éléments Wikidata

Livre:Le Tour du monde - 18.djvu

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Tour du monde - 18.djvu
JournalLe Tour du monde
VolumeVolume 18
ÉditeurÉdouard Charton Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionLibrairie Hachette et Cie
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1868
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 -

Pages

001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 TdM TdM TdM TdM - - - -



VOYAGE À LA NOUVELLE-CALÉDONIE, par M. Jules GARNIER, ingénieur civil des mines. (1863-1866. – Texte et dessins inédits.)

  • La côte nord-est de l’île. – Pilou-Pilou, combat et cannibalisme. …1
  • Excursions au nord et à l’ouest de Nouméa. – Excursion de Nouméa à Kanala. …17
  • Exploration de la côte ouest de la Nouvelle-Calédonie. – Massacre des équipages de deux bateaux-pilotes par les cannibales de la baie Chasseloup. …33
  • Expéditions contre les cannibales de la baie Chasseloup et de la vallée de la Ti-houaka. – Retour en France. – Dernières nouvelles de la colonie. – Notice sur un chef indigène. …49


LE JAPON, par M. Aimé HUMBERT, ministre plénipotentiaire de la Confédération suisse. (1863-1864. – Texte et dessins inédits.)

  • Le Hondjo. – Arts et métiers. …65
  • Récréations et coutumes domestiques – Solennités domestiques. …81
  • Les Matsouris. – Les fêtes du calendrier. …97

VOYAGE DANS L’INTÉRIEUR DE L’ISLANDE, par M. Noël NOUGARET. (1866. – Texte et dessins inédits.)

  • Arrivée aux îles Foeroë. – Torshaven et sa force armée. – Une excursion dans les montagnes. – Aspect général des îles. – Chasse miraculeuse. – Séjour dans la mission catholique. – Promenades dans Torshaven. – Ses habitants et leur étrange système monétaire. – Un bal de baleiniers. – L’hospitalité du nord. – Départ des Foeroë. – Voyage parmi les baleines. – Vue des premiers glaciers de l’Islande. – Arrivée à Reykjavik ; la Pandore. – Reykjavik et ses habitants. – Funérailles de la femme d’un sysselman. – Départ pour l’intérieur. – Moyens de locomotion. – Route de Reykjavik à Thingvalla. – Rencontre de caravanes du pays. – Une auberge sous le gazon. – Arrivée au haut de l’Almannagjà ; vue du Thingvallavatn. – Descente dans l’Almannagjà. – Une nuit dans l’église de Thingvellir. …113
  • Départ de Thingvellir. – Arrivée dans la plaine du Laugarvatn ; apparition des premières sources d’eau chaude. – Passage de la Bruarà. – Arrivée dans la plaine des Geisers. – Le guide m’abandonne. – Éruption du grand Geiser. – Départ pour Thorgastathir. – Séjour à Thorfastathir ; un mariage et un baptême en vingt-quatre heures ; les fiançailles en Islande ; à quoi sert le mariage religieux. – Mon nouveau guide ; arrivée à Thyorsarholt. – Séjour à Thyorsarholy ; la vie islandaise. – Notions des habitants sur la pudeur. – Description d’un boer. – Passage de la Thyorsà. – Arrivée chez les prêtres de Storuvellir. – Le Loup de la nation ; une conversation sur la politique française. – Passage des dunes. – Arrivée à Hankadolur. …129
  • Arrivée à Selsund. – Mauvais accueil. – Ascension de l’Hékla ; campement dans les laves. – Deuxième journée. – Arrivée au sommet du volcan. – Brouillards. – Une mésaventure qui n’a pas de suits fâcheuses. – Vue extérieure du cratère. – Trois heures au fond du cratère. – Vue de l’Islande du sommet de l’Hékla. – Descente rapide. – Arrivée à Storuvellir. – Halte dans les boers. – Demi-stations. – Abus du café au lait. – Une leçon de tempérance que je donne à mon sequens. – Enterrement en pleine campagne. – La vallée de Backarholt. – Une nuit dans le ventre d’une baleine. – Village de lépreux. – À quoi peut servir un corbeau quand on a besoin d’une marmite. – Les pêcheries de morue. – Une nuit dans une pêcherie au soleil de minuit. – Le Dyrafiord. – Une chasse à minuit sur le Myvatn. – La légende de l’église de Reykjahlidar. – Buttes de Hjaltadal ou plaine des Sarcophages. – Un concert sur le gazon. – Mariage entre un de nos pêcheurs de morue et une Islandaise de bonne famille. – Départ d’Islande. – La Pandore au milieu d’une aurore horéale. …145

