Le Tour du monde/Volume 12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

LE TOUR DU MONDE

NOUVEAU JOURNAL DES VOYAGES

Volume 12 — 1865 / 2e semestre



LE SPITZBERG, par M. CHARLES MARTINS. (1838-1839. – Texte inédit.)

  • Découverte et explorations du Spitzberg. – Climat du Spitzberg. – Constitution physique et géologique du Spitzberg. – Flore du Spitzberg. …1
  • Flore du Spitzberg (suite). – Faune du Spitzberg. – Mammifères. – Oiseaux. …17


VOYAGE DANS L’ASIE CENTRALE, DE TÉHÉRAN À KHIVA, BOKHARA ET SAMARKAND, par ARMINIUS VAMBÉRY, savant hongrois déguisé en derviche. (1863. – Texte et dessins inédits.)

  • I. But de mon voyage. – Constantinople. – La Perse. – Hospitalité de l’ambassade turque. – Derviches et Hadjis sunnites tartares. – J’entre en rapport avec l’une de leurs caravanes. – Les quatre routes. – Je me fais Turc. – Pronostics sinistres. – Je pars. – II. Voyage au nord-est de Téhéran. – Les hymnes de marche. – Liste des membres de la caravane. – Traversée des monts Elburz. – Nous entrons dans le Mazendran. – Paradis printanier. – Souvenirs exotiques. – Indiscrétions nocturnes des chacals. – Les Babis. – Sari. – Une colonie sunnite. – Karatepe.– III. Mon hôte afghan, Nur-Ullah. – Je suis soupçonné. – Un Tiryaki. – Souvenirs de Nadir-Shah. – Premier coup d’oeil sur la mer Caspienne. – Le capitaine Yakoub. – Talisman d’amour. – Nous nous embarquons pour Ashourada. – Les Russes et leur marine. – Un amiral turkoman. – Anxiétés inutiles. – Les Inghiliz et leurs balises. – L’embouchure de la Gorghen. – Nous débarquons à Gomüshtepe. – Un chef turkoman. – Bonne réception. …33
  • IV. Avertissement salutaire de Hadji Bilal. – Je distribue des bénédictions et des souffles sacrés. – Un docteur turkoman. – La muraille d’Alexandre. – Une mosquée nouvelle. – Mes excursions chez le Atabeg et les Goklen. – Les tumuli antiques. – Richesses archéologiques et traditions singulières. – Un vol. – Police sacerdotale. – L’esclavage chez les Turkomans. – Institutions. – Repos. – Fiançailles. – Préparatifs de départ pour Etrek. – La Barbe grise. – Retour d’une razzia. – V. Conduite hospitalière. – Grandes tombes turkomanes. – Un émir en croupe. – Rencontre désagréable. – Je risque de mourir impur. – Chez Allah Nazr. – Les esclaves persans. – La muraille noire. – Procédés suspects de maître Kulkhan. – Rose-de-Fête. – Un hypocrite. – À Etrek. – L’esclave russe. – Un verre d’eau. – Ambassade pacifique. – Les trois routes. …49
  • VI. L’ascète-brigand. – Delili-Burun. – Nous traversons l’Etrek. – L’Afghan me dénonce au kervanbashi. – La Fatiha des adieux. – Nous entrons dans le Désert. – Les Takir. – Défense expresse de prendre des notes. – Ruse contre ruse. – Ruines du Korentaghi. – Nouveaux procédés en matière de commerce. – Le Petit-Balkan. – Un proscrit. – La soif et ses tortures. – Sables brûlants. – Le tombeau d’un colosse. – VII. Gazelles et ânes sauvages du Kaflankir. – L’ancien lit de l’Oxus. – Le Teyemmün. – Un cavalier Ozbeg. – Les Yomuts. – Chez Ilias. – VIII. Arrivée à Khiva. – Un protecteur bien choisi. – L’Afghan me compromet encore. – Shükrulla Bay. – Le Thobaz. – L’audience du Khan. – L’appétit aux abois. – Si savant et si petit mangeur ! – Ignorance et préjugés. – Questions d’oisifs. – Hadji Ismaël et ses aventures médicales. – Ma calligraphie mise à l’épreuve. …66
  • IX. Le massacre des prisonniers. – Distribution des robes d’honneur. – Les sacs de têtes. – Excursion. – Adieux à Shükrullah bay. – Départ de Khiva. – X. Entre Khiva et Bokhara. – Un kalenterkhane. – Derviches Tkeryakis. – Traversée de l’Oxus. – Mon passe-port. – Les ânes en bateau. – Shourakhan. – Un marché kirghis. – Discussion sur la vie nomade. – Les suites d’un alaman. – Terrible alerte. – Nous rentrons dans le Désert. – Jalons funèbres. – Nos chameaux à bout de forces. – Un de nous meurt de soif. – Coup de tête et ses conséquences. – Le Tebbad. – Je me crois mort. – Les esclaves persans. – Un enfant. – Les officiers de l’émir. – Environs de Bokhara. – Les rossignols et les cigognes. – XI. Bokhara. – Le Tekkie ou grand séminaire de l’Islam. – Rahmet-Bi. – Les bazars. – Magasins d’habits, échoppes à thé, conteurs et acteurs en plein air. – Derviches Nakishbendi. …82
  • XII. Les espions de Rahmet-Bi. – Une épreuve solennelle. – Livres et manuscrits. – Le Righistan et le palais de l’émir. – Les seize thés. – La cuisine tartare. – Les rishte ou ver de Médine. – Régime des eaux. – Dévotion des Bokhariotes. – L’émir Moffazard-ed-din. – Un harem économique. – Départ. – Le tombeau de Baha-ed-din. – XIII. La route de Samarkand. – Le petit désert de Chol-Melik. – Villages forains. – Kermineh. – La mosquée de Mir. – Premier aspect de Samarkand. – Promenades en ville. – Souvenirs de Timour-Khan. – L’arche ou citadelle. – Le palais d’été, le sépulcre, la mosquée de Timour. – Les medresses. – La vieille et la nouvelle ville. – Dehbid. – Je résiste à la tentation d’aller plus loin. – La rentrée de l’émir. – Le pilow royal. – L’audience périlleuse. – Le mensonge récompensé. – Le départ. – Regrets et remords. – Adieux à Samarkand. – XIV. Mes nouveaux compagnons. – De Samarkand à Karshi ; les puits du désert. – La coutellerie de Karshi. – Conseils d’un hôte bien avisé. – Les ruines de Bactres. – Audkhuy. – Maymene. – Tchitehektoo. – Traversée de la Murgab. – Herat. – Audience du Serdar. – Fin du voyage. …97


