Ange. — Grave maladie du P. De Smet ; mort du P. Hoecken 
 321
À peine rétabli, le P. De Smet visite les Indiens atteints de la petite vérole 
 324
Traversée du Grand-Désert. — La route du Pacifique 
 325
La conférence du fort Laramie. — Points soumis aux délibérations. — Efforts du P. De Smet pour assurer la paix 
 327
« Une ère de paix pour les Peaux-Rouges » 
 329
Retour à Saint-Louis. — Visite à la mission Sainte-Marie 
 330


CHAPITRE XV

LES ANNÉES D’ÉPREUVE (1848-1855)


Le P. De Smet désire vivement reprendre ses missions. — Appels que lui adressent les Indiens 
 333
Le P. Général désapprouve son projet. — Que s’est-il passé ? 
 335
Plaintes formulées contre le P. De Smet par quelques-uns de ses auxiliaires. — Comment il y répond 
 336
Nouveaux griefs. — Nouvelle justification du P. De Smet 
 338
La mission des Têtes-Plates doit être abandonnée 
 341
Le P. Général rend justice au zèle et à la sincérité du P. De Smet, mais n’ose pas l’autoriser à ouvrir de nouvelles missions 
 343
L’œuvre du missionnaire avait besoin de l’épreuve du temps. — Comment on la juge après cinquante ans 
 344
Mort du P. Elet, de Mme Duchesne, du P. Roothaan 
 345
« Pourquoi vouloir, ô mon âme, échapper à la croix » ? 
 348
Les supérieurs du P. De Smet songent à le fixer définitivement en Europe. — Sa lettre au provincial de Hollande. — Il est maintenu au Missouri 
 349
Il prononce les vœux solennels 
 350
Sa courageuse obéissance lui ménage de nouveaux et plus importants succès 
 351


CHAPITRE XVI

PROGRÈS DU CATHOLICISME AUX ÉTATS-UNIS. — APOSTOLAT DU P. DE SMET À SAINT-LOUIS. — « LES KNOW-NOTHING » (1849-1858)


Prodigieux développement de la colonisation 
 352
Progrès du catholicisme. — Le huitième concile de Baltimore 
 353
Le mouvement d’Oxford a son contre-coup en Amérique. — Eccleston, Brownson, Hecker 
 355
Succès des Jésuites à Saint-Louis. — Les PP. Smarius, Damen, Weninger 
 355
Apostolat du P. De Smet. — Les émigrants 
 357
Les anciens compagnons de voyage 
 359
Érection de l’église Sainte-Anne 
 360
La direction des âmes. — La conversion des protestants 
 361
Randolphe Benton 
 361
Attaques des ennemis de l’Église. — Boernstein, Kossuth, Lola Montes 
 364
Les Know-Nothing. — Attentat contre Mgr Bedini 
 366
« Pas un pays au monde où il y ait moins de liberté pour les honnêtes gens » 
 367
Les Jésuites ne sont pas épargnés. — Le P. Bapst et le P. Nachon 
 369
Fin de l’agitation. — Elle n’a servi qu’à affermir le catholicisme 
 370
Le P. De Smet est de nouveau menacé de l’épiscopat 
 371
« Mon cœur reste toujours chez les Indiens » 
 372


CHAPITRE XVII

EXPÉDITION CONTRE LES MORMONS. — PACIFICATION DE L’OREGON. — ÉTAT DES MISSIONS (1858-1859)


Le P. De Smet reçoit du P. Général l’autorisation de retourner aux missions 
 373
Expédition des États-Unis contre les Mormons. — Le P. De Smet accompagne l’armée en qualité d’aumônier 
 374
Succès des missions dans l’Orégon. — Témoignages des protestants 
 377
Arrivée des Blancs dans l’Ouest. — Leur conduite à l’égard des Indiens 
 378
Les missions menacées. — Saint-Paul-Colville doit être quelque temps abandonné 
 380
Les tribus se soulèvent. — Défaite du colonel Steptoe. 
 381
Le général Harney, chargé de soumettre l’Orégon, réclame la médiation du P. De Smet 
 382
Victoire du colonel Wright. — Les Indiens vaincus, mais non réconciliés 
 383
Le P. De Smet se rend chez les Cœurs-d’Alêne, puis chez les autres tribus. — Les chefs l’accompagnent à Vancouver pour signer la paix 
 384
Il songe à prévenir de nouveaux conflits. — Le général Harney fait valoir son projet auprès du ministre de la Guerre 
 389
Lettre du capitaine Pleasonton 
 390
État des réductions. — Le P. Hoecken fonde, chez les Pieds-Noirs, la mission Saint-Pierre 
 391
Retour du P. De Smet à Saint-Louis. — Il a parcouru, depuis un an, près de 5 000 lieues 
 393