LES ÎLES CHINCHA, par M. L. SIMONIN. (1860. – Texte et dessins inédits.)

  • Le voyage. – Pourquoi j’étais au Chili en 1860. – La mer Pacifique. – Les steamers anglais. – Les Français en Amérique. – Cadenac, musicien et négociant. – De Valparaiso aux Chincha. – Le nitre péruvien. – Les caballitos et les balanzas. – Arrivée aux Chinca. – Navires en rade. – Propriété du guano. – Nature de cet engrais. – Comment il s’est formé. – Les oiseaux chasseurs de possons. – Pourquoi le guano des Chincha est le meilleur. – Autres gisements d’engrais fossile. – Un avis de la Providence. – Le guano et les Incas. – L’exploitation aux îles Chincha. – Les travailleurs chinois. – L’emploi du guano retrouvé à notre époque. – Ce qu’en retire le gouvernement péruvien. – Quelques chiffres cités en passant. – Le retour. – Un échantillon à la mer. – Un mirador intact et une belle bien changée. – Le capitaine Marius. – Le guano de Petrocochino. – Il y a encore des plumes ! – Types d’indigènes péruviens. – Guayaquil, Panama, Saint-Thomas, Southampton. – Quelle perte pour l’Institut ! …161


SUR LES GISEMENTS DU GUANO DANS LES ÎLOS ET SUR LES CÔTES DE L’OCÉAN PACIFIQUE, par M. BOUSSINGAULT. …171


LE PANDJAB ET LE CACHEMIR, par M. Guillaume LEJEAN. ( 1866. – Texte et dessins inédits.)

  • Kuratchee. – Chemin de fer de Kotree : paysage : un nullah. – Pourquoi l’Hindou ne connaît pas le Kef. – Kotree : le travellers’ bungalow. – L’Indus. – Haïderabad. – Les pêcheurs du Scinde-Sakkar. – Paysages : les jungles. – Les indigènes. – Le Pandjab : un mot d’histoire rétrospective. – Bhawulpore et sa révolution : un tyranneau hindou. – Les gouvernements "nationaux" dans l’Inde, et la "tyrannie" anglaise. – Arrivée à Moultan. – Pèlerinage du Sakkar. – Légende du sultan Chaki. – Lahore : visite au gouverneur. – Départ pour Peshawer et l’Afghanistan. – Jelum. – Passage de l’Hydaspe. – Théâtre de la victoire d’Alexandre sur Porus. – Récits grecs contrôlés sur le terrain. …177
  • Taxila. – Passage de l’indus. – La Cophène. – Peshawer. – Musée : antiquités de Taht-i-Bahi. – Un deputy commissioner. – Départ de peshawer. – En palanquin. – Murree et son Sanitarium. – Départ pour Cachemir : Kohala. – L’Hydaspe ; passage du fleuve. – Grandeur de la nature indienne. – Voyage pénible et charmant le long de l’Hydaspe. – Mes colies. – Première vue de l’Himalaya. – Baramoula. – Légendes mythologiques. …193
  • Arrivée à Srinagar. – Une transmigration royale. – Chevaux. – Bayadères. – Châles du Cachemir. – Mécomptes. – Deux malheurs. – Tentative inutile pour visiter le Hari-Pawata. – Promenade sur le lac. – Les palais : l’île des Platanes. – Un mot sur Jacquemont. – Voyage à Islamabad. – Temple de Pandradan. – Islamabad. – Temple de Martand : ruines splendides. – Retour. – Aventipour. – Les pèlerins qui demandent un bon numéro. – Retour à Srinagar. – Agriculture. – Division du sol. – Riz, coton, tabac. – Principes économiques d’un gouvernement qui n’a guère de principes. – Armée cachemirienne. – Le général Gardner. – Un souvenir de 1857. – Départ pour l’Inde. …209


VOYAGE AU BRÉSIL, par M. et Mme AGASSIZ. (1865-1866. – Texte et dessins inédits.)