VOYAGE DANS LES PROVINCES RUSSES DE LA BALTIQUE, LIVONIE, ESTHONIE, COURLANDE, par M. D’HENRIET. (1851-1854. – Texte et dessins inédits.)

  • I. Arrivée à Riga par mer : la douane et les douaniers. – Le port ; la ville ; premières impressions. – La population : les races. – Allemands, Russes et Lettons. – Fiançailles et mariages. – Armée. – Garnison. …113
  • Galériens. – Religion. – Justice. – La guerre. – II. Voyage d’été. – Préparatifs. – La télègue. – L’iemschik. – Première station. – Le prince S…. – Volmar. – Les étudiants. – Dorpat. – Le lac Peypus. – Les verges. – Narva. – Les morts qui ressuscitent. – Orologie. – Kalkowa. – Serfs et seigneurs. – Saint-Pétersbourg. …129
  • Voyage d’hiver. – Préliminaires. – Requêtes. – Noël. – La malle-poste perd ses voyageurs. – Teherkowitch. – Riga. – La visite domiciliaire. – Départ. – Mitau. – Tauroggen. – La douane. …145


VOYAGE DE L’OCÉAN PACIFIQUE À L’OCÉAN ATLANTIQUE, À TRAVERS L’AMÉRIQUE DU SUD, par M. PAUL MARCOY. (1846-1860. – Texte et dessins inédits.)