CHAPITRE XVIII

LES RELATIONS DE FAMILLE. — NOUVEAUX VOYAGES EN EUROPE (1853-1860)


« La règle de saint Ignace ne nous défend pas d’aimer nos proches » 
 398
Combien le P. De Smet tient aux relations de famille 
 399
Pas de fête à laquelle il ne prenne part, ni de deuil auquel il ne s’associe 
 401
Ses lettres même lui sont un moyen d’apostolat 
 404
Ses fréquents voyages en Belgique. — Mort de son frère Charles 
 406
Les causeries du P. De Smet. — Sa timidité. — Ses histoires 
 407
Impressions d’un séminariste belge 
 412
Scènes à bord. — Neptune exige son tribut 
 413
Le naufrage du Humboldt 
 414
Un lever de soleil en mer 
 416
À Saint-Louis, le retour du Missionnaire est salué par une ovation 
 416


CHAPITRE XIX

LA GUERRE DE SÉCESSION (1861-1865)


La guerre civile aux États-Unis. — La bataille de Bull-Run. — L’anarchie au Missouri. — Douleur du P. De Smet 
 417
Le P. De Smet assure aux écoles indiennes le paiement des subsides. — Il obtient pour les Jésuites l’exemption du service militaire. — Ses relations avec Lincoln. — Dîner à l’ambassade de Belgique 
 420
Publication des Western Missions and Missionaries et des New Indian Sketches 
 422
Les Lettres ne seraient pas du P. De Smet. — Protestation adressée par celui-ci au provincial d’Allemagne 
 423
Les Sœurs de Sainte-Marie en Amérique 
 425
Fin de la guerre 
 427
Les Jésuites aumôniers. — Missions dans les grandes villes. — « L’Église des Pères doit être l’Église de Jésus-Christ » 
 428
La loi du serment au Missouri. — Nouveaux progrès du catholicisme 
 429


CHAPITRE XX

LA VISITE DES MISSIONS (1862-1863)


Besoins des missions. — Secours envoyés chaque année en Orégon par le P. De Smet 
 432
Le voyage de 1862. — La mission Saint-Pierre 
 434
Le voyage de 1863. — « Voilà la robe-noire qui a sauvé ma sœur » 
 436
Voyage triomphal à travers l’Orégon. — Ferveur des Cœurs-d’Alêne 
 438
Sombres pressentiments 
 441
Retour par la Californie, Panama et New-York. — Un revenant 
 442
Maladie du P. De Smett 
 442
Les amis disparus. — « J’ai l’intime conviction que ma fin est proche. Fiat voluntas Dei ! » 
 443
Retour à la santé 
 444


CHAPITRE XXI

LA RÉVOLTE DES SIOUX. — MISSION PACIFICATRICE DU P. DE SMET (1864)


Premières difficultés entre Blancs et Indiens. — La guerre à « l’homme rouge » 
 445
Découverte de mines d’or connues depuis longtemps par le P. De Smet 
 447
Les « réserves » 
 450
Cent mille Indiens disparus en dix ans 
 452
Soulèvement des tribus siouses. — Massacres du Minnesota 
 452
Les généraux Sibley et Sully sont envoyés pour soumettre les rebelles 
 455
Mission pacificatrice confiée au P. De Smet 
 457
Celui-ci remonte le Missouri jusqu’au fort Berthold. — Les Gros-Ventres, les Aricaras et les Mandans. 
 458
Conférence avec les Sioux. — Ceux-ci acceptent de faire la paix 
 461
Faute commise par le général Sully. — Le P. De Smet rentre à Saint-Louis 
 462


CHAPITRE XXII

SEPTIÈME RETOUR EN EUROPE. — DERNIER VOYAGE AUX MONTAGNES (1865-1866)