  • Atterage du Brésil. – Rio-Janeiro et sa banlieue. – Excursions au Corcovado et à Pétropolis. – Les marchés et les fruits de Rio. – Une fazenda. – Chasses à la fazenda. – Culture du café. – De Rio-Janeiro à Para. …225
  • De Rio-Janeiro à Para (suite). – De Para à Manaos. – Une case indienne au bord du lac José-Assu. – Manaos. – Tabatinga. …241
  • Un Sitio. – Un bal à Manaos. – Le district de Mauès. …257
  • Mauès et son district. – Remonte du Rio Negro. – Pedreira. – Descente de l’Amazone. – Retour au Para et à Rio. – Établissements de charité. – Les Orgues. – Therezopolis. …273


VOYAGE EN ESPAGNE, par MM. Gustave DORÉ et le baron Ch. DAVILLIER. (1862. – Dessins inédits de Gustave Doré. – Texte inédit de M. le baron Ch. Davillier.)

  • LA MANCHE. – Les Manchegos. – Les seguidillas manchegas. – Chansons et proverbes sur les habitants de la Manche. – Encore les mendiants ; pourquoi ils sont si nombreux dans cette province. – La coutellerie de Santa-Crux de Mudela. – Les Ligas manchegas et leurs devises ; le poignard dans la jarretière. – Le Valdepeñas ; opinion de Saint-Simon sur le vin de la Manche. – Sancho Panza et le vin de Ciudad-Real. – La Santa Hermandad. – Pourquoi les arbres sont si rares dans la Manche ; les moineaux francs et les hirondelles. – Manzanarès. – Les lévriers de la Manche. – La Giega improvisatrice ; son dialogue en latin avec un curé. – Excursion à Argamasilla de Alba. – Les Segadores. – La Casa de Medrano. – Cer vantès et sa prison ; le premier tirage de son roman. – Un collectionneur d’éditions du Don Quichotte. – Une édition imprimée à Argamasilla de Alba. – Le Campo de Montiel. – Pierre le Cruel, Henri de Trastamare et Bertrand du Guesclin. – La caverne de Montesinos. – Los Ojos del Guadiana. – La Venta de Quesada. – Les moulins à vent de la Manche. – LePuerto-Lapiche. – Le Toboso. – La queue de vache du temps de don Quichotte. – Désespoir d’un aveugle qui a manqué le coche. – Tembleque. – Un wagon chargé de tinajas ; une cruche de quatre mètres de hauteur ; les jarres tobosines. …289
  • L’ESTRÉMADURE. – L’Estrémadure et les Estremeños. – Le pont d’Almaraz. – Le Puerto de Miravete. – Notre-Dame de Guadalupe ; une tour pleine d’or. – Encore une madone sculptée par saint Luc. – Trujillo. – Pizarre, le conquérant du Pérou. – Garcia de Parédès, le Samson de l’Estrémadure. – La légende de Rosaura de Trujillo. – Les pouceaux d’Estrémadure ; les jambons et les chorizos. – Mérida ; singulier stratagème d’un général arabe. – Le pont sur le Guadiana. – Les ruines romaines. – Badajoz. – Luis de moralès et Philippe II. – La frontière de Portugal. – Rivalité entre les Espagnols et les Portugais. – Une Venta. – La Fonda, le Parador, la Posada et le Meson. – Quelques noms de ventas pittoresques. – Les auberges en Espagne au seizième siècle. – Opinion des anciens voyageurs sur les auberges espagnoles. – Montanchez et ses jambons. – Les dehesas ou pâturages de l’Estrémadure. – La Mesta ; la Cabaña real. – Migration des troupeaux. – Organisation des merinos irashumantes. – Le voyage. – Passage du Tage. – Les chozos. – Les bergers. – Cacérès. – Les búcaros d’Estrémadure ; singulière passion des femmes espagnoles pour cette poterie. – Le pont d’Alconetar et celui d’Alcantara. – Plasencia. – Folie d’un sculpteur de la cathédrale : un nouvel Icare. – La Vera de Plasencia. – Le monastère de Yuste. – Charles -Quint et don Juan d’Autriche. …305