  • PÉROU. – Dixième étape. – DE TIERRA-BLANCA À NAUTA. – Ce qu’était le phare de Tierra Blanca. – Description d’un mobilier locatif. – Pauvreté n’est pas vice. – Jean et Jeanne. – Une baignoire végétale. – Les Higuerons. – Menu d’un déjeuner et réflexions qu’il suggère à l’auteur. – Un paysage unique en son genre. – Le fourmilier victime du tigre. – Voyage au pays des Sensis. – Le tigre victime de l’homme. – Coup d’oeil rétrospectif sur les Indiens Sensis. …151
  • Dixième étape. – DE TIERRA-BLANCA À NAUTA. (Suite.) – Une pêche au barbasco sur le lac de la Palta. – Les lamantins de Mabuiso. – Un évêque et un évêché sur lesquels on ne comptait guère. – Essai sur le Tipi Schca et la Moyuna. – Maquea Runa. …177
  • Dixième étape. – DE TIERRA-BLANCA À NAUTA. (Suite.) – Les arbres flottants. – Ignorance du voyageur à l’égard des cigales américaines. – Eustache en tournée. – Les Machusisac. – Effet que peuvent produire des fleurs blanches sur des eaux noires. – Les nids de Caciques. – Un coup de vent sur la rivière Ucayali. – Instinct des oiseaux. – Détails de mœurs intimes. – De l’esclavage chez les indigènes de la plaine du Sacrement. – Une habitation de Chontaquiros. …193
  • Dixième étape. – DE TIERRA-BLANCA À NAUTA. (Suite.) – Divers genres de toitures. – Le canal Sapote. – La plage des Pendus. – Rêveries au crépuscule. – Une rivière apocryphe. – Embouchure du Tapichi. – Quelques mots sur les Indiens Mayorunas. – L’auteur de ces lignes emprunte à Clio sa trompette pour chanter le combat d’un tigre et d’un lamantin. – Lait végétal. – Une habitation d’Indiens Cocamas. – Abyssus Abyssum invocat. – Arrivée à Nauta. …209


VOYAGE EN ABYSSINIE, par M. GUILLAUME LEJEAN. (1862-1863. – Texte et dessins inédits.)

  • Départ de Khartoum. – Kamlin. – Une usine au Soudan. – Ouad Medinè et Messalamié. …221
  • Sennâr. – Une étymologie tirée par les…. dents. – Un peu d’ethnographie. – Un Niam-Niam. – Un Fertit et sa payse. – Excursion au Sagadi. – Prétendues antiquités égyptiennes. – Légendes. – Une ruine chrétienne. – Paysages. – Une réclamation en faveur de Poncet. – Sennâr en 1699. – Audience d’un roi des Fougn. – Un ambassadeur qui n’est pas fier. – Départ de Sennâr. – District du Coton. – Arrivée à Gallabat. – Physiologie de mon ami Dufton : une vocation énergique. – Forêt de Gallabat : Abou Qalambo. – Éditions africaines de Richard Cœur de Lion et du vieil Horace. – Alerte nocturne. – Voehnè : entrée en Abyssinie. – Croquis et paysages d’après Poncet. – Arrivée à Tchelga. – L’obéissance passive en Abyssinie. – Protestation de Dufton et son effet. – Visite au Belambras : un margrave dans sa bauge. – Guelmo n’entend rien à la géographie. – Le lac Tana. – Djenda. – Emfras. – Guizoara : légende française. – Tisbha : des voleurs conservateurs et des gendarmes forts en histoire. …225
  • Ifag. – Le Reb et son lutin. – Un charmant coin de terre. – Gafat : la colonie européenne. – Un homme difficile à marier. – Théodore II. – Départ pour Gondar. – Serbougsa. – Pont portugais – Gondar. – Son caractère particulier. – Le palais des négus. – Ghimp. – Koskoam. – Kantiba Haïlou. – Ras Ghimp. Towari. – Suite du même sujet. – Visite à Atkana. – Silhouette d’Abyssin civilisé. – Le Davezout. – Cascade du Reb. – Les cataractes d’Abyssinie. – Vallée du Makar. – Monastère de Guéref. – Scrupules canoniques de l’abbé. – Hospitalité. …241
  • Un évêque régionnaire. – Voyage à la recherche du baranier insèt. – Je pars pour Koarata. – Ruines d’Arengo. – Kanzila. – Retour. – Tentative par Mahdera. – Retour à Choumaghina. – Un bossu pervers. – L’auteur dans un sac. – Tankoa. – Arrivée à Koarata. – Koarata. – Une ville agreste. – Un usage gothique. – Le lac Tana. – Hippopotames. – Les Wohitos. – Église de Tagour. – Dougours. – Heroé. – Djan-Mieda : cascades. – L’arbre du sacrilége. – Excursion au Gouna. – Épisode : un caprice du négus. – Cinq générations de femmes. – Ascension : le djibera. – Ce qu’on voit du haut du Gouna. – Expulsion de Gondar. – M. Cameron : opinions peu parlementaires du négus. – Silhouette d’un cuirassier français devenu cuisinier abyssin. …257


LE GABON, par le Dr GRIFFON DU BELLAY, médecin de la marine. (1861-1864. – Texte et dessins inédits.)

