Souvenirs d’une actrice

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les années, les heures ne sont pas des mesures de la durée de la vie ; une longue vie est celle dans laquelle nous nous sentons vivre ; c’est une vie composée de sensations fortes et rapides, où tous les sentiments conservent leur fraîcheur, à l’aide des associations du passé.

« Lady Morgan. »



TABLE.


Pages.
Chapitre Ier. Mon grand-père Fleury. — Ses débuts au Théâtre-Français. — Les comédiens et les grandes dames. — Aventures tragiques. — Mon père à Rouen. — La famille de Miromesnil. — Enlèvement. — Fuite en Allemagne. — Retour. — Arrivée à Metz. — Mon oncle. — Le prince Max, depuis roi de Bavière. — Mademoiselle Fanny d’Arros 
 11
Chapitre II. Madame Lemoine-Dubarry. — Le comte Guillaume Dubarry. — Julie Talma. — Son amitié pour moi. — La société de Julie Talma. — Les biographies de Talma. — Henri VIII et Charles IX. — La fortune de Julie Talma et l’usage qu’elle en faisait. — Commencements de Talma. — Révolution dans le costume tragique. — La garde-robe de ce grand acteur 
 19
Chapitre III. Le comte Jean Dubarry et le comte Guillaume Dubarry. — Madame Diot et madame Lemoine-Dubarry. — Leur entrevue avec le comte Guillaume. — La famille des Dubarry à Toulouse. — Leur train de vie. — Anecdotes. 
 31
Chapitre IV. Souvenirs d’enfance. — Mon départ de Metz. — La belle et la bête. — Mon arrivée à Paris. — Fêtes données à madame Saint-Huberty. — Molé. — Les calembourgs de M. de Bièvre. — J’assiste pour la première fois au spectacle. 
 43
Chapitre V. Le talent de madame Saint-Huberty. — Ses succès. — Les costumes. — Le salon de madame Saint-Huberty. — Couplets du comte de Tilly. — Je pars pour Toulouse. — Un compliment de MM. les capitouls. — Retraite de madame Saint-Huberty. — Son mariage avec le comte d’Entraigues. — Ils vont à Londres. — M. d’Entraigues et madame Saint-Huberty sont assassinés 
 51
Chapitre VI. Lettre à Fanny. — Mon genre de vie à Toulouse. — M. de Cazalès. — Le marquis de Grammont. — Je suis présentée à madame Dubarry. — Les capitouls. — La tragédie de Samson. — Combat d’arlequin et du dindon. — Mariage de Fanny. — Son mari périt sur l’échafaud. 
 67
Chapitre VII. Un tour de M. de Cazalès. — Je lui rends la pareille. — Un prince de Rohan. — M. de Rollin, avocat-générale au parlement de Grenoble. — Le comte de Lacase. — Son mariage avec une grisette. — M. de Catelan, avocat-général au parlement de Toulouse. 
 79
Chapitre VIII. Je me marie. — Fusil part pour Marseille. — Les chanteurs et les chanteuses à cette époque. — Progrès de la musique. — Le chanteur Carat. — Madame Marât. — Une soirée musicale chez Piccini. — La voix de madame Piccini à l’âge de 75 ans. — Mon départ pour Bruxelles. — La sœur de Marie-Antoinette. — La révolution en Belgique. — Événéments d’Anvers en 1790 ; atrocités. — Je vais à Gand. — Je chante l’hymne des patriotes belges. — Mon retour à Anvers. — J’arrive à Bruxelles. — Les miracles de la Vierge-Noire. 
 89
