Histoire socialiste/La Troisième République

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


La Troisième République
Sous la direction de
Jean Jaurès
Histoire socialiste 1789-1900
1908


Histoire Socialiste
(1789-1900)
SOUS LA DIRECTION DE
Jean JAURÈS
TOME XII
――――――――――――――――



La Troisième
République
(1871-1900)
par
John LABUSQUIÈRE



Logo éditions Rouff


Nombreuses illustrations d’après des documents de chaque époque
―――


PARIS
PUBLICATIONS JULES ROUFF ET Cie




Chapitre I. — 
Au lendemain de mai. — Relèvement rapide. — Problèmes à résoudre. — L’imprévoyance des classes dirigeantes. — Le travail de restauration. — Le parti bourgeois. — Les travailleurs et l’idée socialiste 
 2


Chap. II. — 
Au lendemain de la victoire conservatrice. — La défense sociale. — Situation des partis. — M. Thiers 
 8


Chap. III. — 
Embarras de la majorité conservatrice. — Le souci de la défense sociale. — Le réveil de l’opinion républicaine. — Contre le socialisme et l’internationale. — Vains efforts 
 10


Chap. IV. — 
Centralisation et décentralisation. — Naufrage du programme de Nancy. — Préoccupations conservatrices. — La loi municipale. — Élection du Conseil municipal de Paris 
 14


Chap. V. — 
La bourgeoisie évolue vers la République. — Le pays rural et le peuple des villes. — Ce que coûte une guerre. — Leçon de choses. — Les élections du 2 juillet 1871. — Une manifestation 
 18


Chap. VI. — 
La presse traquée. — Rétablissement du cautionnement. — L’activité cléricale. — Les pétitions des Évêques. — Le pouvoir temporel du Pape 
 24


Chap VII. — 
Suite de la répression. — Cours d’assises et Conseils de guerre — Versailles et en province. — Les vaincus livrés aux vainqueurs. — Une statistique. — Les fusillés. — La Commission des grâces 
 30


Chap. VIII. — 
Le premier emprunt de guerre. — Les capitaux sur l’autel de la Patrie. — La proposition Rivet — Contre Paris. — Une proposition d’amnistie. — Le drapeau blanc 
 39


Chap. IX. — 
La loi Rivet. — Premières vacances de l’Assemblée. — Renouvellement des Conseils généraux. — Nouvelle victoire républicaine. — Quatre exécutions. — Revirement de l’opinion en France. 
 44


Chap. X. — 
La France et l’Europe. — Reprise des travaux parlementaires. — Capitulation de M. Thiers. — L’état de siège. — « Commission d’assassins ! ». — La parole des d’Orléans 
 50


Chap. XI. — 
Exigences de M. de Bismarck. — L’impôt sur le revenu. — Protectionnisme et Libre échange. — Démission de M. Thiers. — Avortement de la fusion. — Le comte de Chambord à Anvers. — La propagande bonapartiste. 
 54


Chap. XII. — 
Blanqui devant la justice militaire. — Attitude du vieux révolutionnaire. — Pourquoi on veut le frapper. — Lois contre l’Internationale et sur la déportation. — Intervention de Louis Blanc. 
 59


Chap. XIII. — 
Adresses des Conseils généraux et campagne oratoire de Gambetta. — « Il n’y a pas de question sociale. » — La dissolution. — Réorganisation de l’Internationale. — Le service militaire et l’instruction populaire. — M. Thiers à l’Élysée. 
 65


Chap. XIV. — 
La session d’avril. — Première escarmouche. — Les marchés de l’Empire. — Discours de MM. d’Audiffret-Pasquier et Gambetta. — Intervention de M. Rouher. — Les capitulations de Sedan et de Metz. — La loi militaire. — Un bilan 
 70


Inquiétudes causées par la crainte d’une guerre. — Le bilan du vainqueur. — La date du 18 mars. — Le mouvement socialiste 
 75


Chap. XV. — 
Manœuvres contre lès républicains. — « L’ennemi c’est le cléricalisme ! ». — « Vive la République ! ». — Date douloureuse. — Contre la France. — Un message. — La Commission des Trente. — La dissolution et les pétitions. — Nouvelle capitulation de M. Thiers 
 84


Chap. XVI. — 
L’Assemblée et le Pays. — La meilleure des monarchies. — Inconscience des droites. — Le prisonnier du Vatican. — Le Cléricalisme et la Libre pensée. — Quelques lois. — La Commission des Trente 
 90


Chap. XVII. — 
Suppression de la mairie centrale de Lyon. — Le préfet Ducros. — Conflits permanents. — Réponse de Paris. — L’élection Barodet. — Échec à M. Thiers. — Nouvelle victoire républicaine. — Le 24 mai 
 95


Émotion causée par la chute de M. Thiers. — Conservateurs-monarchistes et Conservateurs-républicains. — Le maréchal de Mac-Mahon et le parti militaire. — Sa première proclamation. — Son premier ministère. — Le parti clérical 
 104