  • Installation des Français au Gabon. – Étendue de nos possessions. – Climat. – Les grandes pluies. – Peu de chances de succès qu’offre la colonisation. – Premières relations du Gabon avec les Européens. – Les Portugais à la côte d’Afrique. – Le commerce depuis l’abolition de la traite. – Véritable intérêt qu’offre le pays. – Races qui l’habitent. – Les M’Pongwés. – Leurs villages. – Intérieur d’une case. – Toilette des femmes. – Polygamie. – Dure condition des femmes. – Compensations. – La grande femme. – Le conguié. – La pêche à l’Igongo. – Plantes textiles. – Le chanvre. – Manière dont le Gabonais entend le commerce. – Esclavage. – Les chefs de villages. – Le roi Denis. …273
  • Religion des Gabonais. – Dieux et cases fétiches. – Féticheurs et féticheuses. – Malades et médecins. – Funérailles d’un Gabonais. – Empoisonneurs et sorciers. – L’épreuve de l’Icaja. – Un fétiche de guerre. – Le dieu des blancs et le dieu des noirs. – Le cousin d’un requin. – Cultures. – Productions naturelles. – Plantes oléagineuses et aromatiques. – Richesse des forêts. – Le Boulous ou Shékianis. – L’huile de termites. – Les Bakalais. – Région des palétuviers. – Construction de cases. – Animaux des forêts. – Fourmis et termites. …289
  • Visite aux Fans ou Pahouins. – Simplicité du costume. – L’Ito. – Armes singulières. – Flèches empoisonnées. – Danses guerrières. – Cannibalisme. – Le gorille. – Chasse aux éléphants. …305
  • EXCURSION DANS L’OGO-WAI. – La rivière Nazaré et l’Ogo-way. – Constitution du sol. – Le Condo. – Le lac Jonanga. – Les Ashiras. – Les Iles fétiches. – Objurgations. – Mirage. – Les hippopotames du Bango. – Le lac Anengué. – Une forêt de joncs. – Voyage à l’Ogo-wai par terre. – Région inconnue. – Conclusion. …310


UNE VISITE AUX GRANDES USINES DU PAYS DE GALLES, par M. L. SIMONIN. (1862. – Texte et dessins inédits.)

  • DE PENZANCE À SWANSEA. – Attraits du pays de Galles. – Bristol. – L’Avon. – Cardiff : Ses charbons et son vieux château. – Maxucorth arms. – Les Galloises. – Swansea. – La houille et le minerai de cuivre. – Importance de Swansea. …321
  • LES USINES À CUIVRE DE SWANSEA. – L’usine Vivian. – Sévérité pour les visiteurs. – Vapeurs empestées. – Le traitement métallurgique. – Grillage du minerai, fusion et grillage des mattes. – Raffinage et essai du cuivre. – Laminage. – Le marteau pilon. – Un tour d’Anglais. – Fabrication des fils et des clous de cuivre. – Le laiton ou cuivre jaune. – Le cuivre argentifère. – Les fondeurs de Swansea. – Coup d’oeil sur les houillères. …325
  • LA LANGUE ET LES MOEURS DU PAYS DE GALLES. – Le Welche. – Les bardes. – Les eisteddfodau. – Conquête des Galles par Édouard Ier. – Le prince de Galles. – Difficultés du welche. – Les Bas-Bretons et les Gallois. – Le welche condamné à périr. – Le chiffonnier des familles. …331
  • DE SWANSEA À MERTHYR TYDVIL. – La vallée du Taff, la nuit. – La dame de Castle-Hotel. – Légende de Tydvil. – Les houillères de Merthyr et les balances d’eau. – Prééminence industrielle de la Grande-Bretagne. – Forges de Cyfarthfa. – Sordide misère. – Dowlais. – Les hauts fourneaux. – Le pari de Richard Crawshay et de Trevithick. – La première locomotive. – Ce qui lui manquait. – Ses sœurs cadettes. – Les mines d’Angleterre donnent naissance aux chemins de fer à la locomotive, comme elles ont déjà conduit à l’invention de la machine à vapeur.
  • PONTYPOOL. – NEWPORT. – Le viaduc de Crumlin. – Abondance de voies de transport. – Environs de Pontypool. – Houillère de Glyn-pit. – Une ouvrière et un gamin des mines. – Les moralistes et les femmes et les enfants. – Les industries de Pontypool. – Blowing sepoys from the guns. – Les gares galloises. – Newport, la ville, les bassins. – Magnifique panorama. – Retour à Londres : Chepstow, la Severn, Gloucester, Swindon, Reading, Windsor, Paddington. – Utile dulci. …342
  • LES HOUILLÈRES ET LES FORGES DU PAYS DE GALLES. – La géologie du pays de Galles. – Siluria. – Les trois assises du terrain houiller. – Les charbons gallois. – Empreintes fossiles. – Un puits de mine. – Le roi d’Aragon, Leibnitz et Voltaire. – Les fours à coke, les hauts fourneaux, les fours à puddler. – Historique du travail du fer dans les Galles : les Romains ; les premiers canons. – Nombreux perfectionnements et accroissement merveilleux dans la production. – La misère des ouvriers gallois.