Traversée difficile. — Le P. De Smet assiste, à Rome, à la béatification du P. Canisius 
 463
Estime que lui témoigne Ch. Rogier. — Il est nommé chevalier de l’ordre de Léopold 
 465
Adieux à la Belgique 
 466
Le P. De Smet refuse, pour la troisième fois, l’épiscopat 
 467
Il remonte le Missouri jusqu’au fort Benton. — Nombreux baptêmes d’enfants 
 468
Les Yanktons. — Pananniapapi 
 471


CHAPITRE XXIII

NOUVELLE MISSION PACIFICATRICE (1867)


L’âge des infirmités 
 473
Les Blancs ne cessent d’exaspérer les Indiens. — Massacre de 600 Cheyennes 
 474
L’insurrection des tribus s’étend. — Nouvelle mission confiée au P. De Smet 
 476
À travers l’Iowa. — Le major De Smet 
 477
Les généraux Sully et Parker se joignent au missionnaire. — Conférences avec les Indiens des bords du Missouri. — Discours du Bouclier-de-Fer 
 493
Action pacificatrice du P. De Smet 
 483
Le P. De Smet voudrait aborder les tribus de l’intérieur. — La fatigue le contraint à regagner Saint-Louis 
 484


CHAPITRE XXIV

AU CAMP DE « SITTING-BULL » (1868)


Une commission comprenant cinq généraux est chargée par les États-Unis d’obtenir l’entière soumission des Indiens. — Les commissaires réclament l’appui du P. De Smet. 
 486
Conférence avec les Indiens sur les bords de la Platte. — Le P. De Smet offre d’aller à la recherche des bandes hostiles 
 487
En route pour le camp de Hunkpapas 
 489
Le P. De Smet est reçu par Sitting-Bull 
 492
Le grand conseil. — Discours du P. De Smet. — Réponse de la Lune-Noire. — L’étendard de la paix 
 493
Les députés Hunkpapas accompagnent le P. De Smet au fort Rice 
 497
Plein succès de la conférence. — Adresse remise au P. De Smet par les généraux Harney, Sanborn et Terry. 
 499


CHAPITRE XXV

LES DERNIERS TRAVAUX. — L’« INDIAN PEACE POLICY » DE GRANT (1869-1872)


Huitième retour du P. De Smet en Belgique 
 501
Deux excursions d’automne 
 503
Projet de mission sur le Haut-Missouri 
 504
L’Indian Peace Policy. — Le P. De Smet est chargé de la nomination des agents catholiques 
 505
Presque toutes les agences sont confiées à des fonctionnaires protestants. — Injustices dont sont victimes les Indiens catholiques 
 507
Inutiles démarches du P. De Smet. — Il donne sa démission 
 509
Courageuse fidélité des Indiens catholiques. — « Donne-moi la valeur de mon âme » ! 
 512
Ferveur des Cœurs-d’Alêne. — Leur lettre au Souverain Pontife 
 512
Réponse de Pie IX 
 516


CHAPITRE XXVI

DERNIER VOYAGE DU P. DE SMET EN EUROPE. — SA RETRAITE À SAINT-LOUIS. — SES VERTUS RELIGIEUSES. — SA MORT (1872-1873)


Grave maladie du P. De Smet à Bruxelles. — Il songe à se fixer en Belgique et à y ouvrir une école apostolique 
 519
Le jubilé de vie religieuse 
 522
La retraite. — Nouvelle édition des Lettres. — Le Père entreprend l’histoire des origines de la province du Missouri 
 523
Relations du P. De Smet avec ses confrères. — Considération dont il jouissait auprès des étrangers. — Le Dr Linton. 
 525
Le Linton Album. — Le missionnaire a parcouru près de 87 000 lieues 
 527
Esprit de foi du P. De Smet 
 528
Son amour de la vie religieuse. — Comment il pratiquait la pauvreté et l’obéissance 
 531
Sa piété. — Sa dévotion à la Sainte-Vierge, à saint Antoine de Padoue, aux âmes du Purgatoire 
 532
Dernière maladie. — Adieu aux Indiens. — Dernière lettre du missionnaire à sa famille 
 533
La mort 
 539
Les funérailles. — Éloge par Mgr Ryan 
 540
Douleur des Indiens 
 543
Comment se prolonge l’action du P. De Smet 
 544