  • TOLÈDE. – Talavera de la Reina. – Le P. Mariana. – La loza de Tolavera ; ancienne réputatioin des vases de faïence et des azulejos de cette ville. – Les faïences du pont del Arzobispo. – Décadence des fabriques au dix-huitième siècle. – Anciennété de Tolède. – Hercule, Cacus et Atlas. – Tolède sous les Goths et sous les Arabes. – La Noche toledana. – Alphonse VI chasse les Arabes. – Juan de Padilla et lesComuneros. – Les puristes castillans. – Le clergé de Tolède au seixième siècle. – Le pont d’Alcantara et la Puerta del Sol. – La cathédrale de Tolède. – La Puerta de la Feria. – Les vidrieras. – Les peintures verriers. – Les stalles du chœur ; un sculpteur bourguignon à Tolède. – Saint Ildefonse ; la légende de la sainteCasulla. – Visite de la sainte Vierge dans la cathédrale. – La capilla Muzarabe ; le rite mozarate ; une question de liturgie résolue par le fer et par le feu. – La capilla Mayor ; le tombeau du cardinal de Mendoza. – La statue de l’Alfaqui.– Le trasparente. – La Virgen del Sagrario. – La Sala capitular ; les boiseries de Gregorio Pardo. – Le clergé de la cathédrale. – Les peintures de la sacristie. – Le Greco. – Le Vestuario. – Le cuarto de la Custodia. – Les Alhajas. – La custode de Tolède. – La robe et le manteau de la Vierge. – Le Vestido del Niño. – La Puerta del Perdon. – La Puerta de los Escribanos. – Le cloître. – Les Giganto nes et la Tarasca. – La Plaza Zucodover. – La chapelle del Cristo de la Sangre. – Une curieuse machine hydraulique : l’Artificio de Juanelo. – La Cuesta del Carmen et les guadovres. – La navigation du Tage au seizième siècle. – Le fleuve du Tage et les poëtes. …321
  • TOLÈDE (suite). – Les anciennes synagogues de Tolède : Santa Maria la Blanca. – El Transito ; le trésorier de Pierre le Cruel. – La Juderia, ou ancien quartier des Juifs. – Les juifs d’Espagne au moyen âge. – La légende du Niño de la Guardia. – La Ermita del Cristo de la Lux. – Le Salon de la Casa de Mesa. – Le Taller del Moro. – Le style mudejar. – Les Palacios de Galiana. – La belle Galiana et Carlomagno. – Les Baños de Florinda. – Le roi Rodrigue et la fille du comte Julien. – Les monuments antiques de Tolède : le Circus Maximus, la Naumaquia et la Cueva de Hercúles. – Encore le roi Rodrigue. – Les anciens couvents. – Quelques proverbes sur les frailes. – Les moines espagnols. – Suppression des couvents. – Les Exclaustrados. – L’église de San Juan de los Reyes ; le cloître. – La chapelle du Cristo de la Vega. – Sainte Léocardie, saint Ildefonse et le roi Recesvinthus. – Las Carmelitas ; sainte Thérèse à Tolède. – Les anciennes portes de Tolède et leurs clous monstrueux. – L’Ayuntamiento : une inscription bonne à conserver. – L’ancien hospital de Santa Cruz. – Le Museo provincial et la Bibliothèque. – La Puerta de Visagra et les armes d’Espagne. – Les cigarrales. – Les couronnes d’or de la Fuente de Guarrazar. – Les montagnes de Tolède. – Le Curioso romance de los Bandidos de Toledo. – Renommée des armes de Tolède à l’époque romaine : le cultrum toledanum. – Les alfanges du temps des Arabes. – Les lames de Tolède aux quinzième et seizième siècles. – La forme et la trempe des épées. – L’eau et le sable du Tage. – Julian de Rey et le perillo. – Les Espaderos célèbres. – Les espadas de golilla. – Décadence de la fabrication au dix-huitième siècle. – La fabrica de armas fondée par Charles III. …337


ROME, par M. FRANCIS WEY. (1864-1868. – Texte et dessins inédits.)