VOYAGE EN ESPAGNE, par MM. G. DORÉ et CH. DAVILLIER. (1862. – Dessins inédits de G. Doré. – Texte inédit de M. Ch. Davillier.)

  • GRENADE. – De Grenade à Jaen. – La Sierra de Martos ; les bandits ; Jaen. – Les dormeurs en plein air ; les paysans et leurs costumes. – Défense de Jaen au quinzième siècle. – La cathédrale. – Le Santo Rostro. – Départ de Grenade pour les Alpujarras. – Alhendin ; El ultimo suspiro del Moro ; la fin de Poabdil. – L’insurrection des Morisques. – La vallée de Lecrin. – Fernando de Valor. – La guerre dans les Alpujarras. – Padul. – Durcal. – Ginez Perez de Hita, soldat et historien. – Lanjaron, le paradis des Alpujarras. – Le Barranco de Poqueira. – Ujijar. – La Sierra de Gador. – La Puerto del Lobo. – Le Rio Verde et la Sierra Bermeja. – Berja. – Un mendiant centenaire.
  • Almeria ; le Sacro Catino des Génois. – Une pièce de Calderon : Tuzani le Morisque et Don Juan d’Autriche. – Adra. – Motril. – Salobrena et Salambo. – Almuñecar. – Velez-Malaga ; végétation tropical : le coton et la canne à sucre. – Ferdinand le Catholique et Garcilaso de la Vega. – Malaga. – L’Alameda ou le salon de Bilbao. – Les femmes de Malaga. – Le climat. – Les patios. – Chansons populaires de l’Andalousie : les Malagueñas. – Les ruines moresques. – La cathédrale. – Les statuettes de terre cuite. – Les delitos de sangre. – Les serenos de Malaga. – Les gens de vida airada. – Un professeur de naraja. – Les Golpes. – La Parte alta et la Parte baja ; le Jabeque ; le Desjarretazo ; la Plumada et le Revès. – Un coup mortel : le Floretazo ; les Golpes de Costado. – Les Engaños. – Les Tretas ; quelques bottes secrètes. – L’escrime au Puñal et au Cuchillo. – Le Molinete. – Lanzar la navaja. – Les Tijeras des G. tonos. – Les Charranes. – Le Barrio del Perchel. – LArriero et son once d’or. – Le torrent de Guadalmedina ; combats à coups de pierre des Lazzaroni de Malaga. – Les Barateros. – Les Garitos et les joueurs ; comment se touche le Barato. – Les pourfendeurs andalous ; un défi. – Le Baratero sur la place ; dans la caserne ; dans la prison. – La chanson du Baratero. …369
  • Les environs de Malaga ; la Hoya. – Opinion de Voiture sur l’Andalousie. – Le chemin de fer d’Alora à Malaga. – La route de Velez à Alhama. – Les croix de meurtre. – La Sierra Tejada. – Alhama ; les bains. – Ay ! de mi Alhama ! – Santa Fé ; le siége de Grenade ; la couleur Isabelle. – Loja. – La Peña de los Enamorados. – Un chrétien et une Moresque. – Archidona. – Antequera. – La Serrania de Ronda. – Le brigandage en Espagne. – Les Rateros. – Ladrones, Bandides et Bandoleros. – Le capitan et sa partida. – L’attaque de la diligence. – Le partage du butin. – Les Siete Niños de Ecija. – Le capitan Ojitos. – Un sac de duros. – José Maria. – L’indulto. – La chanson du Bandolero. – Sept frères bandits. – La Cabeza del Malvado. – Teba. – Ronda. – Le Tajo. – La casa del Rey Moro. – Une corrida d’enfants. – Les Rondeñas. – Les contrabandistas de la Sierra. – Le corredor. – L’Encuentro. – Ce que deviennent les contrabandistas. – Cancin. – San Roque. – Gibraltar. – Algecoras. – Tarifa ; les Tarifiñas. – Vejer. – Medina. – Sidonia. – Conil. – Chiclana. – Ses surnoms populaires de quelques villes andalouses. – La Isla de Leon. – San Fernando. – Arrivée à Cadix. …385
