Page:Burnouf - Introduction à l’histoire du bouddhisme indien.djvu/623

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


TABLE ANALYTIQUE
DES DEUX MÉMOIRES.


PREMIER MÉMOIRE. Observations générales 
 p. 1.

Occasion de ces recherches, ibid. — Découvertes de M. B. H. Hodgson, ibid. — Ses Mémoires dans les Recherches Asiatiques de Calcutta, p. 2 ; dans les Transactions Asiatiques de Londres, ibid. — Son catalogue de livres buddhiques, p. 3. — Il en envoie une collection à Londres, p. 3 ; une autre à la Société Asiatique de Paris, p. 4. — Il en fait copier une autre collection plus considérable pour cette Société, p. 4. — Ces ouvrages sont les textes originaux des livres traduits chez la plupart des peuples buddhistes de l’Asie, p. 5. — Preuves de ce fait en ce qui touche les Tibétains, p. 6 ; les Mongols, p. 7 ; les Chinois, p. 7. — Importance des traductions tibétaines, mongoles et chinoises, p. 9. — Supériorité des textes sanscrits, p. 11. — Les traductions ne tiennent pas compte des variétés de dialectes, p. 12. — Détails puisés dans le Lotus de la bonne loi, p. 12. — Exemples empruntés aux versions tibétaines, p. 15. — Du mot Nirvâṇa, p. 16. — Des noms propres indiens, p. 19. — Des traductions systématiquement fautives, p. 22. — Utilité incontestable de ces diverses traductions pour la chronologie, p. 11. — Que les originaux sanscrits ont été, pour la plupart, rédigés dans l’Inde, p. 11. — Nécessité de les étudier pour arriver à la certitude sur ce point, p. 25. — Plan général du présent ouvrage, p. 27.

SECOND MÉMOIRE. Description de la collection des livres du Népâl 
 p. 29
Section I. Description générale 
 p. 29

Catalogues de la collection népalaise, par M. Hodgson, p. 29. — Étendue de cette collection, p. 30. — Les livres religieux divisés en trois recueils, p. 31. — Les Sûtras ou premier recueil, p. 31, considérés comme la parole de Çâkyamuni Buddha, p. 32. — Le Vinaya ou la Discipline, second recueil, p. 33. — Absence de livres ainsi nommés dans la collection de M. Hodgson, p. 35. — Ils y sont remplacés par les Avadânas, p. 35. — L’Abhidharma ou la Métaphysique est le troisième recueil, p. 35. — Origine de l’Abhidharma, p. 36. — Il rentre dans les Sûtras, p. 38. — Ces trois recueils attribués au dernier Buddha humain, p. 38. — Ils ont été recueillis par ses disciples, et non écrits par le Buddha, p. 39. — D’une autre division dite Mâttikâ, p. 40. — Des quatre Âgamas, p. 43. — Résumé sur le caractère général de ces divisions diverses, p. 45. — Classification plus détaillée, commune aux Buddhistes singhalais et aux Chinois, p. 45. — Sûtra et définition de ces livres, p. 45. — Gêya, p. 46. — Vyâkarana, p. 47. — Gâthâ, p. 49. — Udâna, p. 50. — Niddna, p. 52. — Ityukta, p. 53. — Djâtâka, p. 54. — Vâipulya, p. 55. — Adbhnta, p. 56. — Avadâna, p. 57. — Vpadêça, p. 58. — Résumé de cette dernière classification, p. 58. — Autres divisions plus générales en Sûtra et en Tantra, p. 59. — Des neuf Dharmas du Népal, p. 60.

Section II. Sûtras ou Discours de Çâkya 
 p. 62
Description d’un Sûtra, p. 63. — Des Sûtras proprement dits, des Mâhâváipulya sûtras, et des Mahâyâna sûtras, p. 64. — Spécimens de ces livres ; traduction du Sûtra de Mândhâtri,