Chapitre IX. Mon retour en France. — Une fête chez le vicomte de Rouhaut. — La marquise de Chambonas. — M. de Genlis. — M. de Vauquelin. — M. Millin, chanteur et antiquaire. — Mon herbier. — Le langage des fleurs. — Les petites-maîtresses. 
 105
Chapitre X. Le comte de Tilly. — Rivarol. — Vers d’une dame à Rivarol. — Champcenetz. — Tours que jouait Champcenetz à ses créanciers. — Ses bons mots en allant à l’échafaud. — Le chevalier de Saint-Georges. — Son talent musical. — Les amours et la mort du pauvre oiseau. — Son ami Lamothe. 
 137
Chapitre XI. Talma dans Charles IX. — Il est admis sociétaires du Théâtre-Français. — Le théâtre des élèves de l’Opéra. — Le théâtre de Monsieur. — Préville et Raffanelly. — Mon début dans la Serva Patrona et dans le Devin du village. — Dubuisson. — Le comte de Grammont. — Anecdotes. — Je prends l’emploi des soubrettes. — Mon début au théâtre de la rue Richelieu, dans Guerre ouverte
 149
Chapitre XII. La fête de la Fédération. — Les Comédiens au Champ-de-Mars. — Fête donnée par Mirabeau aux Fédérés marseillais au théâtre de la rue Richelieu. — Gaston et Bayard
 167
Chapitre XIII. Théâtre des Variétés au Palais-Royal. — Ouverture du théâtre de la rue Richelieu. — Monvel, son retour de Suède. — Ses débuts au théâtre des Variétés. — Les chemises à Gersas. — Talma, Dugazon, madame Vestris. — Le Foyer. — Madame Rachel. — Mademoiselle Salaval. — Monvel dans la tragédie. — Anecdote sur M. de La Harpe. — Les opéras-comiques de Monvel. — Blaise et Babet. — La Chanson de Lisette. 
 173
Chapitre XIV. Michot. — Volange. — Bordier. — Mademoiselle Candeille. — Dugazon. — Champville. — M. Daigrefeuille. — Les Chevaliers du Quinquet
 191
Chapitre XV. Le mariage de Fabre d’Églantine. 
 205
Chapitre XVI. Aventure comique de Dugazon. — Les costumes de Talma. — Son début dans Henri VIII, en 1791. — Mademoiselle Desgarcins ; son talent, ses amours. — Mesdemoiselles Sainval aînée et cadette ; leur frère, officier ; anecdote. 
 217
Chapitre XVII. Cailhava. — Le Club de midi à quatorze heures. — Laujon et ses chansonnettes. — Philipon de la Madeleine et son épitaphe. — Les dîners du Caveau. 
 235
Chapitre XVIII. Mort de Mirabeau. — Mon départ pour Lille. — Je vais donner des concerts à Tournay. — La première émigration. — Changement des drapeaux. — Le colonel Vergnette. — L’oriflamme de Charles-Martel. 
 243
Chapitre XIX. Le 10 août. — Michot, Fusil et Baptiste cadet dans cette journée. — Le petit Pierre. — Les deux poissardes. — Anecdotes. — M. Coupigny. — M. de Sercilly. 
 257
Chapitre XX. Fête donnée par Talma à Dumouriez, après les conquêtes de la Belgique. — Entrée de Marat, ses paroles adressées à Dumouriez. — Plaisanterie de Dugazon. — Comment l’on écrit l’histoire. — Le siège de Lille. 
 277
Chapitre XXI. Je vais à Boulogne-sur-Mer. — Rencontre d’un détachement de l’armée révolutionnaire. — L’hôtel de la Bergère dans un bois. — Je vais en Écosse avec lady Montaigue. — Montagnes d’Écosse, grotte de Fingal dite des Géants. — Retour. — Aventure à Dunkerque. 
 291