  • Cadiz. – Le ciel d’Andalousie. – Azoteas et miradores. – Les Gaditanes. – Lord Byron à Cadiz ; le poëte et l’Aficionado. – L’Alameda. – Les mantilles. – Les coufiterias ; gourmandise héréditaire des Andalouses. – Les Cigarreras de Cadiz. – Les marineros. – Les Playeras andalouses. – La chanson du Curriyo marinero. – La baie de Cadiz. – Le Puerto Santa Maria. – Los toros del Puerto. – La Calesa andalouse. – Jerez de la Frontera. – Les Jerezanos. – Majos et Aficionados. – La Plaza. – Le Toro del Aguardlente. – La Cartuja. – Les vignobles ; l’exploitation ; les veillées des travailleurs. – Le Capataz et sa Cuadrilla. – La Vendimia – Les Lagares. – Le Vino Madre. – Le Jerez Seco. – Le Brown Sherry. – L’Amontillado. – Le Pajarote. – Le Moscatel. – Les Bodegas. – Arcos de la Frontera. – La puente de Arcos. – San Lucar de Barrameda ; le manzanilla. – Palos ; le départ de Christophe Colomb. – Bonanza. – Le Guadalquivir. – La Isla Mayor et la Isla Menor. – Les taureaux de combat. – Un Picador en voyage. – Une fête andalouse : le Herradero ; le Tenta’ero ; le baptême des taureaux. – Coria. – San Juan de Alfarache. – Arrivée à Séville. …401
  • SÉVILLE. – Les origines de Séville ; Hercule ; l’antique Hispalis ; Julia Romula. – Saint-Ferdinand. – La Cartuja. – La Feria de Santi Ponce. – Les ruines d’Italica. – L’amphithéâtre antique. – Les environs de Séville. - Alcala de Guadaria, on de los Panaderos. – Le Castillo arabe. – Les Caños de Carmona. – Les Alahonas ou moulins arabes. – Moron. – Osuna. – Le chemin de fer de Cadiz à Séville. – Lebrija. – Utrera, la ville des taureaux et des toreros. – La calle de las Sierpes. – Un patio. – La mantilla de tira. – Le Correo ; les noms de femme. – La casa de l’Ayuntamiento. – Les armes et les devises de Séville ; la Empresa des Rois catholiques. – La calle de los Abades. – La maison de don Juan. – La calle de la Feria ; les Ferias de Murillo. – La Macarena. – La tahoma et le tahonero. – L’hôpital de la Sangre. – La Plaza de la Magdalena. – Les Puestos de agua ; les bebidas ou rafraîchissements populaires. – Le Mercado. – L’Alameda de Hercules et les Delicias de Cristina. – La Giralda. – La statue de la Foi, ou Giraldillo. – Le Caballero del Bosque et la Giralda. – Les cloches. – Le Patio de los Naranjos. – Les portes et les marteaux arabes. – La Puerta del Perdon ; la Puerta del Lagarto. – Les chanoines de Séville. – La cathédrale : le Monumento. – La Custodia de Juan de Arfe. – Le Cirio pascual. – Le saint Christophe. – La Capillo mayor. – Tombeau de Ferdinand le Catholique et de Maria Padilla. – La salle capitulaire et la sacristie. – Le saint Antoine de Murillo. – Les peintures sur verre. …417

REVUE GÉOGRAPHIQUE DU SECOND SEMESTRE 1865, par M. VIVIEN DE SAINT-MARTIN. (Texte inédit). …433


LISTE DES GRAVURES. …441


LISTE DES CARTES. …446