  • Théâtre : Le Faust à Apollo. – Rencontre du roi François II. – Spectacle Métastase au palais Colonna : Les Amours d’Énée. – Les Dioscures du cardinalat. – Les années de saint-Pierre. – Pourquoi les papes changent de nom. – Thermes de Caracalla. – Un commis voyageur…. pour les villes mortes. – BASILIQUE DE SAINT-CLÉMENT. – Illustration, antiquité de l’église. – Exhumation d’un temple. – Par où l’on vient et comment on entre à Saint-Clément. – Aspect intérieur ; distribution primitive du presbyterium. – Dallage alexandrin et Mosaïque de Turrita. – Masaccio et la chapelle Sainte-Catherine. – Origine des communautés. – Visite aux peintures souterraines. – Révélation d’une école inconnue : exégèse des symboles. Le serpent de saint Libertinus, etc. …353
  • Un texte italien de l’an 900. – L’art soutenu au neuvième siècle par les bourgeois de Rome. – Roman de saint Alexis le pèlerin, etc. – Ruche ouvrière du Théâtre de Marcellus. – Les temples enfouis de San Nicolo in Carcere. – Débris des portiques d’Octavie et quartier des poissonnières : ruelles, carrefours, palais déclassés. – Quelques profils du Ghetto ; aspects du lieu. – Aventure quasi tragique d’une Parisienne. – La région des tanneurs. – Retour au bord du Tibre : point de vue. – La cloaca Maxima et ce qu’en pensait Denys d’Halicarnasse. – Fortune Virile et temple du Soleil. – Sainte-Marie in Cosmedin et la Bouche de Vérité. – Excursion autour de la maison attribuée à Colà di Rienzo, etc. …369
  • La place Navonne et son marché. – Sainte-Agnès et les fournici du cirque Agonal. – De la Porta Pia à Sainte-Agnès hors des murs. – Souvenirs du camp prétorien. – Provenance et consécration des pallium. – Le baptistère de Constance. – LES CATACOMBES.– Descente à celles de Sainte-Agnès : origine et destination primitive. – Visite aux catacombes de Calixte : comment on les a retrouvées. – Épisodes, épitaphes ; peintures et symboles des premiers siècles. – Assassinat d’Étienne Ier. – Les Papes martyrs et l’administration souterraine de l’Église. – Sur le Mont-Sacré. – Le sentier par où fuyait Néron, etc.
  • Promenade matinale au Mont-Coelius. – La rue Saint-Jean et Paul, sera arcs-boutants et l’arc de Dolabella. – Porte des trinitaires : Jean de Matha et les Mathurins. – Santa Maria in Domnica. – Funzione de San Stefano Rotondo ; mélodrame iconographique des martyrs. – Du pied du Capitole à la roche Tarpéienne. – L’Académie de Saint-Luc et son muséum : Vanità du Titien, la Fortune du Reni, fragment de Raphaël, Incroyables, de la fin du siècle. – Les illustres : Wicar, Thorwaldsen Mme Vigée-Lebrun, etc. – Entrée capitoline sous la loggia du Tabularium – Au palais sénatorial : corridors et bureaux ; ce qu’on voit par les fenêtres. – Place du Capitole : les prétendus palais de Michel-Ange. – Son buste réaliste. – Brutus et Léon X. – Pinacothèque. – Destinée du sarcophage d’Agrippine. – Statues. – bas-reliefs, curiosités. Portraits historiques du Musée capitolin.


REVUE GÉOGRAPHIQUE DU DEUXIÈME SEMESTRE DE 1868, par M. VIVIEN DE SAINT-MARTIN. …417


LISTE DES GRAVURES. …425


LISTE DES CARTES. …430