Tome 2
Dumont, éditeur.


TABLE.


Pages.
Chapitre Ier. Boulogne-sur-Mer. — L’officier municipal maître d’anglais. — Arrivée de Pereyra, agent du comité de salut public. — Une famille d’émigrés. — Avis important. — Arrivée de Joseph Lebon. — Liste des suspects. — Stupeur causée par les arrestations pendant la nuit. — Le perruquier Agneret. — Je suis arrêtée ainsi que la famille de lady Montaigue. — On nous conduit dans la cathédrale. — La sœur de mademoiselle Desgarcins. — J’obtiens une entrevue avec Joseph Lebon. — Manière dont je me tire d’affaire. — Un bal de section 
 1
Chapitre II. Je reviens à Paris. — Répétition générale de la tragédie de Timoléon. — Chénier invite plusieurs députés à y assister. — Au moment du couronnement de Thimophane, le député Albite fait une sortie violente. — On s’enfuit en tumulte. — On joue le lendemain Caïus-Gracchus. — Albite renouvelle la scène de la veille, et jette sa carte de député dans le parterre. — Manière dont madame de Genlis raconte dans ses mémoires l’anecdote relative à Chénier, avec mademoiselle Dumesnil, à laquelle il avait rendu un service important. — Fusil et Martainville. — Fusil fait enfuir Martainville proscrit. — Il le déguise en paysan et lui donne de l’argent pour son voyage. — Reconnaissance de Martainville. — Fusil à l’armée de Vendée. — Il rencontre le général d’Autichamp, chef des Vendéens, blessé. — Épisode 
 23
Chapitre III. La terreur. — Visites domiciliaires. — La romance du Pauvre Jacques. — On joue au tribunal révolutionnaire. — Le président Bonhomme. — Réunion des proscrits chez Talma. — Marchenna. — Un mot de Riouffe. — La fête de l’Être-Suprême. — Dîner patriotique devant les portes. — Épicharis et Néron, tragédie de Legouvé. — Allusions à Robespierre. — Après le 9 thermidor. — Talma amoureux. 
 49
Chapitre IV. La Jeunesse dorée de Fréron. — Louvet. — Lodoïska. — Les voleurs de diligences. — Aventure à Tournay. — Les faux assignats. — Le chevalier Blondel. — Aigré. 
 65
Chapitre V. Je vais à Bordeaux. — Disette. — Arrivée dans une ferme. — Famille villageoise. — Ma guitare. — Puissance de la musique. — Je donne des représentations à la Rochelle. — Les fichus verts. — L’argent et les assignats. 
 81
Chapitre VI. Scènes tumultueuses à Bordeaux. — L’opéra de la Pauvre femme. — Rencontre de Fusil et de madame Bonaparte sur la route de Milan. — Lettre de Julie Talma à ce sujet. — M. et madame Dauberval. — Le ballet du Page inconstant. — Anecdote. — Lettre de madame Talma sur son divorce. 
 95
Chapitre VII. Paris sous le Directoire. — Les incroyables et les merveilleuses. — Le jardin Boutin. — Frascati. — Carnaval de Venise à l’Élysée-Bourbon. — Concerts Feydeau. — Concerts Cléry. — Garat. — Une nuit au violon. — Les soirées du grand monde. — M. de Trénis. 
 113
Chapitre VIII. Les proscriptions. — La momie. — M. Pallier, membre du conseil des Cinq-Cents. — Fouché et un proscrit. — Le journal en vaudevilles. — La machine internais. — Le procès de Moreau. — Pichegru. — Georges Cadoudal. — Sa ressemblance avec Michot. Anecdotes. — Mort de Julie Talma. 
 133
Chapitre IX. M. Audras, homme de confiance de M. de Talleyrand. — Son originalité. — Le vieux Durand. — Un départ pour l’étranger. — Mayence. — Francfort. — Le général Augereau. — M. Haüy. — Mon oncle et ma tante. 
 147
Chapitre X. Mon arrivée à Hambourg. — Le vieux Durand. — M. de Bourienne. — Les émigrés français, commerçants à Hambourg. — Mon arrivée à Saint-Pétersbourg. — Le marquis de la Maisonfort. — La princesse Serge Gallitzine. — La princesse Nathalie Kourakine. — Le comte Théodore Golofkine. 
 159
Chapitre XI. Saint-Pétersbourg. — La musique de cors russes. — La fête de Péterhoff. — Détails. — La nappe d’eau. — Les costumes. — La Nienka. — Les plaisirs de l’hiver. — Les glaces. — La foire de Noël. — Le froid en Russie. — Les parties de traîneaux. — Les émigrés. — Madame de Staël. 
 173
Chapitre XII. Mon départ pour Moscou. — M. Lekain. — Madame Divoff, née comtesse Boutourline. — M. Effimowith. — Soirées d’artistes. — Tonchi. — Ses caricatures. — Rodde. — Anecdotes. 
 189
Chapitre XIII. Fild et Percherette. 
 207
Chapitre XIV. Le printemps en Russie. — Costumes nationaux dans les villages. — Les tsigansky. — Leurs danses et leurs chants. — Leurs usages. — La fête du 1er mai. — Les marchands russes. 
 227
Chapitre XV. La comtesse Strogonoff. — Son château. — Les fêtes d’hiver. — Jardin factice. — Fêtes d’été. 
 237
Chapitre XVI. Club de la noblesse. — Les théâtres particuliers des seigneurs. — Les artistes. — Soirées chez la comtesse de Broglie. — La romance d’Atala de M. de Châteaubriand. — M. de Lagear. — Le Kremlin. — M. de Rostopchin. 
 241
Chapitre XVII. La colonie française à Moscou. — La veille du jour de l’an (1812). — Mascarades. — Mademoiselle Rossignolette. 
 261
Chapitre XVIII. Moscou. — Fuite de la population emportant ses images. — Commencement de l’incendie. — Entrée des Français. — Tableau d’une rue incendiée. — Dîner au milieu des ruines. — L’enceinte de l’église catholique. — L’abbé Surrugue. — Le général Chartran. — Le général Curial. — On nous fait jouer la comédie. — Représentation à laquelle assiste Napoléon. — Départ des Français de Moscou. — Anecdotes. 
 269
Chapitre XIX. Départ de Moscou. — Douze jours d’agonie. — Les vieilles moustaches en pelisses de satin rose. — Le colonel blessé. — Je traverse la ville de Krasnoï en flammes. — Je suis asphyxiée par le froid. — Je suis sauvée par le duc de Dantzick. — Passage de la Bérésina. — Napoléon. — Le roi de Naples. — Rupture du pont. — Désastre. 
 307
Chapitre XX. Départ pour Vilna. — Désastres aux portes de la ville. — Maladie du général Lefebvre. — Entrée des Cosaques. — Les prisonniers français. — Mort du général Lefebvre. — Arrivée de l’empereur Alexandre et du général Koutousoff. — L’orpheline de Vilna. — Mort de Nadèje. — Son épitaphe par madame Desbordes-Valmore. 
 329