Chap. XIX. — 
Développement du cléricalisme. — Poursuites contre la presse et les républicains. — Les aumôniers militaires et la basilique de Montmartre. — Conspirations monarchistes — Les chassepots partiraient d’eux-mêmes ». — Nouvelle déroute des royalistes. — Le septennat. 
 111


Chap. XX. — 
Coup d’œil sur la situation internationale. — L’Italie unifiée. — La République, le socialisme et l’insurrection carliste en Espagne. — 
  
L’Autriche-Hongrie. — L’Angleterre et la classe ouvrière. — La Russie — Les progrès du socialisme en Angleterre. — Le 18 mars, date adoptée par le prolétariat universel. 
 118


Chap. XXI. — 
Discussions byzantines. — Le président soliveau. — Rancunes des légitimistes. — Fin de M. Beulé. — Double gouvernement. — Lassitude générale. — Le procès Bazaine. — La loi municipale. — Le mouvement ouvrier en France. 
 127


Chap. XXII. — 
Rôle passif du président. — Impuissance politique du cabinet de Broglie. — Le spectre du radicalisme. — Déclaration du maréchal de Mac-Mahon. — Dépit des monarchistes. — Le ministère de Fourtou. — Conspiration bonapartiste. — Le parti des « misérables ». — La loi municipale et le suffrage universel. 
 136


Lassitude générale. — Pour la paix. — Les problèmes constitutionnels. — Un nouveau manifeste. — M. de Fourtou et les bonapartistes. — Modifications ministérielles. — La proposition Casimir-Périer et le « Ventavonat ». — Les droites désemparées. — La Constitution de 1875. 
 145


Chap. XXIV. — 
Rôle de la Constitution. — La réaction continue. — Le parti socialiste et sa propagande. — La classe ouvrière. — Principales idées directrices. — La conspiration bonapartiste. — Le rapport Savary et la note du préfet de police. — Le cabinet Buffet. 
 169


Chap. XXV. — 
Le sentiment de la France. — Aveuglement de la bourgeoisie. — La campagne électorale. — La Chambre et le Sénat. — Victoire républicaine. — Échecs de M. Buffet. — Opportunistes et radicaux. — Bruits de coup d’État. — M. Dufaure vice-président du Conseil. — Réunion des Chambres. — La transmission des pouvoirs. 
 179


Chap. XXVI. — 
La République et les paysans. — France « blanche » et France « bleue ». — Le socialisme aux champs. — Les Syndicats ouvriers. — Le Congrès de Paris. — La jeunesse française. — La République en marche. — Nouvelle tentative de réaction. 
 187


Le 16 mai et l’Europe. — Craintes de guerre. — La victoire républicaine calme les inquiétudes. — Les socialistes et le mouvement républicain. — Le « Prolétaire » et l’« Égalité ». — Un mot de Bakounine. — De la rentrée du Parlement à la démission du maréchal de Mac-Mahon. — Menaces de coup d’État. — L’armée et la République. — M. Jules Grévy, président. 
 207


M. Jules Grévy à la présidence. — Remaniement du ministère. — Premier message. — L’amnistie et les grâces. — Lois sur l’Enseignement L’article 7. — L’élection Blanqui à Bordeaux. — 
  
Rentrée des proscrits de la Commune. — Le premier Congrès collectiviste. — Dispersion des Congrégations. — L’incident Hartmann. — Le 14 juillet fête nationale. — L’amnistie. — Le cabinet Ferry. — M. Clemenceau contre Gambetta. 
 223


Chap. XXIX. — 
Les divisions du parti républicain. — Le parti socialiste. — Anarchistes et radicaux. — Les Cercles catholiques. — La politique coloniale. — Le cabinet Gambetta. — Réaction républicaine. — Le boulangisme. — L’affaire Wilson et la démission du président Grévy. 
 231


Chap. XXX. — 
Répercussion de la crise boulangiste. — Le mouvement ouvrier. — Le cabinet de Freycinet. — Une escadre française en Angleterre. — Le ministère Loubet. — Le pape Léon XIII et le clergé français. — La Marseillaise à Saint-Merri. — Série d’attentats anarchistes. — La grève de Carmaux. — L’affaire du canal de Panama. 
 255


Chap. XXXI. — 
Le ministère Charles Dupuy. — Manifestations russophiles. — Assassinat du président Carnot. — L’affaire Dreyfus. — Élection de M. Casimir Périer. — M. Félix Faure, président de la République. — Élection de M. Loubet. — Le mouvement nationaliste et l’agitation révisionniste. — L’Histoire Socialiste
 264


Le ministère Waldeck-Rousseau et les travailleurs. — La grève de Saint-Étienne. — Interventions socialistes. — M. Millerand à Saint-Mandé. — Le travail des femmes et des enfants. — Inauguration de l’Exposition internationale. — Les élections municipales à Paris. — Les événements de Chalon-sur-Saône. — La guerre en Chine. — Le Congrès international socialiste. — Les lois ouvrières et le Parlement. — L’affaire Dreyfus. 
 280