50%.png

Système de la nature

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Systême

de la

Nature

ou

Des Loix du Monde Phyſique & du Monde Moral.

Par M. MIRABAUD.

Secrétaire Perpétuel, & l’un des Quarante de l’Académie Françoiſe.



Naturæ rerum vis atque Majeſtas in omnibus momentis fide caret, ſi quis modò partes ejus, ac non totam complectatur animo.

Plin. Hist. Natur. Lib. VII.

Premiere partie.

Londres.

M D C C L X X.


TABLE
DES
CHAPITRES
Contenus dans la Première Partie.


De la Nature 
 Pag. 1
Du mouvement & de ſon origine 
 13
De la matiere ; des ſes combinaisons différentes & de ſes mouvements divers ; ou de la marche de la Nature 
 32
Des loix du mouvement communes à tous les êtres de la nature. De l’attraction, de la repulſion, de la force d’inertie. De la néceſſité 
 41
De l’ordre, du déſordre, de l’intelligence, du hazard 
 56
De l’homme ; de ſa diſtinction en homme phyſique & en homme moral ; de ſon origine 
 71
De l’ame & du ſyſtême de la ſpiritualité 
 90
Des facultés intellectuelles ; toutes ſont dérivées de la faculté de ſentir 
 103
De la diverſité des facultés intellectuelles ; elles dépendent de cauſes phyſiques ainſi que leurs facultés morales. Principes naturels de la ſociabilité, de la morale & de la Politique 
 119
Notre ame ne tire point ſes idées d’elle même. Il n’y a point d’idées innées 
 157
Du ſyſtême de la liberté de l’homme 
 187
Examen de l’opinion où l’on eſt que le ſyſtême du fataliſme eſt dangereux 
 224
De l’immortalité de l’ame ; du dogme de la vie future ; des craintes de la mort 
 257
L’Éducation, la Morale & les Loix ſuffisent pour contenir les hommes. Du déſir de l’immortalité. Du ſuicide 
 290
Des intérêts des hommes, ou des Idées qu’il ſe font du bonheur. L’Homme ne peut être heureux ſans la vertu 
 312
Les idées fauſſes ſur le bonheur ſont les vraies ſources des malheurs de l’eſpece humaine. Des vains remedes qu’on a voulu leur appliquer 
 336
Des idées vraies ou fondées ſur la Nature ſont les ſeuls remedes aux maux des hommes. Récapitulation de cette premiere Partie. Concluſion 
 355


Fin de la Table de la Premiere Partie.
Systême

de la

Nature

ou

Des Loix du Monde Phyſique & du Monde Moral.

Par M. MIRABAUD.

Secrétaire Perpétuel, & l’un des Quarante de l’Académie Françoiſe.



Quæ benè cognita ſi teneas : Natura videtur
Libera continuò Dominis privata ſuperbis,
Ipſa ſua per ſe ſponte omnia Diis agere expers.

Lucretius de Natura Rerum.
Lib. II. vers 1158.

Seconde partie.

Londres.

M D C C L X X.

Table

des

chapitres.

Contenus dans la Seconde Partie.

Origine de nos idées ſur la Divinité. 
 Pag. 1
De la Mythologie & de la Théologie. 
 27
Idées confuſes & contradictoires de la Théologie. 
 56
Examen des preuves de l’exiſtence d’un Dieu données par Clarke. 
 89
Examen des preuves de l’exiſtence de Dieu, données par Deſcartes, Malebranche, Newton, &c. 
 138
Du Panthéiſme, ou idées naturelles de la Divinité. 
 166
Du théiſme ; du Déiſme ; du ſyſtême de l’Optimiſme ; des cauſes finales. 
 191

Examen des avantages qui reſultent pour les hommes de leurs notions ſur la Divinité, ou de leur influence ſur la morale, ſur la Politique, ſur les ſciences & ſur le bonheur des nations & des individus. 
 132
Les notions Théologiques ne peuvent point être la baſe de la morale. Parallele de la morale Théologique & de la morale naturelle. La Théologie nuit aux progrès de l’eſprit humain. 
 261
Que les hommes ne peuvent rien conclure des idées qu’on leur donne de la Divinité : de l’inconſéquence & de l’inutilité de leur conduite à ſon égard. 
 289
Apologie des ſentimens contenus dans cet ouvrage. De l’impiété. Exiſte-t-il des Athées ? 
 321
L’Athéiſme eſt il compatible avec la morale ? 
 339
Des motifs qui peuvent porter à l’Athéiſme : ce ſyſtême peut-il être dangereux ? Peut-il être embraſſé par le vulgaire ? 
 359
Abrégé du code de la Nature 
 399